Comment peut-on – sérieusement – être radical en Valais ?

Claude Roch est ineffable. Le parti radical, qui a choisi cet homme, il y a plus de dix ans, a révélé ce jour-là, au grand jour, devant les citoyens, sa plus inoxydable vacuité. Le Nouvelliste, connu à travers les siècles pour un conformisme de droite plus conservateur qu’intégriste, nous confirme ce samedi que la politique ecclésiale cantonale, faite de cette saveur insipide sans nom, est bâtie sur un vrai roc de traditionnalisme dépourvu de la moindre fantaisie.

CC et Maurice Tornay sauvés par le Valais institutionnel ?

Christian Constantin et Maurice Tornay s’agenouillent. Et prient. Prient pour que la loi et le droit, ces instruments de fraude pour forcer le pouvoir, se  plient devant les psaumes chantés et à chanter par eux. Mais il faudra – hélas – guillotiner la norme, les règles et la constitution pour que, absous, ils apparaissent tels des prestidigitateurs de l’opinion non éclairée. Parole d’évangile.

Sierre fête les saisons

A l’initiative de sa déléguée à l’intégration Marie-Françoise Pitteloud, Sierre a organisé hier soir sa première « Soirée 4 saisons ». Il nous a ainsi été donné d’assister à une soirée d’intégration massive, où la communauté du Maghreb et le choeur Générations ont animé les rencontres. Des temps de danse orientale ont également ponctué un repas composé de couscous et de gâteaux accompagnés de thé à la menthe (pour 10.- par personne, la soirée était offerte aux enfants).

La franchise

La dame portait un sac à commissions. Elle est arrivée devant l’ascenseur. Parking de La Planta à Sion. Elle a pris son ticket. Elle est entrée dans l’ascenseur. Un homme, âgé, – sage, fainéant ou avare on ne sait -. a couru vers elle. L’homme a appuyé sur le quatrième bouton. La femme a souri : « Pourquoi donc ne m’a-t-il pas demandé à quel étage je voulais m’arrêter ? ». Mais elle allait aussi au même étage. Elle n’a donc rien dit. L’homme est sorti précipitamment de l’ascenseur et a couru vers sa voiture (numéro d’immatriculation connu de l’auteur). La femme, nonchalamment, marcha vers sa Nissan Juke. Couleur chocolat. Elle entendit un ronronnement de moteur. L’homme, dans son Audi Break, reculait. Et puis, le choc.