Le Nouvelliste ancien est-il vraiment mort ?

BEAUJOLAIS-B(Par NARCISSE PRAZ)

Le mardi 1er juillet 2014 j’interpelais sur Face book les nouveaux responsables de la Rédaction du Nouvelliste. Après leur sondage quotidien donnant 53% de leurs lecteurs contre 44% déclarant que l’Etat doit cesser de financer l’Eglise, je leur

suggérais de lancer un nouveau sondage ainsi libellé: “Lisez vous un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout la pleine page du Nouvelliste du samedi consacrée à L’Eglise? “. C’était le 1er juillet.

Or, voici que dans le numéro du samedi 5 juillet du  Nouvelliste la page “Eglise” a disparu! On s’abstiendra d’insinuer qu’elle a été remplacée par la page consacrée à “La déchetterie, le nouveau salon où l’on cause”.

Avec la spontanéité toute juvénile propre à tout octogénaire qui se respecte, je ne fus pas le seul, tant s’en faut, à applaudir à la disparition de cette page dont les relents de Bulletin paroissial replongent la majorité des populations actuelles

 émancipées dans un Valais du XIXème siècle, comme au bon vieux temps où 99% de ses habitants pratiquaient encore assidument leur même religion.

Et puis voici que l’on me suggère que, peut-être bien, les rédacteurs usuels de la dite page Eglise du samedi du Bulletin épiscopal et paroissial dans le Nouvelliste seraient tout bêtement partis quelque part en pèlerinage? Ou bien s’agirait-il d’une simple cure de vacances pour la Rédaction?

Si tel est le cas, alors on repose clairement la question initiale du prochain sondage du Nouvelliste: combien sont-ils ses lecteurs qui lisent encore aujourd’hui la page “Eglise” du samedi dans le Nouvelliste?  Elle rappelle le bon vieux temps où, dans la Feuille d’Avis

du Valais des années 1920, dans sa lettre pastorale,  le Monseigneur évêque de Sion de l’époque osait, en pleine campagne électorale,

avancer cet anathème: “Tout citoyen qui n’aura pas voté pour le parti conservateur catholique doit savoir qu’il s’expose à l’excommunication!”. D’où je tiens ça? Du hasard d’une recherche dans les archives journalistiques de la Bibliothèque cantonale. Le ton de la page Eglise du Nouvelliste s’est, certes, adapté aux mœurs du temps présent, mais le fond en demeure  le même que celui de la défunte Feuille d’Avis (et Bulletin épiscopal)  du Valais. Paix à ses cendres.

Rassurez-nous, Madame Sandra Jean ! Et vous donc,  Monsieur Vincent Fragnière !

Et dites-nous que c’est bien un Nouvelliste nouveau, comme un frais Beaujolais nouveau,  qui est arrivé ! Rassurez-nous !

 

 

 

6 pensées sur “Le Nouvelliste ancien est-il vraiment mort ?

  • 6 juillet 2014 à 10 h 36 min
    Permalink

    Panne de correcteur ?

  • 6 juillet 2014 à 11 h 00 min
    Permalink

    Le texte s’est cassé la figure?

  • 6 juillet 2014 à 11 h 09 min
    Permalink

    Effectivement, Monsieur Praz et Me Capelo, personne ne pourra vous donner tort.

    Un léger mieux maintenant.

    Mais, Monsieur Narcisse Praz m’a promis de faire mieux la prochaine fois dans la transmission de la documentation, question présentation.

    Nos plus plates excuses donc à nos lecteurs, surtout à ceux de Narcisse Praz !

  • 6 juillet 2014 à 12 h 49 min
    Permalink

    (L’illustration est sympa, mais je n’ai pas trouvé l’auteur ou la référence..)

    Avec ou sans page spéciale pour l’église, le Nouvelliste n’est pas laïc.. Il y avait récemment un article sur la bénédiction de la marmotte de Champex (collector), on peut lire en page deux la série d’interview « Face cachée » avec des questions orientées, la parole est régulièrement donnée à des chrétiens conservateurs.. Le « C » de « PDC » n’est pas laïc non plus et d’ailleurs l’actionnariat du NF n’est pas laïc non plus si j’ai bien compris..

    Le Nouvelliste online est beaucoup plus laïc (la lie du calice n’apparaît que dans l’édition papier), bien que moins pratique pour éplucher les carottes. 😉

  • 6 juillet 2014 à 15 h 36 min
    Permalink

    He bien ! Il faut y croire d y lire , la question ! Quel bagout ! Cet article , pauvre Nouvelliste va t il en perdre ces mots ?

    Ou que meme , son entete ? Il ne vendrait meme plus sa page mortuaire , moi je commence toujours par la ! Et croyez moi
    j en vois bien souvent faire comme ca ! C est paradoxale dans certaines autres langues l on lit de la fin au commencement !
    Est ce bien la vie ? Vous me le dites je vous prie ….

    Alors si on commence au debut ; on choppe le cafard ! Lequel ? Alors je ne sais meme pas , et devant certains articles ,
    il faille presque consulter , ou prendre des cachetons , ou carrement ce mettre a boire ! Bon il y a quand meme quelques
    bonnes lectures , instructives , ca fait bon genre et ca tue personne . Mais alors l addiction au Nouvelliste , ca peu etre une
    question a envisager en thèrapie de groupe ! Mais attention , en faire une avec le p d c , serait , la logique que meme , elle ,
    la logique ce confondrait dans ces maux !

    Je propose de rebaptiser le Nouvelliste , L Aspirine valaisanne , avant de tourner page , mais d arriver en biere ! …..

    amen .

    richard pralong .

  • 6 juillet 2014 à 16 h 06 min
    Permalink

    J’ai toujours rêvé de VOIR à quoi ressembleraient de  » plates excuses ». Y a-t-il un artiste qui saurait les dessiner ? D’autant qu’il doit y avoir plein de nuances, puisqu’il existes des excuses encore plus plates !

    C’est vrai qu’en politique, on trouve des excuses gonflées.

Commentaires fermés.