Files d’attente

Depuis quelques mois déjà, je songe à vous raconter le parcours d’un jeune élève susceptible de souffrir de troubles dys, et voulais vous offrir un récit complet. Pourquoi pas, même, avant les élections cantonales. Ce qui n’a de loin pas été possible. Ce parcours, c’est celui d’un petit valaisan parmi bien d’autres, bien réel. Je précise d’emblée que l’égalité de traitement voulue par nos autorités politiques est respectée : d’un bout à l’autre du Valais (romand en tout cas), toutes les histoires se ressemblent. En début de 3H, tout se passe bien pour notre petit écolier. Le « ba, bi, bo, bu » se déroule vite et bien. Il est enthousiaste, motivé. Au bou [...]

Le « logopède des Alpes » : une espèce en voie de disparition ?

  sans-titre [640x480]Un après-midi, dans un des couloirs de mon bâtiment scolaire. Logopédiste : Depuis quelques années, j'ai l'impression de ne plus faire le même métier. Moi : Ah, bon ! Et depuis quand ? Logopédiste : Cela coïncide à peu près avec l'introduction d'Harmos et du PER. Moi : Et en quoi votre métier est-il devenu différent ? Logopédiste : Et bien...jusqu'en 5H (3P), je ne fais plus vraiment de la logopédie. Moi : Et vous faites quoi, alors ? Logopédiste