Brésil 2014 : Retours de Macédoine

Durant cette Coupe du Monde, j’ai eu l’occasion de partir une dizaine de jours en Macédoine. J’en ai profité pour réaliser un reportage.
Au niveau footballistique tout d’abord, il convient de préciser que la Macédoine avait été confrontée à la Belgique, à l’Ecosse, au Pays de Galles ainsi qu’à la Croatie, à la Serbie (gros gros duels du coup) lors des éliminatoires. Elle a engrangé 7 points avec 2 victoires à domicile contre la Serbie et le Pays de Galles ainsi qu’un match nul en Ecosse. Elle a terminé bonne dernière.
Mon séjour m’a amené tout d’abord à Skopje où des amis m’attendaient pour ensuite continuer à Ohrrid, merveilleuse ville de située au bord d’un très joli lac.

Coupe du Monde en Macédoine
Là-bas, tout au bord du lac, tous les cafés, restaurants, hôtels disposaient d’écrans sur lesquels il était possible de suivre les matches.
J’ai ainsi vu Angleterre-Italie (accompagnée d’une équipe d’Anglais, équipe très déçue à la fin), Suisse-France (difficile pour les deux Suisses que nous étions, heureusement que nous avons marqué à la fin) et des bribes de différents matches.
Regarder un match de football au bord de l’eau en sirotant quelque chose, franchement, on ne pouvait faire mieux pour assister à la Coupe du Monde (à moins de partir au Brésil !) Mes amis anglais étaient déçus pour le résultat mais dès le début la Coupe du Monde savait que cette édition serait plus difficile pour eux. Plus difficile car le groupe est jeune, peu expérimenté et que le groupe dans lequel était l’Angleterre était relevé avec donc l’Italie, mais aussi l’Uruguay et le Costa Rica !

Au niveau des supporters, certains supporters macédoniens tenaient pour la Croatie, de par leur histoire commune. Il n’est pas sans rappeler que tant la Croatie que la Macédoine faisaient partie de la grande Yougoslavie, appelée en son temps, royaume de Yougoslavie. Dans celle-ci figuraient également le Monténégro, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie et la Slovénie.

En Macédoine vit également une importante population albanaise. Lorsque nous rencontrions des personnes et leur disions que nous venions de Suisse, souvent les personnes albanaises étaient déjà venus chez nous, avaient habiter notre pays ou encore avaient de la famille. Et puis bien sûr, il y avait fréquemment des discussions avec les joueurs de l’équipe suisse originaires des Balkans.

Un matin, alors que nous nous promenions, nous avons aperçu des enfants qui jouaient sur une place de jeu devant leur école. Carey, une amie anglaise m’a proposé de les rejoindre. Les enfants ont paru surpris au début mais finalement, les deux après-midis suivants, nous sommes retournés et avons joué avec eux !

Ecoliers d'Ohrrid

Quel bonheur ! En songeant à mon séjour, je ne peux que me dire que oui, le sport, le football, en particulier est un facteur qui réunit les différents peuples de notre planète.