A DANNY DEFAGO

asset-version-3cd15dbe85-defago(PAR BERNARD ATTINGER)

 

A l’actuel président de la commune de Vex, en course pour un troisième mandat, je souhaite, par ces quelques lignes, dire mon admiration, admiration pour votre courage et votre sens de l’anticipation en matière d’aménagement du territoire.

Votre proposition de concentrer les espaces pour les constructions touristiques sur des surfaces réduites et plus économiquement équipables ( eaux, égouts, routes) tout en maintenant les droits à bâtir de chacun était un modèle du genre. Elle anticipait intelligemment les effets de la LAT. Vous avez fait un match nul, devant votre assemblée primaire. L’actualité démontre que vous aviez raison.

Vous aviez aussi défendu le projet de parc naturel du Val d’Hérens, projet qui aurait valorisé votre vallée sans en péjorer le développement, bloqué depuis par la Lex Weber. Encore là vous aviez raison.

Plus proche de nous vous avez proposé de suspendre les autorisations de  bâtir dans les zones contestées afin d’éviter une fuite avant des spéculations.

Pour rappel, si notre canton a de problèmes avec l’indemnisation des dézonages, c’est parce que lors de l’élaboration, par le Conseil National, de la LAT, nos représentants à Berne, n’ont pas eu votre niveau de vision. Ils auraient dû se battre pour un fond national de compensation au lieu de défendre un fédéralisme désuet. Les cantons riches, en plein développement, auraient alimenté ce fond en prélevant les très grandes plus-values sur leurs terrains à 2000.- ou 10'000Fr/m2. Mais voilà, nos élus ont préféré la solution qui enrichit les riches et appauvrit les pauvres.

 

Commentaires : 4

  1. En Valais aussi c’est LES RICHES CONTRE LES PAUVRES. Sauf que chez nous, au contraire de partout ailleurs, c’est les riches qui sont cons et les pauvres qui… sont… … qui le sont moins (… sont pas tous encore intelligents non plus… !).
    Les riches (cons) (du clan) contre les pauvres (300’000 couillons… de moins en moins). La révolution n’est pas loin. En effet, on ne peut plus laisser le crétinisme du clan diriger ce canton. t’une question de salubrité publique et dignité…. Mort aux riches ! Valaisans et claniques surtout

  2. Il est risible de féliciter les communes qui ont tout fait faux en matière d’aménagement du territoire, en ouvrant des zones à bâtir de manière démesurée, et qui sont condamnées aujourd’hui à prendre des mesures dans l’urgence. On irait même jusqu’à féliciter la commune de Nendaz et son président. Félicitons plutôt les communes qui ont su garder des zones à bâtir restreintes et qui les ont équipées. Aujourd’hui, elles ne sont pas confrontées au dézonage. C’est cela être visionnaire.

  3. Bravo! Un président écologiste, moi je suis pour!

    Un excellent travail, inspiré par son bras droit, le biologiste Pierre-Alain Oggier.

    Grâce à ce super team, la commune de Vex va enfin démontrer à la Suisse entière que l’écologie a aussi ses défenseurs parmi les élus valaisans!

    Pour un Valais écologique et respectueux de la nature, Bacounis, mobilisez-vous, votez Défago!

    J’encourage le team Défago-Oggier à aller au bout de leurs convictions et de militer pour le retour du loup dans le Val d’Hérens!

Commentaires fermés