Chanoine Calixte Dubosson (NF) versus Charb (Charlie Hebdo)

1Dans le Nouvelliste du samedi 17 janvier 2015, le chanoine ne reconnaît en aucun cas le droit au blasphème et affirme qu'il ne faut pas tourner en ridicule Jésus-Christ ou Mahomet.

Dans un autre registre, Stéphane Charbonnier, Charb, l'une des victimes du 7 janvier 2015, apparaît dans le dernier numéro de Charlie Hebdo et s'inquiète du Musulman modéré.

Deux voix assurément dissonantes.

Avec l'aide du Grand Rabbin de France, cité par le tweetos et avocat Maître Eolas, on lui répond ainsi :

 

- Charlie Hebdo est-il allé trop loin ?

- Dire cela, c'est commencer à justifier. Si vous commencez à dire, "liberté de la presse, mais", le "mais" est coupable. Il n'y a pas de "mais". Liberté d'expression et liberté de presse sont des fondements de notre démocratie".

- Que dit l'humour juit dans tout cela ?

- L'humour juif consiste à rendre impensable le rejet de qui que ce soit".

Dans un article intitulé "Le délit de blasphème existe, je l'ai rencontré !", paru au Lacan Quotidien, n° 458, du 17 janvier 2015, Roland Rouzeau, militant syndical, rappelle les récentes déclarations de l'Archevêque de Strasbourg en faveur de l'abrogation du délit de blasphème (en Alsace-Lorraine !), même si cette avancée est peut-être liée à la volonté de préservation de certains avantages financiers pour les siens. En tout état de cause, la position de cet Archevêque, proche de la Suisse, est en contradiction manifeste avec celle du chanoine Calixte Dubosson, et concorde avec ... Charlie Hebdo !

 

1

affafad

1a

 

Commentaires : 9

  1. Narcisse Praz suggérait au NF de faire un sondage pour savoir combien de lecteurs lisent la page Eglise du samedi. Il y en a en tous cas deux et non des moindres : Narcisse Praz lui-même et maintenant Stéphane Riand. Comme quoi les auteurs de la page Eglise peuvent se féliciter de leur audience et je les encourage à continuer cette belle oeuvre d’informations et de réflexion sur la foi chrétienne qui prône toujours le dialogue et la paix. Merci a 1dex d’avoir donné une plus grande audience à l’excellent article du chanoine Dubosson. Il a dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas mais ne le disent pas de peur de recevoir les foudres des libres penseurs athées qui nous ordonnent de penser comme eux sous peine d’inquisition médiatique. Quant aux subtilités de l’article de Stéphane Riand dont on ne comprend absolument rien (cette comparaison entre Charb et Dubosson n’a pas lieu d’être, elle est purement gratuite et ne nous apprend rien) me laisse penser que son auteur souffre d’une imagination quasi maladive qui lui fait inventer des scenari qui ne sont là que pour satisfaire son ego. Allez Stéphane, faites la promotion de l’humour vrai, celui de Fernand Raynaud, d’Emil qui se sont toujours abstenus de se moquer des autres et qui nous font encore rire aujourd’hui.
    Batigol

    • Batigol.

      Un commentaire n’a pas à être envoyé à L’1Dex quatre fois sous la même forme.

      A ma connaissance, Charb, penseur athée, n’a jamais ordonner à quiconque de penser comme lui sous peine d’inquisition médiatique.

      On a tout à fait le droit de ne pas apprécier l’humour de Charlie Hebdo.

      Et l’Archevêque de Strasbourg a le droit de ne pas penser comme le chanoine Dubosson !

      Et puis parfois, il faut savoir ne pas comparer et simplement lire.

      Mais, s’il faut dire ici que le titre de l’article est malheureux, je m’agenouillerai et dira : pardonnez mon péché.

      • Que pensez vous de l’acharnement de Caroline Fourest afin de dévoiler à une chaine de télévision anglaise l’une des fameuses caricatures de Mahomet ?

        • Je répondrai en plusieurs temps :

          1. la liberté d’expression ne signifie pas l’obligation de diffusion.
          2. Caroline Fourest a la liberté d’expression, mais peut aussi avoir à souffrir l’exclusion dans la diffusion.
          3. si on admet la liberté laissée à la rédaction de la télévision anglaise de diffuser ou non un contenu médiatique, on va admettre que la télévision peut aussi choisir de ne plus inviter Tariq Ramadan.
          4. j’ai compris la position de Caroline Fourest par rapport à la couardise générale des médias anglais.

          Assurément un vaste débat qui n’est pas prêt de s’éteindre.

  2. Dans Le Temps de samedi : les jeunes apprécient très moyennement l’humour de Charlie Hebdo – un humour perçu comme dépassé et lié aux suites de mai 68…

  3. Merci d’avoir ressorti ce texte de Charb; si seulement il pouvait être distribué sur toute la planète pour calmer les accros à la violence et instruire les ignorants de tous bords qui veulent imposer à autrui LEUR liberté d’expression et de la presse.

  4. Sans oublier ni masquer le profond dégoût suscité par les atrocités du 7 janvier, on est bien obligé de constater , quelques jours après, que les conseillers en communication de François Hollande et de Manuel Valls ont su déclencher le tsunami populaire qu’il fallait pour faire remonter les deux hommes dans les sondages!

    Ce soir, ils se pavanent à leur lecture: +21pt pour Hollande et +17 pour Valls. Prodigieux!!!

    Mais, très loin de Paris. le monde musulman est partout en émeute, les drapeaux français sont brûlés, une Française est enlevée ce soir… et ce n’est que le début d’un long calvaire…

    Ca ne se passe pas à Paris, c’est beaucoup trop loin… il faut trouver d’autres moyens, toujours dans le même but, faire remonter la cote de FH et de MV jusqu’aux prochaines élections ou nominations.

    Hollande et Valls peuvent se congratuler, ils ont réussi leur coup, avec l’approbation des bons et des mauvais qui emmenaient le cortège du 11 janvier! Mais où se cachaient donc Poutine et Obama ce jour-là???

    Et bravo, monsieur l’abbé Dubosson, il y avait un article à lire dans le NF de samedi

  5. En complément de l’article de mon ami Calixte, je fais simplement remarque une chose. Où sont l’hypocrisie, l’injustice et la bêtise quand le président Hollande défend, d’un côté, la liberté d’expression, y compris celle qui s’en prend à ce symbole qu’est Mahomet (plutôt qu’aux islamistes), et que, d’un autre côté et en même temps, il s’indigne publiquement que cet autre symbole, le drapeau français, soit brûlé par des musulmans? Pourrait-on cracher sur le symbole d’autrui tout en refusant à autrui de cracher sur son symbole à soi? Belle conception de la liberté, de légalité et de la fraternité.

Commentaires fermés