La folie des grandeurs (2)

folie4C’est pas tous les jours Noël et les cadeaux empoisonnés que nous fait – en plus – payer l’industrie nucléaire ont été quelque peu détaillés dans un article précédent. Mais voici que se profile une votation d’importance le 27 novembre prochain, à savoir la possibilité pour le peuple suisse de faire un choix raisonnable et courageux concernant son approvisionnement énergétique. Ce choix a déjà été fait, notamment par l’état de Californie qui, [...]

Les communes grisonnes soutiennent la sortie du nucléaire pour sauver l‘hydraulique

barrage_de_moiry_1Réunie en assemblée, l’organisation faîtière des communes concédantes du canton des Grisons vient de prendre position à l’unanimité pour la sortie programmée du nucléaire, le 27 novembre prochain. Selon elle, l’abandon de l'atôme rétablira un marché équilibré et revalorisera les exploitations hydrauliques, actuellement déficitaires. Une analyse pertinente que le Valais ne semble pourtant pas encore prêt à partager.

 

L’économie verte, aujourd’hui pour demain

afficheRarement on aura vu une telle coalition soutenir une initiative populaire. Economistes, scientifiques, entrepreneurs, juristes, etc. Fait rarissime, plusieurs entreprises (dont IKEA) ont même apporté leur soutien au texte soumis à votation le 25 septembre. Un texte qui cherche des alternatives responsables et durables au modèle économique actuel, obsolète mais toujours défendu par EconomieSuisse. Laquelle n’hésite pas à lâcher quelques millions dans une contre-campagne nauséabonde et populiste.

« Stop Mitage », l’initiative pour un aménagement durable du territoire

pic_309Chaque jour en Suisse, l'équivalent de huit terrains de foot est englouti sous le béton, de manière dispersée et sans véritable vision urbanistique. Une fatalité pour certains, car «il faut bien se loger», comme on l'entend souvent… «Oui mais», rétorquent les Jeunes Verts Suisse, qui ont encore quelques mois pour récolter les 100'000 signatures nécessaires à l'aboutissement de leur initiative «stop mitage».

L’entomophagie : solution alimentaire pour demain ?

entomophagiePlus de 2 milliards de personnes consomment régulièrement des insectes dans une centaine de pays. Abondants, bon marché et hyperprotéinés, ces petites bêtes n'ont pourtant pas encore trouvé leur place dans nos assiettes. Une habitude qui pourrait changer avec la révision de la loi sur les denrées alimentaires. Et à la clé, pourquoi pas, une alternative à la production excessive de viande industrielle ? (suite…)

[...]

Taxe au sac : les erreurs à éviter

taxeLa taxe au sac dans le Valais romand, c'est pour 2018. Quand on pense que ce système est apparu pour la première fois en 1975 à St-Gall, on se dit que le «Vieux-Pays» mérite bien son surnom. Pourtant, être à la traîne peut aussi présenter un avantage : celui de voir les problèmes rencontrés dans les autres cantons, d'anticiper et d'éviter ainsi de reproduire certaines erreurs…

Affaire du Mercure. Pragmatique ou traître ? (3)

figoPragmatique ou traître, Luis Figo ? En quittant le Barça pour le Real, le Portugais a été efficace pour son porte-monnaie. De même, en rejoignant la Lonza, Cédric Arnold va devenir plus riche. Pragmatiques, les gars.   Le pragmatisme n'exclut pas la traîtrise. Lorsque Trasibule quitte le Crédit Suisse pour la Banque Pictet, l'entreprise abandonnée ne va pas admettre que l'exfiltré poursuive sa carrière quatre minutes de plus chez elle. Ordre lui sera donné de déguerpir sans demander son reste.