Comment financer la presse valaisanne libre et indépendante

AbonnementLes techniques de financement de la presse sont multiples.

Sont présentés aux lecteurs de L’1Dex trois stratégies différentes, qui en côtoient d’autres.

Le Nouvelliste

En sus de ses abonnés toujours aussi fidèles, le quotidien le plus lu des Valaisans a une autre source de revenus :

IMG_7472

 

 

 

 

Le Matin

Ce quotidien, qui mise moins sur les abonnements, choisit une autre facette de la vie pour améliorer ses rendements financiers :

IMG_7471

L’1Dex

Ce blog/media, lui, qui a quelques idées de développement, croit que ses lecteurs assumeront librement une part de cette responsabilité sociale qui appartient à chacun pour faire vivre une autre presse.

En cliquant ici.

Bonne journée.

 

5 pensées sur “Comment financer la presse valaisanne libre et indépendante

  • 13 novembre 2014 à 10 h 08 min
    Permalink

    …mais qu’est-il nécessaire de financer, en somme ?

    En gros, l’infrastructure technique devrait coûter une centaine de francs (hébergement + nom de domaine) par an… le contenu est amené par des bénévoles…

    Merci de nous en dire plus sur les buts et besoins de ressource de l’1dex.

  • 13 novembre 2014 à 15 h 30 min
    Permalink

    Il n’existe pas de de presse libre et indépendante en Valais. Le Nouvelliste est télécommandé par les deux évêchés, celui de Sion et celui d’Ecône. Le Matin est en mains financières étrangères au canton. Les journaux 2 ou 3 politiques sont en mains des dirigeants politiques. Et vous appelez ça une presse libre et indépendante? Zazie vous répondrait…Salut!

  • 13 novembre 2014 à 17 h 18 min
    Permalink

    A l epoque dans certains cantons , en Appenzell par exemple , des vacances sympas de l enfance , j avais trouve , les
    journeaux comme
    essuyeurs de popotins , coupés en quatre ! Dans une charmante maison en bardeaux ! Voila le popotin ; mis en quatre ! Pres
    de la fosse , a cote du trou sur planche de bois ! Afin d y faire bonne lecture …. ( aucuns rapports memes eloignés avec les
    photos ci dessus je precise ) . Voila comment les potins , potasses , en lieux communs ! Des choses inexpliquabes , mais
    réalistes , en economie de papier ! Vous voyez ? C est la fosse !
    rp.

  • 13 novembre 2014 à 17 h 27 min
    Permalink

    OH la la , les journaux pardon , et j ai pas dit les bardots non plus ! Suis un peu bardot sur le bord quand je potasse le net .
    Excusez moi , et pour y revenire , ils devraient changer le titre par exemple ! Les tasses du puplique avec photo a l appuis .
    ( tasses ) version francaise pour lieux d aisances ! Ou l on soulage les extraits de la vie ? Mais enfin voici la presse ………
    Miserables sommes nous ! Quand a toutes ces dames en promotions , les bonnes épouses surveillent les maris , desormais
    interdit du matin ! Et ca c est le matin , imaginons le soire ! …. J ose imaginer la nuit ?
    rp.

  • 13 novembre 2014 à 17 h 47 min
    Permalink

    Une suggestion entre 100 pour tenir le public en haleine.

    Un media valaisan publie qu’il a les noms des Députés, des membres des Exécutifs communaux indemnisés et des faiseurs d’opinion qui ne sont pas en règle avec le fisc valaisan. Il signale qu’à fin février, il publiera les noms de tous ceux qui ne se seront pas mis en ordre.

    C’est ce que vient de faire le Canard qui a lancé le chiffre de 60 Sénateurs et Députés. La rumeur court que certains se sont faits très agressifs pour être reçu urbi et orbi par le percepteur. Une soufflante dans les bronches peut pas faire de mal à des clowns.

    Comment? Evidemment que le Canard est rancardé par les fonctionnaires. Il serait temps que les nôtres s’y mettent aussi … Pas très moral ? Tu parles, Charles.

Commentaires fermés.