Avant la loi Veil, le coup d'éclat des 343 "salopes" - L'1dex