LES PORTES D’OCTODURE. CC OU L’ART DE FAIRE DES BENEFICES

Urbi et orbi, par la grâce de "ses journalistes", le peuple terrestre a appris que Christian Constantin avait prêté son avion à Lara Gut et avait mis gratuitement à disposition du Docteur Olivier Siegrist, chirurgien orthopédique, une salle (de soin ou de réunion) dans les Portes d'Octodure.

On a appris également, par la grâce de L'1Dex et de 20Minutes, que Christian Constantin avait gagné en première instance un important procés portant précisément sur les bénéfices des Portes d'Octodure.

Rappelez-vous : "Christian Constantin. Comment devient-on riche ?".

Et l'une des "causes" de la victoire judiciaire et procédurale de CC réside dans le fait que Les Portes d'Octodure sont - hélas pour lui - toujours déficitaires, il n'a donc plus besoin de rembourser la somme de 500'000 fr. amicalement mise à sa disposition par un "ami" qui n'est plus là pour témoigner de sa charité.

Alors surgit en moins cette question iconoclaste à l'avocat du prêteur de cujus : comment un complexe hôtelier deviendrait donc bénéficiaire si les locaux sont mis gracieusement à disposition des riches sportifs de chez nous et d'ailleurs ?

Comme le dit Stéphana Plaza, "je dis ça, je dis rien".

Qu'en pensez-vous, Maître Grégoire ?

Bonjour à Lara Gut et bon rétablissement à elle !

 

Commentaires : 4

  1. CC s’inquiète du genou de Lara. Il est magnifique Napoléon. Avec autant de charité, il aurait dû être candidat pour le Conseil d’Etat, sur la liste aux côtés d’Ester, Stéphane et Jean-Michel.

  2. c’est de la pure méchanceté ! Avec cette action, CC fait une excellente action de pub pour son hôtel et, par la même occasion, en mettant gracieusement son avion à disposition, il soigne son image ! Rien à redire !

  3. Il serait bon que CC ne fasse pas trop de publicité pour les Portes d’Octodure, il risquerait de devoir restituer les montants que réclame la famille qui l’a mis sur les rails. Nous verrons ce que nous nommons « justice » va arrêter. De toute manière, s’il devait cracher au bassinet, il ne doit pas avoir de gros problèmes puisque la dénonciation pénale dont il a été l’objet en 1999 est prescrite, après 15 ans passés dans les tiroirs de nos juge et procureur. CC n’a ni condamnation à subir ni argent à sortir: affaire classée sans suite. Notre justice est donc sélective: d’aucuns passent à la trappe pour une somme modique et sont vilipendés dans la presse, d’autres sont épargnés alors que leurs méfaits sont d’envergure, à plusieurs titres. La prescription sert également à Léonard Gianadda: il reconnaît l’illicéité de ses actes mais invoque la péremption. Constantin, Gianadda… ou comment devenir riches? Concernant le dernier cité, je puis fournir tout élément à quiconque en souhaiterait connaître les aspects peu reluisants de sa personne.

  4. Pfeu ! T’façons la ficelle est grosse comme un câble de téléphérique, et connue depuis l’Antiquité, avec un bon comptable (ou un taxateur de l’Etat du Valais par exemple aussi, genre le perdu qui bosse en dehors des heures pr arrondir les fins de mois), on peut faire passer une boite en faillite pour une mine d’or en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ou alors au contraire une boite en plein boom pour une ambulance !!! C’est ce con a fait ici, soit con a fait passer une boite correcte pour une ambulance (…et avec dieu au volant).! (Ah non il a pas fait dieu finalement… (petit tuyau !))

    Ont également participé à l’escroquerie bien évidemment un bon avocat et un bon juge bien sûr, il va sans dire

Commentaires fermés