L’horreur sur un piédestal : stop à la surmédiatisation du terrorisme

6a00d8341c391553ef00e54f3d23258833-640wiTélés, journaux, sites d'information, réseaux sociaux… Le terrorisme a complètement inondé notre espace médiatique, toujours plus friand de contenus violents.  Si elle se vend bien et qu'elle fait exploser l'audimat, la violence surmédiatisée contribue pourtant à créer un climat bien plus anxiogène qu'il ne l'est en réalité. Et - plus grave encore - elle fait le jeu des organisations terroristes en leur offrant la meilleure des publicités gratuites.

Blocher raus !

1252067394_forteresse_nice-Blocher1Interrogé sur les raisons qui le poussent à plaider pour que l'UDC lance à l'avenir moins d'initiatives, Blocher a eu d'abord ces mots: «Si tous les médias et les autres partis ne font que calomnier, discriminer et descendre en flèche l'UDC, alors il n'est plus possible de voter sur les questions de fond.» Voilà pour la partie classique de la critique. Mais il ne s'en est pas tenu là et a continué: «La campagne contre l'initiative de mise en oeuvre (ndlr: sur le renvoi des criminels étrangers) a atteint un pic sans précédent. La fronde contre l'UDC , du Blick à la NZZ, m'a rappelé, dans sa radicalité, les méthodes [...]