De Charybde en Despot

benito-mussolini-portrait-non-datee(Par NARCISSE PRAZ)

 

Au secours!

Dans un article de l'1dex du 7 mars j'ai cru comprendre que Monsieur Slobodan Despot s'alarme de ne trouver dans l'éternel et inamovible Nouvelliste

qu'une télécabine sans pilote et qui ne fonctionne qu'à la descente. (Sauf erreur ou omission de citation: s.e.o.o.).

On devine aisément le regret sous-jacent du Serbe nostalgique du temps où il faisait si bon vivre dans "la poudrière des Balkans".

Promu chargé de communication de l'ineffable Autrichien Oskar Librechanteur, il se verrait bien en réformateur mussolinien du Bulletin officiel des Avis mortuaires du Valais et porte-parole d'un évêché séculairement égal à lui-même. Charybde au secours ! Voilà Scylla !

Le Monsieur oublie une chose qui s'illustre par un constat de mon cru et qui dit que:

: "TOUTE REFORME FONDAMENTALE DU NOUVELLISTE EQUIVAUT A ENTREPRENDRE L'ASCENSION DU CERVIN PAR LA PAROI NORD DE L'EIGER."

Evviva il Duce !