CONSEIL D’ETAT 2017. OSKAR FREYSINGER LAISSE SA PLACE DANS LE CINQ DE BASE A UN BLEU

La mise en perspective des résultats croisés des premier et second tour autorisent les conclusions suivantes :

  • le Valais ne veut plus de Oskar Freysinger au gouvernement cantonal dans un système électoral majoritaire
  • le choix de Frédéric Favre pour le remplacer est un acte de volonté du PDC de privilégier un jeune PLR face à un expérimenté PS
  • l'alliance de Ensemble à droite a été un désastre stratégique pour le chef de l'UDC.
  • le Parti Unique du Haut-Valais a facilement conservé ses deux sièges au Conseil d'Etat et va s'organiser, avec l'UDC, pour les conserver dans quatre ans.
  • Roberto Schmidt, Jacques Melly et Christophe Darbellay se sont baladés sans opposition, et avec le privilège de pouvoir choisir leurs alliés de gouvernement.
  • les Valaisans n'ont pas craint de choisir un bleu, totalement inexpérimenté en politique, sur lequel aucun radical, ni libéral, ne pariait un kopeck à l'ouverture de la campagne.
  • Claude Pottier, chef de file initial du PLR, a galvaudé ses minimes chances de devenir conseiller d'Etat en prévoyant une alliance possible avec Freysinger lors du second tour. Quel âne !
  • les femmes conservent un siège au Conseil d'Etat, mais ne veulent pas voir que le PDC n'a pas soutenu une femme, mais un membre haut-valaisan du gouvernement, ce qui n'est pas une mince différence.
  • le PS a "liquidé" Stéphane Rossini en n'osant pas choisir un seul candidat pour le Conseil d'Etat. Qui dira qu'il n'y aura pas des traces qui seront longtemps vivaces entre le Haut et le Bas ?
  • une formation dans les ressources humaines peut ainsi mener à la fonction de conseiller d'Etat en Valais lorsque le peuple, parfaitement introduit par le PDC, décide de le propulser aux affaires. Le parti conservateur "progressiste" a une indéfectible confiance dans ses fonctionnaires.
  • la compétence en politique, en Valais, ne pèse presque rien face au "tabou socialiste" auquel a fait référence Stéphane Rossini, ce qui a permis au candidat PLR que personne ne connaissait il y a peu de doubler son score de voix entre le premier et le second tour, même si Stéphane Rossini termine premier à Sion !

Ces évidences amènent à ces questions :

 

  • l'UDC acceptera-t-elle de passer à un gouvernement qui sera désigné selon un système proportionnel ?
  • les deux sections du PS fusionneront-elles ? Si non, optera-t-on pour une harmonie à toute épreuve ?
  • la carrière politique de Stéphane Rossini est-elle définitivement finie ? Si oui, le siège PS au gouvernement pourra-t-il revenir à un allié sierrois du PDC dans quatre ans ?
  • Frédéric Favre dirigera-t-il la police cantonale et conservera-t-il Jean-Marie Bornet dans sa fonction de chef de l'information ?
  • Christophe Darbellay prendra-t-il la direction de l'enseignement comme il l'a annoncé ou acceptera-t-il, en l'absence de Oskar Freysinger, de remettre le département à un PLR ?
  • l'avocat Roberto Schmidt s'adaptera-t-il à sa nouvelle fonction de chef des finances ?
  • les chances d'une Constituante sont-elles aujourd'hui plus élevées dès l'instant où l'UDC devient force d'opposition ou des accords de carnotzets hauts-valaisans éviteront ce qui serait la fin de la majorité gouvernementale du PDC ?
  • quelle(s) impulsion(s) véritable pourra apporter à ce gouvernement Frédéric Favre, compte tenu de sa totale inexpérience du fonctionnement institutionnel ?
  • Oskar Freysinger mettra-t-il fin à sa carrière politique ? Si oui, l'UDC valaisanne parviendra-t-elle à conserver ses suffrages à l'avenir ?

 

Bonjour aux deux bienheureux écartés !

 

 

Post Scriptum : Thomas Burgener a résumé ainsi le départ de Oskar Freysinger : "Les Valaisannes et les Valaisans ne veulent plus de ses cabrioles", en ajoutant en substance qu'ils ont aussi condamné ses voyages vers l'extrême droite à l'étranger.

 

Référence : interview de Frédéric Favre accordée à L'1Dex

Commentaires : 48

  1. On ne remerciera jamais assez Jean-René Fournier d’avoir initié, avec d’autres, la révolution conservatrice qui a emporté OF au fond du précipice ! Bravo pour cette magnifique stratégie ! Merci aussi à Slobodan Despot, Piero San Giorgio et Jean-Marie Cleusix, sans qui l’élimination politique d’OF aurait été impensable.

    • sacré Jean rené comme un serpent à deux têtes mais toujours si innocent………………

      cela doit provenir de la veste qui est aussi vide de sens et indéfinissable que celui qui la porte,
      mais il s’en tape il a déjà son compte en banque bien fournie et sa place au paradis des profiteurs catholiques

    • Bien dit ! C’est le plus bel auto-goal politique.
      J’ai toujours pensé qu’en Valais les partis traditionnels étaient déjà tellement conservateurs que l’UDC n’arriverait pas à s’implanter. Je me trompais, puisqu’il a désormais environ 20% des voix au GC. Mais parce que Freysinger dans son euphorie narcissique a cru pouvoir faire une OPA sur le PDC, il a réveillé le géant qui s’était endormi. Et on a vu à ce deuxième tour « qui commande ici ». Jean-René Fournier était paraît-il à la manœuvre en coulisse .. le moins qu’on puisse dire c’est qu’après avoir envoyé Voide et Freysinger au casse-pipe, il s’est faut très discret.. c’est à peine s’il a eu un mignon gentil pour eux lors du dépôt des listes pour le 1er tour.

  2. Ce canton devrait avoir honte de se laisser imposer par ce clan affairistes pdc un jeune rh plutôt que d’avoir la force de choisir un professeur de politique publique qui a été conseiller national et premier citoyen suisse. Non, mais où sommes-nous ?

    • On comprend bien que vous auriez préféré OF (qui est juste derrière le jeune RH) ! Par contre je trouve particulièrement étonnant que vous insultiez les Valaisans et ne respectez pas le vote populaire ! Ces mêmes Valaisan et ce même vote populaire que vous portiez au nu il y a encore 2 semaines.

      • Que vous portiez « au nu » ?
        Je ne sais pas pour vous, mais moi, personnellement, je n’ai pas été voter « à poil ». ☺

        • Apparemment quand on a strictement rien a dire sur le fond on attaque la forme. Ridicule !

          C est vrai que au premier tour les valaisans étaient extraordinaires et au 2 ème c est juste de cons à la solde du PDC !

  3. Affaire Cleusix, THE END : tous les acteurs sont morts !

     » Étourdi par la chaleur des projecteurs, le Martinet a trop agité ses ailes. L’oiseau n’a pas vu venir la vitre. Il a tapé dedans et maintenant il est MORT. » Slobodan Despot, chef de communication d’Oskar Freysinger

    Tous les acteurs de cette mauvaise farce ont passé de vie à trépas au niveau politique :

    Jean-Marie Cleusix : éjecté
    Maurice Tornay : éjecté
    Slobodan Despot : éjecté
    Oskar Freysinger : éjecté

    L’affaire Cleusix aura pesé de tout son poids dans l’éviction de Freysinger du Gouvernement. 75% des articles consacrés à cette campagne citaient le nom de « Cleusix ».

    L’oiseau blessé et non mort a juste eu le temps de distiller de précieux conseils à deux élus du jour.

    La justice valaisanne l’achèvera, peut-être. Mais ceci est une autre histoire…

  4. Intéressante analyse !
    J’ajouterai une question : seuls les jeunes Verts ont appelé à voter pour les deux socialistes, les Verts eux sont restés étrangement silencieux pour le deuxième tour. Est-ce que cela veut dire qu’ils ont soutenu Favre en sous-main ? Est-ce que le résultat aurait pu être différent si les Verts avaient clairement appelé à voter pour les socialistes ? Avec qui les Verts pensent-ils pouvoir s’allier pour faire passer leurs idées, si ils ne soutiennent pas avec les socialistes ?

    Bon, je suis enchantée que Freysinger soit out :-). Mais voir ce Mister Nobody se hisser en 5eme position à la place de Rossini, cela fait tout de même mal au ventre. Les positions partisanes font que le Valais va devoir se passer d’une personnalité remarquable, sans qui la dynamique qui a permis d’éjecter Freysinger n’aurait pas été possible.

    Coupons-lui-la-Voie et la manif de Yannick Delitroz ont aussi joué un rôle non négligeable dans le « Frexit », pourquoi Canal 9 et ses experts analystes ont-ils complètement ignoré ce mouvement. Ils auraient dû avoir droit à quelques interviews

    • Les positions partisanes ou la stratégie complètement débile du PS, qui au passage a failli réélire OF ??
      Posez vous les bonnes questions et vous aurez les bonnes réponses…..

      Comment peut-on simultanément réclamer une proportionnelle et vouloir 2 sièges ? En mathématique 13,8% n’est pas vraiment égal à 40%

  5. Mme Roh : selon vous, Rossini est vraiment nul de chez les nuls, se faire battre par un Mister Nobody !! Impensable !!! Vous avez entièrement raison, un fantôme ce Rossini…Se faire battre par un Mister Nobody, j’en reviens vraiment pas…

    • Favre est un Mister Nobody qui a été élu grâce au PDC, il s’est inscrit au PLR depuis moins d’un an. Il a fait une bonne campagne pour un novice, mais il manque visiblement d’experience. C’est tout de même malheureux que le Valais doive se passer des compétences d’une personnalité aussi remarquable que Rossini à cause du petit jeu du PDC.

  6. On peut pleurer toutes les larmes que l’on veut sur la non-élection de Rossini, son expérience politique, ses compétences en matière de politique publique. Cet homme ne partage pas les idées politiques de la majorité de la population de ce canton. Là encore, on peut remettre encore le disque des doléances soit-disant progressistes. Compétences ou pas, les Valaisans, en bons démocrates, ne sont tout de même pas stupides au point d’ouvrir les portes de leur gouvernement à quelqu’un qui ne soutient pas leurs idées. Personnellement, sur le site smartvote Frédéric Favre apparaissait comme celui qui avait les idées les plus compatibles aux miennes là où Rossini était celui qui m’était le plus opposé en tout. Il n’y a pas besoin d’un mot d’ordre du PDC pour savoir raisonner…

    • Oui mais madame Christiane Roh ne vote pas pour des idées elle vote uniquement PS et c’est un scandale si le 87% de ce canton ne vote pas PS.
      Moi par contre je trouve particulière scandaleux que le PS se permettent de se passer de Rossini et lui préfère non pas une no body mais une totalement nul. Nul mais qui a l’assurance d’être élue grâce a ses 2 qualités, femme et haut valaisanne !

      • Je vote en priorité pour les personnes dont je partage les idées (un mix vert et socialiste); en second lieu, je vote aussi pour des personnalités; enfin au premier tour pour des raisons tactiques j’avais même donné une voix à CD (afin qu’il puisse prendre la formation à OF). Et oui, mes idées étant plus proches de celles de la gauche et des Verts et n’étant pas une girouette, j’ai toujours voté pour ces candidats.

  7. Suis étonnée de voir que les lecteurs de l’1dex semblent plus contents de l’éjection d’OF que déçus de la non élection de Rossini. Le PDC a fait ce qu’il voulait, une fois de plus, et l’1dex l’a bien aidé en vantant systématiquement Christophe Darbellay. Le but premier pour la gauche était de virer OF et non pas d’élire deux candidats socialiste. Ben je trouve ça lamentable ! Esther Waeber et Favre leur étant redevables, le PDC a les mains libres pour faire la pluie et le beau temps. Super ! Et dire qu’il y a des gauchistes qui sont contents !

    • Les gauchistes sont contents, comme tu dis, simplement parce qu’ils se rendent compte que Darbellay et Favre c’est quand même mieux que Freysinger et Voide.

  8. « CONSEIL D’ETAT 2017. OSKAR FREYSINGER LAISSE SA PLACE DANS LE CINQ DE BASE A UN BLEU »

    NON, Freysinger ne laisse pas sa place à un bleu, il la laisse à un ORANGE ! Parce qu’avec 46% des suffrages pour le PDC contre 30 pour l’UDC, chez les gens normalement constitués, ça ne fait pas 3 conseillers à 0, ça 2 à 1.

    Mais bon… apparemment il semblerait qu’à l’avenir petits et grands élèves de ce canton dussent apprendre qu’en Valais (selon la règle de 3 valaisanne), 46% ça fait 3 et 25%, 0 !

    Valais, terre de mathématiques… (mais de pathétiques surtout)

    • Ça, l’UDC, l’a bien cherché: fallait pas taquiner le PDC en attirant Voide. Personnellement, je ne vais pas pleurer là-dessus : OF à démontré qu’il se comportait toujours comme le membre d’un parti d’opposition; il fallait choisir, être dans l’opposition ou être dedans. Les électeurs ont choisi pour lui..

    • @DOM

      Je vois pas trop où UDC à 30% ? Avec 23 députés sur 130 ça fait moins de 18% chez les gens normalement constitués

      Le PLR à exactement 20% des élus aux grand conseil !! En mathématique, et en Valais, 20% c’est bien égal à 1/5 ne vous en déplaise !!

      Si vous parlez des % à l’élection du conseil d’état, je vous laisse additionné les % des 7 candidats…. vous verrez que vous dépasser largement les 100% 🙂 pathétiques vous dites ?

      • C’est vrai que là aussi, on a une nouvelle bizaerrie d’organisation de cette élection (et donc un nouvel élément parlant en faveur de la farce de démocratie que l’on sait désormais de cette élection) en ce sens qu’effectivement à l’addition de tous les pourcentages de cette farce, au final on arrive à environ 300% de votes… Et si tout le monde avait rempli un bulletin de vote avec 5 noms dessus, ça aurait fait 500%.

        Ce qui est d’ailleurs honteux comme système, parce que quand on soutient A, on ne vote pas B EN PLUS… juste pour faire chier C.
        Ou F plutôt ici… Ca c’est par normal, moche et anti démocratique; et cela même que c’est « permis »..

        Merci de votre remarque donc, mais c’est l’organisation de cette élection qui est donc pathétique. En tant que cohérent, vous en conviendrez, merci.

        • Cela dit, une répartition « juste un tout petit peu plus démocratique » aurait parlé en faveur d’un gouvernement composé de 2 PDC, puis 1, 1, 1 bien sûr. Mais bon, la justice n’est pas de ce monde ça c’est clair.

          Et ça n’est pas près de changer si les gens ne savent MEME plus différencier ce qui est juste de ce qui ne l’est pas…

          On est dans de beaux draps. Ils seront notre linceul.

        • DOM, il faut te remettre sans délai dans la lecture du bouquin sur les systèmes électoraux de Maurice Duverger. Après on pourra causer. ABE.

          • Non ! Je n’entends rien. Surtout venant de vous… (enfin toi pardon… (on se tutoie hein, c’est bien ça ? Je me souviens plus… (ah oui, on se tutoie (depis le temps qu’on se connait d’ailleurs… Normal !)))) (Et t’es pas Constantin non des fois derrière ton pseudo lol ?); enfin bref, je reprends… toi…, dont les écritures régulièrement produites ici, ne m’ont largement jamais convaincu de ton intelligence (et toc, dur mais franc, et droits à la franchise le la libre expression autorisent) et donc de suivre un quelconque conseil venant de toi… (M. Christian Sugus)…

            Sinon encore, on dit que l’homme qui ne doute de rien est fou. Et bien moi, pour le surplus, je suis assez fou également pour être convaincu que le contenu du livre conseillé à lire sera bien incapable de me contredire (intelligemment) en quoi que ce soit s’agissant de mes propos régulièrement tenus ici et consistant à accuser (et dénoncer) cette élection d’être une farce de démocratie.

            Et j’en veux d’ailleurs, comme élément de preuve (auquel chaque lecteur du site apportera le crédit qu’il voudra…) à cela, qu’hormis toi (et dont les propos ne sont donc pas (du tout) convaincants, je me répète un peu, mais ça me fait plaisir), personne n’a pu (franchement) (indiscutablement) me contredire ici.

            Moi je dis que tout ce qui se lit, est l’abrutissement de l’Homme. (Ou presque / lire les panneaux de circulation, c’est mieux, mais pas plus).

            Donc, pour toutes ces bonnes raisons (« miennes »), je ne vais pas lire le bouquin, je vais continuer de dire que cette élection était une farce de démocratie et tant pis si notre discussion s’en ressent, et si je vais en prison pour activité subversive fomentée au sein du troupeau. (je parle ben sûr de celui, de moutons… qui acceptent sans broncher le résultat de la dite farce… )

        • Ça s’appelle le vote utile : quand in vote, on choisi à la fois qui on veut inclure et qui on veut exclure, rien de plus normal et démocratique.

  9. Le PDC a fait en sorte que les deux CE hors-parti soient le plus fades et insignifiants possible.
    Mais bientôt tout sera parfait chez les petits copains !

    • Oui c’est vraiment scandaleux et grâce au PDC si le 2ème parti le plus fort du canton avec ses 20% puisse avoir un élu !!

      Par contre que le PS avec c’est fade 13% en ai 1 (voir 2 selon certain) et madame dans le haut avec leur score soviétique, c’est absolument pas un scandal ni grâce au PDC

  10. Si je comprends bien, si les deux anciens Titans venus de Berne, Freysinger et Rossini, ne sont pas élus aujourd’hui, c’est la faute du bleu-inexpérimenté-incompétent-Mister Nobody, Frédéric Favre. Les ténors de l’UDC et du PS s’en donnent à cœur joie et pourraient le jeter aux crocodiles…

    Lors d’une défaite, il est tellement plus facile de s’en prendre à l’adversaire plutôt que de faire une petite autocritique…

    J’ai rencontré beaucoup de connaissances-militants UDC et PS. Ils ne sont pas des ténors, mais ils ont l’analyse beaucoup plus fine que certains leaders de partis sois-disant charismatiques…

    Oskar Freysinger :

    Évitons la politique, évitons de parler de son bilan. Cleusix, Despot, Doyen, San Giorgio, l’affiche de Maria concoctée par le fin stratège Desmeules, ses conférences à l’étranger, lui ont coûté 15000 voix au 1er tour et finalement sa non réélection. Même des militants UDC étaient fâchés de toutes ces conneries…De plus, sa stratégie avec Voide a été une vraie catastrophe, incomprise de la base.

    Stéphane Rossini :

    Le PS n’a pas voulu choisir entre EWK et Rossini. C’est une grave erreur qui se paiera tôt ou tard. EWK a tué Rossini. Le Gouvernement aurait une autre « gueule » aujourd’hui avec Rossini en lieu et place de EWK. Mais lorsque les tenors du PS ont les yeux plus gros que le ventre… (je l’avais écrit)

    Un carton rouge aux stratèges de l’UDC et du PS. Ils ont tué leurs compétents-expérimentés leaders, Freysinger et Rossini. S’ils avaient un zeste de modestie, ils se passeraient la corde au cou. Inutile de cracher leur venin sur Favre pour tenter de masquer leur propre incompétence.

    • absolument… le PS va le payer au plus tard dans 4 ans quand il s’agira de sauver le siège de EWK qui prendra enfin sa retraite. Ils ont pas beaucoup de personnalité (voir aucune personnalité) capable de siéger au CE.
      Le PS du Haut va se faire bouffer la place par un UDC voir un noir ou jaune… et dans le bas, c’est plutôt morne plaine. Il va falloir se remuer les méninges pour trouver un candidat que les valaisans voudront bien élire… et ils se remémoreront l’erreur de n’avoir pas choisi dès cette année le successeur du siège PS…

      • Avant de tirer des plans sur la comète pour dans 4 ans, laissons déjà débuter la présente législature.
        4 ans, c’est long et il en coule de l’eau sous les ponts durant ce laps de temps.
        Qui eût crû , il y a 4 ans, qu’OF se ferait évincer en 2017. Personne. Pas même les plus fins stratèges du café du commerce.

  11. Le peuple à décidé, le peuple a raison. Oskar Freysinger a creusé sa tombe en se moquant des citoyens valaisans. Il en paye le prix fort.
    Je suis déçu par la non élection de Stéphane Rossini, mais cela paraissait mission impossible dans le contexte actuel.
    Le PDC croit qu’il a repris des forces mais il a bénéficié de la stratégie de Freysinger et de la volonté de nombreux valaisans (hors partis) E l’éjecter du gouvernement en raison de la mauvaise image qu’il donnait du Valais par de ses comportements et de ses propos.
    Sur les réseaux sociaux, la campagne électorale a touché le fond. Lamentables et effrayantes furent certaines paroles.
    Barbara Lanthemann a fait son mea culpa et a proposé à Jérôme Desmeules de faire de même, ce qu’il a accompli en direct sur Canal9.

  12. 4 constatations postélectorales : ☺☺☺☺
    1) Les 2 Fournier (Jean-René et Jean-Marie) silence radio durant la campagne. Sont-ils toujours en vie ? Ou n’ont-ils pas payé la redevance Billag ?
    2) Jean-François Lovey, lui, est mort de rire depuis environ 14h30.
    3) OF briguera peut-être un poste au collège de St Maurice, pour un duo pédagogique avec Cleusix (un pour l’éthique, l’autre pour les poux). Cocasserie de l’histoire, ce sera à Darbellay d’entériner ou non sa nomination.
    4) Favre est peut-être un « bleu », mais qui ne l’a pas été un jour ? Laissons-le commencer son mandat, il sera toujours assez tôt pour l’éreinter…ou le féliciter. Pire que certains, il ne pourra pas être.

      • Tout à fait Jeunevalaisan! Encore un complot! Sont-ce Les francs-maçons, le congrès juif mondial, les Illuminati ou encore les scientologues? A moins que ce ne soit tante Germaine qui ait monté cette cabale à l’heure du thé et des petits gâteaux avec ses copines du home des Dahlias Noirs! C’est encore mieux que James Ellroy! Vous devriez vous méfier du gang des mémés! Elles n’ont l’air de rien, cachées derrière les cache-nez qu’elles tricotent pour leurs petits-enfants!

        • Ensemble à droite contre le PDC, c’est pas de la cabale, c’est de la politique.
          « La cabale » c’est les riches (les puissants) (QUI TRICHENT / COMPLOTENT) contre les pauvres (impuissants) (et ces derniers d’autant plus impuissants qu’ils creusent bien souvent (tout le temps) leur tombe avec leurs dents); (et cela parce qu’à part leur statut de pauvres, ils cumulent bien souvent aussi celui de cons. (les 2 vont très bien ensemble).

          Et sinon, « La cabale » c’est aussi, de manière plus spécifique, les goys (ou autrement dit les non juifs) qui soutiennent admirent et vénèrent presque pour ainsi dire, les juifs (en tant que « peuple élu »… disons que c’est pour ça (c’est aussi parce qu’ils sont puissants et plein de thune / mais bon bref passons, ça n’est pas le sujet ici)).

          Chez nous « la cabale » prend la forme locale des puissants et riches PDC (aussi appelés les Ristous) qui gouvernent avec une minorité, comme les 1% des gens imposent leurs points de vue à 99% au niveau planétaire.

          Ici l’arnaque (ou le complot ou la cabale donc) est juste un tout petit peu moins forte en ce sens que se sont pas 1% qui dirigent tout mais 26% de PDC … (lesquels avec 26% ont 4.5 sièges au gouvernement, puisque le PLR a été acheté et la PS (à moitié) aussi. (cela dit, même 3 c’est trop).

          Maintenant, si à l’intérieur de ce PDC, si on monte dans les (hautes) sphères du PDC, on a de moins en moins de gens qui imposent leur puissante et riche volonté à de plus en plus de subordonnés.

          C’est « le Système ».Lequel n’est que complots sur complots, cabales sur cabales; ou injustices et inégalités sur injustices et inégalités quoi !

          Ensemble à droite contre l’hégémonie des riches, c’est pas de la cabale, c’est de l’anti cabale. Et c’est pour ça qu’ils se sont fait dégommer d’ailleurs; et anti démocratiquement en plus.

          Et les riches sont tellement forts en plus que personne ne s’est aperçu de rien en plus !!!

          il faut dire que les riches ne travaillent pas (ils font travailler les autres); alors ils ont bien sûr tout le temps du monde pour conspirer contre l’honnête travailleur. Et leur dernier truc en date pour entuber ces honnêtes gens c’est d’accuser le peuple de populisme.

          Et bien vous ne me croirez pas; CA MARCHE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

        • arrêtez tous de parler de cabale ou de je ne sais quoi, nous sommes un peuple de paysans agriculteurs, nous savons donc gérer les troupeaux et le tri du bétail mieux que quiconque et alors que nous avions jusqu’ici un vilain mouton noir qui faisait tache dans le pré, aujourd’hui nous avons un beau troupeau de moutons blancs, dociles et suiveurs muets.
          enfin on a quand même encore le PS qui sert de mouton agitateur par-ci par-là, mais c’est tout le calme est revenu………….

          elle est pas belle la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *