LE PETIT LIVRE ROUGE DE LA LAÏCITE

L’1Dex a le Bonheur de vous annoncer l’imminente parution du pamphlet de Narcisse Praz “Les précieux ridicules” en France sous le titre “Le petit livre rouge de la laïcité” publié par Les Editions Libertaires. Ce livre complètera la panoplie des écrits antireligieux parmi lesquels nous vous signalons “L’horreur religieuse” (Plon) de J. Macé-Scaron, responsable d’édition de l’hebdomadaire Marianne auquel Narcisse, l’antireligieux, est abonné.

NARCISSE PRAZ, LA SALUBRITE PUBLIQUE DU BLASPHEME

narcisse-1-1050x700(PAR PJ INVESTIGATIONS)  

MANIFESTE   Ce dimanche 6 novembre, dès 11 h 03 sur La Première, « Les Beaux Parleurs cueillent un Narcisse ». Comprenez que l’émission de Michel Zendali reçoit Narcisse Praz. L’écrivain anarchiste portera la bonne parole de son ouvrage « Les précieux ridicules » (La Libre Pensée de Genève), sous-titré « Manifeste pour le devoir de blasphème déclaré œuvre de salubrité publique ». Un ouvrage évidemment nécessaire et une affaire de famille.

« Prenez-en de la graine », avec Narcisse Praz

Narcisse_Praz_059-867x580ANAR AUX CANARDS   Le 27 août 2015, une émission en totale liberté avec Narcisse Praz. Devant La Potagère,  l’homme de La Pilule et du Crétin des Alpes (journaux satiriques, ancêtres de Vigousse) a pu lâcher sa bride. Sur le Valais de 1815, sur la laïcité, sur les vaches. Un « Prenez-en de la Graine » voyou en Diable!

(suite…) [...]

Narcisse Praz et les abus dans l’Eglise (1) : Un berger malin privé du fruit de ses études

image 1 Valais-Blacknose2-550x366 (Par ETIENNE) En 2010 parait aux Editions Libertaires le livre «Gare au Gorille !», dont le héros,  narrateur et auteur est l’écrivain et anarchiste valaisan Narcisse Praz.  Ce témoignage raconte son enfance et son adolescence, dans les années 1940. Le jeune Narcisse vivait alors dans un internat fribourgeois tenu par les missionnaires catholiques de Saint François de Sales, aussi appelés Salésiens.

Lettre ouverte à L’1Dex de Narcisse Praz

SalaudAmitiés ! Est-ce abuser d’une sorte de droit de réponse que de te demander, tant qu’à faire, de publier in extenso le texte de mon retrait de l’1dex tel qu’il apparaît dans

sa forme définitive sur mon blog? Tu constateras qu’il comporte un adieu amical à tout le monde... sauf à Wings. Sans cette publication je me sens humilié parce que proscrit pour infamie nommément à moi infligée, alors que le Wings s’en sort... grâce à son anonymat. Je pense que la chose mérite d’être mentionnée. Merci d’y songer. Bonne soirée. N.Praz