LES REVENUS DE PENELOPE ? « UN COMPLEMENT DE REMUNERATION »

(PAR L’EST REPUBLICAIN)

 

Patrick Stefanini, désormais ancien directeur de campagne de François Fillon, a mis les pieds dans le plat lundi matin sur Europe 1 dans l’affaire des emplois supposés fictifs de Penelope.

Selon lui, « François Fillon a été victime d’un système mis en place depuis des années au parlement et qui consiste à rémunérer ou à apporter des compléments de rémunération aux parlementaires à travers le système des collaborateurs ».

Des propos qui – en creux – contredisent la défense du candidat sur le travail effectif de sa femme Penelope en tant qu’assistante parlementaire.

Le contrat de un « complément de rémunération » pour ? La phrase hallucinante de (l’ex-directeur de campagne):

Le parquet national financier (PNF) a ouvert, fin février, une information judiciaire pour des faits éventuels de « détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, complicité et recel de ces délits, trafic d’influence et manquements aux obligations de déclaration à la Haute autorité sur la transparence de la vie publique ».

François Fillon doit être entendu le 15 mars prochain par le juge Tournaire chargé de l’affaire.