LE MANAGEMENT SOUS LA DOUCHE DE CHRISTIAN CONTANTIN

Christian Constantin est un grand manager. Il aime ses entraîneurs, ses joueurs, ses gardiens, surtout les "lécheurs" selon Adel Chedli, et aussi les supporters du club. Il sait comment faire pour engager les joueurs, pour choisir les entraîneurs, pour convaincre les directeurs sportifs et pour virer tout ce beau monde le moment venu. 

 

Par L'1Dex, le Valais a appris que le procureur général n'avait pas craint d'utiliser l'arme de la prescription pénale pour sauver le Zorro d'Octodure. Dans le même temps, le ministère public n'a pas craint de plonger les sauveurs du FC Sion dans les "emmerdes" pendant dix ans avant de constater leur parfaite innocence. On voit donc qu'en Valais tout est possible. 

C'est bien pour cela notamment que personne ne mettra en doute, du CERM de la choucroute jusque dans les confessionaux du Château Constellation, les péripéties des vestiaires décrites par Chedli. Que les prudes et les pudiques glissent sur les prochains paragraphes, au sujet desquels personne ne demandera un commentaire éclairé, ni à Nicolas Jaquier, ni à Stéphane Fournier, en espérant pour eux que Recrosio n'imaginer pas sa prochaine revue en y ncluant une scène de douche louche :

«J'ai demandé au coach si je pouvais aller sous la douche, parce que je ne voulais pas rester dans la même pièce que lui, je ne voulais pas faire de bêtises, parce que je jeûnais... (...) J'y vais et, tout à coup, j'entends la porte s'ouvrir. C'était le président qui entrait dans la douche. Je ne sais pas si je peux dire le mot, parce que c'est lourd et peut-être qu'il va écouter. Il me fait: «Tu fais moins le malin, maintenant que tu es tout seul. Vas-y, baisse ton caleçon, que je t'enc...» Je suis resté comme ça... J'ai dû mal entendre la chose, ce n'est pas possible, il ne m'a pas dit ça! (...) Le lendemain, je suis convoqué dans son bureau et je suis sûr que ça allait aller au clash. Et là, il vient... Alors, mon petit... Comment ça va? Allez, on oublie ce qu'il s'est passé...»".

L'histoire ne dit pas si les pulsions présidentielles ont pu être satisfaites la nuit précédant la "réconciliation".

Bonjour à tous les journalistes sportifs "si critiques" envers l'idole d'Octodure !

Commentaires : 2

  1. Normal ça s’appelle le Droit de cuissage ! Il vient tu Moyen-âge. Manifestement certains n’en sont pas encore sortis ! D’autres cas du même genre sont d’ailleurs également à signaler dans certains milieux immobiliers vaudois.

  2. Ca ne m’étonne pas de ce dictateur mégalo de CC…. Ce bétonneur à tout crin est bien plus dangereux pour le Valais qu’OF et sa clique d’Ecône. Et aucun commentaire ….(à part DOM ..) c’est si facile de se ruer tous sur la même personne…

Commentaires fermés