« Je ne me défilerai pas »: Alain Juppé prêt à remplacer François Fillon

(PAR L’EXPRESS)

 

Selon Le Parisien, le maire de Bordeaux se tient prêt à remplacer François Fillon, si ce dernier se désistait. Selon lui, la campagne menée par le député de Paris ressemble à un « suicide collectif ».

Alain Juppé en recours? Selon Le Parisien, le maire de Bordeaux est prêt à remplacer François Fillon, si ce dernier renonçait à être candidat à l’élection présidentielle. « Je ne me défilerai pas. Cette situation ressemble à un suicide collectif », aurait confié Alain Juppé à ses proches.

 

Selon le quotidien, le candidat malheureux à la primaire à droite aurait été choqué par les attaques de François Fillon et sa décision de maintenir sa candidature, malgré sa possible mise en examen dans l’affaire du Penelopegate. Il laisserait donc ses proches affaiblir la candidature de François Fillon et porter sa propre candidature.

Juppé veut une « lame de fond »

Le maire de Bordeaux voudrait toutefois une « lame de fond en sa faveur ». « L’appel ne peut pas venir que des gens qui étaient déjà pour moi, il faut que ce soit plus large », aurait lâché Alain Juppé, qui s’est entretenu avec Jean-François Copé et Bruno Le Maire.

Jeudi, de nombreux proches de maire de Bordeaux ont lâché François Fillon. Vincent Le Roux, proche d’Alain Juppé de longue date, qui était conseiller auprès du directeur de campagne, Patrick Stefanini, a claqué la porte.

Dans un communiqué commun, les députés Benoist Apparu, Edouard Philippe et le sénateur Christophe Béchu ont déclaré que « la tournure que prend aujourd’hui la campagne parait incompatible avec notre façon d’envisager l’engagement politique ». Le fidèle juppéiste Gilles Boyer, qui avait été nommé trésorier de la campagne de François Fillon, suit quelques minutes plus tard.