Affaire S. B. Le Valais, l’Arabie Saoudite de la Suisse

dumas-cuisinier-gargotier-suite-L-kLcYPjLe ministère public du canton du Valais est proprement extraordinaire. S'il n'existait pas sous cette forme sulfureuse, il conviendrait de l'inventer. Grâce à lui et à ses suppôts, ces avocats qui lui lèchent les babines après avoir évité une condamnation pénale qu'ils auraient cent fois méritée, le Valais devient peu à peu la cousine de l'Arabie Saoudite. Démonstration insolente et vraie. (suite…)

Affaire s. B. Qu’est-ce qu’un témoin ?

495338984Un truc purement magnifique s'est donc produit dans cette affaire Hess Bey qui enflamme le Valais biotech et papillaire. Ce n'est pas le fait que Ducrot (la bonne orthographe admise par l'Académie n'est pas "Du Croc"), l'avocat du héros innocent (l'innocence valaisanne s'entend), puisse s'inviter dans le débat depuis l'Afrique du Sud par la grâce de Gilles Berreau du Nouvelliste et prêcher la parfaite honorabilité de son client : on aura tous compris que le barreau formel est dans son rôle et que le NF a une proximité soigneusement choisie avec certains cotisants de l'Ordre des avocats valaisans). Non, ce qui relève de l'étourdissant est l'extraordinaire célérité, que dis-je l'exp [...]

Qui sanctionnera le procureur général Nicolas Dubuis ? (16)

téléchargementA la suite de l'ordonnance rendue par Dick Marty le 30 novembre 2015, j'avais commenté l'un des passages cruciaux du jugement à L'1Dex le 4 décembre 2015. Les bonnes choses méritant d'être répétées, voici le copier-coller que je vous demande de relire avec l'attention nécessaire :   « L’omission de la part du Procureur général Dubuis de poursuivre Dominique Giroud pour les infractions de faux dans les titres (art. 251 CPS) ainsi que pour les infractions fiscales relevant du droit cantonal pourrait être considérée comme une soustraction à la poursu [...]

Nicolas, Dominique et Cri Cri d’Amour ou l’histoire d’un procureur au service du FC Sion (7)

cc-gardien-300x218Le procureur général du canton du Valais, Nicolas Dubuis, a donc commis un acte de soustraction à la justice en ne poursuivant pas Dominique Giroud pour faux dans les titres et soustractions fiscales massives de droit cantonal et de droit communal commises par un vigneron. Mais il est absous pour, comment dire, une non-intention par négligence couverte par un manque d'empressement et un excès de précipitation dans le zèle lié à la transmission supersonique de l'ogive Giroud vers le canton de Vaud. Les éléments constitutifs objectifs [...]

Affaire HSBC. Le pragmatisme illégal du procureur général de Genève

Olivier Jornot, procureur général du canton de Genève, élu par le peuple de droite de cette république, a choisi de ne pas poursuivre les organes de la banque HSBC pour blanchiment d’argent et autres délits économiques bancaires que l’imagination n’a pas de peine à concevoir. En échange, l’État de Genève reçoit 40’000’000 fr. à titre d’indemnisation extraordinaire (en lettres : quarante millions de francs suisses). La somme créditée est à assimiler plus à un pot-de-vin politique qu’à une réparation compensatrice. Quelle efficacité financière sous le fallacieux couvert de la défense du droit ! Olivier Jornot l’a dit lui-même en se pinçant le nez de peur qu’il ne soit compris : il s’agit d’un cas extrairdinaire qui jamais ne se reproduira.

Affaire Giroud : des merveilles de l’extension et de la réduction d’une première inculpation

En vacances, sur la Costa Brava, on peut parfois être amicalement dérangé par un appel téléphonique émanant d’un ancien magistrat. Et au fur et à mesure de nos échanges mesurés éclôt une vérité au goût de plus en plus désagréable pour le procureur général.

Ministère public du canton du Valais : de la nécessité d’une élection par le peuple (10/10)

CoupableLa politique sécuritaire, dit-on, est un enjeu décisif d'une démocratie. Alors le citoyen doit pouvoir choisir lui-même l'homme qui l'organise, la planifie et la met en oeuvre. Ce choix se fera par exemple après un débat public au sein de la cité sur les points suivants : 1) Est-il préférable d'élire un procureur général convaincu dans la pratique du respect de la présomption d'innocence ou seulement sur le plan de la théorie du droit ? 2) Est-il préférable d'élire un procureur général adepte de pratiques de programmation neuro-linguistique ou un homme sachant être [...]