Christophe Darbellay, comment osez-vous ?

Les homosexuels veulent pouvoir adopter. Christophe Darbellay leur répond : « On ne va pas tout à coup légaliser la cocaïne parce qu’il y a 500’000 consommateurs. » Les « sniffeurs » sont légion, ne leur offrons pas la couverture de la loi; les enfants vivant avec des parents de même sexe sont peut-être près de 30’000, ne révisons pas la loi sur le partenariat. Telle est la comparaison née dans l’esprit politique du Président du PDC suisse. Vouloir assimiler la parole de Christophe Darbellay à un « écart de langage », comme l’écrit Eric Felley dans Le Matin du 26 novembre 2011, c’est faire croire à l’existence d’un simple faux pas alors même que l’homme politique a exprimé le fond de sa pensée.