L’hypothèse qui voit Charlie filer un mauvais coton

1(Par PIERRE AVRIL) La caricature est comme une pause rituelle, un mistigri dans un jeu sérieux. Essoufflés, au moment de se faire rattraper, rouges de bonheur, les enfants disent « pouce » et ça permet d’arrêter la partie. A cet endroit, se faire rattraper n’a jamais tué personne mais on se plait à le penser Alors s’ensuit un autre jeu, celui de la contemplation, celui du un deux trois soleils, celui  où les corps se fixent de manière imparfaite dans des postures difficiles à tenir sinon tu retournes à la case départ. Quand ça marche, il y a du bonheur immédiat, la  simplicité d’un bout de vérité révélée, un d [...]