CHRISTIAN CONSTANTIN. COMMENT DEVIENT-T-ON RICHE ?

Vous voulez devenir riche et puissant ? Il suffit d'acheter 20Minutes, le bon numéro et de suivre la recette. Vous ne comprenez rien ? Peut-être devriez-vous lire deux ou trois fois ce grand moment de justice où "Constantin ne règle pas ses comptes" et où "un juge approuve".

Je résume pour les plus paresseux : vous empruntez, par exemple, 500'000 fr., et vous incluez dans la convention de prêt une clause de remboursement incluant deux conditions, l'une prévoyant la restitution des fonds en cas de vente du complexe, l'autre en cas d'activités bénéficiaires. Par la suite, vous ne "vendez" pas l'établissement, mais vous le "cédez" et vous démontrez, condition appropriée, que le complexe n'a jamais été bénéficiaire. Et le tour est joué !

Je ne parierai personnellement pas un kopek que la décision du juge de Martigny sera approuvée par le Tribunal cantonal (mais ne sait-on jamais, dans ces espaces-là, un plafond d'un blanc pur peut se transformer en une surface d'un vert émeraude !).

Quel argument va permettre de rétablir un brin de justice en cette basse terre ? A mon avis, celui qui va consister à assimiler la "cession" du complexe à une société anonyme distincte de son propriétaire, laquelle opération doit être assimilée à une "vente". A défaut, il y aurait une impossibilité consubstantielle à l'opération pour les héritiers "prêteurs" de recouvrer à jamais leur dû.

Que les Portes d'Octodure soient ce lieu d'où naît toute la fortune footballistique du Valais ne doit pas vous faire hésiter : des investissements massifs ne sont jamais constitutifs "d'activités bénéficiaires", ce par la grâce des amortissements (oui, oui, je sais, tous les comptables suivent mon raisonnement, les autres ont perdu en route l'accès à la vérité !).

Et surtout ne dîtes pas qu'il y a eu escroquerie, car les éléments constitutifs objectifs de l'infraction prévue à l'article 146 CPS ne sont pas réalisés : comment imaginer dans tout cela en effet un comportement astucieux ?

Mais, au civil, les choses peuvent avoir des goûts divers. A l'Hôtel de Ville de Martigny on peut estimer que le prêteur est en effet un donateur béni, alors qu'à l'Avenue Mathieu-Schiner, on pourra comprendre qu'il ne faut jamais pousser le bouchon trop loin.

Mais celui qui ne tente pas de presser le citron jusqu'à sa dernière goutte, jamais ne deviendra riche.

Je tiens cette confidence de Christian Constantin lui-même. Ce secret m'a été confié à la Porte d'Octodure, craché, juré !

Bonjour à tous ceux qui, après trois lectures de cet article, auront compris la nuance entre une "cession" et une "vente" !

 

Post Scriptum : le coût d'un dépôt en appel ? 40'000 francs, alors qu'en première instance le montant de l'avance était de ... 40'000 francs ! Très bon marché la justice en Valais ! 40'000 fr. [émoluments de justice en première instance] + 40'000 fr. [émoluments de justice en appel] + 38'000 fr. [dépens d'avocat, Me D., en première instance] + 38'000 fr. [honoraires d'avocat, Me R., en première instance] + env. 15'000 fr. [¨dépens d'avocat, Me X., en appel] + 15'000 fr. [honoraires d'avocat, Me Y., en appel]  + 4'000 fr. [frais divers] = 190'000 fr. (coût total pour la partie qui n'aura pas gain de cause). Mieux vaut être riche et en bonne santé pour bénéficier des services de l'institution judiciaire en Valais, non ?

 

Commentaires : 7

  1. La justice en Valais est scandaleusement chère. Tout le monde le sait (sauf Voide) et perdonne ne fait rien (sauf L’1Dex).

  2. Et c’est à ce genre de guignol que le Valais serait prêt à faire confiance pour faire partie des organisateurs des JO ? Bon, d’un autre côté chacun sait qu’il faut être très prudent avec les infos provenant du journal 20 Minutes. Cet article est entaché d’un mensonge. En effet, le journaliste prétend que CC a emprunté de l’argent à un AMI.

    • Pourquoi un mensonge? Je crois savoir que less deux associés étaient des amis proches. Sinon pkoi d’ailleurs l’épouse lui aurait fait toutes ces facilités…

    • And the winner of the question is: Patrick Crettenand avec sa réponse « Et c’est à de GUIGNOL con va con-fier les JO !!! ». Merci et bravo à lui. En fait c’était simple, il fallait juste oser dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Mais il fallait oser l’écrire ! Bravo ! Je cosigne !

  3. La restitution intervenait soit dans le cas d’une vente et d’une activité lucrative
    Comment, le mot cession qui ne fait pas partie de la close, puisse engendrer
    Un contrat nul et non avenu?

  4. Merci de votre réponse maître Riand
    Si je comprend bien c’est mieux d’être du bon côté de la plaque!

Commentaires fermés