Ces enfants qui ne parlent pas un mot de français

telechargement-640x480Cette année, dans ma classe de 6H, j'ai un enfant très gentil, attentif, sérieux, discipliné et désireux d'apprendre. Le hic, c'est qu'il ne parle ni n'écrit le français puisqu'il s'exprime uniquement en Farsi. Ses parents, parachutés ce printemps dans ma commune, sont dans le même cas de figure. Ils ne connaissent pas l'anglais qui me serait pourtant d'un grand secours, au moins pour leur faire comprendre les documents essentiels de début d'année scolaire. Par chance, je peux compter sur une personne du lieu qui parle cette langue et a la bénévole gentillesse de s'offrir comme traductrice. Mais, quand même, on ne peut pas la solliciter en permanence. Bien sûr, cet enfant bénéficie de mesures de soutien, avec une enseignant [...]

Le murmure du temps qui passe

La première fois que je l’ai entendu, c’était un soupir. Dans mon dos. Celui de ceux qui se déguisent de joie pour passer inaperçu. C’était un matin pas comme les autres puisque l’école avait décidé de s’inscrire au programme hebdomadaire de nos vies déjà bien chargées. La première fois qu’il a frôlé ma nuque, je l’ai accueilli comme si c’était la violence d’un coup de foehn. La dureté réelle qui te rappelle que la danse a commencé et qu’il est l’heure pour toi, petite maman de pas grand’chose, de guider ta première née autre part que sur les chemins que tu façonnais seule autour de la maison.   55da00478a60b681fa7075381955e95bLe murmure du temps qui passe…   Je me suis retournée et j’ai su [...]

PANIQUE SUR LES CHEMINS DE L’ECOLE

images [800x600]En ce début d'année scolaire, j'aimerais mettre le doigt sur un phénomène qui prend de plus en plus d'ampleur, bien qu'il ne concerne heureusement qu'une minorité de parents, mais dont le club s'agrandit néanmoins chaque année. Je veux parler de la dérive sécuritaire, quasi paranoïaque, de la phobie qu'ils éprouvent à l'idée de lâcher leur(s) bambins(s) seul(s) sur le chemin de l'école, alors même que celui-ci est parfaitement sécurisé, avec patrouilleurs scolaires, trottoirs, piste cyclable, zones 30, passages sous voie, etc... Qu'ils deviennent les esclaves de leur peur ou des caprices de leur(s) enfant(s) et emmènent leur progéniture quatre fois par jour, en véhicule privé, (certains n'habitant qu'à une centaine de mètres du centre sco [...]

ECOLE EN VACANCE(S) ?

DSC00096 [800x600]Il y a quelques jours, à la lecture d'un quotidien valaisan, je tombai sur une petite annonce qui, non seulement, attira mon regard - ce qui est, somme toute, le but premier d'une petite annonce - mais suscita de facto une réflexion pédagogique quant au bien-fondé de son contenu. L'encart disait ceci : La rentrée scolaire se prépare !     Stages d'introduction : médiation, concentration, gestion du stress, relaxation. du 8 au 12 août Groupe 1: 5-8 ans                                            Groupe 2 : 9-11 ans Groupe 3 : 12-14 ans Suivaient les divers numéros de [...]

L’école est finie ?

  sans-titreDepuis quelque temps, à quelques encablures des vacances estivales, on entend et on lit beaucoup de choses au sujet de notre école. Souvent tout et son contraire, d'ailleurs. Les Yaka, Izonka et  Ifauka étant aux aguets, j'aimerais développer ici certaines choses constatées et factuelles, vécues dans ma classe de 6H, durant cet exercice 2016-2017. Les réflexions qui vont suivre sont le fruit de nombreuses discussions avec des collègues, enseignants primaires aguerris, qui arrivent aux mêmes conclusions que moi.   Un fossé croissant entre les bons élèves et les médiocres. C'est un fait, il n'y a presque plus de milieu. Soit, nos élèves sont très bons, soit ils sont médiocres, voire faibles [...]

Enfantillages – Lettre ouverte aux amateurs de silence… (2)

silence2Nous ne venons pas. Vous ne nous voyez plus. Comme si nous et ce que nous avons vécu n’existions pas. Nous vous évitons pour préserver ce qui reste d’une innocence, d’une sensibilité et d’une volonté qui ont encore le cran de s’exprimer de manière limpide, refusant de jouer le jeu d’un bonheur factice. Nous disparaissons, ce qui vous permet de croire que le côté obscur des souvenirs était une illusion, ou que ce n’était au final pas si grave que ça. Mais nous sommes là. Nous existons. La victime, et nous avec car il en est fini de la solitude et du silence. Car se taire est une forme de déni. Je me fiche bien de savoir ce qu’ils faisaient, si l’explosion de leur bombe [...]

Enfantillages – Introduction (1)

harcelement1En mai 2013, j’écrivais à l’1dex « Je me sentais très mal », sur le sujet du harcèlement scolaire. Espérant à l’époque avoir fait le tour du sujet. Aujourd’hui, en mars 2016, un événement personnel et une certitude m’ont rattrapée… Il y a encore beaucoup à dire sur le sujet. Tout le monde en parle, mais qui, sans y avoir été plongé, peut réellement comprendre et y être sensibilisé ? Dans un monde traumatisé par des violences aveugles, absurdes, sans intelligence, sans logique, sans morale, sans humanité, on peut s’interroger sur une société qui produit des monstres ca [...]

Faut-il soigner un élève blessé ou pas ?

sans-titre [640x480]Dans un passé récent, il a été fait mention d'une interdiction faite aux enseignants fribourgeois d'administrer des médicaments  ou de soigner des élèves blessés en leur apposant une pommade, un onguent, voire un simple sparadrap. Dans nos cours d'écoles, les bobos sont choses courantes : petites écorchures au genou, au coude, aux mains ou au menton. Dans la plupart des cas, les élèves viennent dans la salle des maîtres et un enseignant se charge de nettoyer la plaie, de la désinfecter, d'y mettre une pommade cicatrisante et un sparadrap. En cas de bosse ou de contusion, il arrive même qu'on administre quelques granules homéopathiques du type"arnica montana" Parfois, la chose est plus sérieuse. Dent cassée, plaie n [...]

Initiative UDC : ne pas se voiler la face !

voile-1Les attentats de Bruxelles provoquent, partout en Europe, un élan de sympathie pour toutes les initiatives visant à entraver l'aide aux migrants ou à ostraciser les communautés musulmanes. En Valais, où l'on aime déjà raconter qu'un voile peut cacher une bombe, le combat (devrait-on parler de croisade ?) contre les écolières voilées risque de gagner en popularité. L'occasion d'une mise au point nécessaire.

(suite&hell [...]