La phrase qui vaut des milliards d’hydro-dollars

(PAR ARNAUD ZUFFEREY)   Le 31 mai 2016 j’écrivais à L’1Dex un article intitulé “peut-on sauver les barrages en une phrase ?” [1]. La proposition était la suivante :   "Il suffirait d’écrire quelque part dans la loi sur l’approvisionnement en électricité : Les distributeurs d’énergie ont l’obligation de fournir au moins 2/3 d’énergie renouvelable indigène à leurs clients." (suite…) [...]

LA RUEE VERS LE STOCKAGE

(PAR ARNAUD ZUFFEREY)   Avec la forte croissance des nouvelles énergies renouvelables (solaire et éolien en tête), le paradigme de la production électrique est en train de changer [1]. Jusqu’à présent on produisait un ruban continu d'électricité (avec du nucléaire ou des centrales thermiques fossiles) et on couvrait les pointes avec des centrales flexibles (p.ex. barrages). Ce modèle est en train de disparaître. Les énergies renouvelables, dont la production est variable, ont la priorité sur le réseau et lorsqu’il n’y en a pas assez pour couvrir la demande, il faut compenser avec des productions flexibles. Certains pensent que cela va renf [...]

Peut-on sauver les barrages en une phrase ?

640eolienne(Par ARNAUD ZUFFEREY)   La situation exceptionnelle du marché de l’électricité nécessite des solutions créatives. Les grands acteurs comme Alpiq semblent en panne d’imagination, au point de vendre leurs actifs et de mendier des subventions. Peut-on faire autrement ?   Une idée relayée par Le Temps serait de considérer les barrages non plus comme producteurs, mais comme réserves de capacité en cas de problème. Les barrages deviendraient une sorte de police d’assurance pour l’approvisionnement électrique. [1]

Marché de l’énergie : imaginer des solutions

LH51_Breve_eco_01(Par ARNAUD ZUFFEREY)   Les difficultés d’Alpiq attirent lattention des médias et du public sur les difficultés du secteur de l’électricité. Faut-il chercher des coupables ou imaginer des solutions ?   Lorsque la libéralisation du marché de l’électricité a été lancée, le contexte européen était à l’opposé de la situation actuelle. Les grands électriciens faisaient des bénéfices colossaux, on planifiait des gigantesques centrales de pompage turbinage et le remplacement des centrales nucléaires, l’UE était solide et l’accès au marché commun [...]

Electricité: la débandade des barons

Prixelectricite(Par JEAN-DANIEL DELLEY pour DOMAINE PUBLIC)   Ils ont régné sur la politique énergétique des décennies durant et engrangé des bénéfices colossaux. Et voilà que les barons de l’électricité pleurent misère et quémandent l’aide de l’Etat. Le temps est venu de faire la critique de l’aveuglement d’une corporation plus occupée à accumuler des profits qu’à garantir un approvisionnement électrique durable et respectueux de l’environnement. L’annonce a fait l’effet d’une bombe. Alpiq, l’un de ces barons, met en vente jusqu’à 49% de ses participations dans des installations hydroélectriques. [...]