Embarquons pour Reykjavik

Reykjavík_séð_úr_HallgrímskirkjuA l’occasion de l’interview donnée à Canal 9 au sujet de la démission de Jean-Marie Cleusix, Oskar Freysinger a rejoint, au panthéon de la communication politique estivale effarante, Hans-Rudolf Merz au temps de la crise des otages suisses en Lybie ou l’inégalable Jean-François Mattei, ministre de la santé prenant le frais au bord de sa piscine pendant la canicule de 2003. Que nous dit ce moment d’égarement freysingerien ?

Le mur du çon

mur_du_sonSera-t-il franchi dans les dix mois à venir à l’occasion des campagnes communale et cantonale ? Il avait été plus que frôlé en 2013 quand l’inimitable Oskar avait laissé entendre qu’il était à prêt à envisager l’indépendance du Valais au cas où Berne se refuserait à appliquer la Lex Weber en mode sotto voce. (suite…) [...]

L’1Dex, plus influent que « Lozâne bouge » ?

800px-LennonWallImaginePetit rappel aux jeunes qui nous lisent, par exemple du côté du Collège de la Planta : « Lôzane bouge » est un mouvement libertaire qui secoua la capitale vaudoise fin 1980, début 1981. Je ne saurais dire si certains des fondateurs de L’1Dex avaient en tête les événements lausannois lorsqu’ils appelèrent à un Valais critique et libertaire. (suite…) [...]

Deux questions à François Seppey

vap_5539-1Jours blancs ce week-end en Valais. Je cherche la lumière dans les pixels de l’écran de mon Mac et passe du temps à surfer sur le blog de The Ark. Deux chiffres plus ou moins signés François Seppey attirent mon attention. Dans un post intitulé « Le Valais, plus grande fabrique de logiciels de Suisse romande », je lis que François Seppey a souligné lors de la Conférence TechnoArk qu’avec 6%, les technologies de l’information représentent une part de PIB plus importante que celle de l’énergie et que le secteur talonne le tour [...]

« De quoi L’1Dex va-t-il parler maintenant ? »

ImprimerMaurice Tornay et Jean-Marie Cleusix hors de danger, le PDC victorieux des dernières élections avec une UDC devenue son alliée objective, l’âme noire du Valais semble plus que jamais en place. L’1Dex a secoué le cocotier, mais les noix semblent bétonnées (encore que : Kleiber, Siegenthaler, plus quelques victoires devant la justice, demandez à Edmond Perruchoud). (suite…) [...]