LE COLLECTIF RSV ET JEAN-CLAUDE PONT SONT TRES SEVERES ENVERS EWK

Le collectif RSV cible EWK.

Un passage parmi d’autres : « Dans ces conditions, Madame la Conseillère d’État, votre affirmation sur la garantie de la qualité, par l’effet des conventions avec le CHUV, relève de la farce, de l’ignorance de la réalité, ou de la simple volonté de défendre l’indéfendable. »

LECTURE COMPLETE DU DOCUMENT :

Extrait_Bilan_EWK_pour_communique_ 08-02-2017_ok

11 pensées sur “LE COLLECTIF RSV ET JEAN-CLAUDE PONT SONT TRES SEVERES ENVERS EWK

  • 8 février 2017 à 9 h 08 min
    Permalink

    Et bien! Proprement ébouriffant! la lecture en vaut la peine, c’est détaillé, précis et argumenté. On comprend peut-être mieux les raisons des « silences » et de la soi-disant « collégialité » du CE face à toutes les affaires… pas sûr que l’affirmation « tout le monde se tient par la barbichette » soit dénuée de sens

  • 8 février 2017 à 15 h 28 min
    Permalink

    Qui est le « collectif RSV »? Qui se cache derrière ce collectif? Jean Claude pont et ???

    • 8 février 2017 à 17 h 17 min
      Permalink

      Michel Clavien ne se cache pas !
      Les autres ? A eux de savoir s’ils veulent sortir du bois ou se terrer dans le bien-être de la prudence silencieuse.

    • 8 février 2017 à 18 h 20 min
      Permalink

      Jean-Claude Pont, Michel Clavien, les habituels grincheux (qui ont pourtant bien profité du système), suivis par une clique de désœuvrés névrosés. Alors messieurs, profitez de la retraite, éliminez vos rancœurs, larguez vos aigreurs et souriez à la vie !

      Et après, on se demande pourquoi les patients valaisans se font soigner en nombre hors-canton.

      La cause de cette haine rageuse n’est-elle pas à rechercher dans la concurrence entre le CHUV et les HUG ? C’est ce qui se dit et s’entend. Alors ?

  • 8 février 2017 à 15 h 28 min
    Permalink

    … par la barbichette ou plus explicitement, comme le définit l’Encyclopédie Universelle , “être contraints à l’entente, en raison de compromissions communes ; procéder à un chantage mutuel“. Quel beau programme !

    Et qui est appliqué à la lettre dans ce Conseil d’État, dominé par les deux ultraconservateurs Freysinger et Tornay, appuyés par un Melly empêtré on ne peut plus dans les méandres de l’autoroute (pour les détails, demandez donc à l’Office fédéral des routes ce qu’il en pense ; pour ma part, j’ai gardé d’excellents contacts à Berne où l’on apprend bien des choses …).

    Un CE où Madame Waeber-Kalbermatten besogne pour la Santé valaisanne de la manière si nettement décrite dans le courrier qu’elle a reçu du Collectif/RSV et dont le véritable bilan est vite fait ! Un gouvernement que Jean-Michel Cina est bien content de quitter, sans trop de regrets sans doute, pour rejoindre la SSR à Berne.

    Un gouvernement que certains ont décrit comme étant le plus nul et le plus mauvais du siècle. Un gouvernement dont les gens de bonne intelligence et composition devraient, en mars prochain, enfin se débarrasser.

    Mais pour cela, il faut, dans le Bas, le Centre et le Haut, enfin comprendre quels sont les véritables intérêts des Valaisannes et Valaisans.

    • 8 février 2017 à 18 h 01 min
      Permalink

      Finalement, tous des cons sauf Michel Clavien.

    • 8 février 2017 à 20 h 31 min
      Permalink

      Monsieur Clavien, il faut voter pour qui alors ?

  • 8 février 2017 à 17 h 46 min
    Permalink

    Michel Clavien, donneur de leçons sans intérêt… le peuple est libre et ce n’est pas vos idiotes théories qui vont le faire changer d’avis.

  • 8 février 2017 à 18 h 16 min
    Permalink

    Mme Lanthemann pourriez vous svp commenter de façon détaillée l’ensemble des critiques formulées par le collectif. J’aimerais comprendre.
    De façon détaillée svp. J’insiste.

  • 8 février 2017 à 22 h 47 min
    Permalink

    Voilà qui est fort intéressant.
    Il convient d’ajouter que le Chef du Service de la Santé publique reçoit hebdomadairement la visite de son prédécesseur toujours généreux en conseils, qu’il conduit ses ouailles à la baguette et leur interdit de parler aux collègues du Département de la Santé. Une ambiance de travail délicieuse…
    Pas chic le Victor de faire régner l’ordre à la baguette. Un vrai fanfaron. C’est vrai que la fanfare il adorrreeee.
    Et surtout il faut qu’Esther gagne par tous les moyens. Parce qu’il n’est pas sûr qu’un autre Chef se laisse admonester de la même manière… Allez Victor encore un petit effort: pour Infomed tout roule, pour les dossiers d’enfant décédé qui disparaissent de l’hôpital vous n’avez aucune compétence, pour les microscopiques problèmes de personnel du Service rien à craindre on sait couper les langues… très utile la chirurgie pour la gestion des RH…
    Bon en bref, c’est le foutoire. Et quel magnifique foutoire Esther. Digne du reste de ton action gouvernementale, magistralement nulle. Mais comment cette femme-là a-t-elle pu réussir des examens de pharmacienne? Encore un mystère.

  • 9 février 2017 à 0 h 10 min
    Permalink

    Je conseille a sugus jules le naif de lire le texte du collectif.
    si tout cela est vrai et connaissant la rigueur scientifique de mon ancien prof de math je pense que son dossier est en beton et necessite des eclaircissements de la part de Esther Weber K tant les accusations sont graves.

Commentaires fermés.