LE NOUVEAU CONSEIL D’ETAT AURA-T-IL LE COURAGE DE DENONCER PENALEMENT LA COMMUNE DE BAGNES ?

Le rapport du Professeur Kurt Nuspliger, assurément un honnête homme qu ne craint pas de déplaire lorsque l'éthique l'impose, contient des perles, des pépites et des émeraudes. Le diamant le plus gros, le plus incroyable, le plus brut de chez brut, est caché à la page 48. Si les habitants et les fans de Verbier m'ont trouvé trop sévère dans mon feuilleton, ils vont ici crier au complot sauvage orchestré par le Professeur Nuspliger. Lisez donc ceci :

VERBIER. AFFAIRE CLAUDE ROUILLER : L’1DEX AVAIT DONC LARGEMENT RAISON !

L'expert désigné par le Conseil d'Etat du Canton du Valais, le Professeur Kurt Nuspliger, a rendu son rapport dans le cadre des constructions illégales de Verbier. Les lecteurs de L'1Dex ne seront pas surpris. Voici la partie spécifique ayant trait au rapport de Claude Rouiller. La position de l'expert peut être résumée ainsi :  
  1. La Commune de Bagnes a sciemment triché.
  2. Claude Rouiller n'est pas convaincant.
  3. Claude Rouiller n'a pas entendu le Conseil d'Etat.
  4. Claude [...]

VERBIER. « MOI, CLAUDE ROUILLER, J’AI RAISON. POURQUOI ? PARCE QUE JE M’APPELLE CLAUDE ROUILLER ET QUE CLAUDE ROUILLER A TOUJOURS RAISON ! VOUS AVEZ BIEN COMPRIS ? »

Je suis fatigué. Je ne vais donc pas vous faire un résumé des susceptibilités incroyables qui peuvent agiter les "intelligences" juridiques. Je vais donc au plus vite. Suivez-moi :
  1. Lisez mon article du 17 décembre 2016 dont le titre vous permettra de comprendre la chose : "L'avis de Claude Rouiller méconnaît totalement la jurisprudence".
  2. Sachez qu'un juge fédéral, même à la retraite, est très susceptible [...]

AFFAIRE CLEUSIX. QUI, DANS LE PRETOIRE, REFLECHIT AVANT DE PARLER ?

Le NF résume dans son édition de mercredi les arguments des parties en l'affaire qui oppose Jean-Marie Cleusix, l'ancien chef défiscalisé du Service de l'enseignement, à Patrice Martinet, président de Leytron. Et il n'aura pas échappé au lecteur attentif que le procureur Schriber a soutenu que le magistrat communal n'avait pas agi correctement et a indiqué la méthode qu'eût dû choisir l'accusé s'il avait été un bon édile communal. 

« JUSTICE » VALAISANNE. LA RIANTE AUBERGE

Un jour, le 31 mars, le citoyen apprend, du NF, que la "justice" valaisanne est "à bout de souffle". Le lendemain, le premier avril, on apprend, dans le même quotidien, de Jean-Marie Cleusix, que ce même pouvoir judiciaire "a agi rapidement" pour traduire le président de Leytron, Patrice Martinet, devant le Tribunal de Martigny pour violation du secret de fonction. Un jour, le 31 mars, la "justice" est au bout du rouleau et va expirer; le lendemain, le premier avril, le pouvoir judiciaire est survitaminé et est prêt à exécuter sur la place publique le magistrat de Leytron.

DOMINIQUE GIROUD. HAUTES PERFORMANCES A REPETITION AU MINISTERE PUBLIC

En une page bien ouatée, Vincent Fragnière a dit tout le bien que je pense depuis longtemps du procureur général Nicolas Dubuis, grand supporter caché de Nicolas Voide, et par ricochet de Oskar Freysinger, depuis que celui-ci ne s'intéresse plus au fonctionnement de la justice par la grâce du respect de la séparation des pouvoirs.

Amen, circu [...]

CONSEIL D’ETAT. JEAN-MARIE BORNET, PARIONS ENSEMBLE !

Jean-Marie Bornet est confronté à quelques déboires judiciaires. Une juge de district a estimé qu'il convenait de dénoncer le cas au ministère public. Ce n'est pas le lieu de discuter le fond de la cause. Mais discutons un peu les questions de forme. C'est intéressant la forme quand elle est au service du fond. Et quand elle lutte contre le fond, ce n'est pas inintéressant non plus. (suite…) [...]