L’humour contre la fin du monde

Nao Vai Ter Capa

Mediapart, le site participatif français de Edwy Plenel, qui fait souvent fi du sport de compétition, a édité et publié, sous la plume de Lamia Oualalou, un article intitulé « L’humour contre la fin du monde », dans lequel on extrait ce trait qui est ici proposé aux lecteurs de L’1dex :

 

« Et si l’humeur sombre dominait les journaux, certains n’en n’ont pas pour autant oublié la satire. Ainsi du quotidien populaire Meia Hora, dont les cariocas adorent les unes, souvent très drôles. Mercredi matin, elle était noire, en signe de deuil, avec cette légende : « Nao vai ter capa », « il n’y aura pas de une », une référence au slogan des anti-Mondial « Nao vai ter Copa », « il n’y aura pas de coupe ». En sous-titre : « Aujourd’hui, on ne veut pas faire les malins, nous avons honte, nous reviendrons demain. PS : Pendant que vous avez lu ces mots, l’Allemagne a marqué un but de plus. » »

L’humour noir n’est pas absent. Le maire de Rio de Janeiro ayant déclaré au Guardian de Londres « Je me suicide si l’Argentine gagne », maints citoyens deviennent supporters de l’Argentine et veulent que cet homme politique tienne sa promesse. Dans l’intervalle ces groupes se peinturlurent le visage en bleu et blanc dans l’espoir d’une victoire de Messi et des siens pour le bien de Rio de Janeiro.