LONZAGATE. MERCURE. MON PETIT CONSEIL NON POLLUE A JACQUES MELLY (1)

Ainsi une "bombe" aurait été lâchée dans la République et Canton du Valais dans l'affaire dite du mercure. Moi, je le veux bien, mais ... Personne, absolument personne, ne me fera croire que la date choisie pour cette "révélation", connue des insiders depuis belle lurette, est un hasard fortuit. Je demande aux citoyens de bien lire qui sont les membres du Grand Conseil premiers destinataires du rapport du préposé cantonal à la protection des données et la transparence, et de mettre relation ce qu'il aura compris de la composition de la commission avec la réaction tonitruante et immédiate de Jérôme Desmeules, président de l'UDC. Tout un c [...]

PRIORITE DE L’ETAT DU VALAIS EN MATIERE DE SECURITE INFORMATIQUE

(IVS).- Le Conseil d’Etat a rencontré le préposé cantonal à la protection des données et à la transparence Sébastien Fanti pour évoquer la question de la sécurité informatique et de la pérennité des systèmes d’information. Cette thématique est une priorité du Gouvernement. L’Etat du Valais procède d’ailleurs régulièrement à des analyses de risques ainsi qu’à la mise en place de mesures préventives. La sécurité de l’échange de données médicales entre professionnels de la santé (projet Infomed) fait également l’objet d’une attention soutenue.

REVUE VALAISANNE DE JURISPRUDENCE. LA SUSCEPTIBILITE « SCIENTIFIQUE » DE CLAUDE ROUILLER

Le 17 décembre 2016, L'1Dex publiait un article, sur Verbier, intitulé "L'avis de Claude Rouiller méconnaît totalement la jurisprudence". Cet article, largement ignoré par toute la presse de la dominance, révélait le contenu d'un article de Sébastien Fanti paru dans la Revue Valaisanne de Jurisprudence à l'occasion des 50 ans de la revue juridique de notre canton. Sébastien Fanti, se fondant sur des textes de doctrine et de jurisprudence, affirmait, sources multiples à l'appui, que "cet avis, qui ne  se  réfère  qu’à  la d [...]

VERBIER. « L’AVIS DE CLAUDE ROUILLER MECONNAÎT TOTALEMENT LA JURISPRUDENCE »

La Revue Valaisanne de Jurisprudence (RVJ) fête ses 50 ans et sort tout bientôt un numéro spécial. Les chevilles ouvrières de cette revue juridique furent pendant de longues années les anciens greffiers, devenus juges cantonaux, Victor Gillioz et Josef Volken, lesquels ont formé plusieurs éminents juristes de ce canton. Reconnue, quoique pas toujours, pour la qualité de ses publications, la RVJ a décidé la parution d'un numéro spécial pour cette année anniversaire. Et parmi les articles édités, il y en a un qui fera un peu plus de bruit que les autres, puisque L'1Dex en invoque ici l'existence. Son titre : "La notion de document officiel en droit fédéral, [...]

Verbier. La commune de Bagnes est-elle encore saine d’esprit ? (50)

topelementLa commune de Bagnes a choisi son camp depuis longtemps : le camp de l'illégalité, le camp de la toute-puissance, le camp de l'illicéité, le camp des coquins, le camp des petits copains, le camp des voyous, le camp des riches qui osent tout, le camp des décérébrés, le camp des amendés, le camp des aigrefins, le camp des intransparents, le camp des opaques, le camp des vils, le camp des roublars, le camp des irrégularités, le camp des visqueux. Il n'y a donc aucune surprise d'apprendre que le préposé cantonal à la protection des données et la transparence n'arrive pas à faire entendre raison au conseil communal bagnard. Jean-Mich [...]

Le préposé à la protection des données et la transparence sermonne Bagnes (47)

107773117_oMe Sébastien Fanti n'y va pas avec le dos de la cuillère. C'est une claque publique, une fessée citoyenne, que reçoit la commune de Bagnes. Allons à l'essentiel de ce le lecteur de L'1Dex découvrira ci-dessous : "si une anonymisation des données personnelles est possible, le huis clos ne saurait être considéré comme licite". Et pan dans l'arrière-train ! Il faut bien avouer que la commune de Bagnes, organes exécutif et législatif réunis, a fait le nécessaire pour recevoir la verge. Et le préposé cantonal à la transparence a expliqué aux citoyens bagnards ce que signifie

Le Valais politique confronté à l’indépendance

Dans l’affaire qui agite le landernau informatique valaisan, celle qui a contraint les acteurs principaux du domaine de la santé d’interrompre sans délai le programme qui devait permettre aux patients du canton d’accéder par internet à leur dossier personnel de santé, l’autorité politique et économique du Valais est confrontée à une difficulté toute nouvelle : l’indépendance du préposé cantonal à la protection des données et à la transparence.

Le premier interview sms de L’1Dex avec Sébastien Fanti : « il faudrait que le clic en vaille le coup »

IMG_0037L'1Dex publie aujourd'hui le premier interview conçu et rédigé exclusivement sous la forme de sms. Un promeneur de chien affronte un avocat passionné de données numériques. La discussion a commencé le samedi matin 22 août 2025 à 8 heures 37 et s'est achevée  le même jour à 16 heures 53. Voici ce cafouillis.