LA JUSTICE EN FEU

Piero San Giorgio, écrivain survivaliste, est un expert en survie. Ecoutons-le brièvement  (22 novembre 2016) :

Oui, je sais, vous n’avez pas tout écouté. Alors, pour vous, je résume un petit passage qui introduit mon propos :

« .. tu mets un être humain sous pression, et comme tous les êtres humains, au bout d’un moment, ça explose … »

Et, à la Rue des Vergers, ce 5 décembre 2016, ça a explosé !

img_7850

Trois voitures, de procureurs, m’a-t-on dit, ont été incendiées.

On dira que c’est un acte d’un fou. On dira que c’est un acte d’un criminel mécontent. On dira que c’est un acte d’un homme en colère qui a perdu tout sens de la mesure. On dira que c’est un acte de vengeance commis par un individu malade ou dépressif. On dira que c’est un acte d’un borderline psychotique. On dira que c’est un acte de terrroriste. On dira que c’est un acte impensé d’un déséquilibré désoeuvré.

Et si c’était un acte pesé, mesuré, calculé, annoncé et revendiqué ?

Et si c’était un acte motivé et assumé ?

Et si c’était un acte réfléchi, méticuleusement conçu et diablement ciblé ?

Et si c’était un acte d’un homme rejeté, ignoré et non écouté ?

 

Des réactions

 

Ignace Rey : « C’est un acte à mon sens sens, calculé, pensé, organisé. Un acte d’un homme à bout. »

 

X. Y. [connu de la rédaction] : « La justice valaisanne m’a tellement mal traité, que j’aurais pu commettre un acte tel que celui-ci, si je n’avais pas dû prendre soin de ma femme et de mes deux enfants. Je suis certain que c’est le fait d’un homme en colère ».

 

Une étudiante : « Un acte d’un homme très mécontent d’un jugement ou d’une condamnation. Peut-être … je ne sais pas …. »

 

Un homme politique très connu : « Tu plaisantes … je l’apprends … je ne peux pas y croire… non, c’est un gag ? »

 

Ma proposition ?

 

Instaurer sans délai un médiateur des droits et l’inscrire dans la prochaine loi sur le Conseil de la magistrature.

 

 

couverture-definitive-de-1dex-mag-numero-1Références : 1Dex Mag, numéro 1, « Les quinze questions à se poser concernant le Conseil de la Magistrature », p. 112-117.

 

POUR  COMMANDER

MAG@1DEX.CH

Commentaires : 34

  1. Bizarre le silence radio de cette institution publique… Comme si on essayait d’étouffer l’affaire initiale.
    Laissons donc planer notre imagination : un type escroqué par une mafia valaisanne qui a pété une durite ? Imaginez cela pendant l’affaire Dorsaz…

    • Oui, la RTS le dit bien dans son reportage, je cite Claudine Gaillard Torrent: « Le ministère refuse de communiquer sur cette affaire, car il ne veut pas donner à cette affaire une ampleur extraordinaire » !

      Par contre il ne dit pas POURQUOI il veut étouffer l’affaire (euh, « ne pas communiquer », pardon, ni « accorder une « ampleur extraordinaire à l’affaire »…).

      Et bien alors on va communiquer à sa place alors parce que si on paie toute l’année des impôts pour s’entendre dire « ta gueule » à la première question que tu lui poses, c’est pas possible.

      Et alors il veut étouffer l’affaire… parce que dans celle-ci en fait, il est contrairement aux apparences, immensément (totalement) plus coupable que victime. Ma main au feu. (Celui de sa voiture).

      Signe ici au fond pour accord MP !

      (PS: Incroyable, c’est moi et le dex qui payons les impôts et encore tout à nous de faire le boulot à sa place, c’est pas possible, où vit-on ? Ah oui en Valais, terre d’attardés, ah oui non, j’ai rien dit alors, Normal !)

  2. En Valais, trop de dysfonctionnements de l’appareil judiciaire…
    Le feu couve et mouronne: un jour il y aura une explosion, une vraie!

  3. Avec tout ce que le MP valaisan ne fait pas ou fait faux, je suis surtout étonné qu’un tel « attentat » ne se soit pas produit plus tôt, même si je ne cautionne pas du tout le fait.
    Il y a quelques mois déjà, je m’étais fait la réflexion que certains de nos procureurs avaient bien de la chance d ‘exercer chez nous, en Valais et en Suisse.
    Dans d’autres régions, pas si éloignées que cela, la « justice personnelle privée » est souvent beaucoup plus expéditive et définitive. Ce que je ne cautionne pas non plus, bien évidemment.

  4. Ah non alors là he !!!??!?! Viol à qui mieux-mieux de l’Etat de droit pas le procureur à Verbier, Savièse, Grimisuat et ici et partout, passe encore ! Mais si en face du côté des victimes, ils commencent aussi à faire la même chose, ça va plus aller !!!!?!!!?!
    Je crois qu’il faut sérieusement qu’ils arrêtent tous les deux !!!!!
    Les coupables (devenus victimes) aussi bien que les victimes (devenues coupables) et vice et versa !
    Le mieux c’est tous en prison et pis fini. Tous « enfermés dans leur chambre », c’est comme ça que ferait un bon père de famille avec de tels sales gosses mal éduqués de part et d’autres !
    Bon, la fessée c’est interdit, mais on pourrait même faire une exception ici. Parce qu’un pouvoir qui n’est plus respecté dans un pays tranquille comme le nôtre, c’est qu’il a vraiment dû en faire des ENOOOOOOOOORMES (de conneries) ce salopard !!!!!
    Et d’ailleurs on les connaît. Ce site nous en a longuement parlé.
    Comme on fait son lit, on se couche. Ou, comme on lave sa voiture, elle brûle !!! Normal, c’est la vie

  5. Et les assurances devraient même pas rembourser les voitures. Au motif de Fautes professionnelles intentionnelles manifestes graves ayant provoqué le crime. Et donc responsabilité de la « victime » elle-même quant à ce sinistre et obligation d’en supporter la charge elle-même.

    (Et surtout si ils sont à la Zürich parce que c’est là que je suis et sinon ça va encore me retomber dessus).

  6. PDC, sur ton autoroute imaginaire A9 aussi, c’est la gabegie d’après le journal de Sandra et Vincent.
    Comment? Oui, on sait. Les députés PDC ne veulent plus en entendre parler mais surveille quand même hein…
    Tu sais bien que le Service des routes, ce fût de dioxine, est une fabrique à scandales.

    Au moins une certitude pour l’année prochaine, PDC : t’as balancé l’école, la police et la justice par-dessus bord mais t’es pas près de céder les routes… pas folle la guêpe.

  7. C’est pas moi Nico je le jure sur la bible, j’ai un alibis, je suis au Mexique. Peut-être que c’est un type que tu tortures depuis une génération sur simple soupçon, sans jamais l’avoir entendu une seul fois. Il y en a qui se suicide et d’autres moins dociles qui répondent. Bon c’est pas grave, c’est juste du matériel, mais bon quand tu commenceras à faire une prière quand tu mettras le contacte de ta nouvelle caisse de peur qu’elle explose, ça te feras peut-être réfléchir avant de démolir les gens par simple suspicion. Je te souhaite rien de mal, car que ferait le Valais sans toi Nico?

  8. En ce qui concerne la vidéo du survivaliste et du néonazi.
    – Elle a été réalisée étrangement juste après l’affaire valaisanne.
    – Insupportable ce « journaliste » à côté du survivaliste. Vraiment l’impression qu’il essaie d’influencer le discours vers ses idées néonazies assimilatrices à l’échelle européenne.
    – Si on regarde de plus près, ce Daniel Conversano est franchement louche. Il connaît déjà le valais : ce fut une des principales raison de l’annulation d’une récente conférence à Charrat qui comme par hasard se transforme tout de suite en évènement d’extrême droite facile à condamner. Si quelqu’un veut pourrir un mouvement eurosceptique : difficile de faire mieux. D’ailleurs sur ce point, voici une de ses pages Facebook supprimée : « Daniel Conversano, créateur de contenus web européaniste. 2748 likes · 290 talking about this. Si vous « aimez » les textes cinglants, offensifs, profonds… »

    Pas tant eurosceptique le gars, pas tant proche de l’UDC on dirait ! Voici comment il se présente sur son site :

    « Réactions sur l’actualité, vidéos, écrits, humeurs d’un jeune européen amoureux de la culture et de la diversité ethnique blanche, qui ont fait l’une et l’autre de notre continent, le joyau de l’univers ! »

    – Il publia récemment une vidéo intitulée : Vive l’Europe.
    https://www.youtube.com/watch?v=jK3DjeGIRYE

    Ce gars se démarque notamment du mouvement très populaire en France : Egalité et Réconciliation avec les leaders Soral et Dieudonné (Attention à ne pas faire l’amalgame !). il s’agit donc pour ce néonazi de favoriser une islamophobie, une lutte contre les « conspirationnistes » dénonçant une acharnement à la sauce Zemmour contre les musulmans.

    https://www.youtube.com/watch?v=7qZQzC0odO4

    Finalement dans cette affaire: Freysinger a pris deux fois la bonne décision : Grosse décente de police à Charrat, rejet des propos récents avec ce même trublion : Daniel Conversano.

    Attention à ce genre d’infiltration nauséabond et complètement suicidaire pour une cause eurosceptique. On a pas l’impression que le gars croit vraiment ce qu’il dit, le ton de sa voix, ses répétitions : comme l’impression qu’il essaie de piéger son interlocuteur…

  9. En règles générales on fait son pipi au toilettes ! En voila des manières ! L on fait sur de pauvres gens et voici
    l histoire . C est grave .

  10. Michèle Herzog, c’est une nouvelle pétition pour le contrôle de la justice en un peu plus musclé, peut-être plus efficace. Il y a environ 10 ans en France il y avant 1000 voitures par nuits qui cramaient. Un journaliste à dis à un banlieusard masqué : Ce n’est pas en brulant des voitures que vous obtiendrez des réformes et que vous vous ferez entendre. La réponse à fusé : A bon faut faire comment alors ? Question resté sans réponses.

  11. Monsieur Riand. Vous avez décidé d’introduire votre propos sur le fonctionnement de la Justice en Valais, et sur le sentiment légitime de révolte qu’il peut susciter, en présentant un soi-disant « résumé » d’un « petit passage » de la vidéo que vous avez reproduite en début d’article. Ce faisant, la malhonnêteté dont vous avez fait preuve est inqualifiable. Pour permettre aux lecteurs de ce blog d’y voir plus clair, je reproduis ici intégralement le passage en question, c’est-à-dire les phrases qui précèdent et celles qui suivent votre soi-disant résumé d’une ligne qui est en fait une citation tronquée par vos soins. La séquence commence à l’heure 1:03:13 :

    [Piero San Giorgio :] L’Européen, il comprend qu’on doit changer un petit peu notre comportement pour préserver l’environnement qui nous fait vivre, mais que les hordes massives de gens qui débarquent, eux ils ont en rien à foutre de l’environnement, ils sont pas écolos, ils en ont rien à foutre, enfin… quand tu vas en Afrique, souvent il y a ce côté : Ah oui, les bons sauvages… Non, non : il sont pas bons; ils sont peut-être sauvages… ça c’est très relatif, mais en revanche ils sont pas bons : les pays africains ils sont dévastés, et là où se développent les favelas (…), où tout d’un coup les gens des campagnes africaines débarquent en ville, c’est les… c’est les criquets qui détruisent tout; et il y a pas de raison qu’ils fassent pas pareil ici : on voit bien qu’il n’y a pas de respect de notre histoire, de notre culture, on fait caca dans les églises, enfin c’est n’importe quoi… ici je vois à Genève, les.. ils font caca dans les parcs, là où jouent les gosses… enfin ils en ont rien à foutre, parce que… parce qu’ils en ont rien à foutre et pis c’est pas chez eux! et que… et comme il y a personne qui les bastonne… enfin en Suisse ça commence à… et comme il y a personne qui remet les choses… et donc je crois que l’Européen, tu le mets sous pression, comme tous les êtres humains au bout d’un moment ça explose, et quand ça explose, ben notre nature c’est d’être un Waffen-SS… [Daniel Conversano:] … en tout cas une efficacité martiale quand le… quand la réalité l’exige… [Piero San Giorgio:] : … et puis on a la technologie, je veux dire… faut pas déconner mais… quand t’as quatre mecs qui débarquent avec des fusils sur la côte africaine euh… [Daniel Conversano:] … moi ça me fait pas peur cinquante mille migrants qui arrivent en bateau, parce que si tu mets vingt mitraillettes en face c’est terminé. [Piero San Giorgio :] Voilà. En Gros. Pour faire simple. (..) Après il faut dire autre chose : c’est que l’immense majorité des Européens ils sont irrécupérables. Et c’est un bonne nouvelle, je pense qu’ils vont mourir. [Daniel Conversano:] Oui oui… [Piero San Giorgio:] enfin je ne m’en réjouis pas, euh tous les matins en me disant ah super… [Daniel Conversano:] Il y aura une forme d’eugénisme naturel, c’est-à-dire que ces gens-là ne vont pas se reproduire déjà… [Piero San Giorgio:] mais ces gens-là ils ne devraient même pas exister en fait, parce que le… le socialisme et le gauchisme et l’humanisme, les droits-de-l’hommisme et toute cette merde, ont fait en sorte que des gens qui n’auraient pas dû exister existent [Daniel Conversano:] ouais… [Piero San Giorgio:] on sauve les malades, les handicapés tout ce qu’on veut, très bien ça donne bonne conscience, mais… putain c’est pas comme ça que tu bâtis une civilisation, c’est comme ça que tu la détruis. [Daniel Conversano:] A travers les aides sociales on sauve surtout les gens qui n’ont pas de projet et qui… [Piero San Giorgio:] Oui, c’est-à-dire qu’il y a un coût et qu’on fait payer les gens qui ont du succès, qui sont capables, qui s’adaptent à un environnement, qui sont capables d’être bons, pour les faire payer pour… et de ce fait qui font peu d’enfants… on les fait payer pour des gens qui ne sont pas… et ce n’est pas… ce n’est pas une approche de caste sociale, pas du tout… mais c’est biologique; et on va payer des gens, européens, mais aussi de plus en plus non européens, qui eux n’en ont rien à foutre d’avoir du succès, du machin… pour que eux reçoivent de l’argent, pour qu’ils puissent survivre et qu’ils puissent faire leurs gosses. Euh… ça s’appelle de l’hygiénisme [Daniel Conversano:] ouais… [Piero San Giorgio:] et en fait c’est de l’eugénisme inversé… [Daniel Conversano:] c’est ça ouais… [Piero San Giorgio:] et les pires eugénistes ce sont les gens de gauche, les humanistes, etc… en fait ce sont eux les nazis, euh… dans le sens que eux-mêmes définissent le nazisme… [Daniel Conversano:] Vas-y, ose! [Piero San Giorgio:] Je ne me permettrait pas d’aller sur tes plates-bandes, ce ne sont pas les miennes. [Daniel Conversano:] Bah en tout cas quand tu marches dessus c’est pas mal, hein… l’idée que l’Européen est un Waffen-SS! Quelque part je sais pas si c’est bien de dire ça, parce que ça corrobore l’idée selon laquelle le Blanc a une méchanceté fondamentale, alors que c’est pas le cas en fait… [Piero San Giorgio:] Ils étaient méchants les Waffen-SS ? C’est ce qu’on dit… Daniel Conversano:] Rires.

    Quand je pense à la violence que j’ai dû me faire pour retranscrire ce passage (j’en tremble encore), je n’ose imaginer le degré de déni, de froideur et d’instrumentalisation que vous, qui laissez entendre que vous avez vu la vidéo en entier, avez dû déployer pour vous sentir autorisé à « résumer » ce « petit passage » d’une conversation entre deux authentiques (néo-)nazis à une phrase lapidaire dans laquelle vous avez eu la bassesse de remplacer la formule délibérément aryenne « les Européens » par « les êtres humains », ceci pour servir les besoins de votre propre discours humaniste que vous avez jugé bon d’introduire par cette vidéo. Par votre résumé qui n’en est pas un, nous niez en quelques mots la violence raciste inouïe des propos tenus dans cette vidéo, et en cela vous vous en rendez complice. Complice, vous l’êtes d’autant plus que l’homme qui y tient ces propos orduriers a été récemment nommé consultant externe par le conseiller d’Etat Freysinger et par son conseiller Slobodan Despot qui se trouve être rédacteur invité de votre blog et de votre nouveau magazine. Vous me donnez la nausée.

    • … je suis d’accord avec vous …

      Mais, s’il vous plait, relisez mon papier ! Je me situe dans un tout autre contexte !

      Et relisez mes derniers articles, please !!!!!!!!!!!!!!!!!!

  12. Vos derniers articles n’y changent rien. Vous jouez un double jeu. Mais je peux vous suggérer quelques pistes pour votre article de demain :

    « Oskar Freysinger et Slobodan Despot sont des fascistes de la pire espèce. Ces gens-là ne devraient pas exister. Oskar Freysinger doit démissionner du gouvernement avec effet immédiat. Slobodan Despot est dès à présent banni de toute publication sur le blog et le magazine de l’1Dex. »

    C’est la posture minimale que les personnes qui essaient encore de croire dans la possibilité d’un Valais critique et libertaire sont en droit d’attendre de vos publications. Si vous ne pouvez vous y résoudre, alors fermez boutique. Il n’y a pas d’alernative, sauf à admettre que l’1Dex est devenu l’allié objectif d’un gouvernement dans lequel le fascisme a pris ses aises.

    Ce sera mon dernier commentaire.

    • Et bien c’est une bonne nouvelle parce qu’alors aller recopier 5 mn. de dialogue de la vidéo sous commentaires alors que vous auriez pu seulement renvoyer le lecteur à la vidéo (comme vous l’avez fait d’ailleurs en plus… (c’est à ne plus rien y comprendre en terme de logique d’ailleurs)) n’est vraiment pas « un signe d’intelligence » (dira-t-on… poliment…).

      Après aller dire que Freysinger, Despot et surtout même San Giorgio ne sont pas l’alternative au système, c’est aussi n’importe quoi en ce sens que s »ils ne bousculaient pas les codes établis (du système) comme ils le font, il ne seraient ni honnis ou encensés à l’inverse (mais ne laissant jamais personne indifférent en tous cas).

      Et quant à l’1dex (et une certaine gauche la plus affirmée possible), il est (sont) également une (autre) forme d’alternative au système… dont on se rendrait compte qu’elle n’est pas si diamétralement opposée à celle des mouvements (appelés mensongèrement) « d’extrêmes droites » (au lieu de centristes) si des agitateurs malintentionnés (ou stupides) comme vous ne venaient sans cesse entretenir des tranchées artificiellement créées (par le système) entre ces deux alternatives avec des philosophies (complètement dépassées) vieilles de plusieurs guerre(s) de retard.

      Et ceci est d’autant plus vrai que face à un système surpuissant dictatorial et totalitaire, il n’y a tout simplement pas la place pour plusieurs alternatives… crédibles. En terme d’impact; quant à changer cette m**** de société.

      PSI: Et je vous rappelle que c’était votre dernier commentaire sur ce réso socio !
      PSII: Non jdéconne. Bien à vous lire… maintenant que suite à ce message vous avez enfin ouvert les yeux… Bjr M.

      • Ozer,
        Votre vision du monde est intéressante. Je vous suis totalement sur le fait que le système ultralibéral globalisant a des effets dévastateurs sur les sociétés humaines exploitées (qu’on appelle, à tort, en voie de développement), sur les écosystèmes fragiles (et non fragiles), et sur la grande majorité de la population (la fameuse classe moyenne et les laissés pour compte) des pays qu’on appelle à tort développés (!). En gros, ce système extrémiste profite surtout à une infime partie de l’humanité (quelque centaine de millier de personnes sur les 8 milliards, ça fait peu).

        Par contre, à la base, avant qu’il ne soit perverti par la fameuse « élite » qu’on décrie aujourd’hui (à raison), le système démocratique capitaliste aidé par le socialisme a tout de même apporté de bonnes choses à l’espèce humaine (oui, je sais, aujourd’hui il n’a plus grand chose de démocratique tant nos petits cerveaux occidentaux ont été lavés à l’idéologie ultralibéraiste du parfait con(sommateur)) : droits de l’homme, droit de vote, meilleure espérance de vie, etc, etc…

        OK, toutes ces évolutions positives ont été perverties par la suite par le Grand Capital qui ne suit qu’une règle : la croissance infinie (concept profondément débile et destructeur, qui n’est qu’un écran de fumée utopique pour endormir les foules et enrichir les riches).

        Mais ces bonnes bases sont toujours là, il ne faut pas l’oublier et céder au pessimisme en regardant uniquement le côté obscur du monde actuel (même si c’est vrai, il est très obscur).

        Oui, il est urgentissime de changer ce système destructeur qui nous mène droit dans le mur.

        Là où je ne suis pas d’accord, c’est que les solutions que prônent vos « centristes » (les partis de droite dure) pour changer le système ne sont pas des solutions. Tuer, exclure, marginaliser, dénigrer, se renfermer sur soi-même, ça n’a jamais été des bonnes solutions pour régler des problèmes. La violence engendre la violence, c’est connu, prouvé, vérifié des trillions de milliards de fois au cours de l’histoire humaine. On dit bien : seul un fou fait deux fois la même erreur. Et bien vos centristes, ils proposent de faire une ènième fois la plus grosse erreur commise par l’humanité (dans sa part bestiale) : la guerre ! Ces « centristes » sont des fous s’ils croient que leur solution est la bonne.

        Il y a plein de gens ultra indignés par ce système, qui veulent changer les choses, mais qui ne sont pas des « centristes ». Ces gens prône des solutions non dégradantes pour l’espèce humaine. Ils proposent l’indignation et le changement pas des méthodes autres que la guerre et la violence. Il s’agit par exemple de Pierre Rhabi, agriculteur et philosophe, qui dénonce depuis des décennies ce système destructeur. Et qui propose des solutions concrètes, qui prennent plus de temps que celles des « centristes », mais qui donneront d’infiniment meilleures résultats si elles sont appliquées. Sans meurtres, sans violence, sans racisme, sans dégradation de la condition humaine.

        J’entends déjà dire : c’est des bisounours. N’importe quoi ! Le concept du bisounours, c’est le concept du faible, celui qui qualifie de bisounours les vrais centristes qui prône la non-violence. Mais le faible, c’est toujours celui qui a recours à la violence. Car il faut une méga tonne de force pour canaliser sa violence et la transformer en non-violence. Gandhi, un des plus beaux exemples d’homme que notre planète ait jamais accueilli, n’était pas un bisounours, loin de là ! Il y avait un volcan de violence en lui. Mais il s’est élevé au-dessus de sa part bestiale et a transformé sa violence et son indignation en solutions non-violentes.

        Le vrai bisounours (= un ourson niais, stupide, à la limite du débile profond), c’est celui qui gobe les salades infâmes des gars comme le consultant survivaliste du ministre au catogan. C’est pire qu’un bisounours, c’est un « débilounours ». Ces débilounours, faut pas se leurrer, sont les petits frères (en moins barbares) des barbus trancheurs de gorge.

        Oui il faut changer ! Mais suivons les bonnes personnes dans le changement ! Celles qui proposent des solutions, des vraies. Ne soyons pas des débilounours !

        Pour finir, méditez cette formule de Gandhi : Œil pour œil, et le monde finira aveugle.

        Ozer, osez le changement non violent, vous en avez le potentiel !
        Au plaisir de vous lire.

        • Non… non… non… non…non El Pistolero, non ! Je ne suis pas d’accord avec vous, et j’en suis profondément sincèrement désolé d’ailleurs sachez-le bien, parce que vous mettez un tel cœur à essayer de me (et de VOUS) convaincre (surtout) que vous avez raison, que ça me fait de la peine de devoir vous contredire… mais je suis bien obligé de le faire quand même malheureusement; c’est une question bien sûr d’honnêteté intellectuelle.

          Mais/et avant de le faire, que je vous dise encore que je pense aussi que si vous mettez tant de cœur à l’ouvrage, c’est que vous êtes dans un état de malaise par rapport au fait que vous commencez à comprendre selon moi que tout ce en quoi (et A quoi) vous avez toujours cru durant toute votre vie (et con vous a fait bouffé) (par malice ou par force selon les cas) (le Système bien sûr) était de la m***** (du mensonge). Et vous sentez en effet une nausée et une envie de vomir monter en vous. (Normal après un tel régime d’ailleurs… !!!) Et ça n’est pas agréable bien sûr et c’est pour ça que vous vous cachez (inconsciemment) la vérité; « pour ne pas vomir », pour ne pas être traumatisé par cette nouvelle vérité.
          Votre erreur d’analyse du monde vient de là. Si vous avez compris ça après vous comprendrez tout du monde sans que je n’aie plus besoin de vous l’expliquer.

          Voilà. Alors, Bonne journée et à la prochaine.

          Mais bon. Ajoutons quand même. (Pak là ca fait un peu court comme explications quand même. Et pourtant… … (tout est là) mais bon)

          Eh oui ! Votre erreur se trouve dans ce malaise que vous refoulez et refusez de reconnaître. (Ca bloque votre réflexion et esprit critique et libre pensée… (et pourtant brillants ceux-ci à la base, dommage)

          Et alors, laisser juste votre libre arbitre s’exprimer (librement) et il vous mènera tout droit vers la vérité (les valeurs de l’*anti système ici), sans que j’aie besoin de vous y amener moi à bouts de bras comme je le fais depuis quelques temps. (*Je précise ici que l’anti système c’est les « extrémistes » de droite et de gauche… mais des « extrémistes » qui sont en réalité bien plutôt des centristes… mais que cette saloperie de système a placé aux extrêmes pour ne pas qu’on s’aperçoive que c’est SA place à lui en réalité (celle de l’extrème droite ultralibérale, neolibérale, sans foi ni loi, et vous remarquerez en plus que je ne mets (donc) pas les guillemets). Le système a besoin d’un bouc émissaire, ce sont les « extrèmes ».

          Et oui en effet, quand vous aurez libéré votre esprit de tous les mensonges que le système y a inoculés depuis toujours (école, merdias, Etat, partout), tout la vérité vous sautera aux yeux brusquement. Vous en aurez même peur tant ce sera violent. Et vous en avez DEJA PEUR maintenant. Et c’est pour ça que vous vous cachez les yeux. Et on peut le comprendre, mais ça n’est pas une solution pour cette planète et la vie qui s’y trouve, cette « espèce de lâcheté » !!! (même inconsciente)

          Moi j’ai subi ce malaise. J »étais un farouche imbécile, euh, un farouche opposant de l’anti système pardon, l’UDC en Suisse (de préférence, son plus puissant représentant / avec la gauche quand elle lutte contre la libre circulation des capitaux). Je me souviens en effet comme si c’était hier avoir applaudi des deux mains à l’annonce de l’éviction de Blocher du CF en 2007). Et bien quelques années plus tard j’ai compris que c’était honteux, un scandale, un complot. Une odieuse vengeance de la mondialisation (le système) pour le refus hélvétique en 1992 d’entrer dans l’EEE et dont le conseiller fédéral était l’artisan.

          Et aujourd’hui je suis donc passé à l’anti système. C’est très difficile, croyez-moi; vous ne pouvez pas lire un journal, regarder une émission de TV, parler avec une personne ou prendre connaissance d’un résultat de votation sans être systémiquement déçu, abattu, blessé. Et encore vous aujourd’hui qui venez en rajouter. Mais bon, vous ça va, parce qu’au moins vous êtes ouvert au dialogue et poli (parce que certains dans le système quand ils s’adressent à l’anti système, ils se sentent le droit (pour ne pas dire le devoir) de tuer (license to kill). (Mots orduriers, hystérie, schizophrénie, et toujours les mêmes mots repris en boucle, haine, nazisme et haine et les sempiternelles références à 39 – 45, et alors que le monde aujourd’hui n’a bien évidemment plus RIEN de comparable avec cette époque, c’est un stratagème bien connu bien sûr pour tuer le débat avant même qu’il n’aie pu commencer… .. pour ne pas le livrer… pour ne pas le perdre (courage, fuyons).

          Entrons maintenant donc dans le vif du sujet.

          La démocratie. Vous lui prêtez des qualités. Et alors, est-ce que vous pensez que 1% de gens qui possèdent tout (vous avez bien vu la vidéo de Betrand Evequoz) contre 99 qui ne possèdent rien, c’est le résultat (la démonstration) grandeur nature d’une démocratie (représentative) qui aurait bien fonctionné ?

          Non, bien sûr, c’est la preuve indiscutable de l’échec total de ce système. (Et un échec comme on n’en a même probablement jamais vus d’aussi cuisants dans toute l’histoire du monde en plus).

          Après… Non, non et re non El Pistolero. Tout ce que vous prêtez comme intentions criminelles à l’anti système (je vous cite « tuer, exclure, marginaliser, dénigrer, se renfermer sur soi-même »), c’est faux; c’est le SYSTEME qui fait ça. PAAAS l’anti système. Vous avez tout juste, la société fonctionne ainsi, oui c’est vrai, mais vous vous trompez de coupable !!!!! C’est le SYSTEME qui fait ça, pas l’anti. Et l’anti ne POURRAIT MEME PAS le faire s’il le voulait… puisqu’il n’est pas au pouvoir.

          L’anti système lui il fait une chose de vrai dans tout ça, ça je vous laisse (pour ne pas vous atomiser et vous humilier totalement non plus… (pardon, lol)), c’est « se renfermer sur lui-même » ! Ca c’est vrai. Il veut se renfermer sur lui-même (America First de Donald Trump par exemple). Mais ça !?!?!?! C’est magnifique ?!?!?!! Les américains qui arrêtent d’aller faire chier dans le monde entier, c’est-y pas magnifique ? Non ?????

          Et parmi les 150 pays du tiers-monde que compte cette planète, et bien je peux vous dire qu’un « anti système raciste et renfermé sur lui-même » qui ne viendrait plus les emmerder, les piller, les assassiner, ils prennent tout de suite. Ils l’échangent volontiers contre votre… « Système pas raciste » à vous.

          Alors si le Système voulait VRAIMENT ne pas être raciste, qu’ils retire IMMEDIATEMENT les 5000 multinationales criminelles qu’il « contrôle » et soutient (et qui le nourrissent en retour) des pays du tiers-monde où elles se trouvent. Et tiers monde qu’elles pillent à qui mieux-mieux bien sûr.

          (Mais ça c’est pas du racisme, en effet, vous avez raison, autant pour moi, c’est du génocide planifié (d’une partie du monde sur une autre); attention (à MOI) à ne pas confondre…)

          Eh blague à part ici, et ça c’est VOTRE système à vous qui fait ça. Pas mon anti système à moi.

          Alors à partir de là si jamais vous voulez encore opposer quelque chose à cela, merci d’opposer des arguments de taille proportionnelle aux miens (massifs et massues donc) et pas des conneries comme on en lit parfois ici, genre: « Oui mais Freysinger il a dit que le Valais c’était le trou du cul alors c’est lui le raciste (l’auto raciste) et le méchant ».

          Et la guerre et la violence appartiennent donc à VOTRE système, lequel n’hésitera pas une seule seconde à en déclencher n’importe où n’importe quand s’il peut siphonner quelques litres de pétrole ou quelques bananes à la clé.

          Et quant à votre Pierre Rabhi dans tout ça, c’est un gentil garçon, (vous lui direz de ma part) (et que je l’embrasse bien fort ! Lui et ses tomates). Il comprendra. Et vous aussi…
          Et votre « faible », tueur en série et de masse (déjà vu), c’est donc Votre Système. Et pas l’anti; qui s’occupe de ses fesses lui; et pas de celles du tiers-monde.

          Et vous qui croyez aux mensonges de ce Système et le soutenez, vous traiter de bisounours est encore bien trop indulgent par rapport à la gravité des agissements dont vous vous rendez complice (même sans vous en rendre compte toujours j’ai bien compris) en soutenant un système qui rackette à longueur d’années une moitié du monde toute entière. (Disons l’hémisphère nord contre l’hémisphère sud).

          Cela dit, il ne tient qu’à vous de changer !!!

          Pour Gandhi je suis d’accord. Un anti système au système Commonwealth qui a fait tout juste. Comme tous les anti systèmes depuis 150 ans d’ailleurs.

          Et sinon, « Osez le changement non violent ». Ouais ok mais je vais peut-être pas prendre la même « solution » que vous non plus parce que vous la solution que vous avez trouvée pour ne pas que le changement soit trop violent, c’est.. .. . . . .. de ne rien changer !!! En continuant de lécher servilement les bottes d’un système dont on a donc désormais vu qu’il était un tueur de masse. Un génocidaire du tiers-monde !
          (Vous avez vraiment de belles fréquentations !!!)

          Moi, ma solution c’est de changer MAINTENANT TOUT DE SUITE sans attendre, avec l’anti système, avant que la situation ne dégénère et que les changements pacifiques ne soient plus possible ! Merci de votre attention !

          Et les théories de San Giorgio s’inscrivent dans ce trend anti système (qui a le courage, l’altruisme, générosité et solidarité, d’aborder de vrais questions (graves, existentielles, difficiles, de société)), là où votre clown de Système lui, cache dans le même temps ces mêmes questions sous le tapis, pour ne pas que les gens les voient.

          Et ce « tapis » est…: les grosses théories fumeuses sur le racisme (ou contre le racisme plutôt (et Droits de l’Homme)) et alors que le premier raciste au monde (jusqu’à en être génocidaire même, déjà vu plus haut ici ici), c’est (donc) LUI, LUI-MEME; foutage de gueule, motherfucker, bullshit et shitstorm en effet ici que le discours d’une hypocrisie sans commune mesure par l’ampleur que promulgue ce tueur de masse… pour se disculper bien sûr de tous ses innombrables et abominables crimes. Et le truc c’est: « C’est pas moi qui ai fait, c’est l’anti système. Les « extrèmes-ment méchants »…). Bouhhhhhh ! Allez Chasse !!!! Et tous les gogos alors de chasser la bête et l’aboyer, à s’en décoller les poumons !
          VOILA, ce qu’est votre Système. Un tueur de masse. Et vous son soldat. (Et il a même tué la PLANETE ELLE-MEME même…). Sa seule planète. C’est vous dire sa débilité.

          Et à part ça, lisez aussi mon commentaire à l’article « Irréconciliable » paru hier ici. (‘s’inscrit dans le même trend que le sujet de ce jour).

          Et n’essayez plus de m’avoir à l’usure avec des textes interminables, j’en ai maté des plus bavards que vous !

          Et bonne journée (quand même…) (même qu’à partir d’aujourd’hui plus rien ne sera plus jamais pareil pour vous (ce sera mieux !) 😉 ).

          • Vous n’aimez pas les longs commentaires ? 😉
            Je vais essayer de faire court alors.

            Vous et moi, on est anti-système.

            Vous vous êtes pour le changement violent (UDC, droite dure, etc.)
            Moi, je suis pour le changement non-violent (Pierre Rhabi, sa sobriété heureuse, ses tomates, Gandhi, et les gens qui prônent un changement non-violent).

            Parce que Pierre Rhabi (et moi par la même occase), on est sincèrement anti-système!

            Blocher et l’UDC, ils font juste semblant. Le jour où ils seront au pouvoir, ils seront comme (voir pire que) le système.

            Vous, je ne doute pas de votre sincérité. Mais posez-vous la question de celle de Blocher, Oskar et la clique politicienne de l’UDC. C’est des politiciens qui font partie du système (donc des menteurs).

            Bon allez, au moins on a fait le même constat (moi je l’ai fait depuis bien avant 2007) : le système mondialiste meurtrier et destructeur doit changer.

            On a tous notre part de responsabilité!

            P.S. I Et arrêtez de dire que c’est mon système, car le mien, c’est celui de Pierre Rhabi, ses tomates et la proximité (par opposition à la mondialisation) 😉
            P.S. II On est au moins d’accord sur Ghandi 😉

          • Ozer, ben comme vous je déteste ce système qui nous a rendus bien pire que des moutons (les moutons à côté de nous sont fascinants et leur mode de fonctionnement est parfaitement juste, si si je vous assure mais bon ça c’est un autre sujet). Comme vous, je trouve que c’est difficile de vivre dans un système que l’on déteste. Mais je déteste aussi des types comme San Giorgio, il ne fait pas de l’anti système, il éructe des idioties à tire larigot. Il est du côté des riches, des forts non ? Il est donc en plein dans le système, sauf que lui il l’assume, contrairement à nos chers décideurs, la plupart complètement mégalos, qui font sembler de se soucier des pauvres et des laissés pour compte mais qui continuent à agir pour leur propre intérêt et pour celui de leurs copains. Ce ne sont pas des types comme lui qui vont changer le système. A mon humble avis, le seul moyen pour changer le système, c’est de lutter pour la décroissance. Ne plus consommer (pas facile du tout….), travailler juste ce qu’il faut pour vivre (se nourrir et se vêtir). Si l’on était ne serait-ce qu’un tiers des personnes à faire ça, on pourrait déjà faire péter le système. Mais pas en tenant des propos haineux et stupides comme San Giorgio !

          • @El Pistolero
            Préambule: vous avez bien résumé ma pataquès de commentaire ci-dessus, en avez bien extrait l’essentiel, le coeur de nos divergences. Bravo. Merci.

            Et en réponse:
            Vous êtes un idéaliste mais en cela un bisounours et un doux rêveur malheureusement. (Je vous le dis Crac en bas comme ça et sans m’excuser parce que sinon on s’en sort plus merci de votre compréhension).

            LE MONDE ICI BAS EST VIOLENT; LES CONDITIONS DU VIVANT TERRIBLES !!! Avez-vous déjà vu en effet des documentaires animaliers à la TV ? Et bin chez les humains c’est la même chose. (Rebetez de la RTS nous passait des images d’animaux qui s’entredévoraient à l’époque au 1930/h.; je l’avais insulté pour ça; mais maintenant je comprends pourquoi il faisait ça: c’était pour nous dire que la vie est une jungle !)

            Ca pour vous dire que dans un monde où la vie « normale » (ou la « survie normale » déjà devrait-on même dire) est déjà donc violente (un combat de tous les jours), un changement ne peut être que violent. De toutes façons.

            Et tandis qu’un changement non violent n’existe donc pas.

            Et ce changement non violent qui ne changera rien c’est votre Pierre Rabhi. Et d’où votre côté rêveur de miser sur lui.

            Et Blocher mon changement (peut-être) « violent » mais qui change (et a changé) des choses lui. Et mon côté (pragmatique celui-là) à moi, quant à croire en du réel.

            (Parce que j’ai l’impression que l’UDC a fait s’effondrer ni plus ni moins que L’EUROPE TOUTE ENTIERE en refusant d’entrer dans l’Europe en 1992 ! Et ça c’est monumental comme coup porté au Système !). (Et ce parti a aussi ensuite fait d’autres trucs avec des retombées planétaires à par ça, bref).

            Tandis que Rabhi qu’a-t-il eu lui comme impact réel, massif, sur les foules ? A mon avis, rien, ou pas grand-chose ! A-t-il vendu 100’000 bouquins ? Influencé ainsi la vie de 100’000 personnes ? Dont vous… Peut-être…Mais c’est tout. Et très peu surtout.
            L’UDC elle… déjà vu.

            Et cela quand bien même le premier est sincère et le second peut-être moins, ça ne change rien FACTUELLEMENT à ce constat.

            Et c’est donc ici que divergent en effet nos chemins qui étaient les mêmes jusqu’ici quant à vouloir tous deux changer le Système.

            Vous, quand vous prônez donc un changement « propre »… qui ne changera rien, et moi, en soutenant un changement « sale », « violent », mais qui a changé et changera des choses.

            Et pour ne pas vous accabler, en plus, quand vous retirez votre soutien à anti système qui marche (l’UDC donc) pour le reporter sur un autre qui ne marchera jamais, vous faîtes le jeu du système, en devenant une masse inerte… que l’anti système devra déplacer. Et c’est alors que le système devient VOTRE système, celui que vous défendez… par erreur, par défaut, par « purisme », par inertie…

            Votez UDC El Pistolero!!!!!!?!?!? Un tien vaut mieux que deux tu l’auras… En attendant (et POUR peut-être même) que l’extrème gauche se réveille, elle (!!?!?!?!?)

            Ou alors ne votez plus !!!?!?! Ca va aussi.

            Mais essayez par contre de ne pas vous lancer uniquement dans des mouvements de niches qui ne mèneront personne à rien ! On voit le résultat.

            « Il nous a divisés en catégories et nous a montés les uns contre les autres avec POLITIQUE, RELIGION, GENRE, SEXUALITé, RACE, ETHNIE, AGE ». (QUI CA ? Le système bien sûr).
            « C’est ainsi qu’il arrive à nous contrôler. Il est temps de s’unir »… … . . . . . .. . . .derrière le flambeau de l’UDC, le FN, Donald Trump, Putin, ET Pierre Rabhi (…et San Giorgio (moi aussi j’aime bien être un puriste et jusque-boutiste honnête)); ils font tous partie de la même famille, il ne faut pas les diviser; ça fait le jeu du Système !

            Et si par hasard on devait être « trop nombreux », trop unis trop solidaires, et battre le système et prendre les commandes à sa place, arriverions nous ou POURRIONS nous même faire aussi pire que lui ? C’est-à-dire, faire crever une planète toute entière ? (Je vous demande ça ici par rapport au fait que vous dîtes que si « Blocher » (ou l’anti système) étai(en)t au pouvoir, il ferait pire encore que le système !)

            Bien sûr que non ! En sabordant le seul vaisseau spatial que nous avions pour voyager dans l’espace, le système a fait « un maximum ». Plus, on ne peut pas.

            Et nous n’avons donc absolument aucun risque à changer, tout à gagner, rien à perdre.

            SLTNS

          • Ramdame, vous avez raison sur toute la ligne dans votre comment (merci, ça fait plaisir), SAUF s’agissant toutefois de San Giorgio.

            Et en ce sens que: Non, San Giorgio ne fait (surtout) pas partie du Système, il est même l' »ennemi » (l’adversaire) du système, bien au contraire.

            Pourquoi me direz vous bien sûr ?

            Et bien parce que San Giorgio lui, soutient « les forts » (les guillemets ici parce que c’est plus compliqué que ça mais on n’a pas le temps de s’y arrêter) tandis que le système lui, soutient les riches. C’est très différent !!! Par exemple avec le système, un enfant européen gravement malade vivra, tandis qu’un africain en parfaite santé mourra, lui ! (..de faim bien sûr). Avec San Giorgio, ce serait (presque) plutôt le contraire. Qui a raison qui a tort ? Je crois que ça se discute !!?!? Mais pour ça il ne faut pas d’emblée diaboliser le survivaliste (sinon la discussion n’est plus possible c’est clair). C’est ce que fait le système. A dessein. Celui de continuer de défendre ses riches. Contre les « forts » de San Giorgio.

            Et ça ça n’est pas possible. Et cela d’autant plus que même si les propos du survivaliste étaient réellement haineux (imaginons), hormis qu’il a déjà le droit de s’exprimer malgré tout (liberté d’expression oblige), ils ne sont pas automatiquement nuls pour autant…
            Et peut-être même bien au contraire même… (sachant qu’un Homme « en colère » a bien souvent bien plus de choses à dire et une vision bien plus pointue (critique et libertaire) du monde qu’un bourgeois gentilhomme étouffé par sa graisse (sa… suffisance)).

            Le tout est d’en débattre.

            Une magnifique occasion de le faire en a été avortée ici.

            Par le système.

            Dommage.

            (Pour le reste, vous avez 100% raison dans votre commentaire ! Merci. Bonjour)

          • Rââââaaaahhh lovely, J’ai tué toute espèce de semblant de début de contestation ici par mes derniers comments. Râââaaah lovely ! (Mieux que les sites X !)

            Enfin… à moins que cette contestation ne plantât ses tomates et qu’elle n’aie pas le TEMPS de me répondre pour ça… !?!?!??!

            Ou alors si fidèle à sa politique de planter des tomates pour changer le monde 😉 , elle ne VEUILLE pas me répondre pour ne pas entrer dans mon autre forme de contestation à moi, c.-à-d. celle « agressive et violente » d’être actif sur les « réso socios » (et en politique).

            Salut à elle. Et bonne nuit à elle surtout, lol ! Ou bon appétit encore…

    • Au contraire Mr Schiess. Ces néo-nazis sont beaucoup plus proche d’une idéologie européenne à forte tendance eugéniste. Je vous imagine comme Riand plutôt européen… Vous relevez d’ailleurs de manière remarquable l’évitement que fait Stéphane dans sa description: « Vous avez eu la bassesse de remplacer la formule délibérément aryenne « les Européens » par « les êtres humains », ceci pour servir les besoins de votre propre discours humaniste que vous avez jugé bon d’introduire par cette vidéo.
      Dans le fond, ces types sont bien davantage dans votre ligne politique, que celle eurosceptique d’un Freysinger ou bien d’un Despot.

  13. Dis moi Nico, il faut que tu demandes une prime de risque, un gilet par balle, une sorte de papamobile blindée et deux tigres pour assurer la protection de tes petites fesses. Tu devrais demander de te doubler ton salaire ou tu te casses, comme Léo Messi à Barcelone. Mais oui c’est toi le bosse, les autres ils ont pas le niveau. Il faut mettre en place l’état d’urgence, mettre sur écoute toute la population et supprimer tout ces sites sur la toile qui ne vont pas dans ton sens. Pour le financement, tu demandes à l’autrichien de la couette. Pas de problème de nos jours la BNS va probablement vendre son stock d’or maintenant qu’il a baissé et imprimer de la fausse monnaie pour relancer l’économie et surtout pour ta sécurité. Vas-y Nico t’es soutenu par les 300’000 couillons qui payeront la note à la fin de la plaisanterie.

  14. Tiens, voici une récente vidéo d’un débat entre Conversano et Alain Soral. Les insultes de Conversano ont rapidement trouvé une réponse par les poings ! Incitation à la haine, infiltration d’un mouvement eurosceptique : voila une réponse encore plus claire que celle de Freysinger.

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Petite-algarade-entre-le-supremaciste-blanc-Conversano-et-le-patriote-francais-Alain-Soral-sur-le-42998.html

    De quoi déplaire aux journalistes « suisses » (suivant à la trace les dernières publications de ce jeune) qui salivent devant l’influence de ce gars louche. Une personne, un profil qui semble franchement très proche des services secrets : en effet, pendant que certains se prennent procès sur procès pour des « je suis Charlie-Coulybaly », ce Conversano n’a pas été attaqué comme il devrait l’être par la justice… Bizarre… Serait-ce une kabbale de l’élite française contre Soral et Freysinger ? Inutile de vous décrire la situation du diktat français dans l’organisation des médias en suisse-romande.

    • Kabbale ou pas ou un homme à la solde des services secrets du système ou pas, on s’en fout, En effet, que « son ordinateur lui aie été payé par les services secrets » ou pas, ne change rien. On l’écoute et on lui répond de toutes façons. (Et pas avec des poings. Pas brillant là Soral ! (« Pas grave » / ‘fera mieux la prochaine fois))..Et après l’avoir fait (écouté), personnellement je ne partage pas sa vision d’un complot de la part des musulmans quant à islamiser la France. C’est Dieudo qui a raison bien sûr, les arabes viennent en France pour des raisons économiques et pas pour en conquérants. Et ça c’est parce que racket du tiers.monde, (et monde arable, Moyen-Orient) il y a. Merci pour la vidéo. Je me suis abonné hier mais j’ai pas encore été « acrédité ».

  15. Injustices multiples. Voilà un nouvel exemple sidérant. Cette affaire est une honte et concerne Genève (place financière …) !

    La justice sait depuis 2014 qu’une dame de 80 ans a été escroquée de plus de 500’000.- CHF par sa curatrice ex-élue MCG … Et cette femme âgée n’a toujours pas pu récupérer son argent !

    Maintenant, suite à une demande d’expertise de Zappelli …, l’affaire va traîner encore pendant des mois.

    Il est urgent de connaître les liens existant avec les sociétés secrètes, en particulier la franc-maçonnerie.

    Voilà l’article: Cette ancienne élue MCG est-elle pénalement responsable d’avoir détourné l’argent de sa pupille se trouvant en EMS ? http://www.tdg.ch/14798921

  16. Que de tabous dans notre société plein de conflits d’intérêts. Actuellement, j’estime qu’il est difficile de débattre sur des sujets comme l’abus dans la construction, les dérives de réseaux pédophiles, certaines thèses eurosceptiques, etc. Un grand bravo à Stéphane Riand qui dévoile régulièrement certains sujets peu conventionnels.

    • Désolé, je me suis trompé d’article, il devait être posté dans celui intitulé « Oskar Feysinger : « les actifs de ma législature » ».

  17. Mais qui a négocié le magot avec l’assurance du sinistre d’un blessé presque parfait?les investigateurs le savent,mais le justiciable est toujours en attente de son magot volé.

Commentaires fermés