Il va falloir être fous pour continuer d’avaler ça

17014855737_d1acd0b189_bJusqu’ici j’ai mangé tranquille, sans me poser de questions, ce qui était vendu dans les magasins du coin. Avec de la sympathie pour le bio, mais pas spécialement inspirée par une réflexion approfondie sur le contenu de mon assiette ou par une refonte de mon alimentation. Et puis j’ai vu passer un bouquin sorti cet automne, « Vous êtes fous d’avaler ça ! » de Christophe Brusset. Fichue curiosité… j’ai lu, et depuis je fais mes courses avec une loupe. Je ne vous résumerai pas ce livre écrit par un professionnel de l’agroalimentaire écœuré, i [...]

Le monde en marche contre Monsanto

Marche-anti-Monsanto-©Frederik-Vuille(Par JEAN-LUC GASNIER)   Ce samedi, un peu partout dans le monde, des citoyens ont participé aux marches contre la société Monsanto et pour la souveraineté alimentaire. Les deux combats sont en effet intimement liés tant les OGM et les pesticides, commercialisés par les firmes agrochimiques  et notamment par Monsanto, constituent  l’obstacle le plus considérable au développement d’une agriculture paysanne permettant de nourrir les populations plutôt que d’engraisser des animaux en batterie et les actionnaires des fermes industrielles.

Alimentation : les Suisses au chevet de leur agriculture

Alimentation JVVS A4_réduiteCeux qui crient à l'utilisation abusive de l'initiative fédérale comme outil de communication politique sont servis. Au cours des prochains mois ou années, nous serons vraisemblablement appelés à nous rendre aux urnes pas moins de quatre fois pour donner notre avis sur un même sujet : l'alimentation (et de manière plus générale, l'agriculture). De quoi donner du fil à retordre aux citoyens, voire entraîner une certaine confusion. Pour tenter d'y voir un peu plus clair, les Jeunes Verts valaisans organisent un débat-conférence le 31 mars prochain à 20h00 à la salle du Grand Conseil à Sion. Mais faisons tout d'ab [...]

Agro-chimie et cie

Cela fait déjà plusieurs années que les abeilles meurent plus que de raison en hiver dans tous les pays industrialisés, mais pas seulement, en fait dans tous les pays qui pratiquent une agriculture industrielle donc hyper intensive. Et quel est le propre de ce type d’agriculture ? L’utilisation massive d’intrants chimiques, engrais, herbicides et pesticides. Au fil du temps, l’agriculture conventionnelle est devenue une lutte permanente contre la nature, les firmes agro-chimiques ont fourni d’année en année des produits à l’efficacité redoutable. Tellement efficaces qu’ils tuent même les abeilles. Qui pourtant sont nos amies. Et qui nous évitent de devoir polliniser les cultures à la main, comme cela se fait déjà dans certaines régions de Chine[1]

Agriculture et alimentation : le constat

Notre lien à l’alimentation s’est tellement distendu que nous ne sommes plus capables de faire la différence entre ce qui est bon pour notre santé et ce qui ne l’est pas ! Preuve en est l’épidémie d’obésité qui ravage la planète, avec son cortège de maladies associées telles que diabète et maladies cardio-vasculaires. Pourquoi cela ? Parce que nous avons laissé quelques entreprises agro-chimiques prendre le contrôle de notre nourriture.

Camping

1er août 2012. Le Valais se repose sous un soleil de plomb. La fête nationale est un bon prétexte pour lézarder, barboter et festoyer. Quelque part dans le Chablais, à Illarsaz plus précisément, une grande cantine vide intrigue le promeneur qui ne lit pas les journaux. C’est le dernier signe visible loin à la ronde d’une semaine d’occupation illégale d’un terrain par des gens du voyage venus ici célébrer un mariage.

Du Valais à la Roumanie

Jamais, autant que cet été, je n’ai songé avec envie aux bisses du Valais. Alors qu’une très forte canicule accable la Roumanie depuis deux mois – 35 à 40 degrés et pas un jour de pluie- mes pensées s’envolent vers ces ouvrages remarquables, dont certains remontent au XIVe siècle , qui ont permis grâce à un partage de l’eau d’assurer le développement économique du Valais et de son agriculture.