Le sport est une messe où l’on bénit des guerriers

Germany FansSur un de ces écrans auxquels il m’a été impossible d’échapper complétement, j’ai entendu des Brésiliens grimés en Allemands chanter « Hurra, hurra die Deutschen sind da ». Un bref instant, je me suis dit que cette interminable farce mondiale avait généré une internationale. Puis non, l’amitié et la solidarité ne passent définitivement pas par les stades. Ces Brésiliens-là ne voulaient simplement pas que l’Argentine gagne, par détestation du voisin, simplement. Cette guerre en deux mi-temps avait désigné son camp. Sur la plage de Copacabana, juste après le match, Argentins et Brésiliens se battrons comme les vrais homm [...]