LE PLUMEAU DE LA LOI POUR LUTTER CONTRE LE RACISME ET LE HOOLIGANISME

Sur Twitter, TintinFournier résume en 140 signes ou presque : "Café raciste, autocollant d'Hitler, attaque de bus du Servette: après Freysinger, Il est temps de faire le ménage en Valais..."

Faire le ménage, cela veut dire dans mon langage nettoyer, avec comme plumeau efficace, la loi. 

Qu'on le veuille ou non, c'est la constitution (système électoral) qui a permis aux citoyens de changer - un peu - de gouvernement. 

 

Les cafés racistes méritent de même d'être stigmatisés par le juge. Mais si rares sont ces exemples portés devant les tribunaux. 

Il semblerait que l'autocollant d'Adolf a fait l'objet d'une réaction légale. Mais y aura-t-il une personne dans l'institution pour faire avancer le dossier dans la célérité ? Espérons que la diligence prendra ici le pas sur la négligence. Mais rien n'est certain. 

Même Christian Constantin revendique l'utilisation de la loi pour lutter contre ces ivrognes de supporters incapables de la plus élémentaire jugeotte. On aurait aimé le voir en d'autres occasions aussi respectueux de l'État de droit. 

Il ne faut pas croire que tout cela va de soi. Jeanda Carrupt, par exemple, sur Twitter, soutient que L'1Dex n'est pratiquement jamais crédible. Déterminer le degré de crédibilité d'autrui, voilà une tâche appartenant à notre métier d'homme. Et c'est dans ce cadre qu'il faut savoir déterminer si autrui est un adepte du fait alternatif, comme Jeanda, ou un désireux de débat clair dans la Cité. 

À chacun de se forger sa propre opinion et de choisir ses fréquentations. Moi, je pense que la lecture matinale de L'Idex sera plus agréable chez Clémentine qu'au Café du Boulevard, et que l'on peut soutenir son club favori sans briser les vitres du car des joueurs du rival lémanique. 

En ces temps où la déstabilisation, la tricherie et le mensonge règnent, nul doute qu'il est plus facile d'oublier le balai et de cracher sa suffisance sans oser le moindre argument. 

L'absence d'argument et l'invective mensongère, voilà où se nichent la grossièreté et la bêtise. 

Bonjour à tous les basanés insultés du Café du Boulevard !

Commentaires : 2

  1. Il n’y a qu’un seul « racisme », c’est celui des RICHES contre les PAUVRES.
    L’autre (intercommunautaire) est un piège à cons.

    ils nous ont divisés en catégories et nous ont montés les uns contre les autres avec
    RACISME, POLITIQUE, RELIGION, GENRE, SEXUALITé, ETHNIE, AGE,
    C’est ainsi qu’ils arrivent à nous contrôler.
    Il est temps de s’unir…

    Et « ils », c’est les riches. Mais « les riches » (ces enfoirés) (cette notion à géométrie variable) c’est aussi nous TOUS ci en Europe… par rapport aux restes du monde.

    Et se on joue un cinéma pas possible (d’une hypocrisie pas possible) pour faire croire… Et alors qu’en réalité le vrai « racisme » est que l’hémisphère sud de la planète est esclave de celle du nord. Et avec la première qui crève de faim, et la seconde de trop bouffer.

    Ce qui n’empêche pas de dénoncer le (peut-être) (acte isolé) du « Boulevard », ça ça reste.

    Mais juste dommage si ce (relativement) « PETIT type de racisme de proximité » (parce qu’il n’y a pas mort d’homme non plus ici) occulte le VRAI racisme (précité).

  2. Le piment qui fait mouiller et jouir le/la journaliste c’est la diffamation. Jeter en pâture, juger, mépriser, demander des excuses ou sinon la démission tel est le credo de ce clergé du juste, du bon et du bien. Faire le travail du juge avant l’heure, jouer les indignés, jeter l’anathème, montrer du doigt comme les chouchous léche-bottes de notre enfance qui dénonçaient les camarades d’école. Tel sont les antiennes de ces « chiens de garde » de la démocratie qui trichent, manipulent et dissimulent. L’1dex ne fait pas exception à la règle! Triste torchon de quelques bobos friqués et insoumis, bientôt, et malgré les cris d’orfraie et les rétropédalages à géométrie variable, vous serez du prochain bûcher. J’incante et fais preuve de sereine patience!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *