LE GRAND CONSEIL EST A REBOURS DU BON SENS DANS LE CHAMP DE LA CONSTRUCTION

(PAR BERNARD ATTINGER [LIBRE OPINION NF])

 

 

En matière de loi sur les constructions le Grand Conseil a roulé à contresens face à l’évolution de la situation valaisanne.

Quand on constate la manière d’appliquer les lois et leurs propres règlements des constructions par les communes, Verbier n’étant que la pointe de l’iceberg, et qu’on voit, en plus, nos députés défendre encore plus d’autonomie communale, il y a de quoi s’inquiéter. Veut-on vraiment conforter notre image de far west du pays?

En matière de protection de notre patrimoine bâti, les communes, en ordre avec leurs inventaires, ne se comptent que sur les doigts de la main alors que la beauté du pays, son tourisme, sa mise en valeur et le respect de sa culture en dépendent. Dans ce domaine aussi les communes, à de rares exceptions, vivent dans le respect de leur autonomie et autodétruisent leurs propres valeurs. Dans un ultime moment de lucidité, il a compris que pour coordonner les experts en résistance sismique des bâtiments face au retour très probable d’une grande secousse, chaque siècle: 1946 + 100, c’est pour bientôt, et aussi ceux qui s’occupent d’économies d’énergie, tous devant être certifiés, il fallait un architecte, lui aussi qualifié.

 

Commentaires : 3

  1. Oui mais l’échelle anarchique de l’agglomération proposée par nos putchistes universitaires européens : ce n’est pas mieux, c’est bien pire ! Une LAT favorisant une densification, une baisse drastique de la qualité de vie pour le plus grand plaisir de bétonneurs peu démocrates. Dans le fond, avec votre vision, il n’y aura même plus la sentence possible des élections pour les maquereaux des cimes blanches.

  2. L’auteur aurait été inspiré d’agir quand il était architecte cantonal.

    Pourquoi toujours se lamenter alors qu’on n’a rien fait quand on en avait la possibilité ?

  3. Hi Hi.

    L’auteur, qui est fort en gueule, vous répondrait probablement qu’il a fait ce qu’il a pu.

    Il n’empêche que l’environnement construit du Valais romand est clairement moins beau et moins bien pensé que d’autres régions suisses, comme l’Engadine. Qu’en pense Ronchon?

Commentaires fermés