CONSEIL D’ETAT 2017. EN UN DESSIN, PATRICE ZELTNER A TOUT DIT

Patrice Zeltner fait assurément partie des meilleurs caricaturistes de presse de la Suisse romande. Hier, à mon sens, il a atteint une sorte de perfection que je veux, pour la première fois, décortiquer. A ma sauce subjective. Que peuvent lire dans ce dessin tiré de Morris les citoyens qui ont suivi le destin électoral de Oskar Freysinger s'achevant le 19 mars 2017, le jour de la Saint-Joseph ? Voici quelques pistes de réponses proposées, selon mon regard subjectif, par le dessin de Patrice Zeltner :  
  1. Le dessinateur a choisi un personnage sympathique pour représenter Oskar Freysinger, dont le menton est accentué pour [...]

CONSEIL D’ETAT 2017. ANALYSE SUBJECTIVE D’UNE DEFAITE PROGRAMMEE

Pourquoi Oskar Freysinger n'est-il plus conseiller d'Etat ? Cette question engendre des réponses fort différentes selon la position de celui qu s'exprime. Les explications proposées ici n'ont aucune prétention à l'expression de la véracité absolue; tout au plus s'agit d'une opinion de vérité subjective. Nul doute que le positionnement des causes serait aussi hiérarchiquement différent. A chacun, s'il le souhaite, de proposer ses propres convictions.   Voici les miennes :

TSUNAMI HAUT-VALAISAN CONTRE LA DEMOCRATIE

Thomas Burgener, un Haut-Valaisan du Très Haut-Valais, m'a dit avant le premier tour : "Oskar Freysinger est un candidat choisi par le Valais romand, il n'est pas l'élu du Haut-Valais". Le Valais a bien interprété les résultats du premier tour que Jacques Melly a parfaitement assimilés : le Haut-Valais, notamment en choisissant le Sierrois qui avait fait campagne pour EWK, a choisi les siens. Vote massif pour Roberto Schmidt, pour Esther Waeber Kalbermatten et ..., certes un peu moins, pour Oskar Freysinger. Le but de l'opération était simple : faire semblant de prétendre à la nécessité d'avoir deux Hauts-Valaisans au Conseil d'Etat pour obtenir, au deuxième tour, une maj [...]

CONSEIL D’ETAT 2017. SONDAGE EN IMAGES

Arnaud Zufferey propose aux lecteurs de L'1Dex une illustration imagée du sondage RTS. Cela dit, les résultats du sondage sont fortement contestés par certains observateurs, qui critiquent l'échantillon et qui n'hésitent pas même à invoquer le fait que certains candidats ont pu "inciter vivement" leurs supporters, notamment sur les réseaux sociaux à participer au panel. A chacun de se faire son opinion sur la question de la pertinence - ou de l'impertinence (sic !) - de ce sondage. Les prochains articles de L'1Dex partiront du principe de la validité "scientifique" de l'échantillonnage. Les supporters de Trump en rient déjà. Le réel des urnes départagera les [...]

CONSEIL D’ETAT 2017. « TU ES TROP DUR AVEC OSKAR »

A la sortie de L'1Dex Mag, j'ai été insulté en privé comme jamais pour avoir accepté d'inclure dans le magazine une interview d'Oskar Freysinger. L'éclatement de l'affaire San Giorgio avait, la même semaine que la sortie de ce magazine de qualité, "pourri" la réflexion. La publication de mon dernier article, "Oskar Freysinger. Pour ne pas avoir une once de regret" a eu l'effet inverse. Ceux-là mêmes qui ont apprécié la position d'indépendance prise en décembre ont fustigé la mise en série des "faits adhésifs" :  "les lecteu [...]

CONSEIL D’ETAT 2017. APPEL CHRETIEN A MAURICE TORNAY

Peu après l'élection stratosphérique de Oskar Freysinger au Conseil d'État en 2013, je lui ai dit : "Maintenant, tu pourras arrêter vos critiques contre les étrangers, puisque tous ceux qui dirigent le service cantonal de la migration pensent comme toi, et qu'il y aura donc convergences de vues ne nécessitant plus des attaques publiques aussi massives".  La réponse fusa : "Tu ne comprends rien à la politique. Tous les sondages disent q [...]