OSKAR FREYSINGER. LE CHAT QUI DONNA SA LANGUE AU … RAT

Dans "COMMUNICATION IMPOSSIBLE", en 1984, Oskar Freysinger, âgé de 24 ans, s'essaya à la poésie dont le contenu, avons-nous montré ces jours derniers, ne sont pas sans contenu idéologique.

Aujourd'hui, ce sera "Le chat qui donna sa langue au ... rat".

Un rat d'égout,

ayant quitté son trou,

fut surpris par un chat

qui lui fit : "miaou !"

Le rongeur ne paniqua pas,

se donna une grosse voix

et aboya.

N'y comprenant rien du tout,

le chat pris les jambes à son cou.

 

Moralité : Voilà à quoi çà sert de maîtriser une langue étrangère.

 

Post Scriptum : la moralité des poèmes est de la plume de Monsieur Freysinger et non point de L'1Dex, comme pouvaient le penser à tort certains esprits peu éclairés.

 

Supplément actuel : 20170213092157775

 

Commentaires : 1

Commentaires fermés