Pourquoi Messi sera champion du monde

« Messi est peut-être le plus grand joueur de l’histoire du football. Il mérite de gagner la Coupe du monde », telles sont les paroles de Robben après la défaite aux tirs au but de la Hollande face à l’Argentine.

La performance de la Mannschaft contre le Brésil en demi finale de ce Mundial 2014 restera comme l’une des surprises les plus phénoménales de l’histoire du sport contemporain.

L’Allemagne de Joachim Löw et Lionel Messi méritent le titre suprême, celui-là qui sera décerné dans le temple absolu du foot qu’est le Maracana de Rio de Janeiro. Alors pourquoi plus l ‘un que l’autre ?

En 1974, la Hollande de Johann Cruyff, de Neeskens, de Haan, de Surbier, de Van Haneghem, de Krol avaient étincelé durant toute la compétition. Le titre mondial était promis à cette fantastique armada, celle du football total, du beau geste et de la classe absolue. Et puis un dimanche en fin d’après-midi, l’injustice avait frappé : la meilleure équipe et le joueur le plus flamboyant des Oranges ne seront jamais champions du monde, Gerd Muller, le renard des surfaces avait passé par là.

Ce dimanche, à Rio, au Maracana, l’injustice à tous les coups frappera. Une victime surgira d’un match de football. Mais le destin de la victime est déjà scellé dans le champ de l’histoire du football. Messi et l’Allemagne de 2014 resteront gravés dans les livres dérisoires de ce jeu de dupes ou d’artistes, de tricheurs ou de vainqueurs.

Alors pourquoi Messi de ce duel de héros l’emportera ? Parce que Löw, après le match du Seven Up 7 – 1, n’osera pas remettre Lahm au milieu et que Kehdira, Schweinsteiger et Kroos, à 1, à 2 ou à 3, n’auront pas la légèreté nécessaire pour empêcher à un moment-clef de la finale Lionel Messi, le maître du monde, de faire lever Maracana, Buenos Aires et le monde entier.

Messi est né pour être champion du monde et l’Argentine sera à ses pieds.

Diego Maradona aussi.

Stéphane Riand

Licencié en sciences commerciales et industrielles, mention gestion d'entreprise, licencié en droit, avocat, notaire, je suis père de sept enfants et je travaille depuis plus de vingt ans à Sion comme avocat, après avoir été greffier cinq ans au sein du Tribunal cantonal. Je suis un ami de la psychanalyse, des livres, des journaux, du sport et de la justice.

8 pensées sur “Pourquoi Messi sera champion du monde

  • 11 juillet 2014 à 12 h 32 min
    Permalink

    Santa Maradona priez pour lui !

    Je me risque une dernière fois à douter de votre pronostic. La défense argentine est certes excellente, mais l’attaque allemande me semble un cran au-dessus. Dans mon marc de café, je vois Lionel en mettre un, suivi de Thomas, suivi de Miroslav pour son 17ème.

    • 11 juillet 2014 à 12 h 56 min
      Permalink

      Rendez-vous dimanche donc !

  • 11 juillet 2014 à 13 h 00 min
    Permalink

    Di Stefano était aussi un immense joueur qui n’a jamais soulevé la coupe du monde!
    Donc cette coupe n’est pas plus due à Messi qu’à Müller, ou d’autres génies du ballon rond.
    S’il faut parler de mérites, alors sur cette compétition, c’est à l’Allemagne que la coupe doit revenir!
    Mais le football n’est pas une science exacte…
    J’espère que pour une fois Stéphane se sera trompé!
    À dimanche…

  • 11 juillet 2014 à 15 h 24 min
    Permalink

    Mon petit doigt me dit que tu as manqué une mi-temps l’autre jour, Stéphane.

  • 11 juillet 2014 à 15 h 29 min
    Permalink

    Je ne crois pas au destin enfin disons plutôt à la prédestination. Evidemment quand on s’appelle Messi on peut penser au Messie, mais si…. on a vu le résultat du mysticisme brésilien.
    Allez j’ai foi en l’Allemange (lapsus calami) et j’ose prédire que Stéphane va se tromper. Bien entendu je ne suis pas à l’abri d’un bad beat, surtout si Messi ….

  • 12 juillet 2014 à 22 h 57 min
    Permalink

    Très drôle article. Stéphane aime aller à contre courant! J’espère que l’Allemagne vaincra la pâle Argentine, fut-elle emmenée par un magicien.

    • 13 juillet 2014 à 11 h 57 min
      Permalink

      Jean Lampion,

      C’est vrai, Messi marche souvent à contre-courant sur un terrain de football.

      Et puis, soudain, il fuse dans le sens du but adverse.

      Et ça ne devient plus du tout drôle pour l’adversaire.

      • 14 juillet 2014 à 16 h 17 min
        Permalink

        Messi n’est pas devenu champion du monde. Il semblait indifférent à son environnement, calcul pour conserver les forces nécessaires pour frapper au bon moment? Risqué. Comment peut-on s’abstenir d’arracher la pelouse dans un tel match?

Commentaires fermés.