AFFAIRE CLEUSIX. ADIEU L’ETHIQUE

IMG_6297Pour les étudiants de Saint-Maurice et d'ailleurs, la nomination de Jean-Marie Cleusix est incohérente. "Il nous paraît contradictoire de recevoir des cours d'éthique et de philosophie politique par un homme qui a fait la une des journaux pour des affaires de fraude."   Si les mots choisis par les collégions ne revêtent pas une précision chirurgicale sur le plan juridique, il faut avouer que l'argument éthique inclus dans cette opinion a une portée et des effets dont aucune analyse ne pourra faire l'économie.   En effet, même si le droit positif révélait chez Cleusix une absence de reproches légaux, la question d'une mise en perspective de l'éthique mise en p [...]

QUELQUES MOTS SUR LA HAINE

HaineGratuiteLa haine est l’un des sentiments fondamentaux éprouvés par les êtres humains. Si la tradition philosophique emploie sans hésiter le mot haine en lui donner diverses significations, il me paraît souhaitable de garder le mot de haine pour désigner la passion envahissante et durable, alors que pour les sentiments circonstanciels et plus ou moins forts, il est plus indiqué d’utiliser les termes d’hostilité ou d’agressivité. (suite…) [...]

TERRORISME 2.0

1414202_3_3a3b_des-soldats-surveillent-la-tour-eiffel-le-20(Par  JOE DI MAGGIO)   Le terrorisme semble aujourd’hui pouvoir rivaliser avec les productions hollywoodiennes. Comment donc? Hé bien d’abord par son économie de moyens qui plaît beaucoup et le retour à une esthétique tout faite de sobriété. Le tout, gratuit, bien joué, avec des suites sans fin. Enfin, c’est là ce que l’on nous présente... car la réalité, elle, n’est pas jouée : la souffrance est réelle, et tellement indicible que je refuse même à commenter.

La chasse (de Socrate)

socrate(Par JOE DI MAGGIO)   L'1Dex : la rédaction a peut-être déniché une plume supplémentaire régulière. L'avenir le dira. Bonne lecture !     L’argument de la régulation comme prétexte   Les quelques articles de lois essaimés dans le nouveau règlement de la chasse révèlent une absurdité qui n’apparaît plus en filigrane mais véritablement dans toute sa splendeur (voir particulièrement l’article 39). Non que la chasse en elle-même soit absurde, mais seulement lorsqu’elle devient à travers ses lois la porte parole involontaire d’une passion, cell [...]

Edmond Perruchoud, master of law, c’est fini !

Petit_catechisme_a_l_usage_de_la_classe_inferieureLes 25 chapitres du livre sur la signification du nom du Grand Baillif est ainsi à la disposition de tous dans la bibliothèque numérique de L'1Dex.   Et il y a ce chapitre sur le philosophe et l'académicien. Une grande enquête a été menée sur ce qu'est la philosophie dans le regard de l'académicien qu'eût voulu être, ou qu'a été l'"ami" de Dany Perruchoud. Des professeurs de philosophie et de littérature, des avocats, des doctorants, un conseiller national, des journalistes, d'autres femmes et hommes, tous de culture, ont été interrogés sur la portée de cette parole émanant de notre [...]

Le « rien de trop », coeur de la sagesse grecque

6120561-statues-n-oclassiques-de-socrate-philosophe-grec-anΜηδὲν ἄγαν, Mêdèn agan, « rien de trop »: voilà la maxime fondamentale de la sagesse grecque ancienne. On la trouve exprimée de diverses façons dans les pensées des Sept Sages, qui condensent les fondements de la bonne conduite grecque. Ainsi Cléobule dit: « La mesure est la meilleure des choses », Solon: « Rien de trop » et « Prends la raison comme guide », Pittacos: « Aime l’instruction,, la modération, la prudence… », Thalès: « Fais preuve de mesure », Périandre: « La témérité est dangere [...]

Les Misèrables de Hugo vus par Alain Badiou

NOTBadiou-1434dcd427b6a63aac56763c617759ca(Par YVAN NAJIELS)   Alain Badiou a prononcé il y a quelques mois une conférence sur le roman de Hugo, Les Misérables. Son propos n'est évidemment pas celui d'un strict professeur de lettres - qu'il n'est pas - mais relève d'une vision à la fois artistique (la langue hugolienne est inoxydable) et politique (le grand roman de Hugo est aussi une somme du XIXème siècle français - siècle des révolutions) desMisérables. Sa conférence, retranscrite sous forme d'article, la voici :

1982. De la préface de la « Théorie du sujet » d’Alain Badiou

1396_0(Par YVAN NAJIELS)   Parmi nos intellectuels connus outre-Atlantique, il y a, pour les vivants, Jacques Rancière ou encore Alain Badiou. Ceux dont parle avec justesse Christian Salmon () ont la célébrité d'un Johnny Hallyday aux Etats-Unis, à part peut-être auprès de ceux qui s'intéressent au graveleux et patrouillotard débat médiatique.