Le réchauffement frappe sans distinction de classe - L'1dex