ECOLE EN VACANCE(S) ?

DSC00096 [800x600]Il y a quelques jours, à la lecture d'un quotidien valaisan, je tombai sur une petite annonce qui, non seulement, attira mon regard - ce qui est, somme toute, le but premier d'une petite annonce - mais suscita de facto une réflexion pédagogique quant au bien-fondé de son contenu. L'encart disait ceci : La rentrée scolaire se prépare !     Stages d'introduction : médiation, concentration, gestion du stress, relaxation. du 8 au 12 août Groupe 1: 5-8 ans                                            Groupe 2 : 9-11 ans Groupe 3 : 12-14 ans Suivaient les divers numéros de [...]

Le journal positivé

téléchargement [640x480]C'était il y a quelques jours, après la messe d'ensevelissement d'un parent âgé, au moment de la petite agape. Comme toujours, dans ces cas-là, on parle du défunt, on se rappelle des bons moments passés en sa compagnie. On regrette, on se culpabilise même de ne l'avoir plus trop côtoyé, surtout les derniers temps. On finit par ramener le tout à soi, à sa propre fin et au fait que, l'âge venant, dans la famille, on ne se voit bientôt plus que pour ce genre de circonstances, ce qui est fort dommageable… Nous en étions à cette étape d'une discussion tripartite, lorsque l'un des intervenants, homme d'âge mûr, se mit à parler du suicide. Il était effaré par le nombre de Valaisans, généralement jeunes, qui décident d'en f [...]

Bircher « Muslim »

sans-titreY'en a marre ! Marre d'ouvrir mon journal, d'enclencher ma radio ou mon poste de télévision et d'entendre parler encore et toujours du monde musulman. Comme si cette religion était devenue le nombril du monde, au-delà de tout autre sujet digne d'intérêt. La faute, entre autre, à deux ados au cerveau lavé par leur imam de père. Jamais, ce fait divers n'aurait dû être monté en épingle et si abondamment commenté. Au lieu d'écraser l'affaire, on en a fait une publicité démesurée et contre-productive. Et que dire des bien-pensants qui voudraient faire changer d'avis à ces deux étudiants ? Ils se fourrent le doigt dans l'œil, jusqu'au coude ! Le jeu n'en vaut même pas la chandelle. En l'état, ces deux là, bien que tout jeunes, sont déjà irrécupérables. Note [...]

Demain, LE film à voir !

demain S'il y a un film à ne pas manquer ces temps au cinéma, c'est bien celui-ci ! Demain est un film frais et sympa qui apporte un message d'espoir dans la morosité ambiante ! Ce film grand public, tourné pour le cinéma fait le tour du monde des alternatives écologiques, économiques et sociales, des solutions existantes aux grandes crises actuelles qui nous mènent droit dans le mur et à l'extinction d'une partie de l'humanité en 2100, selon une étude récente et point de départ du film. Cinq histoires forment la trame du film : l'agriculture, l'énergie, l'économie, l'éducation et la démocratie. La nouvelle agriculture s'appelle agro-écologie, avec les merveilleux et incontournables Pierre Rabhi et Vandana Shiva, fermes urbaines, agriculture contractuelle, incroy [...]

Faut-il tout dire et tout montrer aux enfants ?

sans-titre [640x480]Il y a quelques jours, je m'entretenais avec une collègue qui s'inquiétait du fait, disait-elle,  que de plus en plus d'enfants paraissent nerveux, stressés, angoissés, même. Je lui répondis qu'ils sentaient tout simplement la fin de l'année, les fêtes de Noël et les vacances prochaines. Et que, finalement, ils suivaient les mêmes rythmes, donc souffraient des mêmes symptômes que les adultes. Cette discussion a priori anodine m'a pourtant trituré les méninges pendant quelques jours. Je me suis demandé si nous, parents, n'en demandions pas trop à nos enfants. Si nous ne les traitions pas trop tôt comme des êtres matures et super responsables et ne les laissions pas suffisamment vivre leur enfance, leur naïveté et leur insouciance en t [...]

Conjuguez ces gamins!

imageCette semaine j’ai appris. Cela peut paraître aberrant, une enseignante qui apprend. Un peu comme un chauffeur routier qui roulerait à nouveau avec un L à son pare-brise, ou comme un banquier qui se remettrait aux calculs en colonne. J’ai appris. J’ai été remise à ma place, face aux réalités.   Cette semaine, j’ai fait une cure de grandeur. J’ai écouté. L’ampleur et la complexité de l’école et de son rôle m’ont fait taire. Je n’ai plus rien su. C’est très bien un enseignant qui ne sait plus. Je crois même qu’il faut s’en méfier. Savoir c’est s’asseoir sur les choses. C’est se suffire de ce qu’on fait. Alors que ne plus rien savoir c’est toujours recommencer. S [...]

Ja wohl !

web_la suisse acceuille_grande--672x359Alors que Thurgovie a déjà supprimé le français de son cursus primaire, il semblerait que Nidwald veuille lui emboiter le pas. En Suisse romande et au-delà, on s’insurge de cette attaque à la cohésion nationale. Et la plèbe s’empare du débat. Un débat certes, mais basé sur un argument fondamentalement boiteux. Quelle cohésion nationale ? L’argument choc des opposants à la suppression de l’enseignement des langues nationales au degré primaire est la cohésion nationale. Mais qu’est-ce donc que cette cohésion nationale à laquelle nous sommes si attachés ? La cohésion est [...]

Le projet pilote que devient l’école valaisanne

3628477.imageCe n’est un secret pour personne, l’UDC souhaite faire de la formation un cheval de bataille à long terme. A côté de la primauté du droit suisse et de la sempiternelle immigration, l’éducation prend une place prépondérante dans la visée du parti agrarien qui affiche ses ambitions très clairement dans son programme au niveau national. Seul canton romand ayant un UDC à la tête d’un département de la formation, le Valais apparaît aujourd’hui comme un laboratoire. Des coupes et des suppressions Ce lundi symbolisait la rentrée pour les écoles primaires, les cycles d’orientation et les écoles secondaires de notre canton. Une rentrée un peu amère po [...]

Et si les écrans devenaient source de dialogues en famille?

Voilà le thème ambitieux de la communication proposée hier à Sierre par Tania Chytill, Mme « RTS Découverte », à l’initiative de la direction des écoles, aux enseignants en fin d’après-midi  et à la population en soirée. Cette passionnée de science aime transmettre le savoir et la connaissance aux gens afin qu’ils disposent de clés pour comprendre notre monde de plus en plus complexe. Après avoir animé les émissions scientifiques Magellan et Teritoire 21, elle a décidé de ne se concentrer que sur le web, au grand bonheur de toutes celles et ceux, et ils sont nombreux, qui se posent des questions et espèrent trouver des réponses adéquates, ludiques quelquefois, mais toujours vérifiées par des scientifiques connus et reconnus.

Show Your Steps

Il y a 10 ans, une classe de l’école de commerce du gymnase de la rue des Alpes à Bienne, dans le cadre d’un projet interdisciplinaire, a mis sur pied un concours de danse hip hop pour des groupes d’écoles du secondaire II général: gymnases, écoles de commerce et de culture générale et des groupes d’écoles de danse. La manifestation exite toujours et a fêté samedi dernier sa 10e édition. Comme son succès grandissait d’année en année elle a dû être déplacée de la Maison du peuple au Palais des congrès de Bienne.

Polit’hic familiale

Mardi matin… Dans une grise fraicheur désormais coutumière, j’amène mon petit dernier devant son école enfantine. Victoire quotidienne, aucun gamin ne passe sous les roues des véhicules arrêtés moteur allumé sur la route ou de ceux les dépassant. Reste alors le spectacle du ballet des mamans de jour et du bus de la crèche. Là au milieu, il y a quelques parents qui attendent, souvent plusieurs minutes après la sonnerie, que leurs enfants soient pris en charge. Car il faut s’occuper des enfants du bus, vous comprenez… Nous comprenons, mais il est clair que nous, parents présents devant l’école, avons un temps moins précieux que celui des autres.

Ni homme, ni femme, bien au contraire

Les stéréotypes ont la dent dure. Le FNS – Fond National Suisse indique que la ségrégation de genre professionnelle est plus répandue en Suisse que dans les autres pays européens. Entendez par là que les femmes choisissent des métiers « féminins » et les hommes des carrières « masculines ». Cette étude rejoint au panthéon du sexisme suisse, les salaires inférieurs pour un travail identique alloués au sexe faible – dit-on.

Ken Robinson et « la vallée de la mort de l’éducation »

Si j’en crois mes amis enseignants, l’été est l’occasion de préparer les cours de l’année à venir : oserai-je leur suggérer de suspendre leur dur labeur pour jeter un œil à un talk signé Sir Ken Robinson, gourou britannique de l’éducation. La langue n’est pas une excuse, car il est possible d’activer des sous-titres en français.

Tempomat.

L’éducation valaisanne souhaite retourner aux fondamentaux. Honnis les éducateurs et cette formation de femmelette ! On veut des hommes forts et vaillants ! Des femmes droites et vertueuses ! Une société des valeurs et de la croissance, à la morale d’uniforme. Marchez droit ! L’excellence, le travail, la souffrance et toutes ces choses qui vont avec. Ca fait des souvenirs pour la vie, ça forme la jeunesse. Des colonies. Sus aux oisifs, aux rêveurs, aux graines de voyou ! Séparez le bon grain de l’ivraie.

Mano Negra

Ainsi l’élu est un personnage sinistre. Un mois à peine, pour que le masque tombe, pour que la nature reprenne le dessus et que les racines de la délation pénètrent le sol fertile et fragile de l’éducation. A peine le tendre baiser de sa progéniture balayé d’un revers de la main, qu’Oskar propose la non-scolarisation des enfants de parents en situation illégale.

De la laïcité

Le dernier article de François-Xavier Putallaz, paru ce jour dans le Nouvelliste, résonne comme la cloche rameutant les ouailles ordonnées. Son titre de professeur, étymologiquement « celui qui professe », n’est pas usurpé.  Le berger est un guide et joue du pipeau. Un pâtre est dans le préau. Il aime ses brebis, il joue pour lui, hypnotiques et lancinantes, Ses louanges. Les moutons sont calmes, regroupés en une masse laineuse et blanche, broutant silencieusement, comme un Ruban Blanc.  Zora sourit. Haneke rit.