ETUDE SUR LES HOSPITALISATIONS HORS CANTON

asset-version-3f05252db0-data_art_4004315-jpgLancement de l’étude sur les hospitalisations hors canton

(IVS).- Dans le cadre d’une enquête, les patients valaisans hospitalisés hors canton durant la période 2014 et 2015 recevront ces prochains jours un questionnaire adressé par le Service de la santé publique du canton. Les informations recueillies visent à identifier les raisons d’une hospitalisation hors canton par libre choix, alors que la prestation était disponible en Valais. Ces données permettront aux autorités et aux prestataires de soins valaisans d’évaluer la nécessité d’une amélioration de l’offre de prise en charge hospitalière. La participation à cette enquête est facultative.

 

Chaque année, plus de 5'000 Valaisans sont hospitalisés hors canton. Ces hospitalisations coûtent environ 50 millions de francs par an au canton du Valais. Dans la moitié des cas, l’hospitalisation aurait pu être réalisée en Valais. Afin de déterminer les raisons incitant des résidents valaisans à se faire hospitaliser hors canton, alors que la prestation est disponible en Valais, deux commissions du Grand Conseil ont demandé au Département de la santé, des affaires sociales et de la culture de mener une enquête.

 

Dans ce but, le Département de la santé a mandaté un institut d’étude de marché basé à Lausanne et Berne qui recevra les questionnaires complétés de manière anonyme. Les réponses seront analysées en toute indépendance.

 

La méthode utilisée, validée par le préposé cantonal à la protection des données et à la transparence, respecte le secret médical et la protection des données. Selon cette méthode, les questionnaires sont envoyés aux sondés directement par le Service de la santé publique. Aucun nom ni adresse ne sont transmis à l’institut pour garantir une stricte confidentialité des données.

 

La participation à l’enquête n’est pas obligatoire. Le Département de la santé encourage néanmoins les personnes concernées à y répondre dans l’intérêt de la santé publique de notre canton. Un taux élevé de réponses garantit en effet de disposer de résultats représentatifs qui permettront de mieux répondre aux  attentes de la population valaisanne en matière de soins hospitaliers. Les résultats de l’enquête seront publiés en 2017. Ils ne comprendront aucune donnée individuelle ni personnelle.

 

Commentaires : 1

  1. La revision de la LAMal permet a chaque assure de se faire hospitaliser dans le canton de son choix. Le RSV ne brille pas ces dernieres annees (surmortalite operatoire en chirurgie hautement specialisee, cardiologues de garde dormant a Lausanne, renvoi de deux excellents anesthesistes, etc…..). Le tout saupoudre de tentatives multiples de camouflage par le RSV, le dpt de la Sante (Burgener-Tornay-EWK) embobine par Dupuis puis Fournier. Avec finalement une presse complice (NF, Canal 9, TSR de Bochatay) mais avec un enorme probleme qui est la creation d’ un collectif de citoyen emmene par Jean-Claude Pont qui denonce inlassablement le mensonge (passe-present et future).
    Cette enieme etude sur les hospitalisations hors canton ne nous apprendra rien. La question est plutot de savoir comment redonner confiance aux valaisans dans leur hopital.
    quelques trucs pour cela:
    1) reengager le Prof Savioz (injustement vire)
    2) reengager les anesthesistes Favre et Pitteloud (injustement vires)
    3) rengager le Dr Richard (injustement vire)
    4) creer a Sion le plus grand centre romand de cardiologie en reunissant la cardiologie de Valere et de l’hopital sur un site unique.
    5)mais d’abord presenter ses excuses aux patients valaisans et a leurs familles.

Commentaires fermés