CATALOGNE. L'IGNOMINIE EST EN MARCHE - L'1dex

CATALOGNE. L’IGNOMINIE EST EN MARCHE

(PAR GABRIEL LAFLECHE)

 

Si l’on devait tracer en un trait le caractère de l’espagnol, qu’en serait-il ? Fondamentalement, l’espagnol est dans l’inconscient collectif, celui qui a écrasé les civilisations d’Amérique du Sud. Un conquérant, un guerrier, un militaire fier de ses batailles. D’ailleurs, l’espagnol, à l’entendre, n’a jamais connu de défaite. Quelques déboires, tout au plus. Le type de bataille n’est pas important : c’est un soldat ! Un guerrier qui trouve sa raison d’être dans l’affrontement, l’anéantissement de l’autre et l’humiliation de celui qu’il a soumis. Que celui-ci soit un homme, un taureau ou un moulin, c’est pareil. Il a vaincu, il est fort et vaillant ! Que le combat fût inégal, ridicule ou burlesque lui importe peu. Son but est de montrer sa valeur en abaissant celui qu’il a terrassé. Et s’il perd une bataille ? Il efface l’événement de sa mémoire et de l’histoire. L’espagnol est un personnage issu de la mythologie ibérique : il n’est d’aucune région en particulier. Mais la région qui répond le mieux à cette description est la Castille historique, ou le gouvernement de Madrid. C’est de là qu’émane cette pestilentielle odeur de testostérone. Pourtant une constante est remarquable : Castro était galicien, Franco était galicien, Rajoy est galicien, Hitler…. Ah, non, pas lui ! Lui, il était autrichien. “Les Espagnes” sont les pays du couchant comme le disaient les Romains. Serait-ce le pays où l’on se couche ?

Et le catalan qui est-il ? Son héritage historique fait de lui un négociant. Le phénicien, le vénitien de la péninsule ibérique. Tout d’abord parce que son droit coutumier d’héritage l’a forcé à le devenir : le droit de “l’hereu”, ce ne sont que les fils aînés qui héritent sans partage des propriétés. Cela contraignait les cadets à s’installer en ville et devenir des bourgeois. C’est à partir de ce moment-là que le tissu urbain, commercial et industriel se densifie en Catalogne. Lorsque la Castille fait tomber le monopole du commerce avec les Amériques à la fin du 18ème siècle, la Catalogne est prête : c’est l’explosion économique. De plus, le décret de Philippe V interdisant aux Catalans de faire de la politique ne fait qu’attiser cet activisme économique et intellectuel. La Catalogne se trouve être une terre d’accueil depuis l’antiquité. Les flux migratoires en provenance de tout le bassin de la Méditerranée font très tôt de cette région un havre de paix pour beaucoup de peuples. Ce brassage et ces migrations sont une partie constituante de la richesse culturelle et économique de la Catalogne. A titre d’exemple : durant l’inquisition, le comte de Barcelone fut le seul à punir les coupables du génocide du quartier juif de Barcelone.

Alors comment faire cohabiter deux sociétés, deux mentalités si diamétralement différentes ? L’une hiérarchisée et absolutiste, dans laquelle le peuple craint le pouvoir et se conforme aux règles, qui n’a pas vécu la Révolution industrielle, qui a dirigé la Contre-réforme et ignoré le Siècle des Lumières. Et l’autre composée de commerçants, artisans et ménestrels, dans laquelle le pouvoir est pactisé, qui a vécu la révolution marchande puis la Révolution Industrielle, qui a pratiqué la tolérance, stimulé l’innovation et qui a fait de la démocratie une réalité naturelle et partagée.

Ce qui se passe aujourd’hui en Catalogne est le cauchemar du conquistador : le peuple qu’il essaye de soumettre résiste et refuse de passer sous le joug. Alors, il essaye d’appliquer sur l’insoumis des techniques qu’il comprend et qui qui fonctionneraient sur lui-même : il fait subir la violence et l’humiliation.

L’humiliation… Erigée en institution par le gouvernement espagnol au travers de l’application de l’article 155 de la constitution espagnole. Cette violence sournoise, émotionnelle et destructrice. Cette violence pratiquée par l’Etat mais aussi légalisée par l’Etat. Il est désormais autorisé aux médias, aux hommes politiques, aux gens de la rue de brimer, insulter et mépriser les Catalans. Comme en plein franquisme. Epoque bénie par le gouvernement actuel, puisqu’elle permettait à chacun de mépriser et d’opprimer l’autre de manière légale. De le soumettre au quotidien. De faire preuve à l’égard de celui qui doit se soumettre de la plus méprisante des condescendances. A la manière du racisme le plus crasse.

Le saviez-vous ? En période franquiste, les autres langues que le castillan étaient interdites. Lorsque qu’une personne parlait une des langues prohibées, catalan, euskara, galicien, il était repris de la manière la plus rude : “Hablame christiano ! ” (Parle-moi le chrétien !). Histoire de bien montrer la différence entre le conquérant et le barbare. Il en va de même aujourd’hui.

Aujourd’hui, ce genre de pratique est à nouveau permise. Selon Ramón Blázquez, l’avalanche d’ignominies et de vexations découlant de l’application de l’article 155 était programmée par le gouvernement. Elle est persistante et violente dans la presse, en particulier télévisuelle, et sur les réseaux sociaux. Même le Pays Basque, dit-il, durant la plus violente des périodes terroristes, n’a pas subi de telles vexations, humiliations, insultes, disqualifications et outrages.

Il y a deux faces à ce torrent d’ignominies : la première est frontale et primaire. Il s’agit de l’insulte et le mépris public quand Ana Rosa Quintana traite en direct le Vice-Président du gouvernement catalan, Oriol Junqueras, de “connard” ou quand Eduardo Inda qualifie en direct télévisé le président du gouvernement catalan, Carles Puigdemont, de “merde”. A ceci s’ajoutent tous les intervenants de qualité plus que douteuse sur les différents plateaux de débat ou de divertissements qui s’adonnent à une véritable course à l’insulte et à l’ignominie.

La deuxième face de cet opprobre, et peut-être la pire, est la manipulation médiatique. Lourdement orchestrée dans la presse, les articles d’opinion, les éditoriaux et exportée à outrance dans toutes les agences de presse. Coordonné comme il se doit, le répertoire anti-catalan est passablement unanime dans les termes utilisés : défi indépendantiste, référendum illégal, coup d’état, lâches, endoctrinement contre le gouvernement central, …. La violence des attaques, la manière effrontée d’asséner les mensonges et la permissivité des autorités face à cette situation digne de déclencher bon nombre de cas pénaux pour diffamation, montre à quel point le gouvernement des hidalgos de Madrid est décidé à s’enfoncer dans le mépris et l’humiliation du peuple catalan sans aucune limite éthique.

Devant cette volonté médiévale de faire perdre son honneur à l’ennemi, on reconnait l’impuissance et la faiblesse du gouvernement espagnol. Alors qu’il fait tout son possible pour faire mourir sur pied le peuple catalan en l’humiliant, il ne se rend pas compte que ses valeurs ne sont pas celles des Catalans. Les Catalans sont obstinés, prudents et résistants. Cela fait trois cents ans que l’Espagnol essaye de les contraindre par la force. Mais c’est inéluctable : la Catalogne sera indépendante ou ne sera pas. Les Catalans sont attachés à l’idée de république au moins autant que les Espagnols sont attachés à celle de la dictature. Les Catalans savent, et surtout sentent très profondément dans leur âme, que leur salut est dans l’indépendance. Qu’ils ne pourront pas vivre dans l’Espagne, car son gouvernement les traitera toujours comme une colonie. Les Catalans savent qu’un jour ils vivront, eux ou leurs enfants, dans leur pays et qu’ils y partageront leurs valeurs démocratiques et de respect avec tous ceux qui voudront être Catalans.

Et les Espagnols le savent aussi….

 

Cliquez ici : Pour commander le magazine uniquement

Cliquez ici : Pour vous abonner au blog et recevoir le magazine

 

 

355 pensées sur “CATALOGNE. L’IGNOMINIE EST EN MARCHE

  • 21 janvier 2018 à 18 h 53 min
    Permalink

    Comment faire comprendre à un Français jacobin (Emmanuel Macron, Manuel Valls, Jean-Luc Mélenchon, …) qui est Mariano Rajoy ? J’ai trouvé : c’est Tony Macron, l’arbitre du match Nantes-PSG !

    • 23 janvier 2018 à 23 h 47 min
      Permalink

      Excellent exposé sur les réalités vécus en Catalogne. Merci pour cette analyse si exacte.

      • 25 janvier 2018 à 11 h 42 min
        Permalink

        Merçi a tous pour defensé la volunté du citatans catalans.E pardon pour ma francais oxidee.

        • 25 janvier 2018 à 16 h 23 min
          Permalink

          Bnnnn

        • 29 janvier 2018 à 21 h 30 min
          Permalink

          Ante un francés tan pésimo, escribe en tu idioma, el castellano, segundo idioma más hablado del mundo…
          Seguro que te entienden mejor!!!
          No te olvides que este  » magazine » reclama la independencia del Valais, y si lo leen una decena de personas es mucho…
          Ya lo dice Europa y el resto del mundo, Cataluña es ESPAÑA…

          • 29 janvier 2018 à 23 h 07 min
            Permalink

            Vive y deja vivir, sé y deja ser. El mundo puede decir de ti que eres estúpido, pero eso no significa que lo seas. O tal vez sí.

          • 30 janvier 2018 à 9 h 22 min
            Permalink

            Cet écrit pourrait vous faire voire que tout cet orgueil dont vous , espagnols, voys ventez , ce n’est rien du tout. Si c’etat du vrai, vous seriez en lutte contre un gouvernement corrupte qui viole vos droits et vole votre argen

          • 30 janvier 2018 à 9 h 24 min
            Permalink

            Je suis catalane et je ne pourrais jamais me sentir espagnole grâce à des attitudes comme la votre et celle de votre gouvernement.

          • 30 janvier 2018 à 10 h 12 min
            Permalink

            Vaya, tu si que eres una buena muestra de un buen espanol, humiliando gratuitamente aqui al autor del articulo que se fundamenta nada menos que en la historia… Te crees el mas fuerte porque tu idioma es el segundo mas hablado del planeta?? Que orgullo mas patetico… te deseo que te vaya todo bonito, y ponle un poco de modestia y apertura de espiritu en tu vida, seras mas feliz…

          • 30 janvier 2018 à 13 h 17 min
            Permalink

            Deberías diferenciar los verbos copulativos, ser y estar. O tal vez te has « comido » una proposición. Quizás tú querías decir « Catalunya es de España ».
            Por cierto, el español es el tercer idioma por número de hablantes:
            https://es.m.wikipedia.org/wiki/Anexo:Idiomas_por_el_total_de_hablantes
            Intenta ser más preciso la próxima vez.
            Un saludo

          • 30 janvier 2018 à 14 h 01 min
            Permalink

            El seu idioma serà el que ella decideixi; no tu (una mostra del teu nivell de superbia i arrogància, tipica dels catsellans). I com a mínim s’esforça per aprendre un altre llengua. Sembla que vosaltres ja en teniu prou amb la vostra llengua universal (que de qui no gaire serà superada pel francès), però desprès, quan aneu a Europa, us esteu calladets a la taula perquè no teniu ningú amb qui conversar.

          • 31 janvier 2018 à 22 h 15 min
            Permalink

            Ni caso, uno de los muchos franquistas que aun no se han extinguido

          • 1 février 2018 à 9 h 23 min
            Permalink

            Vet aquí un clar exemple del que exposa aquest article. Merci per la confirmació.

          • 2 février 2018 à 20 h 11 min
            Permalink

            Jo sóc Català i mai en la meva vida me sentit espanyol. Visc en un país envaït i espero veure’l alliberat, de les rates de dues potes . Corruptes, malicios•es, lladres y dictadors.
            Llàstima que no disposem d’una milícia armada, perquè un altre gall cantària.
            Estic orgullós de ser Català i viure a Barcelona, Catalunya.!! ||☆||

          • 2 février 2018 à 20 h 36 min
            Permalink

            No sabes de qué hablas! Mejor cállate! Escribe de algo que conozcas para no decir tantas estupideces en tan pocas palabras!

          • 3 février 2018 à 1 h 46 min
            Permalink

            Ojalá hubiéramos sido colonizados por los franceses.

      • 26 janvier 2018 à 19 h 27 min
        Permalink

        Merci. Je suis catalane, j’habite à Barcelone, et vous avez faites une bonne analyse.

    • 24 janvier 2018 à 18 h 31 min
      Permalink

      Mercè pour vostre veritee

    • 25 janvier 2018 à 10 h 59 min
      Permalink

      « Les Catalans sont attachés à l’idée de république au moins autant que les Espagnols sont attachés à celle de la dictature »
      Qui êtes vous monsieur pour écrire autant de bêtises !!??
      Bel article de propagande ! Grossier, caricatural, stupide

      • 26 janvier 2018 à 0 h 54 min
        Permalink

        Vous devez mieux connaître la réalité historique d’où vient le sentiment catalan de nos jours avant de parler comme ça.

      • 26 janvier 2018 à 2 h 22 min
        Permalink

        Je m’excuse Mr. Mathias, mais vous montrez vraiment que vous connaisez absolument pas l’histoire de la Catalogne qui a connue toujours des peuples qui l’on voulu soummi et actualement nous avons souffert la rèpresion policial espagnole sans precedants (je suis, Mr.,temoin des blésés pour aller que à voter avec sa famille)dans ce siécle XXI) pire que le franquisme. Et encore maintenant, aprés gagnées les elections du 21/12. Maintenant ils ont déjà fait une anexe à la loi (ça c’est le pouvoir « démocratique » du gouvernement espagnol) qui interdit l’investidura lègal de notre President Puigdemont. Et c’est vous justement, monsieur, le seul à faire un commentaire vraiment stupide et béte sans connaisace de rien. Ataquer Mr. Laflèche est connaiser rien du tout du conflit entre les deux peuples.
        Mr. Laflèche qui a su resumé dans peu d’espace la verité exacte sur la difference entre nous les catalans et les espagnols. Gardez vous bien d’avant publier de commentaires malhonnetes completement sans y connaître absolument rien du tout.

      • 26 janvier 2018 à 8 h 42 min
        Permalink

        Vous repond un catalan
        L’opinion de un de votres compatriotes n’est pas respecte de vottre part.
        Honetement je pense que vous avez repondu comme un espagnol, sans respecter les opinions des autres. Les catalans avons un mot par cette type de repònses: Authoritarisme ou Tothalitarisme.
        Ir faut respecter l’opinion des autres, et en temps d’elections gagne le nombre le plus important en vots.

      • 26 janvier 2018 à 10 h 43 min
        Permalink

        Eh! Oui, je suis tout à fait d’acord avec l’auteur de cet excellent article. Dommage que vous ne puissiez pas saisir toute l’exactitude qu’il nous offre. Eh! Non, il ne s’agit pas d’un cliché, quoi qu’il puisse paraître.

      • 26 janvier 2018 à 13 h 37 min
        Permalink

        La vérité du journaliste vous nuit, cher Mathias. C’est son point de vue, c’est tout. À mon avis, il a raison. Lucide, connaisseur, intelligent.

      • 26 janvier 2018 à 16 h 47 min
        Permalink

        Bêtises? Il faut seulement vivre dans la Catalogne et avoir les yeux aussi que l’esprit bien ouverts pour se rendre compte que ne sont pas de bêtises. Malheuresement, il faut le dire…

      • 26 janvier 2018 à 18 h 17 min
        Permalink

        Cher Mr Mathias, est-ce que vous en connaissez quelque chose des differences entre catalans et espagnols? A mon avis, et d’apres votre commentaire, pas du tout
        En fait, Mr Lafleche a tres bien montre la realite des deux peuples et ses correspondantes natures: l’un, guerrier et vinqueur; l’autre commerciante et dialogante.
        Meme si vous n’aimez pas l’idee, c’est presqu’au 100% la realite
        Je vous invite a visiter la Catalogne et essayer de comprendre comme est-ce que nous sommes et notre facon de faire: on a beaucoup de similaritees avec les francais! plus qu’avec les espagnols, maleureusement

      • 26 janvier 2018 à 19 h 21 min
        Permalink

        Es totalment cert i si vostè s’indigna es pq les veritats ofenen. Contesti amb arguments i contrastar em els fets

      • 29 janvier 2018 à 10 h 36 min
        Permalink

        L’article a malheureuseument une tendance à généraliser qui peut être insultante. Je n’aime pas moi non plus sa façon de parler de « l’Espagnol ». Cela dit, son analyse est excellente, il suffirait de remplacer « l’Espagnol » par « l’État espagnol ». Et toute personne qui prétend le contraire ne parle pas en connaissance de cause.

      • 29 janvier 2018 à 11 h 39 min
        Permalink

        Et voilà, quand on connaît pas de ce qu’on parle et quelque chose nous plaît pas, on insulte. C’est le plus intelligent, non Mathias?

      • 29 janvier 2018 à 15 h 25 min
        Permalink

        Votre commentaire est ridicule. Vous ne connaissez pas l’histoire de la Catalogne ou vous le faîte exprès…

      • 29 janvier 2018 à 16 h 43 min
        Permalink

        Suis catalan et j’habite à Catalogne. Celui qui décrit article est totalement vrai. Merci beaucoup pour être impartial et diffuser celui qui réellement il est en train de faire Espagne avec Catalogne. Pour mentir ou modifier la vérité à sa faveur déjà sont les quotidiens espagnols, mais ces mensonges bientôt se reviendront contre ils.

    • 25 janvier 2018 à 22 h 18 min
      Permalink

      « Je t’aime » en espagnol se dit: « te quiero » (Je te veux)!; en catalan:
      « T’estimo »
      L’espagnol est donc possessif. Le catalan est respectueux.
      Tout est dit

      • 30 janvier 2018 à 1 h 15 min
        Permalink

        En castellano decimos… TE Amo.. sir ridiculos

  • 21 janvier 2018 à 20 h 03 min
    Permalink

    Le problème catalan n’est pas entre espagnols et catalans. Il n’y a pas deux peuples confrontés. Tout simplement en Catalogne on a eu un gouvernement indépendantiste depuis 2012 qui a dépensé des millions d’euros en propagande institutionnelle et dans les médias gouvernementaux pour que la population devienne indépendantiste.

    Ils ont fait recours a des mensonges comme le fait de dire que les entreprises resteraient en Catalogne, que les espagnols volaient aux catalans, que la permanence dans l’Union européenne était assurée. Tout s’est avérer faux: les entreprises ont fui, l’Europe a été claire et ceux qui volent sont les propres gouvernants catalans qui avaient une corruption institutionnalisée (la sentence du Cas Palau est apparue justement ce lundi).

    Des elections démocratiques ont eu lieu le 21 décembre, et le parti qui a gagné en sièges et en voix c’est Ciudadanos, un parti non nationaliste qui défend que l’on puisse se sentir catalan, espagnol et européen et qui poursuit l’intégration et non pas la haine et la division. L’appui aux indépendantistes a été surtout dans la Catalogne intérieure, rurale et dans les petits villages. Cependant, une loi électorale injuste béneficie le vote des petites localités. Le vote d’un barcelonais vaut un tiers du vote d’une personne d’un village de Lerida et la moitié de celui d’un village de Gerone.

    En ce moment en Catalogne le grand phénomène est celui de « Tabarnia ». Les gens de Barcelone et de Tarragone veulent se séparer de la Catalogne et former une nouvelle communauté autonome integrée dans l’Espagne constitutionnelle et dans l’Union européenne. Ils ont les mêmes arguments que les indépendantistes utilisent pour se séparer de l’Espagne:
    – ils sont différents que les catalans de l’intérieur: ce sont des gens ouverts au monde, cosmopolites, entrepreneurs;
    – ils apportent la pluplart de la richesse de la Catalogne: le reste de la Catalogne est subventionné par nous.
    – ils sont bilingues et veulent que l’espagnol soit respecté et non pas ecrasé et effacé de la sphère publique comme il se passe aujourd’hui par la politique menée par le gouvernement catalan depuis plus de 30 ans. Ils veulent que l’espagnol puisse être la langue utilisée dans les écoles aussi bien que le catalan.

    • 22 janvier 2018 à 11 h 40 min
      Permalink

      Vous n,importe quoi…. des mensonges, que des mensonges …
      La vérité est que Madrid a toujours voulu nous écraser….. et cela toujours …
      Un catalan est méprisé quand il n,est pas chez lui, aussi bien aujourd’hui,hui que ans en arrière, que 300 ans en arrière ….
      Nous en avons assez… et essayer de vous informer un peu mieux, avant de dire des mensonges ignominieuses

      • 25 janvier 2018 à 11 h 07 min
        Permalink

        même en nombre de voix, plus de personnes ont voté pour les indépendantistes que pour les non indépendantistes et cela toutes villes et villages confondus, c’est vrai que le découpage électoral peut favoriser certaines parties du territoire à la marge. Votre analyse est fausse car partielle, et je me demande si elle n’est pas partiale

        • 25 janvier 2018 à 17 h 25 min
          Permalink

          L’adition des votes des trois organisations independentistes est du 48%, ils n’ont pas la majorité.
          Opinez comme vous voudrez mais s’il vous plait ne dites pas des mensonges

          • 25 janvier 2018 à 22 h 06 min
            Permalink

            Les independentistes han eu 70 diputes d’un Parliament avec 135 sieges. Est que vou savez de l’arithmetique?

          • 26 janvier 2018 à 0 h 32 min
            Permalink

            Soyons plus précis: 43,5 % contre l’indépendance et 47,5 % pour. MAIS: 7,5 % « Podem » était/sont POUR un référendum et 1,5 % non attribuable/invalide. Donc un 9 % ne peut pas être attribué ni pour les uns ni pour les autres!
            « Ciudadanos » est le « petit frère » du PP crée pour l’ère post « Gürtel ». C’est LE CAS de corruption depuis 2009 en Espagne. Somme de délit entre 101 et 999 mio EUR, dont 22 mio auprès du CS à Genève (avec signature originale de Rajoy). Si la justice espagnole travaillait aussi vite que contre les politiciens catalans, on y serait arrivé à la coupole du PP, chez Rajoy.

      • 25 janvier 2018 à 19 h 12 min
        Permalink

        Voila des unionistes qui deviennent independentistes. Un ensemble de stupidités devrait être noté que s’il y a un Tabarnia, il y a aussi un Catabarnia dans Tabarnia.

    • 22 janvier 2018 à 12 h 46 min
      Permalink

      Tabarnia n’exite pas. C’est une invention de « foro-coches »
      Les entrepise ne sont pas marchée.
      Ciudadanos c’est un groupe politique fasciste.
      Alhors dans ce commentaire il.y.as beaucoup de « desinformation  » vous ne disée pas la verité.

    • 22 janvier 2018 à 13 h 04 min
      Permalink

      Chère Maria, je vous remercie infiniment de corroborer par les faits ce que décrit l’auteur de l’article. Vous ne faites que régurgiter le crédo fabriqué par la pouvoir espagnol en place, établissant des distinctions ridicules. Une chose qui démontre cet endoctrinement c’est que vous parlez de division (de quoi s’il vous plaît?) quand l’auteur n’en a rien dit. Ça sent la Ciudadano à 200 mètres.
      D’un autre côté vous supposez que les Catalans obéissent aveuglément aux consignes de leurs politiciens ce qui constitue un projection de votre propre attitude. À preuve le fait que vous preniez le ridicule projet Tavèrnia au sérieux. Une boutade qui procède de l’extrême droite, homophobe, ultra catholique et raciste et qui vaut exactement la même chose que votre écrit.
      Et finalement, en ce qui concerne le cosmopolitisme de votre communauté (que vous voulez séparer des autres, vous qui proclamez l’unité), spécialement en matière linguistique, il suffit de se promener dans les quartiers que vous revendiquez pour observer la totale hégémonie de l’espagnol et la haine contre tout ce qui est Catalan. En fin de compte nous pouvons nous demander, si vous n’aimez pas le Catalan, si vous n’aimez pas les institutions catalanes, si vous n’aimez pas les Catalans comme peuple, si vous n’aimez pas leur culture (que vous substituez activement par la vôtre) si vous n’aimez pas l’école catalane, si vous n’aimez en définitive rien de ce qui est catalan, comment pouvez-vous être catalane? Peut-être est-ce que vous préférez être une colonisatrice?

      • 24 janvier 2018 à 20 h 45 min
        Permalink

        elle n’est pas catalane, ce n’est pas la peine de poser la question, elle n’est même pas européenne, dans le sens d’une éducation de démocratie et tolérance,

      • 25 janvier 2018 à 16 h 04 min
        Permalink

        Tout ce que tu has dit est faux. Je suis catalan et independentistes pouquoi je veux. Tu est du parti de Ciudadanos et vous ne aimés pas Catalunya ni les Catalans!! Vous avez dire de mensonges ignominieuses toujours !

      • 26 janvier 2018 à 1 h 02 min
        Permalink

        Très bien . Bon analise et bon français … je suis d’accord avec toi

    • 22 janvier 2018 à 13 h 25 min
      Permalink

      Madame,
      Votre réponse est la preuve que ce que j’écris est vrai: vous utilisez toutes les allégations et mensonges officiels pour discréditer le mouvement independentiste. Vous les retrouverez dans mon texte.
      En revanche, que vous disiez qu’il n’y a pas deux peuples est votre opinion. Moi je pense que oui et les différences de culture et de langue dérangent l’espagnol.
      De plus, si ce n’était pas deux peuples différents, pourquoi le gouvernement de Madrid applique-t-il depuis toujours un régime different en Catalogne que celui appliqué dans le reste de l’Espagne?
      Pour ce qui est de l’économie, vous savez que 3’000 entreprises sur 560’000 n’est pas  significatif. D’ailleurs, le Gouverneur de la banque centrale espagnole a dit la semaine passée que les événements de cet automne en Catalogne n’ont pas eu un impact remarquable sur l’économie espagnole. Le contraire de que ce que dit Zoido. Amusant, non?
      Ne me dites pas que les élections du 21 décembre étaient démocratiques! Elles ont été imposées, tout le monde n’a pas pu voter et il semble que toute monde ne puisse pas être élu. En revanche elles ont permis de montrer que les gens ne veulent plus du PP, quee Cs a pris leurs voix et que la proportion de votes independentistes reste la même. Et ce malgré la chappe de plomb que fait peser l’art 155 sur ces élections.
      Tabarnia? C’est la blague de l’année! Toute monde s’en moque! Sauf ceux qui en parlent pour s’en servir contre l’un ou contre l’autre. Je vous rappelle qu’au départ c’était un canular!
      Vouse savez, le gouvernement catalan ne pratique pas de ségrégation. Chacun a le droit de parler sa langue. Pretendre le contraire, c’est mentir. En revanche, le gouvernement de Madrid tolère à peine les autres langues que le castillan mais ne les aime pas. Il ne les défend pas comme si elles faisaient partie de sa nation.
      Merci d’avoir lu.
      G.L.

      • 23 janvier 2018 à 1 h 03 min
        Permalink

        Mensonges ,mensonges qui sont qui les utilisent le plus si ce n’est ces partis populistes écervelés dont le seul credo est l’indépendance et font miroiter aux citoyens des lendemains qui chantent ,comme on toujours fait par le passé les Hitlers,Stalins,Mussolinis,dictateurs de tout poils pour s’installer dans le pouvoir.Que l’espagnol humilie le catalan,quel mensonge stupide ,moi qui suis castillan je suis fier de voir la région catalane faisant partie de notre patrie commune l’Espagne ,soyons patriotes et non nationalistes,européens et non régionalistes car même indépendants vous sembleriez ridicules au regard du monde.Je sait et les nationalistes le savent aussi qu’ils ne constituent pas une majorité car le cas échéant ,indépendants ils le seraient déjà.Enlevez les œillères que vous empêchent de voir au loin et embrassez du regard la totalité du merveilleux pays qu’est le nôtre.

        • 23 janvier 2018 à 8 h 32 min
          Permalink

          C’est où, ta boule de glas, pour savoir dans quel coté y a plus de gents? D’ailleurs, vôtre pays il est plein de franquistes, c’est pour ça que les catalans se’n sont allés…

        • 24 janvier 2018 à 21 h 45 min
          Permalink

          Gabriel tú me comorends ríen de ce qui se passe en Catalogne…..

        • 26 janvier 2018 à 18 h 28 min
          Permalink

          Cher Fernando,
          Il y a eu en moyenne 2 nouveaux pays au monde chaque annee depuis 2005…Vraiment ridicule, non? 😉
          Et moi, comme catalan, j’ai du ecouter « hablame en cristiano » plusieurs fois EN CATALOGNE.
          Peut etre vous etes un exception, mais je peut vous dire que en generale, les espagnols et les catalans nous sommes vraiment differents…
          Pourqui ne pas vivre separemant mais comme bons amis? C’est a votre main….

      • 23 janvier 2018 à 1 h 52 min
        Permalink

        Je voudrais vous rappeler qu’en Catalogne trois langues sont parlées, l’espagnol officiel dans toute l’Espagne, le catalan dans toute la Catalogne et l’aranais à Aran, un territoire de la Catalogne.
          merci pour l’article.

      • 25 janvier 2018 à 13 h 44 min
        Permalink

        Merci M. Lafleche, de nous avoir défendus, je crois que les gens connaissent très peu l’histoire et ne savent presque rien sur la façon dont cette situation a été atteinte entre la Catalogne et l’Espagne. J’ai été désagréablement surpris par l’exposition et l’image que Mme Marlene Wind a donné avec des postures physiques peu éduquées, qu’elle dit déjà d’une personne, mais aussi de dire au président: Prenez un stylo parce que je vais vous bombarder de questions. Et puis il reconnaît qu’il ne sait rien des problèmes intérieurs espagnols, de cette impudence. L’Espagne d’aujourd’hui est exactement comme vous le décrivez dans votre écriture, elle continue d’être votre besoin d’un empire sanglant. Comme il a perdu toutes ses guerres internationales, il se venge et adore les Catalans qui nous haïssent terriblement. C’est très triste. Nous ne sommes pas violents.

      • 26 janvier 2018 à 1 h 06 min
        Permalink

        Bravo

      • 26 janvier 2018 à 15 h 12 min
        Permalink

        Chapeau, belle et elégante réponse.

    • 22 janvier 2018 à 18 h 39 min
      Permalink

      n’est pas vraie ça que vous avez dis

    • 22 janvier 2018 à 18 h 41 min
      Permalink

      Ciudadanos n’a pas gagné les élections! !! Faudrait lire les résultats officiels (voir bulletin officiel de l’état ).
      70 sièges sur 135 sont séparatistes!!!

      • 25 janvier 2018 à 20 h 11 min
        Permalink

        Marie je vis À Barcelone depuis 1965 (Franco est mort en 1975 nov). Et j’ai toujours entendu parler catalan autour de moi, sans problem, sans complexe, mais en respectant les personnes qui pour x raison ne parlaient pas la catalan et oui la langue espagnole. Barcelone était une ville exemplaire pour le reste des espagnols, cosmopolite, moderne…avec une minorité luttant contre franco. Cette minorité composée par des intellectuels, des artistes et des travailleurs de tous les secteurs espagnols et quelques catalans. Évidemment nous luttions sous une dictature; la majorité écrasée du point de vue politique et linguistique était muette. Mort Franco et grâce à cette minorité (en Espagne inclu Catalogne) entre d’autre ce pays, en 1978, réussit à avoir une Constitution, une répartition du territoire en autonomies, Catalogne une d’elles. À partir de ce moment et utilisant l’ECOLES primaires et secondaires leur mission sans respect a été éliminer la langue espagnole (deuxième langue officielle du territoire), nous avons vécu en harmonie malgré la béligérence rengaine de certains professeurs de catalan, filologistes catalan, talibans de la langue. Mais depuis que les escrocs économiques ont été découverts dans cet Oasis Catalan tout à changer, c’est comme si ceux qui se sont bénéficiés de ces vols systématiques depuis plus de 30ans veulent changer d’objectifs Pour se camoufler. Tout Cela pour vous dire que je suís d’accord Avec tout ce que vous avez écrit et que cet article ne dis que des mensonges. Qu’en ce moment nous vivons dans 1 des pays les plus démocratiques du monde occidental et que si bien le gouvernement est assez maladroit avec ce cirque catalan il essaye d’arranger la situation de façon civilisée. Les diputés hors la loi (je rappelle qu’ils se sont mis eux hors la loi, bien qu’ils n’aient pas rendu leurs salaires espagnols…) (la cohérence ça n’exite pas…) en ce moment continuent à encaisser leur salaire. Et puis pour finir en Catalogne 1 personne ce n’est pas un Vote…

        • 25 janvier 2018 à 22 h 54 min
          Permalink

          Je suis née en 1965 à Barcelone. JAMAIS on nous a été imposé le catalan, JAMAIS!

        • 26 janvier 2018 à 15 h 19 min
          Permalink

          SVP, nottez un aute votant de Ciudadanos, qui pue de la haine dans tous ses mots. Au fait, la loi électorale est la même qu’en Espagne, où le vote d’un citoyen les provinces les moins peuplées ne vaut pas non plus le même qu’un vote des plus peuplées. Mais cela Catalanpascon le sait et ne de dit pas et répète les consignes des politiciens espagnols. Rien de nouveau à découvrir.

        • 26 janvier 2018 à 19 h 45 min
          Permalink

          Je croît que la loi electorale en Catalogne, de même que celle de lEspagne (qu’assi méprise les boys’ děs Gilles) n’a pas été dictée par le Parlement catalan

        • 29 janvier 2018 à 21 h 33 min
          Permalink

          Nous n’essayons pas d’eliminer l’espagnol en Catalogne, simplement nous essayons de que tout le monde en Catalogne apprend le catalan, nôtre langue, a fin de qu’elle ne disparaisse pas.

    • 22 janvier 2018 à 18 h 41 min
      Permalink

      n’est pas vrai ce que vous disez

      • 23 janvier 2018 à 9 h 29 min
        Permalink

        Qui?

    • 22 janvier 2018 à 18 h 54 min
      Permalink

      Un faux semblant d’indépendance, qui s’est fait de plus en plus petite depuis longtemps et qui continue… , j’y vis depuis 17 ans et je suis spectateur échoeurer du gouvernement central, sans parler des décès suspects depuis qq années, dès qu’un membre du PP est a point de divulger des choses il décède…(en 3 ans j’en ai compter 16) il y a beaucoup de choses qui ne tournent pas rond a Madrid…

      • 24 janvier 2018 à 22 h 30 min
        Permalink

        C’est bien vrai Attention si vous n’êtes pas de la même opinion l’Espagne vous impose la Ley Mordaza .Il n’y a que les gens qui vivent en Catalogne qui peuvent vraiment savoir ce qui se passe ici l’injustice et l’humiliation dont subissent le peuple catalans .L’Espagne arriérée avec la Catalogne moderne ne peut fonctionner.

    • 22 janvier 2018 à 19 h 37 min
      Permalink

      Simplement ce n’est pas vrai.

      • 23 janvier 2018 à 9 h 30 min
        Permalink

        Quoi donc Josep-Maria Miquel ?

    • 22 janvier 2018 à 20 h 33 min
      Permalink

      Pas du tout. Artur Mas, président en 2012 fut forcé par le peuple à devenir independantiste avec une demonstration d’un million de personnes. Son parti, CDC n’avait jamals été pour l’independance. À propos de Ciudadanos seulement dire qu’il faut bien s’informer avant d’en parler, car ils ne sont que des franquistes….

    • 22 janvier 2018 à 21 h 06 min
      Permalink

      Perdona pero no tienes ni idea de lo que pasa en catalunya!!!!!!! Seguramente no hablas catalan y seguro que votas a ciudadanos que son franquistas de los buenos. Au revoir

    • 22 janvier 2018 à 21 h 23 min
      Permalink

      Ha, ha , ha, ha, ha,ha!
      Vous etes partout, vous les “Citoyens”. Vous ne savez meme pas mentir. C’est trop triste.

    • 22 janvier 2018 à 22 h 51 min
      Permalink

      Très bon article de Mr. Laflèche ! C’est tel quel ! Je vis depuis longtemps à Barcelone et il décrit très bien ce qui ce passe en Catalogne ! Le gouvernement d’Espagne le plus corrupte de tous, ne voit que midi à sa porte. Ce serait bien que le gouvernement espagnol emprisonne tous les corruptes de son parti à la même vitesse qu’il a emprisonné les politiques catalans pour ces idées ! Se financer il·legalment, c’est il·legal n’est ce pas, alors quelle confiance pouvons nous avoir avec les politiciens si eux mêmes enfreignent les règles? La justice est très lente, mais l’injustice trop rapide !

    • 22 janvier 2018 à 23 h 56 min
      Permalink

      Una gran mentida tot el que dius !

      • 25 janvier 2018 à 13 h 47 min
        Permalink

        A qui li dius això?

    • 23 janvier 2018 à 0 h 58 min
      Permalink

      Marie Marie Marie…

      Que de tergiversations!
      Mais au fait, tu étais où le 1er octobre?

    • 23 janvier 2018 à 6 h 31 min
      Permalink

      C’est pas vrai !! Mensonges !!

    • 23 janvier 2018 à 8 h 42 min
      Permalink

      Tabarnia no existe. En Barcelona i Tarragona, igual que en el resto de Catalunya en las elecciones del 21 de diciembre, ganaron los partidos independentistas!. Basta de mentiras!!!

    • 23 janvier 2018 à 8 h 55 min
      Permalink

      Excusez moi pour món mauvais Français, mais ce que vous dites n’est pas correcte. Ce qui augmente l’indepentisme c’est l’attaque des parties et mèdia borboniques. Une Republique Espagnole avec Liberté, Egalité et Fraternité? Parfait, on ne voudrais pas en fuir. Toutes les institutions de l’Espagne ont attaqué le peuple catalan, excepté jusq’au moment l’armée. L’êtat espagnol n’est pas vraiment democratique.

    • 23 janvier 2018 à 10 h 27 min
      Permalink

      Combient de mensonges allez vous répéter encore? C’est claire, endoctrinement ….informez vous bien autrement c’est mieux faire un silence respectueux. Merci.

    • 23 janvier 2018 à 11 h 01 min
      Permalink

      Bonjour,
      J’aimerais transmettre mes félicitations à M. Gabriel Lafleche pour son article « Catalogne: L’Ignominie est en marche » daté du 23 janvier 2018.
      25/5000
      Soudain on se sent oublié.

    • 23 janvier 2018 à 11 h 17 min
      Permalink

      Répondre à Marie:
      Les partis unionistes C’s-PSC-PP, n’ont pas remporté plus que dans 80 communes de la 947 qu’a la Catalogne. A Barcelone, ils n’ont pas gagné. La majorité des habitants de ces municipalités sont d’origine espagnole. La Catalogne aime ses immigrants mais pas ses colonisateurs. Pas de problème avec l’immigration du reste du monde. La politique espagnole consiste à répéter et répéter une idée, jusqu’à ce qu’elle devienne réalité.

    • 23 janvier 2018 à 14 h 41 min
      Permalink

      Noia, perdona però no has entès res de res, vius en un estat dictatorial, on les autonomies sobren, sinó a que ve que totes les lleis socials aprovades per el parlament català és revocat per el govern espanyol, no noia no, així no podem viure, per favor queda’t amb la teva Espanya i deixa’ns ala catalans viure en pau i independents, que som el suficientment adults per no haver de dependre de l’estat més corrupte d’Europa, vergonya hauries de tenir de defensar un estat tant poc democratic que pega als seus ciutadans per pensar diferent. Visca Catalunya lliure.

      • 26 janvier 2018 à 19 h 27 min
        Permalink

        Les lleis socials aprovades pel Govern català no són revocades pel govern espanyol, sinó suspeses pel Tribunal Constitucional perquè tracten matèries que no són competència de la comunitat autònoma, sinó de l’Estat (aquestes matèries surten a la Constitució). És molt maco aprovar lleis sabent que seran tombades i després fer-se la víctima, o em direu que els polítics catalans i els seus tècnics i assessora no saben què poden i què no poden fer? A veure si obriu els ulls una mica…

    • 23 janvier 2018 à 19 h 32 min
      Permalink

      Dons fem un referèndum acordat i la gent decideix si som Catalunya o som Tabarnia

    • 23 janvier 2018 à 19 h 58 min
      Permalink

      Fake all.
      Mauvais information.
      Pas d’objectivité
      On peux pas écrire sans savoir rien du tout

      • 25 janvier 2018 à 20 h 03 min
        Permalink

        Lola, 4 phrases sans arguments pour sustenter tes dires…
        Mais tu as bien raison, « On peux pas écrire sans savoir rien du tout »
        Entre autre oú vis-tu, que sais-tu de la Catalogne et de l’Espagne?

    • 23 janvier 2018 à 20 h 46 min
      Permalink

      Faux. Parlez avec n’importe qui, ayant vécu en Catalogne

    • 23 janvier 2018 à 21 h 02 min
      Permalink

      Muy curiosa tu teoría…el govierno catalán se ha gastado millones de euros en propaganda independentista y por eso hay ahora miles de independientes más que en 2012.
      Y yo que, hija de un andaluz y una castellano-manchega y que no pude estudiar catalán hasta que cumplí los 13 años (tengo 38) ya que en los colegios no se enseñaba, pensaba que lo que me había vuelto independentista eran los abusos de poder del Govierno Español, el no dejar expresarme libremente, el ver la tiranía con la que se nos trata, el que la policía el 1 de octubre nos trataran a palos cuando las personas les esperaban con las manos en el aire y sin responder a sus ataques…Que hayan metido a personas en la cárcel por expresar sus ideas políticas, mientras el yerno del rey haya robado millones y siga con su vida de lujo, así como la mayoría de políticos que están imputados por millones de euros defraudados al pueblo…
      Por cierto vivo en Reus, por si no lo sabes esa parte que tu llamas Tabarnia, y me da la risa cuando dices que la gente de aquí son cosmopolitas… por lo único que aquí ha ganado Ciutadans es porque es donde se concentra la malloría de inmigración española, gente mayor que se crió con Franco y que simplemente vota, lo que en su época de juventud le enseñaron, « que viva España por encima de todo » y no se han molestado jamás en saber que y a quien votan. Eso sí, piensa que cada día mucha juventud cumple su mayoría de edad, chicos que si se han informado de la realidad, con ideas propias y no dictadas. Veremos en unos años donde queda Tabarnia.
      Sobre lo que dices de la lengua española vas muuuuuuy equivocado/a. Como ya te he dicho, cuando yo era pequeña no se enseñaba catalán en las escuelas. Ahora sí, faltaría más. En los colegios se enseña en catalán, castellano e inglés. Tengo dos niños pequeños (4 y 6 años) hablan perfectamente catalán y castellano, te diré que con la mayoría de sus amiguitos lo hacen en castellano. Por cierto también hablan francés ya que su padre es Belga. Ya ves…aquí mínimamente somos bilingües, con intención de ser trilingües con el inglés, eso quiere decir que están mucho mejor formados que la mayoría de BORREGOS, que intentan prohibir el catalán en las escuelas (porque para pedir estas tonterías si son capaces de recoger firmas y hacer manifestaciones) En las conversaciones nos puedes oír hablando los dos idiomas a la vez sin ningún tipo de problema, porque para nosotros es lo cotidiano.
      Jamás y digo bien fuerte JAMÁS he visto a nadie tratar mal a otro por hablar en castellano o en catalán (aunque no digo que puntualmente haya pasado, ya que idiotas hay en todas partes, pero yo no lo he vivido)
      No se si vives aquí o no, ni de donde sacas tus ideas, pero de verdad que no tiene nada que ver con la realidad de este país.
      Tiempo al tiempo, por que esto va para muy largo

      • 25 janvier 2018 à 12 h 01 min
        Permalink

        Sí, yo por ejemplo vivo en Barcelona, soy alemán, hablo castellano normalmente, y estoy totalmente de acuerdo con que Catalunya sea una república, lo antes posible. Miserable todo lo que se ve, oye y siente que viene desde España desde el 1O. Muy miserable.

      • 25 janvier 2018 à 16 h 47 min
        Permalink

        Me ha gustado mucho tu comentario, Cristina. Un orgullo ser conciudadano tuyo, un orgullo ser català.

    • 23 janvier 2018 à 23 h 09 min
      Permalink

      Franchement Marie, vous êtes ridicule, vous balancer n’importe quoi, vous méprisez, vous manipuler, vous insulter, vous… attendez, vous êtes là caricature de l’article ci-dessus !!

    • 23 janvier 2018 à 23 h 27 min
      Permalink

      Marie, tu as dit de faux arguments. J’habite en Catalogne et je travaille dans des écoles.
      Tabarnia? …en me fais pas rire.
      Tu as assez menti…ou peut-être beaucoup. Les mensonges ne sont pas bons.

    • 23 janvier 2018 à 23 h 29 min
      Permalink

      Anda ve y haztelo mirar, fascista de mierda

    • 23 janvier 2018 à 23 h 30 min
      Permalink

      No tienes ni puta idea de lo que pasa en cataluña eres un fascista de mierda

    • 23 janvier 2018 à 23 h 43 min
      Permalink

      Vous avez le discours de celui qui veut anéantir les catalans. Tabarnia une bande de « payasos » acolites des falangistes de Ciudadanos. Qué de mensonges! Un jour la vérité sortira comme celle de la Guerre Civile. Les Independentistes parlent plusieurs lanches et même il y a des gens venus d’alleurs qui ont tout compris. Croyez vous qu’il y a plus de deux millions de moutons? Le catalan est accueillant, négociateur , civique et non violent.

    • 24 janvier 2018 à 0 h 22 min
      Permalink

      Ça c’est pas vrai! Què savez vous des catalans?

    • 24 janvier 2018 à 6 h 43 min
      Permalink

      Ce pas vrai,ce le discurs d’un feixisme espagnol,,de funcionaire espagnol,des policiers espagnol et des population manipuler pour les mas media espagnol,Merci pour la clarite de votre article et on espere bientôt ,les catalans la liberation de la dictadure espagnole

    • 24 janvier 2018 à 7 h 44 min
      Permalink

      Tu as bien appris la leçon toi!

    • 24 janvier 2018 à 7 h 58 min
      Permalink

      Mensonges.

    • 24 janvier 2018 à 8 h 52 min
      Permalink

      Marie, tu ne peux pas écrire plus de faussetés dans moins d’espace. « Ciudadanos » est un parti nationaliste espagnol, anti-catalan par essence. Le 21D c’était le parti le plus voté, mais il ne peut pas gouverner parce que les partis indépendantistes ont la majorité absolue. Et « Tabarnia » est une invention qui ne rentre nulle part. Manipulé et amplifié par les médias espagnols pour rechercher la confrontation et la division au sein même de la Catalogne. C’est juste de la fumée.

    • 24 janvier 2018 à 8 h 59 min
      Permalink

      Mentira tras mentira…es de mala fé o no sabes nada de historia y cultura Catalana ? Si eres un ignorante, da tu opinión pero no sentencies. La razón no estâ de tu lado…! No mientas !!!

    • 24 janvier 2018 à 11 h 17 min
      Permalink

      Marie vina a Catalunya, mira i llavors opina… no tens ni remota idea del caracter català, ja no ens importen els diners, ni les empreses que han marxat (les rates sempre són les primeres en saltar del vaixell) no ens importa gens el que faci aquest país veí que es spanyistàn, allà ells amb la seva testosterona… només volem QUE ENS DEIXIN TRANQUILS , TAN COSTA D’ENTENDRE? VOLEM DIR ADEU ALS COLONITZADORS! ADEU!

    • 24 janvier 2018 à 13 h 32 min
      Permalink

      ne pas d’acord. vois parlez inventions

    • 24 janvier 2018 à 13 h 53 min
      Permalink

      Estas equivocada , españolandia gasto mucho mas en reprimir con nuestro dinero, y hacer prevendas con el ejercito a terceros paises y todo con tu dinero y el mio

    • 24 janvier 2018 à 13 h 54 min
      Permalink

      Fals. Estàs distorsionant la veritat.

    • 24 janvier 2018 à 13 h 58 min
      Permalink

      Ce n’est pas vrai!
      “Ciudadanos” il n’ha past gagné: c’est la dictadure de Rajoy/PP qui ha embauché (nomné a main) a “iNDRA” pour l’examen des votes et “iNDRA” c’est l’heritage du franquisme. C’est le fils du Monsier Abril Martorell (ministre de Franco) le propiétaire de “iNDRA”, enterprise bien connu internationalment pour ses escroqueries avec les resultats en avantage de qui l’embauche du “travail”.
      Vous pouvez chercher “indra”, “abril martorell” , et le resultat ce qui a été fait en parallèle pour entité fiable et pas dans la fraude en avantage de “Ciudadanos”, un part politique qui est le même que PP/Rajoy, mais avec l’intentiom de montrer un noveau visage, pour cacher la corruption du PP/Rajoy.
      Les Catalans, nous sommes sous une dictadure; l’Espagne aussí, mais les Espagnoles s’en foutent: ils viven sur 50% de revenu de Catalogne et ilsnont de meilleurs services que Catalogne.
      Nous devons travailler pour eux: cette “solidarité” devient injustice.
      Aussí, juges, procureurs, police… tous sous corruption, tous triés sur le volet par le PP/ Rajoy; et l’interprétation des lois… c’est une moquerie du droit. Assez dictadure !!!

    • 24 janvier 2018 à 14 h 18 min
      Permalink

      Falso! Afirmaciones de un racista

      • 25 janvier 2018 à 6 h 06 min
        Permalink

        Se os ve el plumero. Acepta la crítica. España es un mito que se defiende con violencia y más violencia. Mientras no lo entendamos, no cambiaremos.

    • 24 janvier 2018 à 14 h 47 min
      Permalink

      C’est pas vrai ce que vous disez, monsieur.

    • 24 janvier 2018 à 15 h 17 min
      Permalink

      Vraiment son information sur les règles du jeux démocratiques son inconnues pour vous. La MAJORITÉ gagne les élections quelque part du monde démocratique. TABARNIA est le ridicule, la blague, le cirque de lesquels qu’on perdu. Espagne a fait une EXPOLIATION ÉCONOMIQUE et vous parlez de propagande et cas Palau. Vous connaissez tous les cas de corruption en Espagne. Les catalans ont condamné tous les corruptions en Catalogne malgré le reste de l’Espagne n’a pas fait rien comme peuple passif et que accepte son corruption. Avant de parler de la raison catalane vous avez besoin d’information et vivre une réalité historique et actuel très dur pour nous, les catalans. Votre écrit est partisan et d’une grande ignorance.

      • 24 janvier 2018 à 19 h 03 min
        Permalink

        Erland: c’est vrai !!

    • 24 janvier 2018 à 15 h 41 min
      Permalink

      Cette personne se trompe cent per cent. Il doit retourner au college et aprendre l’histoire de nluveau.

    • 24 janvier 2018 à 15 h 50 min
      Permalink

      Marie, vous habitez a la line.

    • 24 janvier 2018 à 15 h 59 min
      Permalink

      Faux. Totalement faux. Ce que vous dites n’est que un délire anit- catalan ridicule.

    • 24 janvier 2018 à 16 h 27 min
      Permalink

      J’ai lu en diagonale… Personne (intelligent) a envie de perdre 1minute avec vous…

    • 24 janvier 2018 à 16 h 31 min
      Permalink

      Marie, je vous invite à mieux vous renseigner sur l’histoire de la Catalogne et de venir sur place pour y rester un certain temps et la comprendre. En lisant votre commentaire, et avec tout le respect que l’on doit à autrui, dusse-t-il penser différemment de nous, il m’a semblé lire un des quotidiens dont parle cet excellent article. C’est un petit peu désespérant de voir à quel point la propagande des médias « unionistes » arrive à manipuler ses lecteurs ou auditeurs. Je ne vais pas donner un cours de politique ici, ce serait un peu long, mais juste relever un fait prouvant votre ignorance de la réalité. Le parti « Ciutadanos » est encore plus à droite que le PP. Et Inès Arrimadas qui prétendait à la présidence de la Catalogne refuse de chanter l’hymne catalan au Parlement catalan et appuie le fait de vouloir octroyer des médailles aux policiers nationaux et aux Gardes Civils ayant frappé les citoyens venus voter le 1er octobre. Elle-même est fille d’un policier franquiste et nombre de ses votants ont passé du temps à arracher des insignes jaunes qui ne font que demander la liberté des prisonniers politiques, enfermés depuis plus de trois mois sans avoir été jugés.

      • 26 janvier 2018 à 15 h 00 min
        Permalink

        Merci Renée de rétablir la vérité.

      • 30 janvier 2018 à 18 h 40 min
        Permalink

        Pour Marie et les comme toi , vous voulez pas désintoxiquer la Catalogne en allant voir ailleurs? Merci.

    • 24 janvier 2018 à 16 h 47 min
      Permalink

      No esta pas ven informat

    • 24 janvier 2018 à 16 h 58 min
      Permalink

      Vous ne connesaiz pas la situation en Catalogne. aucun a interdit l’espangol a l’ecole, peut être vous êtes un provocateur menteur avec mentalité de “conquistador” qui veut encore continuar a soumêtre les catalans a l’empire espagnol comment Cela a été fait pensant le franquisme de qui sont héririers les actuels dirigients politiques e le dôme judiciaire espagnol, controlés par la oligarchie espagnole.

    • 24 janvier 2018 à 17 h 02 min
      Permalink

      Toi tu ne dois pas vivre en Catalogne, n’est-ce pas?
      Parceque tu viens d’exprimer la pensée espagnole.
      Et, si tu habites en Catalogne, encore pire, puisque tu vis une réalité parallele.
      Domage pour toi…
      Ce n’est pas un independentiste qui a ecrit ce document. Peut être tu pourrais t’ouvrir à des idées differentes à celles qui apparaisent dans les media espagnols, ou de C’s, par les choses que tu dis.

    • 24 janvier 2018 à 17 h 20 min
      Permalink

      Ne c’est pas verité. Catalunya es names Catalunya. Ciutadans c’est a parti espagnol et faixiste.

    • 24 janvier 2018 à 17 h 33 min
      Permalink

      Marie, comment pouvez vous répandre sans rougir le moins au monde une quantité aussi énorme de bêtises? Pensez vous vraiment que la moitié de la population, en Catalogne, est aveugle à ce point? que les (rares) médias pro catalans aient ni le pouvoir ni les moyens d’une telle campagne de propagande? Ciudadanos, un parti non nationaliste? Vous voulez rire? Son programme est directement issu, souvent avec les mêmes mots, de la FAES de l’ancien président Aznar: libéralisme pur et dur. Puis la publicité que vous faites à cette abjection nommée Tabarnia… qui sera oubliée des lors qu’un nouveau mensonge pourra écraser un peu plus la région. Et puis les idées connues: l’indépendantisme est une idée de riche, mais, madame, le capital et les riches n’ont jamais été pour l’indépendance. Enfn, vous prônez le bilinguisme… que seuls les locuteurs de catalan pratiquent. L’invocation au bilinguisme n’est autre chose que l’espagnolisation forcée tant désirée par certains. Je suis ecoeuré de lire autant de mensonge en si peu de lignes.

    • 24 janvier 2018 à 17 h 45 min
      Permalink

      la discrimination ce n’est pas la démocratie que vous paraissez ne pas connaitre, depuis quand les votes ont valeur differente en fonction du votant? ah oui!! on a compris que vous êtes espagnole, pas catalane

    • 24 janvier 2018 à 18 h 43 min
      Permalink

      Je suis catalane et totalmente d’accord avec vous. Cet épique récit tient plutôt de la science fiction! Il serait souhaitable que M. Gabriel Laflèche dont je n’ai pas retouvé la trace sur Internet, cite ses sources…

      • 25 janvier 2018 à 20 h 47 min
        Permalink

        Françoise, celà aurait été tout un détail que puisses citer en quoi consiste la science ficción du magnifique récit de M. Gabriel Laflèche. Les faits historiques et en quoi consiste l’état d’esprit des conquistadors sont véridiques, encore que ont pourrait ajouter bien des détails et anecdotes…
        Son analise des derniers 300 ans n’est pas erronée, encore que ont pourrait ajouter bien des détails et anecdotes…
        Le fait d’ignorer ou de vouloir modifier à son gré l’histoire de l’Espagne, nous les retrouvons dans la volonté de l’ex-ministre Wert qui voulait espagnoliser les écoles catalanes… ainsi que dans la superbe de Mr. Albiol, président du Partit Populaire Catalans qui veut un pais normal des moyens de télécomunications normaux et des livres de textes normaux ou on enseigne l’histoire normale…
        Les attaques séculaires contre la langue Catalane en Catalogne et dans tout l’arc des pais catalans, est une constante, de même que la volonté de anihiler sa culture, son folklore et sa raison de vivre a toujours été une constante…. Par contre l’espagne ne veut pas lâchere la mamelle de la meilleure vache laitière de son territoire….
        Je peux continuer… mais ouf! Pour le moment

    • 24 janvier 2018 à 19 h 34 min
      Permalink

      Jajaja, buen humorista!

    • 24 janvier 2018 à 20 h 08 min
      Permalink

      Jajaja ja….. C’est une belle historie..!!!! Malgré que c’est une fausse historie….

    • 24 janvier 2018 à 20 h 26 min
      Permalink

      Vous parler des de la no connaissence ou bien de l’ideologie??? Vous avez pas la moindre idee!

    • 24 janvier 2018 à 20 h 56 min
      Permalink

      Quel ensemble de mensonges. Vous etes la boite de resonance des media madrilenes. Ouvrez votre esprit, madame. Le texte est excellent

    • 24 janvier 2018 à 21 h 00 min
      Permalink

      Sans doute, tu vis à une réalité parallèle…
      Sans doute, tu vis à un autre pays…
      Sans doute, tu lis seulement la presse de Madrid…
      Sans doute, tu votes Ciudadanos!!!

      Si tu veux être aveugle, c’est ton pari!
      Mais, je t’en prie, laisse-nous vivre heureusementen et en paix à Catalogne…

    • 24 janvier 2018 à 21 h 15 min
      Permalink

      Seuls les enfants qui ne vont pas à l’école peuvent croire votre histoire. Bilingues disez vous? Je ne connait personne. Peut être polyglotes, mais sa langue est seulement une: le catalan

      • 25 janvier 2018 à 19 h 53 min
        Permalink

        Jaqueline : que de contradictions et mensonges en 4 phrases. Je parle et utilise 4 langues chaque jours en Catalogne oú je vis depuis plus de 30 ans; en plus j’enseigne… alors je te prie, (un peu brutte ma recomendation) : « La ferme s’il te plaît! Que tu ne connais pas la vraie Catalogne, celle qui est bi ou trilingüe, si ce n’est plus. Tu me fais vraiment honte!
        Dans ma famille on peut écouter 2, 3, 4 langues sans problème aucuns.
        Les enfants de l’école parlent sans problème le castillian et le catalán, ils font leurs devoirs en 3 langues… et sans se taper dessus! Je connai des familles et amis oú nous parlons sans distinction les 2 langues, d’ailleurs c’est souvant très charmant… etc.

    • 24 janvier 2018 à 21 h 16 min
      Permalink

      Felicitacions Marie.

    • 24 janvier 2018 à 21 h 31 min
      Permalink

      Je suis complètement désolée de lire une telle réponse. C’est le discours des grands médiats espagnols, le discurs du PP, maintenant sous le nom de Ciudadanos.
      La réalité est celle que ľarticle nous explique, très bien comprise. Merci!!!Le 14 juillet 1917, un article au Figaro expliquait des conclusions similaires…

    • 24 janvier 2018 à 22 h 01 min
      Permalink

      Beaucoup des mensonges et des oublis dans votre explication. Certe, dans les banlieues de Tarragone et Barcelone le NO l’emporterait mais seulement de quelques points. Il faut savoir que le concepte de Tabarnia vient de l’extrême droite fasciste espagnole. Aucun parti le supporte officiellement.

    • 24 janvier 2018 à 22 h 29 min
      Permalink

      Tu oublies de mentionner que le principal bénéficiaire du « cas Palau »fut « monsieur » Aznar , exprésident du gouvernement espagnol …

    • 24 janvier 2018 à 22 h 38 min
      Permalink

      Ce que vous dissez est stupide. Tabarnia n’existe pas et il est seulement une blague, une provocation des unionistes pour degradé une realité: la majorité du peuple catalan, dans unes élections imposées par Madrid a décide, une autre fois, une majorité indépendantiste. Il s’appelle démocratie, mon ami! Est-ce que vous avez a problem avec la démocratie?

    • 24 janvier 2018 à 22 h 46 min
      Permalink

      Personne a fait la propagande appart de l état espagnole. Les résultats…tous les organismes donnent gagnants le parti du président catalan. Seul celui qui a été désigné pour l état fasciste donne les résultats contraires. Organisme qui a triché dans les élections espagnoles.
      Espagnole écrasée? Plutôt imposé. La preuve? Moi même qui n a pas eu le droit de faire les études universitaires en catalan car dans une classe de 80 il y avait 3 espagnols.
      Les entreprises ont fui? Alors…explique moi comment c est possible que chomage ait descendu en Catalogne.
      Tabarnia?! On voit le niveau intellectuel

    • 24 janvier 2018 à 22 h 54 min
      Permalink

      Vous savez très bien que tout cela est un tas de mensonges.
      Si c’était vrai, vous auriez la majorité au Parlement.
      1.-Avec le sistème proportionel que vous proposez, vous auriez eu deux sièges de moins que maintenant.
      2.-Même si vous avez eu la première place en certains endroits, il faut ajouter les votes pour Junts x Cat, ERC et CUP. Donc majorité absolue. Tabàrnia n’existe nulle part. Ne trichez pas, ça ne va vous servir à rien. Arrimadas n’a même pas essayé de former un gouvernement. Elle n’a pas gagné, alors. C’est bien simple, même pour vous…
      Ni avec les matraques, ni avec la pomice, ni avec l’armée, ni la presse, ni la justice, ni surtout pas vos mensonges ni vos manipulations…vous ne pourrez pas nous vaincre plus jamais.

    • 24 janvier 2018 à 23 h 00 min
      Permalink

      Tabarnia un gran fenómeno???? Ya os gustaria. Haced un referendum en barcelona y tarragona y os enterareis…ah, no…que vosotros no haceis consultas!!!!

    • 24 janvier 2018 à 23 h 03 min
      Permalink

      Ca ne pas vrais.je suis catalan et de Barcelona .Tabarnia c’est une invention absurde.Ciutadans c’ est un partit ultra droite qui se sent espagnol et ne pas catalan.Les politiques de c’s ne aimen pas les catalans.

    • 24 janvier 2018 à 23 h 04 min
      Permalink

      Jajajaajaajjaajjaajaaa…

    • 24 janvier 2018 à 23 h 04 min
      Permalink

      Où tu habites ? Tu est dans ton nuage ?
      J’habite dans Barcelone et je vote. À propos du parti Ciudadanos, ils sont à la droite de la droite ce sont des nationalistes espagnols très dangereux d’après son programe électoral, ils sont tout à fait contre le droit des assalariès et ils ne font que publiciter des mensonges, l’ècole catalane est un modèle d’intègration et à la fin de ses études les jeunes rentren à l’université avec 3 langues minimum. Vous racontez des histoires que vous savez bien qu’elles ne sont pas vrais.

    • 24 janvier 2018 à 23 h 07 min
      Permalink

      De donde sacas tanta mentira?, que narices estas diciendo?. yo vivo en Barcelona y tengo familia en Tarragona y eso que escribes es totalmente falso. lo de tabarnia es un bulo que os habeis sacado de la manga cuatro descerebrados , con el Sr Albert Boadella, (te recuerdo encarcelado en 1977 por burlarse de las autoridades militares del momento en una obra teatral dels Joglars, compañia teatral que abanderó y dio origen al lema « Llibertat d’expresssió)( y te sigo recordando que el Sr. Boadella fué repudiado por sus compañeros dels joglars, entre ellos el malogrado pepe Rubianes). por favor no manipules ni exageres un delirio de grandeza de todos los que formais el facha-universo de C’s

    • 24 janvier 2018 à 23 h 10 min
      Permalink

      Chère Maria, la chose la plus sérieuse, c’est que ce que vous niez est exactement ce que c’est. Pendant plus de 300 ans, la Catalogne a été ignorée, maltraitée et jamais reconnue par les diferents gouvernements espagnols. Tabarnia, n’existe pas, est une blague chanceuse d’un parti d’extrême droite, qui est précisément ce qui intéresse le plus à générer des conflits de coexistence là où il n’y en a pas et à imposer leurs critères sans respecter les droits fondamentaux des personnes. Ce qui s’est passé récemment, les prisonniers politiques, l’étranglement progressif de la Catalogne avec l’application de l’article 155 est scandaleux et ne peut être toléré au XXIe siècle. Je pense que vous devriez documenter plus avant d’exprimer des opinions sur des questions que vous ne connaissez pas en profondeur.
      Si vous entrez sur ce site , vous comprendrez peut-être un peu plus pourquoi la plupart des Catalans se sentent complètement ignorés par le gouvernement espagnol gouvernement espagnol depuis des centaines d’années.
      http://argumentari.blogspot.com.es/2017/06/interesantes-textos-extranjeros.html
      Je le recommande de consulter plus de sources et plus de documentation pour vraiment comprendre ce qui se passe actuellement en Catalogne. Intolérable.
      Pour votre information…
      https://eleccions.ara.cat/parlament-21d
      Merci de votre intérêt.
      Gabriel, un article magnifique, documenté et rigoureux. Tout ce vrai.

    • 24 janvier 2018 à 23 h 29 min
      Permalink

      Si Ciudadanos ha guanyat, com és que no pot formar govern? Estaria bé conêixer millor la realitat de Catalunya abans d’opinar

    • 24 janvier 2018 à 23 h 36 min
      Permalink

      Tabarnia c’est la plus grande bêtisse du nationalisme espagnol. Une honte de comme vous n’aceptez pas les resultats des elections que vous memes avez invoque avec l’oposition en prison ou exile. HONTE

    • 24 janvier 2018 à 23 h 48 min
      Permalink

      Vous êtes clairement espagnole. Le peuple catalan est le peuple originel de la Catalogne que les Espagnols veulent éliminer. Certains de ces Espagnols sont arrivés avec le régime de Franco en Catalogne et et aujourd’hui ils votent pour les partis qui veulent « espagnoliser ».

    • 25 janvier 2018 à 2 h 15 min
      Permalink

      Vous rassemblez la presse d Madrid. Persone qui habite à Catalogne et qui aime la vérité peut faire ces affirmations.
      Merci pour l’article 1dex.ch!!!

    • 25 janvier 2018 à 3 h 13 min
      Permalink

      Marie vous êtes du partie Ciudadanos évidement. Vous repetez sa doctrine. Que de mensonges et de bêtises vous ecrivez ! Tabarnia? Pathétique invention des trolls misogynes et fascistes.

    • 25 janvier 2018 à 4 h 28 min
      Permalink

      NPI

    • 25 janvier 2018 à 6 h 03 min
      Permalink

      Cette response est espagnoliste. Volulez vous lire encore un fois l’ article.

    • 25 janvier 2018 à 8 h 26 min
      Permalink

      Mensonges.

    • 25 janvier 2018 à 9 h 07 min
      Permalink

      Hola Tabarnesa. Je te salue en Castillan parceque ton discours montre que tu parles le Castillan. Tout ce que tu dis lá est aussi menssonger et faux que le discours que repeten et repeten les partis (pourrait-on dir-les forces) unionistes. Tu t’est gobè tout un discours plein de sentiments belicistes, tel que constate l’article de Gabriel Lafleche, contre tout ce qui pourrait representer la divission de la “sacrosainte” unitat d’Espagne. Porvu que la conclussion a laquelle que arrive G.lafleche (que est celle que de gens comme moi rêvons depuis longtemps) se materialisse finallementbet enfin, pourons nous eloigner definitivement d’une sociéte tan malsaine comme la que tu defends. Bon vent i barca nova.

    • 25 janvier 2018 à 9 h 23 min
      Permalink

      Mejor sería que te documentaras que se te va la pinza.

    • 25 janvier 2018 à 9 h 25 min
      Permalink

      Ce commentaite dessus n’est pas verité. Qui a écrit ça est partidaire espagnol et veut que les catalans, culture, langage et même democracie disparaisent. Je suis catalan. J’habite a la Catalogne. Nous souffrons la barbarie du gouvernement espagnol, qui seulement cherche la uniformité politique, de langage, culture et traditions. La difference entre catalans et espagnols c’est que les premiers respectent les autres, ses options politiques et veuillent décider a travers du vot. Les espagnols ne veuillent pas changer rien et humillient les minorités des le pouvoir qu’ils detiennent.

    • 25 janvier 2018 à 9 h 29 min
      Permalink

      Croire que les gents de la Catalogne ont devenu de plus en plus independentistes à cause de la propagande que selons voys on a fait la Generalitat c est oublier les actions du Gouvernement espagnol sourtout depuis 2010 avec la coupée de l Estatut catalan et la continue repression. C est aussi oublier et mepriser l esprit critique des citoyens que on vu et vécu les déplorables actions et la faute d une politique et dialogue comme l Escoce et Cameron, comme le Quebec…et si de la force pour attaquer les diferences politiques.

      Je vous donne raison en une chose. C est ne pas un conflict entre espagnols et catalans. C est le conflict entre les elites de Madrid qui vivent grace à depouiller et exprimer economiquement au peuple. Comme a Moyenne Age. Nous sommes dans un feudalisme 2.0

      Parler du partit Ciudadanos comne un partit no nacionaliste, mon dieu ! Son nacionalisme est l espagnol et plus à la droite que Pp. Ciudadanos n a aucun maire en les presques municipes de Catalogne. Aux manifestations on écoute les crits et consignes de l époque de Franco. Et ça c est ne pas nacionalisme? Un peu de rigueur!
      Ils on eu plus de votes comme a parti. Mais parce que en cettes élections lrs oartits independentistes sont presentés pas avec un unique parti… la sume c est claire

      Ciudadanos vous disez pursuit l integration et non la haine… venez quelques jours ici. Et vous verrez q Ciudadanos avex ses paroles, declarations mediatiques etc etc pursuit avec manipulations la division et haine. Il est le promoteur. Dire q les indeoendentistes sont les divissioneurs c est dire q on se taissent. Quand les unionistes tous ces ans etaient majorité, les indepentistes l on respecté. Maintenant , quand c est au contraire, l argument est que on fait division. Et abans non? Cet argument a un nom: antidemocratique

      Parler de Tabarnia. Il ne vaut pas la peine. Comme Dalí disait: Surrealisme!

      Dire q l espagnol, le castillan est persecue à les écoles, aux moyens etc. … vous en quel monde ėtes? Venez à la Cstalogne: la langue castillane est partout, c est la catalane qui en en danger. Le castillan aux commerces, à la rue, quand les enfants sont à la recreation, au dehors… et quand même, les enfants sont bilingues et les niveaux de castillan sont superieurs à la reste d Espagne

      Parler de bilinguisme à Ciudadanos est Matrix. Le castillan est son drapeau: ils mepris tout c est que est catalan, et vous parlez d integration

      Un peu de rigueur et non de post-verité

    • 25 janvier 2018 à 9 h 48 min
      Permalink

      Bonjour mme Marie, j’espère l’information avec les details contrastés sur tout ça que vous disez…
      Tabarnia est une invention de la extrème-droite, qu’ignore qu’à la cité de Barcelona n’a pas gagné le bloc unioniste.

    • 25 janvier 2018 à 10 h 42 min
      Permalink

      Vous mentez comme le Parti Populaire! Vous mentez comme la Mafia de Rajoy!

    • 25 janvier 2018 à 10 h 45 min
      Permalink

      Marie: Vous ne savez rien de la vraie Catalogne, il y a de grandes et petites villes mais nous sommes tous catalans et avec les mêmes valeurs: paix, travail, liberté, progrès et surtout un grand amour pour la Catalogne, sa langue et ses traditions millénaires. Nous ne nous sommes jamais sentis espagnols, mais nous respectons l’Espagne et demandons la même chose. VISCA LA RÉPUBLIQUE CATALANA

    • 25 janvier 2018 à 10 h 45 min
      Permalink

      Madame Marie, je suis désolé de vous dire que vous vous tromper sur les actes et les intentions des Catalans.
      «Ciudadanos un parti non-nationaliste qui défend que l’on puisse se sentir catalan, espagnol et européen »
      En aucun moment les Catalans on menacer ni molester les ciudadans catalans espagnols ou de tout autre pays dalleur
      Il est vrai que ce parti a obtenu le plus de voix, mais vous sembler oublier madame qu’il n’est pas seul dans le Parlement catalan et que les autre partis ont le droit de s’exprimer du moins en Catalogne.
      Le mouvement Tabarnia n’est rien d’autre que des Espagnolistes franquistes phalangiste qui espère le retour de ce même régime sans le regard de l’Europe tout en profitant de ces subventions pour pouvoir s’enrichir personnellement.
      Madame, je vais arrêter là la lecture de vos allégations mensongères, car je vois bien que votre endoctrinement espagnol…. Et bien ficeler

    • 25 janvier 2018 à 10 h 51 min
      Permalink

      Marie: soit vous êtes victime des « fake news » et des mensonges du gouvernement neofranquiste espagnol et des partisans du regime du 78, soit vous en faites partie et vous êtes en trein de diffuser toutes cettes informations trompeuses (comme fait l’état espagnol) afin de présenter les catalans comme des fils de Satan.
      L’article est excellent, montre des differences historiques, culturelles et comportementales entre les deux peuples.
      S’il y a une partie importante de la population « pour » l’unité d’Espagne c’est parce que la Catalogne a toujours été un pays accueillant et il y a beaucoup d’espagnols qui s’y sont établi.
      Le gouvernement espagnol a provoqué la sortie des entreprises de la Catalogne (avec une loi express de « changement de siège sociale gratuit » et des appels du gouvernement espagnol aux entreprises catalanes (et même du ROI en personne à Volkswagen!) pour les exhorter à abandonner la Catalogne.
      Ciudadanos a bien « gagné » pour 2 sièges par rapport au parti du Président Puigdemont, mais -les partis independentistes ayant LA MAJORITÉ ABSOLUE au Parlement- Ciudadanos ne peut pas former gouvernement. Les partis independentistes ont 70 sièges, les unionistes 57 sièges, et CatComúPodem (contre une déclaration unilaterale d’independance de la Catalogne, mais partisans d’un referendum pacté avec Madrid et de la Republique, aussi en Espagne!) 8 sieges (on NE PEUT PAS LES COMPTER AVEC PPSOEC’s!! Et même si on les compte, vous arrivez a 65 sièges contre les 70 independentistes).
      Il faut s’assoir et NEGOCIER. La repression et l’harcelement espagnol ne fera pas plier les catalans.
      Madrid: arretez d’utiliser les catalans pour cacher votre corruption!! Arretez de voler!! (Pas seulement les catalans, vous volez tout le peuple espagnol!!!)

    • 25 janvier 2018 à 10 h 55 min
      Permalink

      Le problème des « espagnols » c’est qu’en réalité et depuis de siècles, ils se savent tout a fait inférieurs aux catalans. C’est du même que les arabes par raport aux juifs (Prix Nobel Juifs 129 – Arabes 4, rappelez vous) et alors cette connaissance -que par contre ils ne subissent pas envers les basques- c’est devenu un réel et doloureux « complexe d’infériorité » que les aveugle.

      Les raisons pour cette infériorité, même sans les mentionner, ont été brillamment exposées par l’Auteur de l’Article.

    • 25 janvier 2018 à 10 h 56 min
      Permalink

      N’importe quoi Marie 21/1 20.03; et quelsques autres mal informés ou partidistes:

      Soit vous ne vivez pas en Catalogne, vos sources d’informations sont directement ou indirectament uniquement madrilènes,

      soit vous avez la carte ou de fortes sympaties (va savoir pourquoi, plein de possibilités) avec un des partits hyper centrtalistes,
      minoritaires (en catalogne)
      et anti démocratiques: Je développe: allant jusqu’à convoquer des election illégalement : ils ne pouvaient pas, d’aprés leurs PROPES LOIS, les convoquer…
      … et faire ensuite tout son possible, legal ou illégal
      (insultes, provocations, menaces, emprisoinement PREVENTIFS de politiques ou liders sociaux associatifs, elus ou se présentant… SANS jugement… coups et blessures et violences d’origines policières contre des manifestants pacifiques…)
      et aprés les elections essayer (et en grande partie réussir… momentanément) que ne s’applique pas le résultat qui vous est défavorable (anti démocratique): majorité d’élus indépendantiste, minorité anti indépendantiste, + un partit qui ne veut être classé ni comme indep. ni colmme anti)

      Sans oublier le non respect, en plus de ses propres lois (déjà évfoqué), des accord internationaux signés: par exemple (entre autres)
      la ‘Déclaration universelle des droits de l’homme’ et la
      ‘convention internationale des droits citoyens et politiques’

    • 25 janvier 2018 à 11 h 20 min
      Permalink

      Ciudadanos ont perdu les elections, et ils sont incapables de comprendre son échec, Marie. Vous êtes perdus!!

    • 25 janvier 2018 à 11 h 24 min
      Permalink

      Marie, you lie

    • 25 janvier 2018 à 12 h 36 min
      Permalink

      Vostè és de Ciutadans?? fa el mateix discurs seu? Nacionalista espanyolista sense reconèixer-ho… però potser els francesos coneixen millor la realitat catalana que les mentides que Ciutadans ven per comprar vots

    • 25 janvier 2018 à 12 h 43 min
      Permalink

      Prego disculpes per escriure en catala, el meu coneixement de la lengua francesa francesa es insuficient. Esperant em puguin llegir.

      1. CERT.. els catalans no tenim problemes amb els espanyols.
      El problema es amb un gobern espanyol demostradament corrupte, hereu del franquisme que mostra un comportament anti democratic i totalitari.

      2. MENTIDA…la propaganda del govern català perquè el poble devingue independentista a on es? Volem saber el cost econòmic d’aquesta suposada propaganda. I si parlem d’aquesta propaganda, parlem tambe de com han estat afavorits per la Junta Electoral els dos partits unionistes abans del 21 D.

      3. MENTIDA…les elecciones democràtiques guanyades per Ciutadans…?
      El partits independentistes van sumar un 68% de votos.
      Ciutadans no pot governar.
      La “loi électorale injusta” es la llei Hondt, que es la que s’aplica a la resta d’ Espanya, amb la que s’ha beneficiat el Partit Popular; i es gràcies a la llei Hondt que Ciudadanos ha tingut 1 escon suplementari.

      4. MENTIDA…que els catalans independentistes no es senten europeos…? mes aviat es el contrari, sempre mostrant un comportament respectuós amb Europa.

      5. MENTIDA… Tabarnia un fenómen? A Barcelona i el cinturó litoral de suposats taberneses, també els superem en majoria els catalans que volem l’independència.

      6. MENTIDA…els “pobrets ” catalans subvencionats per Barcelona o Tabarnia.
      Mentida i RIDICULA MENTIDA.
      Un de cada 10 catalans es una PYME. Una petita empresa. Estem a TOTA CATALUNYA. Mentres, una mínima part dels taberneses, els “high standing” que viuen a la part alta de Barcelona i parlan preferentment en castellá que es “més fi”, son minoría i en el DNI de molts consta que procedeixen de Valladolid, Soria o Madrid, malgrat ens fan el favor de residir a Barcelona.
      La veritat es que al cinturón de localitats a on la suposada Tabarnia existeix (Hospitalet, Cornella, Santa Coloma, etc) son las poblacions que es van construir amb l’emigració: obrers.
      Son els fills i nets de gen que varen arribar d’altres comunitats d’Espanya.
      Son gen honrada i treballadora, però no son ni cosmopolites ni oberts, precisament perquè son una clase que no va tenir cap suport del gobern espanyol per poder estudiar. El nivell cultural generalment es baix.

      7. La CATALUNYA RURAL…. Podrien preguntar a la gen de Almería, Andalusia, Murcia, Extremadura, etc. Ninguna població te l’estructura montada dels suport i ajuts dels programes amb estudis gratuits que s’han fet a Catalunya, per tal de poder incloure a un nou mercal laboral a les persones que no tenían preparació.
      Ni el suport extraordinari als emprenedors i petits empresaris.
      Treballem i tenim menys taxa d’atur (desempleo) que a la resta d’Espanya i tenim el suport que ha desplegat la Generalitat a TOTA CATALUNYA. No es només a Barcelona o Tabarnia.

      8. MENTIDA…que no volem que es parli el espanyol?
      Es a dir el CASTELLANO, donat la lengua que es parla a Espanya no es el espanyol, es el “castellano”
      I que ho diu que no es parla? El sr. Dastis o la Sra. Arrimadas?
      Cap de ells ha estudiat a l’escola catalana, ni te fills estudiant, ni te cap coneixement. Ni tenen vergonya, que es altra cosa.
      De fet, i està demostrat, els nens catalans han tret fins ara, millors calificacions en la parla i gramática del castellá que la resta de nens a Espanya. Parlem en catalá i castellá sense problemes.
      Jo he fet examen a la UOC, la Universitat oberta de Catalunya, en castellá sense cap oposició. Els “grados” es poden estudiar en catalá o castellá.

      9. IMPORTANT…el que s’oblida de dir: els independentistes volem l’ autodeterminació en tots els aspectes. Aixo no significa un trencament absolut amb Espanya perquè molts tenim vincles familiars amb altres comunitats espanyoles.

      10. NO VOLEM LA MONARQUIA…I encara mes una monarquia que va ser imposada per un dictador juntament amb una Constituci que van votar els nostres Avis. S’acabat. No volem mantenir al “jefe de estado” amb els nostros impostos.

      Moltes gràcies per deixar-me expresar la meta opinió.

      • 25 janvier 2018 à 21 h 04 min
        Permalink

        Carme, moltes gràcies per el teu escrit… tenim que posar una mica de llum sobre Catalunya que molts volen sotmesa política-economicament i agónica a nivel de entitat de pais i cultura… voldrien reduir el Català a una llengua morta, oblidada com el grec o el llatí….

        Carme, merci beaucoup pour ton écrit… nous devons poser un peu de lumière sur la Catalogne que beaucoup veulent voir soumise politico-économiquement et en agonie à niveau de pais et culture… ils voudraient réduir le catalán à une langue norte, oubliée comme le grec ou le latin…

        P.S. : pour ceux qui ne dominent pas le catalán ou le castillan (le mal nomé espagnol) vous pouvez copier le texte et le passer par le google traducteur… fiable en plus de 95%

      • 26 janvier 2018 à 14 h 27 min
        Permalink

        Moltes graciés Carme, mot bé!

    • 25 janvier 2018 à 12 h 49 min
      Permalink

      Marie, peut être que votre affinité avec l’espagnolisme et Ciudadanos vous fait manquer d’objectivité. Bous parlez de bêtises comme Tabarnia même si furent vrais.
      Vous oubliez que l’espagnolisme n’a que le 43,49% des soutiens, front a le 47,49% de soutiens de l’indépendentisme.
      Je vous recommande que vous vous documentez avant de dénigrer un mouvement politique reprimé pour l’autoritarisme, avec des prisuoners polítiques et exilés.

    • 25 janvier 2018 à 13 h 24 min
      Permalink

      Tout ce que vous dites est un mensonge

    • 25 janvier 2018 à 13 h 30 min
      Permalink

      Peu de connaissances, pas de réflexion et beaucoup de propagande bon marché

    • 25 janvier 2018 à 13 h 59 min
      Permalink

      Em sembla Marie que tens uns coneixements sobre Catalunya completament esbiaixats, no sé si només escoltes i llegeixes mitjans de comunicació espanyols, però t’aconsello que també n’escoltis i llegeixis de catalans, que són bastant més realistes i no tan partidaris, com a mínim deixen opinar a tothom i intenten tenir interlocutors de totes bandes.
      La teva primera errada és dir que l’independentisme comença el 2012, i perquè un govern autonòmic així ho vol. L’independentisme es fa fort el 2010, i perquè els catalans surten al carrer a defendre un estatut aprovat per una gran majoria de parlamentaris, i una gran majoria de partits amb representació parlamentaria, i aprovat per referèndum a Catalunya (amb molta participació) que és portat al tribunal constitucional (els membres del qual, els tria a dit el govern espanyol) i aquest el retalla (fins i tot els articles que són vàlids i encara vigents per altres comunitats autònomes, per a Catalunya són declarats inconstitucionals) i els polítics a Madrid no se n’estan de dir que li passaran el ribot i que en quedarà el que ells vulguin. Aquest és l’estatut vigent a Catalunya que és bastant diferent al que els catalans vam votar. Això és el detonant, i la gent és qui dirigeix les manifestacions, el govern català del moment, no dóna resposta a les demandes del poble.
      Segon error: aquest perquè només dones part de la informació, les empreses marxen de Catalunya, perquè a Madrid es fa un decret urgent per facilitar el canvi de seu social de les empreses catalanes, i a més es pressionen les mateixes perquè ho facin, un exemple n’és la Seat, que ha dit per activa i passiva, que el mateix monarca els va estar pressionant perquè passessin la seu social a Madrid, i si bé és cert que van aconseguir que més de 3000 empreses iniciessin els tràmits, les que van acabar canviant la seu social (res més que el domicili) van ser menys de 300, però encara avui diuen els mitjans a Madrid que són més de 3000, una gran mentida, i no reconeixen les seves pressions evidentment.
      Tercer error: parles de que als ciutadans catalans se’ls trauria la nacionalitat europea, com si aquest fos un fet que ja hagués estat aprovat pel parlament europeu, del que per ara, només en sabem les declaracions del portaveu de la presidència en aquest sentit, però també sabem què en pensen molts parlamentaris europeus que han donat suport als catalans, per tant quan s’hagi de legislar en aquest sentit, ja veurem els resultats, per ara només veiem les amenaces dels amics del govern de Madrid, per cert moltes vegades comprades a preus ben alts, segons declaracions del ministre d’afers exteriors espanyol.
      Quart error: si bé és cert que hi ha el cas palau i aquest afecta al que va ser el partit que va governar a Catalunya durant molts anys, et deixes d’explicar que el mateix cas, que diu que convergència va cobrar 6 milions d’euros que es van treure del palau, també diu que 3 milions d’euros en el mateix temps van anar a parar al partit popular (el que governa a espanya), però casualment, aquest 3 milions no cal investigar-los. I si tan greu veus el cas palau (que no és que no ho sigui, s’haurien d’investigar tots els casos de corrupció i s’haurien de tornar tots els fraus), m’estranya que no parlis dels casos de corrupció del PP (partit que governa a Espanya) el partit més corrupte de tota Europa, amb més de mil imputats dins les seves files, amb un president que cobrava sobres amb diner negre, amb una sèu de partit que va pagar les reformes amb diners negres, amb una comptabilitat B i una caixa B, més que provada, i el president, que va ser testimoni en un judici, mentint i sense cap responsabilitat. Si vols l’escàndol més gran de corrupció, hauràs de mirar cap al PP, que entre morts, jutges reprovats, i fiscals canviats, no sé encara com des de Europa no hi han pres cartes. Però a tu et sembla bé que encara governin, i et queixes del cas palau, en el que se’ls han tret tots els càrrecs i totes les distincions.
      Respecte a les eleccions segons tu democràtiques del 21 de desembre, no sé com pots acceptar que en un estat real d’excepció com el que estem vivim els catalans amb un ingent número de policies de tot l’estat espanyol pegant amb tota la brutalitat policial de la que es van poder servir el dia 1 d’octubre, que és la realitat que vam viure, amb els líders polítics escollits per poble aquests sí democràticament, tancats a la presó o a l’exili, per acusacions falses, perquè mai hi ha hagut violència als carrers, excepte la que han portat la guàrdia civil (per cert cos militar, enviat a Catalunya, per pegar a la gent que volíem votar, no sé com és que Europa no té vergonya quan ha deixat que uns militars d’un exercit d’un país membre utilitzessin la violència contra uns ciutadans que també son europeus, els catalans, pel simple fet de voler decidir democràticament el seu futur), i perquè siguin certs els delictes que els volen imputar, han arribat a declarar totes les manifestacions del dia 11 de setembre (diada nacional de Catalunya) que especialment a partir del 2010, són molt multitudinàries, i amb un caire cada vegada més independentista, que han estat portada en tots els mitjans europeus, per ser tan cíviques i pacífiques, ara per poder justificar l’empresonament dels nostres líders, les declaren violentes, sí encara que no us ho cregueu, les manifestacions que tantes planes han omplert pel seu caire cívic i pacífic, ara han estat declarades per un jutge tumultuoses i violentes, en això es basa l’acusació contra el nostre govern i els nostres líders socials. I tu vas i dius que Ciutadans, que és un partit que neix per ofegar l’idioma català, per re-centralitzar les competències autonòmiques, i que és qui va començar a dir que hi havien catalans de dues classes, i qui va començar a parlar de « nosotros y vosotros » i que és un partit més de dretes que el PP, i que no arriba al 25% dels volts del 21 de desembre hauria de governar???. La llei electoral no està feta a Catalunya, és una competència nacional, i ve imposada pel govern espanyol, no en carreguis les culpes també als independentistes. Quan fas la divisió de pobles d’interior, hauries d’explicar que dos terços de la població catalana, viu a l’àrea metropolitana de Barcelona, per tant, no és gaire difícil de veure que amb un 25% dels vots, no són ni de ben lluny la majoria suficient per res a l’àrea on son més votats. Tabarnia és un invent dels que els convé continuar dividint per vèncer, sense cap base real, embolcallat amb tots els desinformatius de la televió brossa de tot l’estat, i els números que t’he donat abans així ho demostren, no cal que inventeu més mentides si us plau.
      Respecte als arguments que tu dius que també són dels independentistes, et tornes a equivocar:
      – A Catalunya, els independentistes, no fem cap diferència entre els de l’interior i els cosmopolites, ens sentim un poble, unit per la nostra llengua, història i la nostra manera de fer, i a les grans manifestacions aplaudim quan els tractors surten al carrer, igual com aplaudim quan els nostres líders, tant socials com polítics, expressen en veu alta les nostres inquietuds. No vingueu de fora a posar merda no on n’hi ha.
      -Sabem que a Catalunya hi ha zones amb més riquesa i zones amb menys, però que ens digueu al poble català, que no som solidaris, em fa riure, quanta ignorància!!!! Nosaltres volem mantenir la riquesa dels pobles perduts a la muntanya, nosaltres volem mantenir la natura sense interferències, que ningú ens toqui les zones d’interior, perquè per nosaltres són un valor, no una càrrega com són pel que es veu per altres.
      I per últim la mentida més gran de totes: som bilingües, i tots els estudiants en aquest moment trilingües, així ho demostren totes les proves fetes cada any, en les que els estudiants de Catalunya cada any treuen una nota més alta de castellà que els estudiants espanyols de fora de Catalunya, i tot i així encara voleu fer creure al món, on utilitzen en alguns llocs els sistema d’immersió lingüística català pels seus bons resultats, que a Catalunya els castellà no s’aprèn, i el que no enteneu, és que nosaltres volem conèixer el català, el castellà i totes les llengües possibles, però també tenim dret a dirigir-nos a totes les institucions estatals en la nostra llengua, cosa que mai ha estat possible al 100%, i que amb l’aplicació de l’article 155, ha desaparegut.
      No insulteu més la nostra intel·ligència, que sóc d’interior, però raono per mi mateixa, i recordo com vaig criticar al president Mas quan al carrer cridàvem independència i ell presentava propostes a Madrid, i també recordo com vaig posar en dubte la seva disposició envers el poble, quan es va pujar al carro de la independència, no ens podeu prendre els nostres mèrits, l’independentisme va sorgir del poble, l’ha fet gran el poble, i és el poble qui dóna suport als dirigents que han volgut escoltar-lo per aconseguir ser un poble lliure, lliure del govern dictatorial d’Espanya, lliure de feixisme, lliure de corrupció, i lliure de triar la societat que volem per majoria i dur-la a terme, sense deixar ningú fora.

    • 25 janvier 2018 à 14 h 13 min
      Permalink

      Faux. Vous, et des gens comme vous, cherchez la confrontation permanente. Honte!!

    • 25 janvier 2018 à 14 h 43 min
      Permalink

      Plusieurs trucs:
      1. « Le problème catalan n’est pas entre espagnols et catalans. Il n’y a pas deux peuples confrontés.  »
      No, le problème a était toujours des catalans contre l’état espagnol et ce gouvernants, pas le peuple espagnol.
      2. « simplement en Catalogne on a eu un gouvernement indépendantiste depuis 2012 qui a dépensé des millions d’euros en propagande institutionnelle et dans les médias gouvernementaux pour que la population devienne indépendantiste.  »
      Il faut se demander pourquoi en 2005 avait 12% des indépendantistes et en 2012 (apparemment avant la « pub pro-independence » que vous dites) était de 46%. En plus, les journaux plus subventionnés sont clairement contre l’indépendance: La Vanguardia et El periodico.
      3. « Ils ont fait recours a des mensonges comme le fait de dire que les entreprises resteraient en Catalogne »
      Et la presse espagnole dît pas des mensonges? Il y a que 300 entreprises qu’on partie (données officielles, pas 3000 comment il dissent les journaux espagnoles) et l’économie catalane le dernière trimestre de l’année il a monté plus qu’attendu (0.8%).
      4. « que les espagnols volaient aux catalans » La phrase « Espanya ens Roba » était crée par Alfons López Tena, lider du partie Solidaritat (1.28% voix en 2012), et depuis personne plus (en politique) l’a utilisé. En plus, était une référence à l’état espagnol et aujourd’hui Tena n’est plus indépendantiste.

      5. « Sont les propres gouvernants catalans qui avaient une corruption institutionnalisée (la sentence du Cas Palau est apparue justement ce lundi) »Oui, la droite catalane a des affaires de corruption, mais la gauche non (ERC apparemment il y eu aucun dans son histoire ).

      6.  » le parti qui a gagné en sièges et en voix c’est Ciudadanos, un parti non nationaliste qui défend que l’on puisse se sentir catalan, espagnol et européen et qui poursuit l’intégration et non pas la haine et la division. »
      Premier: ils ont gagné mais ils ont eu les accords nécessaires pour gouverner. Aussi, ils ont gagné parce que le partie de Puigdemont il a beaucoup monté (grâce au populisme de son partie et de récupérer les instituions et le gouvernement avant le 155).
      Deuxième: Ce marrant qui poursuit l’intégration sépare les gents en catalogne en normaux et pas normaux,ne chante pas l’hymne de la Catalogne ou veux réduire l’éducation en langue catalane quand tout le monde sait qu’il y a pas un problématique avec les langues en Catalogne.
      7. « L’appui aux indépendantistes a été surtout dans la Catalogne intérieure, rurale et dans les petits villages »

      Je te rappelle que à Barcelone les forces indépendantistes ont gagné par rapport aux unionistes. Et que même en Tabarnia, vous êtes loin du 50% de voix.

      8. « Une loi électorale injuste béneficie le vote des petites localités. Le vote d’un barcelonais vaut un tiers du vote d’une personne d’un village de Lerida et la moitié de celui d’un village de Gerone.  »

      Oui, mais c’est la même loi que en Espagne. Le vote d’un personne de Lleida vaut 2.4, ou ce-lui de Girone 1.6 fois, plus que ce-lui de Barcelone. Sur les generales, le vote d’une personne à Soria, Ceuta, Melilla, Ávila, Segovia ou Teruel vaut environ 5 fois plus que ce-lui de Barcelone ou Madrid.

      9. « ils apportent la pluplart de la richesse de la Catalogne: le reste de la Catalogne est subventionné par nous. »

      Ce assez marrant, car Girona et Lleida ils ont une PIB/hab assez supérieur de ce-lui de Barcelone ou de Tarragone.

      10. « ils sont bilingues et veulent que l’espagnol soit respecté et non pas ecrasé et effacé de la sphère publique comme il se passe aujourd’hui par la politique menée par le gouvernement catalan depuis plus de 30 ans. Ils veulent que l’espagnol puisse être la langue utilisée dans les écoles aussi bien que le catalan. »

      Vous n’avez pas étudié en Catalogne. Le castillan est énormément utilisé à l’école publique (même beaucoup plus que le Catalan), et dans la vie quotidienne. Personne récrimine ce langue (même moi, que j’ai des parents catalans et j’utilise par default cette langue) j’ai plus ou moins la moité des mes potes qu’on ne parle qu’en espagnole, j’ai lu pratiquement que des médias espagnoles et des bouquins écrits en espagnol , la télé, etc… Arrêtez des voir selon quelle médias, il vous ne racontent que des mensonges.

      • 25 janvier 2018 à 14 h 53 min
        Permalink

        Ahh et j’ai oublié dire que Ciudadanos fait partie de la droite plus conservatrice et nationaliste. Oui, se sont des nationalistes espagnoles qui se manifestent avec l’extrême droite espagnole, et en plus ils ont jamais condamné le franquisme (pareil pour le PP), ils était contre le mariage homosexuelle, contre l’immigration, etc…

        Même Arcadi Espada (leur fondateur) et Javier Nart était pour l’eugenisme en stérilisant une partie de la population.

    • 25 janvier 2018 à 14 h 55 min
      Permalink

      Certainement le problème catalan n’est pas entre espagnols et catalans. Ce une question de droits humains et de démocratie. Le problème existe dès 2005, avec la dérive fasciste de l’Espagne. Cela a généré un mouvement indépendantiste, qui a parti du people, pas des partis politiques, qui a fait changer les partis politiques catalans. En Catalogne on a eu un gouvernement indépendantiste, qui gagne toutes les élections dès 2012. L’indépendantisme est un phénomène très transversal, ou on y trouve des politiques de gauche, centre et droite, de citée ou ruraux ; sa puissance a fait devenir Espange encore plus fasciste, jusqu’à la limite actuelle ou des chefs pacifistes sont en prison sans être jugés pendant plus de 100.

      If faut dire qu’en Catalogne il y avait eu de la corruption politique (moins que dans l’Espagne), mais erradiquée dès 2012. Il faut dire aussi qu’il il y en Catalogne un nouveau parti, Ciudadanos, un parti nationaliste espagnol, qui revendique le sang espagnol et qui parfois attire des gens qui habitent en Catalogne il n’y a pas beaucoup de temps ou qui ont habité toujours entourées par des espagnols. À mon avis c’est un parti que cherche la confrontation entre les gens, qui déteste la langue catalane, la culture, veut que dans les écoles on ne parle que l’espagnol… un parti vraiment irresponsable qui génère la haine, un parti d’extrême-droite populiste.

    • 25 janvier 2018 à 15 h 09 min
      Permalink

      Tabarnia! Hahahhhaaha

    • 25 janvier 2018 à 16 h 19 min
      Permalink

      Marie, vôtres mensonges sont colossals. Vous ne avez rien compris !

    • 25 janvier 2018 à 17 h 05 min
      Permalink

      Pas tous, Madam. Rappelez CATabarnia.

    • 25 janvier 2018 à 17 h 49 min
      Permalink

      Il faut arrêter la fumette !!!!
      No as compres res de o que passa a Catalunya !!!

    • 25 janvier 2018 à 18 h 51 min
      Permalink

      Vous n’avez pas rien compris, Marie. Venez voir pour vous même, Ciudadanos c’est une invention de la extrême droite pour déloger les corrompus du Partido Popular et pour continuer des politiques au service du grand capital. Et ce sont pas les politiques catalans qui ont porté les gens à voter indépendence, mais les gens qui ont porté les politiques à soutenir la indépendence. Et la politique d’humiliation des espagnols de la quelle parle monsieur Lafleche, bien sûr.

    • 25 janvier 2018 à 20 h 21 min
      Permalink

      Voilà que cette réponse donne la raison au journaliste du moment que c’est une espagnole, ou bien quelqu’une qui ne boit que de l’information de Madrid, qui répond.
      Et c’est un bon échantillon du ton du débat qu’on trouve chaque fois que les catalans essaient d’ouvrir un dialogue. Toujours la testosterone, toujours le dénigrement de l’autre.
      Le pire de tout cela c’est que cette vérité à eux se trouve partout. Il y a plein des catalans qui croient la propagande du gouvernement d’extreme droite de Madrid sont prêts à voter le roi de la corruption, le premier ministre le parti duquel a eté qualifié comme « bande organisée pour le délit » par un juge. Voilà pourquoi un parti à droite du Parti Populaire peut avoir autant de votes dans une élection au gouvernement de la colonie: c’est l’atmosphère même qui est polluée.
      Parler de la Tabarnie dans un forum sérieux comme celui-ci disqualifie votre discours du début a la fin, et je ne crois pas qu’il puisse y avoir lecteur qui croit à cette fantaisie. En tout cas c’est drôle de voir les mêmes gens qui se sont férocement opposés au droit des catalans à voter, réclamer pour eux le droit de le faire. Allez, essayez d’organiser une telle farce et parlons après des résultats. Les catalans n’ont pas peur de voter, vous savez? Ils l’ont fait même après une convocation électorale illégitime comme celle du 21 décembre.
      Finalement, madame, parler de Ciudadanos comme un parti « non nationaliste » c’est au moins du cynisme. Veuillez lire leur programme électoral et suivre le sens de la majorité de leurs votes dans les parlements de Madrid et Barcelone. Mais voici une autre des caractéristiques des colons espagnols: les autres sont des nationalistes (dans le pire sens de l’expression); eux sont des patriotes.

    • 25 janvier 2018 à 20 h 38 min
      Permalink

      Ciudadanos dixit! Si vous avez gagné pourquoi vous me pouvez Pas gouverner? Parce que vousn’avez Pas gagné. Sí simple comment ça. Et à propos de la loie éléctorelle, c’est la même de tout l’Espagne pour protéger les droits sea zones Molins peuplés. Et surprise,vous be dites ríen à propos de ça.

    • 25 janvier 2018 à 20 h 48 min
      Permalink

      Excusez-moi madame, les votes indépendistes viennent des petits villages et zones rurales? Pardon?? Vous racontez n’importe quoi! Ciudadanos un parti européen de financement inconnu et douteux et qui représente les entreprises de l’ibex et dont vous en faites publicité a gagné les élections? Vous savez faire des additions? Tabarnia un nouveau phénomène? Vraiment ridicule. Les gens ont voté Ciudadanos parce qu’ils sont ignorants, comment peut-on expliquer sinon que des gens de zones socialement deprimées de la périphérie de Barcelone votent un parti de droite qui est pour les entreprises et pas pour les citoyens? Ciudadanos, succès d’un jour.

    • 25 janvier 2018 à 20 h 54 min
      Permalink

      Chère Marie,
      Je suis née a Bcn et Tabarnia c’est rien, absolutement rien. Jamais dans mes 50 ans personne n’a entendu parler;
      Concernat les enterprises: il y en a qui sont partis car ils ont besoin d’authorisasion (comme la banque ou les assurances) ou bien leurs clients espagnols ont fait le boicot (sans se rendre compte que c’est Madrid qui va gagner moins en impôts) en tout cas, avec la independance ne seront pas 1.000 ou 3.000 à venir sinon toutes, toutes, toutes (comme RENFE, IBERIA, telefonica, Iberdrola, BBVA… etc) qui devront avoir aussi un siêge en Catalogne, un numèro TVA et payer là l’impôt de societés des tous les clients catalans (voilà le deficit fiscaux, il est là)
      Dès le 21 de decembre, qui peux faire vraiment un govern ce sont que les independentistes, « ciutadans » et les autres ont moins diputés, comme jusqu’à maintenant. Les elections ont été utile pour voir, à nouveu, ce qui veut la population, c’est claire, non? désolé c’est la démocracie 🙂
      En tout cas on a passé d’un 20% à plus de 40% d’independentistes et, après le 1 Octobre encore plus, in crecendo, nous n’aimons pas être frappés, on ne peut pas faire confiance à Madrid, nous voulons juste de nous laisser tranquile

    • 25 janvier 2018 à 21 h 09 min
      Permalink

      Si sigues diciendo tantas tonterias te dara un ictus o algo peor. Hasta a los franceses quieres enganyar?????? jajajajaja

    • 25 janvier 2018 à 21 h 38 min
      Permalink

      Se te ve la patita  »Ciudadano » y de paso el odio hacia todo lo catalán. Anda ve a gobernar España cuando el PP acabe de defenestrase y déjanos a los Catalanes decidir nuestro destino libre de opresores, conquistadores y golpistas con y sin corona.

    • 25 janvier 2018 à 23 h 09 min
      Permalink

      Ce commentaire est plein de mensonges, typiques du parti anticatalán Ciudadanos: le vote non indépendantiste se concentre dans les banlieues des grandes villes, avec une forte immigration espagnole, caractérisée par un faible niveau d’éducation, peu de volonté d’intégration, peu d’ouverture des esprits, un cosmopolitisme minimal, un taux de chômage élevé, un faible esprit d’entreprise et un besoin élevé de subventions. Bien qu’ils apprennent le catalan à l’école, ils utilisent presque exclusivement l’espagnol et sont les moins bilingues en Catalogne.
      La loi electorale catalane est, simplement, la loi electorale espagnole.
      Il y a sûrement de la corruption en Catalogne, mais elle pâlit à côté de celle du parti qui gouverne l’Espagne, le Partido Popular, avec le soutien de Ciudadanos.

    • 25 janvier 2018 à 23 h 27 min
      Permalink

      Ou est que vous havez acqui votre information sur la Catalogne?Peut etre le channel « La trece TV »?Toutes les raisons que vous donnez son « exactement » ces de cette chaine qui est de la « Conference Episcopal » cest a dire de la hierarchie eclesiastique et de la droite la plus reactionaire.De autre part,je croi que avant de doner des opinions comme ces que vous havez donne,on doit de conetre mieux le país de qui on parle.Excusez-moi pour ma francais.Ah,nous n’avons pas de probleme avec les espagnols,nous avons de problemes avec « cet » etait espagnol!!

      • 26 janvier 2018 à 11 h 21 min
        Permalink

        Exactement, merci Ramon de re ajuster la réalité pour les francophones .
        On peut constater que les cerveaux de ceux qui n’analysent pas les événements avec leurs propres raisonnements, ont bien été imprégnés des intérêts de l’Etat Espagnol qui résister au bord du précipice, en couvrant avec de la fumée, leur corruption généralisée avec la complicité laxiste de tous ceux qui continuent de voter pour les partis présumés coupables de délits granves, si avérés.
        Nous ne voulons plus de cet Etat, nous ne voulons pas être complices, c’est très vrai.

        Merci de le dire et merci a Grabriel Lafleche de nous éclairer avec tant justesse.

    • 25 janvier 2018 à 23 h 44 min
      Permalink

      Arrêtez les conneries:Tabarnia est le royaume imaginaire de ces tricheurs que ,malgré eux, ont perdu.Cëst la fabulation de l´extrème droite,l´impotence du vaincu

    • 26 janvier 2018 à 0 h 03 min
      Permalink

      EL GOBIERNO DE MADRID ES EL ARTIFICE DEL CRECIMIENTO DEL INDEPENTISMO, GRACIAS MADRID

    • 26 janvier 2018 à 0 h 48 min
      Permalink

      C’est ce que vous disez, le mensonge. Vous devez bien relire l’article de Gabriel Laflèche, c’est claire. Le but de l’état espagnol est la dissolution du fait catalan et de sa langue. Tabarnia n’existe pas, c’est une invention de Ciudadanos, pourtant, la Catalogne existe il y a plus de 1000 ans.

    • 26 janvier 2018 à 1 h 12 min
      Permalink

      Marie, tres bel effort!! Mais même pas toi crois les mensonges que tu racontes. Tu t’est créé une réalité parallèle.

    • 26 janvier 2018 à 5 h 15 min
      Permalink

      Vous n’avez jamais vécu en Catalogne.
      Vous ne comprenez pas aux catalan@s.
      S’il te plaît, évite-nous ta démagogie, fais-moi pitié

    • 26 janvier 2018 à 9 h 46 min
      Permalink

      Il faudrait peut être vous signaler, que c´est à Barcelone et Tarragone, ce que vous appelez Tabarnia, où habitent la plupart des familles d´immigrés en provenance d´autres régions de l´Espagne, des gens qui sont arrivées, pour certains, il y a plus de 50 ans afin d´y trouver une vie meilleure, mais qui ne se sont jamais sentis catalans et ne parlent même pas la langue. Je peux vous dire que j´en connais beaucoup !
      Demandez leur à qui ils ont voté et vous trouverez les votes de « Cs » ! Autre chose: Etes vous au courant que les indépendantistes ont eu 70 sièges et votre parti « gagnant » 37 ?

    • 26 janvier 2018 à 11 h 05 min
      Permalink

      Ce que vous écrivez « Marie » c’est exactement ce que dit le gouvernement Rajoy aux espagnols à travers tous les médias et que, précisément, dénoncent tous les observateurs internationaux, sociologues et historiens….. Vous devriez diversifier vos sources pour éviter d’écrire n’importe quoi et de vous ridiculiser . Nous, ne sommes pas endoctrinés par le gouvernement Rajoy.

      Résistance et liberté pour la République Catalane avec Puigdemont, notre Président.

    • 26 janvier 2018 à 12 h 03 min
      Permalink

      Je vous conseille de relire l’article, et s’il en a besoin deux fois, quatre fois … il explique les faits et les sentiments tels qu’ils sont, il n’y a pas de mensonges.

    • 26 janvier 2018 à 13 h 44 min
      Permalink

      Je suis sur et certain que vous votez Ciudadanos, chère Marie. Votre soit disons véritė ne peut être que partielle, et à mon avis absolument indigne. Vous me mentez même pas, vous calomniez. Et votre réponse transpire de la haine. Croyez-vous qu’un meilleur futur nous attend avec cette attitude?

    • 26 janvier 2018 à 20 h 18 min
      Permalink

      Menuda sarta de MENTIRAS has escrito…

    • 28 janvier 2018 à 23 h 58 min
      Permalink

      Ce n’est pas vrai dans la plupart des quartiers de Barcelone, la plupart sont indépendants. En ce qui concerne le sentiment d’indépendance n’est pas depuis 2012 est de plus de 300 ans pour l’oppression et le rejet des différents gouvernements de l’Espagne contre tout catalan

    • 29 janvier 2018 à 21 h 40 min
      Permalink

      Bravo Marie.
      Vous avez fait un excelente résumé de ce qui ce passe en Catalogne.
      La majorité des catalans ne veut pas l’ indépendance. Le gouvernement catalán nous vole depuis des années, et pas l ‘ Espagne comme ils le prétendent.
      Au contraire, la Catalogne est l ‘ enfant gâté de Madrid!!!

    • 30 janvier 2018 à 1 h 31 min
      Permalink

      Tout a fait d » accord avec Marie

    • 30 janvier 2018 à 8 h 52 min
      Permalink

      Faux! Faux!
      Son los independentistas los que han ganado, aunque han presentado candidaturas diferentes (JxC, EC,CUP) en función de sus ideas políticas (liberalismo, izquierda, asambleístas) todos quieren la independencia y en eso votan juntos. Suman el doble que C’s

    • 30 janvier 2018 à 14 h 31 min
      Permalink

      “Todos los catalanes son una mierda” (“All the Catalans are shit”). Luis de Galinsoaga. Director de La Vanguardia. Sortint de l’église de San Ildefonso (Travessera de Gràcia – Barcelona). 21 juin 1959

      Transformaremos Madrid en un vergel, Bilbao en una gran fábrica y Barcelona en un inmenso solar” ¿El problema de Cataluña? Resolución facilísima: ¡Se mata a todos los catalanes! Es una cuestión de tiempo”. Gonzalo Queipo de Llano (1938)

      “Los españoles somos los judíos preferidos de los nazis catalanes”. Federico Jiménez Losantos. esRadio. 27 de noviembre de 2011

      Ces sont, seulement, quelques phrases qu’ils ont dit au fil du temps. Vous avez besoin de plus information.

  • 21 janvier 2018 à 20 h 46 min
    Permalink

    Je suis catalan, indépendantiste et républicain et j’ai été surpris par l’analyse précise du caractère espagnol et catalan. Analyse difficile à trouver aujourd’hui en Europe. Mes félicitations et j’espère continuer à lire vos articles à l’avenir.

    • 22 janvier 2018 à 13 h 27 min
      Permalink

      Merci!
      A bientôt!

    • 24 janvier 2018 à 16 h 32 min
      Permalink

      Merci et bravo de votre commentaire à vous aussi.

  • 21 janvier 2018 à 21 h 35 min
    Permalink

    Nous ne vivons pas dans un monde avec les méchants d’un côté et les bons de l’autre…On dirait le monde de Star Wars en lisant vos propos. Les Catalans eux-mêmes sont plus que divisés et il y a de la violence et de la manipulation chez les indépendantistes également. Votre vision des choses est très (trop) caricaturale…

    • 22 janvier 2018 à 13 h 07 min
      Permalink

      Violence?
      Citez des faits, si’l vous plaît. Des faits réels et non la propagande orchestrée par l’État espagnol!

    • 22 janvier 2018 à 13 h 30 min
      Permalink

      Vous avez raison.
      C’était voulu pour pointer certains problèmes du doigt.
      Merci d’avoir lu.

    • 23 janvier 2018 à 1 h 07 min
      Permalink

      Ah bon??!
      Tiens .. justement, mon amie brésilienne me commentait du haut de ses 76 ans, quelques jours avant le 21D, le suivant :
       » Tu sais, j’ ai voyagé dans le monde entier et vécu dans des pays où j’ai malheureusement découvert l’infinie bêtise humaine. Et tu vois, finalement, j’ ai décidé de m installer ici, en Catalogne. Je n’ ai rencontré, nulle part ailleurs un peuple aussi persévérant, digne et pacifique. Je ne peux pas voter, car je n’ ai pas de DNI, mais j espère qu on va gagner..! »
      Et je trouve qu elle l’a parfaitement résumé..

    • 23 janvier 2018 à 23 h 45 min
      Permalink

      Violence? Jamais il y a eu de la violence chez les indépendentistes. Les manifs du 11 septembre montrent le civisme de ce peuple.

      • 28 janvier 2018 à 21 h 53 min
        Permalink

        And what about the destroyed spanish police cars?

  • 21 janvier 2018 à 22 h 24 min
    Permalink

    Mr. Gabriel Lafleche a probablement decouvert l’Espagne et aussi la Catalogne dans un prospect de vacances, peut être que s’il cherche longtemps dans des archives il va nous montrer que Hitler avait aussi des origines galiciens, VRAIMENT SERIEUX ???

    • 23 janvier 2018 à 1 h 10 min
      Permalink

      Sarcastique ?
      Tiens donc…
      Pourquoi?
      La vérité est bien plus vile, je le reconnais. Mais il fallait bien le dire décemment, n est ce pas?!

    • 24 janvier 2018 à 16 h 36 min
      Permalink

      Abad, je regrette de vous dire que vous devriez relire à fond cet excellent article. Une personne juste venue en vacances en Catalogne ou n’ayant lu que des prospectus n’aurait jamais pu comprendre ni expliquer la situation réelle de la Catalogne. Je la connais bien, j’y vis depuis plus de quarante ans.

    • 25 janvier 2018 à 21 h 29 min
      Permalink

      Abad P. , sais-tu lire? Tout le texte? C’est la seule chose que tu as trouvé.
      Je soupçone que toi-même tu ne t’es pas plongé dans les livres d’histoires… on aimerait beaucoup t’écouter, pardon, te lire…. ton comentaire ridicule te défini très bien!!!

    • 26 janvier 2018 à 1 h 16 min
      Permalink

      Abad, votre analyse est vraiment triste et pauvre. Vous pensez qu’un article aussi bien écrit et élaboré peut être inspiré par un prospect de vacances ? Vous ne trouvez rien meilleur à dire ?? Mon pauvre…

  • 21 janvier 2018 à 22 h 35 min
    Permalink

    Article partisan et erroné.
    Vous utilisez « peuple catalan » dans vos propos oubliant que le vrai peuple catalan est multiple, 47 % seulement ont voté pour les séparatistes. Le « peuple catalan » a été manipulé par des politiciens malhonnêtes. La catalogne a son parlement. La Bretagne non, combien de régions en Europe ont leur propre parlement? Ils ont manipulé le vrai peuple catalan fait de séparatistes ET de non séparatistes. Et l’Europe n’a pas été dupe. Le monde va vers l’union, la réunion. Puigdemont, Forcadell etc.. ont été à contre courant de l’Histoire et en plus ils ont triché avec les institutions qui leur ont donné leur pouvoir! et aussi ont détourné les fonds public pour fabriquer une « parole catalane » fausse avec un référendum illegal et partial. Ils paient. L’ignominie c’est votre mauvaise rhétorique. Je suis catalane par mes grands-parents et aucun des catalans que je connais ne se sent humilié. Seul Puigdemont se sent humilié. Mais il a cassé en 2 le peuple catalan pour assouvir sa névrose et ses rancoeurs personnelles…

    • 22 janvier 2018 à 13 h 53 min
      Permalink

      Intéressant commentaire sur la méchanceté des dirigeants catalans qui ont enlevé le peuple en lui mentant de forme ignominieuse. Vraiment, il faut croire que le peuple catalan est le plus bête du monde!
      Ce commentaire recueille exactement toute l’argumentation et tous les mensonges fabriqués sous le parapluie de l’article 155 de la constitution espagnole qui est lui, oh surprise, complètement anticonstitutionnel et illégal! Mais cette illégalité et cet arbitraire se gestent dans le ventre de l’état. Par conséquent, pas de problème, ça marche et on marche avec lui! Qu’importe donc que le parti qui décide ces actions soit le parti le lus corrompu d’Europe? On marche avec vous! Sus aux Catalans!
      La majorité des politiciens catalans ont pris le chemin de l’indépendance parce-que les gens, le peuple, les a débordés dans ce sens. Le mouvement s’est effectué exactement à l’inverse de ce que vous affirmez. À preuve, le parti de droite, anciennement CiU et actuellement PDCat qui avait toujours été régionaliste et est monté sur le train de peur de disparaître (En Catalogne, la corruption a été punie par une forte perte de suffrage, chose qui n’a pas lieu dans le reste de l’Espagne où un parti avec plus de 800 inculpés s’agrippe au pouvoir comme un mauvais tique). Un parti qui, pendant 23 ans à joué de zone tampon entre le désir du peuple et les nécessités de la caste politique de Madrid, un parti que a toujours freiné le mouvement indépendantiste se trouve maintenant dans le groupe qui travaille pour l’indépendance! Pour des manipulateurs qui dominent l’esprit des Catalans, c’est pas mal!
      Le mouvement a même dépassé les indépendantistes. En ce moment où le gouvernement espagnol s’est monté un coup d’état en Catalogne, où la séparation de pouvoirs entre l’exécutif et le judiciaire a été dynamitée par le gouvernement de l’État, où la liberté d’expression ne vaut que pour les activistes d’extrême droite (souvent en connivence avec la police) et où il est dangereux de faire du théâtre de marionnettes, de chanter des chansons revendicatives de rap ou simplement de porter des camisoles anti fachistes, en ce moment, ce qui est en question c’est la démocratie. Beaucoup de gens, sans désirer l’indépendance de la Catalogne ont compris cet enjeu.
      Et finalement, il y a le problème de la très nombreuse communauté de gens qui sont venus en Catalogne dans les années 60 qui fuyaient la misère d’un pays encore médiéval. Cette communauté s’est enfermée dans des ghettos et conforme actuellement le gros de la population anti-catalane. Ils refusent l’intégration, ils refusent la convivialité (en imposant leur culture) et ils dénigrent le pays qui les a accueilli et où, souvent, ils ont prospéré. En définitive, ils se comportent en colons. Et en ce moment, ils ont versé leurs votes à un parti fondé expressément pour détruire tout ce qui est catalan en Catalogne, spécialement la langue. Un parti qui a reçu le support de la banque et des entreprises qui conforment le gros du parquet de la bourse de Madrid. Ce parti (Ciudadanos) utilise le vocabulaire primaire (plus propre de l’entrecuisse que du cerveau) de l’essence espagnole, de la patrie et autre billevesées pour échauffer cette troupe qu’il trahira sans aucun doute (en fait, leur activité politique déborde le parti neo-franquiste, le Parti Populaire, par sa droite! Chose qui paraissait quasi impossible.)
      Tout ça pour dire, cher Pépin, que si on réfléchit un peu et qu’on cesse de « couper-coller » les sottises et les mensonges de l’argumentaire officiel, le peuple catalan, séparatistes et non-séparatistes confondus, se trouve à la pointe de la lance de la sauvegarde de la démocratie en Europe. Et ça, c’est beaucoup plus important que vos petites et misérables distinctions mesquines.

      • 23 janvier 2018 à 9 h 40 min
        Permalink

        @ Albert

        « Tout ça pour dire, cher Pépin, que si on réfléchit un peu et qu’on cesse de « couper-coller » les sottises et les mensonges de l’argumentaire officiel, le peuple catalan, séparatistes et non-séparatistes confondus, se trouve à la pointe de la lance de la sauvegarde de la démocratie en Europe. Et ça, c’est beaucoup plus important que vos petites et misérables distinctions mesquines. »

        Très bon!

        • 23 janvier 2018 à 10 h 11 min
          Permalink

          @GabrieLafleche

          Cher Companero,

          A l’évidence, cet article, paru en exclusivité à L’1Dex, mais librement accessible à tous nos amis catalans, a eu un succès phénoménal. Il y a donc lieu de … récidiver !

          Merci par avance !

    • 22 janvier 2018 à 13 h 54 min
      Permalink

      C’est faux: 42% d’unionistes 52% de séparatistes. 70 sièges sur 135 sont séparatistes. (Résultats du bulletin officiel)
      La théorie de la manipulation fait partie de l’intox du gouvernement de Madrid. Lisez mon article.
      Non, l’Europe n’a pas été dupe, elle a été fourbe. Beaucoup d’argent du PP se balade en Europe. Par contre pas d’argent chinois, polonais ou grec, alors là on se permet de faire la leçon?
      Oui, le détournement de fonds et la corruption, un sport national qui a coûté 420Milliards à toutes les régions d’Espagne depuis 37 ans.
      Vous savez que l’argent détourné n’a pas été utilisé pour faire de l’anti-espagnolisme ou du séparatisme et qu’il a été utilisé pour l’enrichissement personnel des corrompus. Alors pourquoi vous mentez?
      Les trois politiques dont vous parlez ont rempli le mandat pour lequel ils avaient été démocratiquement élus. Rien de plus.
      Et ce que vous dites de votre catalanité et de votre famille montre bien ce que sont les catalans: tolérants et insensibles aux brimades. Dans mon article, vous ne verrez nulle part que j’écrive que les catalans cèdent à ce que l’espagnol essaye de leur faire subir. Ils sont au dessus de cette logique soldadesque.
      C’est moi qui s’offusque….
      Merci de votre commentaire
      G.L.

    • 22 janvier 2018 à 19 h 07 min
      Permalink

      Madame, vous faites allusion au Parlement Catalan comme si c’était une grâce qu’on nous ait accordée depuis l’Espagne. Quelle bienveillance! Dois-je vous apprendre que ce Parlement est l’un de plus anciens au monde?
      Je crains que tous vos efforts pour discréditer l’indépendantisme soient vains. Mais sachez qu’avec intelligence on pourrait arriver à s’entendre. Alors, arretons cette guerre des mots, les uns et les autres et passons à la vraie écoute. Le genre humain ne pourrait que s’en porter mieux!

    • 23 janvier 2018 à 1 h 17 min
      Permalink

      Serais-je l exception à la règle ?
      Et du coup, j en fais quoi de ma dignité ?

      PS : perso, j en connais un paquet qui ne sentent pas humiliés, non non..
      Ils se sentent bafoués, outragés, méprisés et las de tolérer le flagrant manque de respect d un gouvernement central qui n attend d eux que le 23% de leur part du PIB!

    • 25 janvier 2018 à 9 h 31 min
      Permalink

      Pourquoi mentir?
      Je suis catalan, humilié et privé de mon gouvernement legitime.
      Y a-t-il plus choses a nous faire pour déclarer la humiliation officielle?

  • 21 janvier 2018 à 23 h 23 min
    Permalink

    Article bien écrit, excellent dans sa forme, mais outrancièrement manichéen, dommage !

    • 22 janvier 2018 à 13 h 54 min
      Permalink

      Mea culpa….
      G.L.

    • 23 janvier 2018 à 1 h 17 min
      Permalink

      Arguments…

      • 23 janvier 2018 à 9 h 39 min
        Permalink

        @Bera Arguments?

  • 21 janvier 2018 à 23 h 46 min
    Permalink

    Cet article pue quand même le suprémacisme…

  • 22 janvier 2018 à 0 h 21 min
    Permalink

    “Les Catalans sont attachés à l’idée de république au moins autant que les Espagnols sont attachés à celle de la dictature”. C’est insultant et faux. L’Espagne est une démocratie, et les Espagnols y sont attachés.

    • 22 janvier 2018 à 14 h 06 min
      Permalink

      L’Espagne n’est pas une démocratie. C’est une caricature de démocratie. Il suffit de voir comment le gouvernement le plus corrompu d’Europe joue aux dames avec le pouvoir judiciaire. Quand le gouvernement espagnol a des problèmes avec la justice, il change les juges! Ça c’est la démocratie à l’espagnole. Quand une partie des espagnols veut exprimer quelque-chose (chanteurs, acteurs, artistes, journalistes ou même adversaires politiques) on les tait, on les met en prison SANS PROCÈS! Une belle démocratie pour ceux que s’en bénéficient, cela est sûr!
      La démocratie, en Espagne c’est la domination, l’humiliation de l’adversaire, c’est le coup d’état! La démocratie espagnole est la continuation de la dictature précédente. Lorsqu’on fit une « transition », ce fut une opération cosmétique qui consista à faire semblant de tout changer pour ne rien changer du tout. Les pirates d’alors continuent d’être au pouvoir aujourd’hui. C’est ça la démocratie espagnole!

      • 22 janvier 2018 à 22 h 07 min
        Permalink

        Surtout ne faites aucune auto-critique. Tout est là faute de Madrid. Et l’Espagne est une sombre dictature que personne ne voit, à par vous (au pluriel). Vous êtes sur la bonne voie.

    • 23 janvier 2018 à 1 h 19 min
      Permalink

      Alors là.
      C est le paroxisme du bonheur!

    • 23 janvier 2018 à 2 h 37 min
      Permalink

      oh lala la vache … la démocratie espagnole, c’est elle très vert, n’es pas?. Je suis sûr que si suivez ce chemin, plutôt tôt que tard, elle finira par aller, du vert à pourrir sans avoir mûri.
        Bonne nuit et bon proue!!

    • 25 janvier 2018 à 11 h 11 min
      Permalink

      Oui, Juan. Vous avez raison : l’espagne est une démocratie et moi aussi, je suis Angelina Jolie…

  • 22 janvier 2018 à 0 h 25 min
    Permalink

    Intéressante analyse!

    • 22 janvier 2018 à 13 h 56 min
      Permalink

      Merci….

  • 22 janvier 2018 à 10 h 31 min
    Permalink

    Comment faire pour éviter ce genre de caricatures ou l’on nous explique que les espagnols sont comme ci et les catalans comme ça. Depuis de nombreux siècles la Catalogne fait partie de l’Espagne et elle a bénéficié de l’apport migratoire de toutes les régions d’Espagne. Même si, à tort, on avait pu penser qu’il y avait 2 peuples différents, il y a belle lurette que le mélange a eu lieu.
    S’il y a réellement un facteur d’unité en Catalogne c’est la langue. Mais l’auteur de l’article qui rappelle à juste titre que le catalan était interdit durant le franquisme, se garde bien de dire qu’aujourd’hui, pour le castillan bénéficie de 3 heures d’enseignement par semaine, et est donc mis au rang de langue étrangère. Et si vous voulez que votre enfant apprenne à bien parler le castillan en sus du catalan vous n’avez que le recours aux écoles privées.
    Bref imaginer que les gentils catalans sont opprimés par les méchants espagnols relève de la plus pure caricature, mais la caricature est parfois drôle, ici elle est sinistre.
    S’il y a une voie de sortie c’est de privilégier ce qui unit à ce qui divise.

    • 22 janvier 2018 à 11 h 43 min
      Permalink

      Vous n,importe quoi…. des mensonges, que des mensonges …
      La vérité est que Madrid a toujours voulu nous écraser….. et cela toujours …
      Un catalan est méprisé quand il n,est pas chez lui, aussi bien aujourd’hui,hui que ans en arrière, que 300 ans en arrière ….
      Nous en avons assez… et essayer de vous informer un peu mieux, avant de dire des mensonges ignominieuses

    • 22 janvier 2018 à 14 h 12 min
      Permalink

      Ce que ne dit pas « Levy », c’est que les élèves Catalans trilingues, obtiennent de meilleures notes dans toutes les spécialités mais spécialement en langues, que les élèves d’autres endroits monolingues d’Espagne.
      Pour ce qui est de la caricature que vous dénoncez, c’est vous qui la faites. L’auteur fait une description très proche de la réalité.
      Et pour privilégier ce qui unit, il faut parler et négocier, non promouvoir des coups d’état!

      • 23 janvier 2018 à 10 h 01 min
        Permalink

        @Albert
        C’est faux! Absolument faux! Le juge Pérez de los Cobos qui avait très adroitement été pressenti par le gouvernement de Madrid pour être juge à CEDH n’a pas été élu car il est précisément plurilingue!
        Il parle parfaitement la langue de son frère (Diego Pérez de los Cobos Orihuel) qui a dirigé la répression policière du 1 Octobre (et volontaire aux côtés de Tejero lors du coup d’état de 1981), la langue du Parti Populaire dont il a été le l’homme de main en étant président du Tribunal Constitutionnel espagnol et la langue de son papa (candidat du parti d’influence néo nazie « Fuerza Nueva » au Congres des Députés).

    • 22 janvier 2018 à 14 h 18 min
      Permalink

      Comment éviter?
      En traitant les gens différents avec respect et comme égaux à soi même. En acceptant le dialogue. Ce que font d’autres pays d’Europe (Belgique, Suisse, Hollande). L’Espagne n’est jamais parvenue a traiter ses différentes régions autonaumes autrement que comme s’il s’agissait de vassaux…
      En suisse, les francophones font quelques heures d’allemand par semaine (entre 2 et 4). Pourtant les suisses alémaniques n’appellent pas ça de la stigmatisation ou de la déculturation. Et cela n’empêche pas chacun de parler sa langue en affaires ou en politique.
      En revanche, le catalan est enseigné à l’école en catalogne comme l’espagnol. En quelle langue enseigne-t-on les maths, la geographie, la physique, les sciences en catalogne? De plus, l’espagnol est omniprésent dans tous les médias et les supports médiatiques. A tel point que les catalans sont parfaitement bilingues. Est-ce le cas des representants du gouvernement de Madrid?
      On a jamais vu un catalan s’offusquer de quelqu’un qui lui parle en espagnol, par contre le contraire….
      Il n’y a pas de ségrégation linguistique en catalogne. Cela fait partie de l’intox de Madrid.
      Encore un truc: si je veux que mes enfants soient scolarisés en allemand, je vais aussi les mettre dans une école privée.
      G.L.

      • 22 janvier 2018 à 22 h 16 min
        Permalink

        Votre article, M. Lafleche, ainsi que vos réponses à certains commentaires maladroits et même mensongers démontrent un niveau extraordinaire de compréhension de la situation catalane. Il est malheureusement rare en Europe de trouver des personnes qui prennent le mal de se renseigner et d’essayer de comprendre. En fait, je crois que si les européens comprennaient vraiment ce qui se passe à Madrid, la pourriture du gouvernement, le manque de séparation entre le pouvoir judiciaire et la politique, et enfin ce Franco qui n’est toujours pas mort, l’Espagne serait virée de l’Europe. Vous, par contre, vous avez bien compris.
        Je tiens à vous remercier pour votre perspicacité et votre honnêteté. J’en ai les larmes aux yeux.

        • 23 janvier 2018 à 10 h 02 min
          Permalink

          @Lidia
          Merci

      • 23 janvier 2018 à 1 h 31 min
        Permalink

        Pardon??
        Ouh la.. un tour dans les écoles en catalogne s impose!!!
        3 heures lectives de castillan. 3 heures lectives de catalans.
        Eh oui!
        L Espagne fait sa loi.
        Langue maternelle catalan
        Langue officielle castillan.
        Même obligation, en Catalogne, de savoir le catalan et le castillan.
        Pour les Catalans, ça ne pose AUCUN problème. Nous sommes bilingues. Effrontément bilingues, si tu vois ce que je veux dire!
        J’ ai cru comprendre que ce n est pas le cas de tout le monde..
        Car ça, ce serait vivre dans un monde parfait, n est ce pas??

        • 25 janvier 2018 à 14 h 28 min
          Permalink

          Très intéressante intervention de m. Bera qu’il vaut la peine de mettre en évidence: les élèves qui parlent habituellement en Catalan et qui doivent apprendre le Castillan ne se sont jamais plaint. L’inverse est très loin d’être vrai…

    • 23 janvier 2018 à 9 h 05 min
      Permalink

      C’est faux. Il y a autant d’heures de castillan comme de catalan.

      • 29 janvier 2018 à 21 h 59 min
        Permalink

        Menteur!!!
        Mēme pas 3 heures d’ espagnol par semaine!!! Les enfants catalans parlent très mal l ‘ espagnol…lavage de cerveau dès les premières années de scolarité…
        On traite l’ espagnol comme une langue étrangère.
        Quel pays tolérerait cela?
        La Catalogne c’ este L’ ESPAGNE, et vous Laflèche un journaliste , sans peine ni gloire, mal informé,qui doit se contener d,,’ écrire dans un petit magazine independantiste.
        Vous avez eu votre minute de gloire, avec la dizaines d’ indépendants qui vous lit…
        Un journaliste se doit à la verité, ne l’ oubliez pas!!!

  • 22 janvier 2018 à 11 h 22 min
    Permalink

    An article with all the clichés one can imagine, to demonstrate the rightness of one part, Catalonia and the maliciousness of the other, Spain. Over simplifying the past to obtain political results in the present is not a good practice anyway.

    • 22 janvier 2018 à 14 h 21 min
      Permalink

      Fair remark for an article unfairly written purpose….
      Thx for reading
      G.L.

  • 22 janvier 2018 à 13 h 16 min
    Permalink

    Cet article est excellent toutefois il aurait dû nuancer ce qu’il faut entendre par peuple catalan et par peuple espagnol. Ce que définit M. Laflèche c’est un état, un système qui a ses origines anthropologiques certes mais aussi économiques, sociales et culturelles. Il y a une énorme vérité : la Catalogne a réalisé sa révolution bourgeoise, l’Espagne non. Je suis catalan et j’ai dû voyager beaucoup en Castille surtout et je m’y suis senti étranger, différent de la même façon qu’ils me le faisait sentir. La société catalane est beaucoup plus ouverte, c’est ce qui explique sa capacité historique d’intégration c’est pourquoi il est faux de parler de peuple catalan comme d’un peuple homogène ethniquement mais il est aussi vrai que l’état espagnol de tout temps a créé une certaine animosité frôlant la racisme (alors que l’on ne peut pas parler de race catalane, encore moins qu’espagnole puisqu’il s’agit d’un peuple plus mélangé). Oui, il est vrai que les espagnols n’aiment pas en règle générale les catalans. Récemment un haut fonctionnaire de l’état français devant aller souvent en Espagne me demandait « Pourquoi ils vous détestent à ce point ? C’est de la véritable haine qu’ils ont envers vous ! » Heureusement tous les espagnols ne sont pas comme ça mais un grand nombre l’est du fait de l’ignorance, de cette manipulation dont l’auteur de l’article parle. Moi comme beaucoup de catalans, nous avons compris que nous n’avons plus d’avenir en Espagne et que l’état espagnol ne nous respectera pas de si tôt. Ce qui se passe en Catalogne c’est un phénomène des ras le bol. Il s’agit de pays qui ont pris de voies différentes et se sont terriblement distanciés depuis une vingtaine d’années. Ils ne se comprennent plus. Il ne nous reste donc plus qu’à partir. C’est tout aussi simple.

    • 23 janvier 2018 à 1 h 31 min
      Permalink

      Així és.

  • 22 janvier 2018 à 13 h 23 min
    Permalink

    L’auteur a vu juste et a mit le doigt dans la plaie. Il n’y a qu’à lire les commentaires des « espagnols » indignés, outrés de lire des vérités et qui leur font l’effet de gifles fort méritées. Avec leurs crânes bourrés depuis des décennies par toute sorte de préjugés contre les catalans grâce à leur classe politique, assoiffée de votes nationaux et qui ne lésinent pas à l’heure d’en faire des boucs émissaires, des têtes de turcs, pour gagner les élections, pour détourner les regards et cacher leur scandaleuse corruption et faire avaler la continuation du régime franquiste, déguisé en démocracie véreuse « à la turque », sans oublier l’impunité des grandes familles liées à Franco qui tiennent toujours le haut du pavé dans toutes les institutions de l’état, qu’ils soient ministres, députés, militaires, évêques, policiers, journalistes ou juges, oú la séparation des pouvoirs n’est qu’une blague de mauvais goût, oú les aristocrates s’empochent le gros des aides de l’UE avec leurs grandes propriétés andalouses. L’Espagne se cache, depuis 40 ans, derrière un mirage démocratique oú rien a changé en profondeur, oú rien n’a été nettoyé, léssivé ni purgé depuis 1975. Les criminels du franquisme continuent à vivre dans une impunité effarante malgré les ordres judiciaires internationales contre eux. Qu’à ce stade de l’an 2018 le roi continue toujours a protéger la famille Franco, intouchable, la comblant de titres de noblesse exempt d’impôts, que ses sujets aient donné une publicité indécente aux funérailles de la fille du dictateur, qu’ils aient crié « A por ellos! » (allez contre eux!) aux corps de la police nationale et de la Garde-Civile (corps policier militaire), destinés en Catalogne pour taper sur la gueule de ces salopards de catalans qui voulaient voter pacifiquement, et qu’ils applaudissent l’application démesurée d’une véritable inquisition contre tout ce qui sent le catalan, par un gouvernement dont le premier ministre et son parti (cité par un juge comme une véritable organisation criminelle), ainsi que ses alliés qui ont pillé littéralement les fonds publics, donne une bien triste image d’un pays qui a toujours tendance à se replier orgueilleusement sur lui-même, a collectionner des dénonciations provenantes de Bruxelles, a bafouer les droits humains dans les commissariats de police, a torturer, a serrer les rangs derrière un drapeau qui cache sa misère morale et l’appauvrissement de ses gens, si enclins à souffrir tous les maux et incapables de défendre leurs droits, de plus en plus raccourcis, de formuler un projet national comme le catalan qui fait figure de « peuple juif » pour eux, qui est la cible de leurs sarcasmes, de leur haine, de leur brutalité et de leur jalousie malsaine, parce qu’ils sont différents, parce qu’ils pensent autrement et parce qu’ils ont (les catalans) abandonné la vieille idée d’aider une Espagne à renaître dans la modernité et la prospérité, à se défaire du corset ancien-régime, en constatant qu’elle ne veut rien changer et encore moins de la main de la Catalogne, car pour eux, la Catalogne, ce sera toujours cette terre conquise dont il faut user et abuser comme une colonie, comme une poule aux oeufs d’or, quitte à la tuer et crever de faim demain. C’est ça l’esprit castillan « Antes partida que doblada » (Mieux vaut cassée que pliée). Et bien soit, qu’elle se casse!

    • 23 janvier 2018 à 1 h 32 min
      Permalink

      Clavada!

    • 25 janvier 2018 à 21 h 45 min
      Permalink

      Parfait! Très bon et juste ton commentaire!  » justa la fusta » com on dit en Catalogne!

  • 22 janvier 2018 à 18 h 14 min
    Permalink

    Très bonne article, très bons commentaires sauf les quelques insertions habituelles de haines rances émanant des mêmes nostalgiques de l’inquisition et du franquisme. je vis à Bcn depuis des décénies et m’identifie pleinement à ces analyses

    • 22 janvier 2018 à 20 h 05 min
      Permalink

      J’ai exactement le même sentiment que celui de M. Cussonet. Je me suis inscrit sur le site à cause de cet article de M. Laflèche. Je lis avec plaisir quelques très bonnes interventions aussi. On n’évite pas les réactions haineuses, le sujet est grave. A qui la faute? Objectivement et à tête froide:
      – un policier aboyant à un enfant « Parle-moi en une langue civilisée! »
      – sauter à pieds joints sur une femme par terre parce qu’elle attendait à voter
      – emprisonner et garder en détention des élus qui ont exprimé un opinion politique et n’ont tué personne (si cela se produit ailleurs, on s’indigne vertueusement)
      – faire enlever un foulard ou un pull jaune
      – etc….
      Objectivement : est-ce normal???
      Je précise que je ne suis ni catalan, ni espagnol.
      J’observe depuis ici ce qui se passe en Catalogne.
      Personne n’est parfait, les deux parties ont fait des fautes. Mais si les Catalans ont fait preuve de naiveté parfois, leur aspirations sont nobles et leur comportement exemplaire. Avec un partenaire correcte, ils auront pu discuter normalement. Le comportement du gouvernement espagnol actuel est scandaleux et fait tort à l’Espagne et aux Espagnoles.

      • 22 janvier 2018 à 20 h 18 min
        Permalink

        Vous ne connaissez peut-être pas ce site. N’hésitez pas à lire notamment l’article intitulé « FOCUS SUR LA CATALOGNE » que vous pourrez trouver très facilement avec la loupe de recherche. En tapant de même Catalogne, vous pourrez constater que nous sommes ici actifs en faveur de la cause indépendante depuis la naissance et la création de L’1Dex. Merci de votre confiance.

      • 22 janvier 2018 à 22 h 10 min
        Permalink

        « un policier aboyant à un enfant: Parle-moi en une langue civilisée!  »… de quoi parlez-vous ?

        • 23 janvier 2018 à 10 h 07 min
          Permalink

          @Juan
          « Hablame cristiano, polaco! »
          La mémoire vous revient?

      • 22 janvier 2018 à 22 h 12 min
        Permalink

        « emprisonner et garder en détention des élus qui ont exprimé un opinion politique et n’ont tué personne». Monter un référendum illégal avec des millions d’argent public, puis déclarer l’indépendance au Parlement un mois plus tard, pour vous, c’est simplement « exprimer une opinion politique » ? Incroyable.

        • 23 janvier 2018 à 10 h 10 min
          Permalink

          @Juan
          Référendum illégal = lavage de cerveau. Vous avez que ce référendum était légal, alors pourquoi mentez vous?
          Comment appelez-vous mettre en prison préventive des élus politiques qui sont privés de leur libertés en raison du risque de récidive dans leur action politique?

        • 23 janvier 2018 à 17 h 19 min
          Permalink

          Juan, vous n’avez rien dit sur le foulard (ou pull) jaune!

          Je vous recommande la lecture de Jean Guéhenno, Journal des années noires (1940-1944). Dans Paris occupé, il a été interdit de porter des foulards ou autres vêtements rouge-blanc-bleu… Mais l’esprit de résistance est increvable: les gens portaient un pull rouge, sur une chemise blanche et avec un pantalon bleu…!

        • 25 janvier 2018 à 14 h 50 min
          Permalink

          Référendum illégal = consigne orchestrées depuis la Moncloaca. On répète cela 100 fois et, comme aurait dit Goebbels, ça devient vrai..
          Il est très amusant de voir que le référendum est « il·légal » et qu’on le poursuit par terre, air et mer cependant que le vol, la manipulation de la justice, la corruption, les douzaines de dénonces contre l’état espagnol, ça, c’est pas illégal, non? Voler à pleines mains dans les impôts des citoyens, c’est le fin du fin de la légalité, je suppose. Dépenser TOUS les fonds de réserve des pensions pour payer la dette, c’est de la pure légalité. Augmenter le budget militaire sans passer par le sénat et congeler les pensions, ça c’est le pied d’acier de la légalité. Mentir en session judiciaire, ça aussi c’est légal…
          J’observe, sans surprise, je dois le reconnaître, que les mots ne contiennent pas le même message selon qui les émet.
          Le référendum s’est fait avec l’argent des gens, vous le savez bien vous qui êtes mesquinement à l’affût de toutes les dénonces judiciaires possibles et qui n’avez rien trouvé dans ce sens dans les comptes du gouvernement catalan.
          Je vois que votre sens de la justice marche à deux vitesse: une pour les « méchants Catalans, chanteurs, marionnettistes et autres populistes [vous n’avez encore rien dit de Venezuela, ce n’est plus à la mode dans les rangs phalangistes?] et une autre pour les bons espagnols qui savent se draper avec enthousiasme du drapeau espagnol, chanter un hymne qui n’a pas de texte et regarder ailleurs quand on lime leurs droits ou quand on leur fauche leur argent.

      • 23 janvier 2018 à 1 h 33 min
        Permalink

        Clavada!

    • 23 janvier 2018 à 1 h 33 min
      Permalink

      Et moi…

  • 22 janvier 2018 à 19 h 37 min
    Permalink

    Tabarnia est un mot qui vient d’un forum qui parle de voitures. Vous voyez le niveau…

  • 22 janvier 2018 à 21 h 43 min
    Permalink

    Muchas gracias al articulista y a este periódico que le ha publicado el artículo.
    Excelente artículo, clarividente, veraz, no contaminado y valiente.
    Muchas gracias de nuevo.

    • 23 janvier 2018 à 10 h 10 min
      Permalink

      @Helen
      Merci

    • 24 janvier 2018 à 23 h 38 min
      Permalink

      Comparto al 100% tu opinión Helen. Gracias Monsieur Laflèche.

  • 22 janvier 2018 à 23 h 06 min
    Permalink

    Bonsoir,

    Excellente analyse

    On en vie, ici, le jour au jour, très exactement les faits circonstanciels que vous decrivez, et on en devient malade aussi, c’est pourquoi c’est devenu si important d’ailleurs de couper les liens avec la soumission et avec l’être pervers à son origine.

    Malheureusement, et plein d’eux ne se’n rendent pas compte, cette perversion soumet aussi tous ceux qui croient au pouvoir répressif. Ce ne sont pas donc les majorités, mais aussi les minorités qui soffrent du jougue neofranquiste du XXI, en Catalogne comme dans en Espagne.

    En fait, la discussion est (aussi presque) très simple: l’indépéndence aujourd’hui c’est le moindre des malheurs (der klenere Übel) du fait que le franquisme (dictature parlamentaire, Las Cortes), en habit de moderne democratie (monarchie constituente sur des piliers autoritaires) corrupte et moribonde, prefère survivre sur les cadavres des autres que reconnâitre sa mort et (au moins par dignité vers ses victimes) s’enterrer elle-même.

    Je ne discute ou partage plus avec des gens sur l’indépéndence en avant, pas même besoin. Les parties de gauche ‘fédéralistes’ (ignonimie et paradoxe:) comment peut Podemos défendre son programme dans une hierarchie si puissante et bourgoise comme une monarchie?? – Je prefère donc d’abord parler avec les gens sur les besoins de changement du système. Helàs! Et voilà le problème: « mais on est bien ici et là, je ne veux rien changer, moi! » (si on a du boulot: 1150€ nett x 40-45h hebdo, 40-45% revenus/location, horaires infernales 9-13, 15-19 + 2heures voyage, etc.).
    …….

    Merci de verser votre regard sur notre situation. Vous êtes le bienvenue chez moi, si est.ce qu’il y a des ‘chez-moi’ à quelq’un (« casa meva és casa vostra, si és que hi ha cases d’algú »). Un plaisir de vous relire et confronter des pensées avec vous, en coïncidence ou non! (et tant mieux alors, ça veut dire que j’ai des choses à apprendre encore…).

    Bernat

    • 23 janvier 2018 à 10 h 18 min
      Permalink

      @Bernat
      Merci. Je suis d’accord avec vous que le projet social de l’indépendantisme ne se voit pas assez. Il est couvert par le cri des gens qui réclament l’indépendance et le droit de demander l’indépendance. Mais il est vrai, que sous-jacent qu’il y a un projet social qui trouve ses racines dans la culture catalane. Et c’est à mon avis ce projet social dont il faut parler partout.
      EN d’autres termes, il faut cesser de crier « nous voilons un avion! », à présent il faut se battre pour « on veut aller à New York! ».
      Je ne sais pas si je m’explique….

  • 23 janvier 2018 à 13 h 14 min
    Permalink

    Bravo pour cet article.
    À partager sans modération !

  • 23 janvier 2018 à 14 h 44 min
    Permalink

    Noia, perdona però no has entès res de res, vius en un estat dictatorial, on les autonomies sobren, sinó a que ve que totes les lleis socials aprovades per el parlament català és revocat per el govern espanyol, no noia no, així no podem viure, per favor queda’t amb la teva Espanya i deixa’ns ala catalans viure en pau i independents, que som el suficientment adults per no haver de dependre de l’estat més corrupte d’Europa, vergonya hauries de tenir de defensar un estat tant poc democratic que pega als seus ciutadans per pensar diferent. Visca Catalunya lliure.

  • 23 janvier 2018 à 20 h 16 min
    Permalink

    Voyez seulement les commentaires aggresifs – guerriers – et ceux raisonnés et raisonnables . . . . vous découvrez bientôt qui est pour et qui est contre . . .
    Attention !!! Plus tôt ou plus tard le PP tombera. Ciudadanos – créé en Catalogne par des anticatalans recentralisateurs – se prévoit capable de les battre dans un futur proche . . . ., et ce sera beaucoup pire pour la Catalogne. . . . . Cher M. Laflèche, proposez-nous une solution !!!!

  • 23 janvier 2018 à 23 h 12 min
    Permalink

    Good article, especially for the ability to create such a discussion. Marie, 2 million spent to brainwash people is something completely wrong. My grandmother’s brother died in prison in the 1930s when he was 29, he was a Catalan nationalist giving support to Francesc Macià, later President of Generalitat of Catalonia, and President Puigdemont was not yet born. Manipulation comes from Rajoy’s government. And about languages, neither Rajoy nor Aznar or Franco can or could speak English. How can you rule a country in Europe in such a way? Rajoy had time to learn it, it took him time to fulfill his desire to become president. My 2 daughters are and speak the Catalan language. However, they have a prefect command of Spanish and make no mistakes when writing since they are bilingual, just like me and my husband. We all read, speak and write in English and can speak and read French and even some Italian apart from developing our own and different jobs. Mediterranean people are OPEN. Catalan people, besides, don’t have Toreros, Tapas, Flamenco Fiestas, Senoritas or Siestas. Yes, we are different, but not so stupid so as to be manipulated to have our beliefs changed. Our beliefs are deeply rooted in HISTORY and in our own Culture which is transmitted along with friends and family feelings. Maybe who has spent a greater amount of Money in the last months IS the Spanish government in order to enhance hatred against Catalans. Hatred, envy and a great desire to humiliate us, somtheing which has existed for quite a few centuries. Luckily, we have met great people from and in different parts of Spain who respect us… it would be interesting data to know the percentage of people like them in Spain who are in the shadow and not brainwashed by PP, PSOE and Ciudadanos.

  • 24 janvier 2018 à 8 h 38 min
    Permalink

    Marie? O Maria?
    Se te ve el » plumero  » ni q lo digas en frances tu discursito es « ciudadanos » 100%

  • 24 janvier 2018 à 12 h 41 min
    Permalink

    merci de nous offrir une voix critique face au silence européen qui essaye de faire semblant que c’est une affaire domestique, quand il s’agit d’une question de democracie européenne qui devrait être ressolue par la voie politique.

    Le gouvernement espagnol n’arrête pas de lancer des menaces fisiques et judiciaires, avec sonpropre systeme legal, mais n’ose pas le contraster aux systèmes belge ou danois, car il est corrumpu, et il n’y a pas de separation de pouvoirs, factiques ni executifs.

    La force de la parole, au XXIÈME siècle, devrait être recconue par une Europe dite democratique, libre, fraternelle ou egalitaire.

  • 24 janvier 2018 à 12 h 56 min
    Permalink

    Félicitations pour l’article !
    Je pense qu’il est nécessaire de récupérer les regards de fond, comme cet article, pour comprendre ce qui se passe dans l’État Espagnol.

  • 24 janvier 2018 à 14 h 08 min
    Permalink

    Très bon article de Mr. Laflèche, et bien documenté.

  • 24 janvier 2018 à 15 h 56 min
    Permalink

    Cher monsieur,
    Je veux vous remercier par votre article, qui m’ ha fait du bien!!
    Je suis catalane, independantiste, et je souhaite, au nom de mes aïeuls, mes parents qui ont du souffrir la post-guerre civile et la repression à la suite,et pour l’avenir de mes enfants et petits-enfants, que la Catalogne devienne un pays libre, une république democratique loin d’une Espagne que nous empêche d’être nous-mêmes.
    C’est vraiment émouvant cet article; il nous fait justice. Comme une autre lectrice,
    je suis aussi aux larmes!
    Merci beaucoup!!

  • 24 janvier 2018 à 16 h 30 min
    Permalink

    C’est très simple, c’est une question de démocratie, rien de plus. Nous sommes une nation antique de l’Europe, avec notre langue, culture, forme d’être, etc…et nous voulons voter, c’est possible? oui dans une démocratie, pas a l’Espagne de Franco, pas a l’Espagne.
    C’est simple, très simple…

  • 24 janvier 2018 à 18 h 34 min
    Permalink

    Les espagnols sont si habitués à mentir qu’ils arrivent à croire ses propes mensonges…ils sont pleins de rage et la rage ne porte nulle part…!

  • 24 janvier 2018 à 19 h 32 min
    Permalink

    Merci pour votre excellent article.

  • 24 janvier 2018 à 21 h 29 min
    Permalink

    Merci por cette fantàstique analyse. Je vois plusieurs réponses (qui parlent de Tabarnia etc) qui ne font que confirmer la vérité de votre écrit. Merci beaucoup. Évidemment il y a erreurs aussi du côté catalan, mais l attitude du gouvernement de Madrid est exactement décrit…. volonté d aniquilation et humiliation. Merci

  • 25 janvier 2018 à 1 h 13 min
    Permalink

    M. Gabriel Lafleche.
    Je suis impressionné par sa capacité a analyser l´origine et la base du conflit entre l´espagne et la Catalogne. Je partage sa vision.
    L´Europe…la grande dame pseudodémocrate…un club économique privé qui a perdu sa dignité contre la Catalogne et les Catalans.
    Je se très bien qu´un jour nous serons une nation libre et que l´espagne s´effondrera bientôt couverte de sa propre misère…elle creuse sa propre tombe.
    Jusqu´à présent, j´espère continuer a lire avec beaucoup d´intérêt.

  • 25 janvier 2018 à 6 h 47 min
    Permalink

    La premiêre part de votre article c’ est vrai, mais tout ça…( Tavarnia ) c’ est faux , l’ histoire est avec l’ independentisme, Catalunya , ha eté toujous oprimé, aussi pour France … Ça finirà au futur proche , les catalans ont dit: c’est finí, il hi ha des gents qui ne partagent ça, seron respectés,on voy et vot Dans nostre parlament, en Català ou en Espanyol, ça n’ importe las icy, mais democratiquement jamais arreteron ce qui veullent 2 milions de Catalans qui són plus et plus chaque jour, front le mal gouvernement du Roy , Rajoy et de la loy spagnole. Je vous profe de Lire plus, avant d’ ecrire tel façon d’ article, la verité serà toujous respectés. Bonne chance en France.

  • 25 janvier 2018 à 6 h 49 min
    Permalink

    Je pense que cet article est bien et j’ai aussi besoin de parler d’histoire culturelle, nationaliste et longtemps indépendante de l’Occitania, que les Français ne connaissent nullement comme « midi », ils se battent aussi pour son indépendance depuis sa fondation, et Il lui a refusé des droits fondamentaux tels que la reconnaissance de sa langue et l’autodétermination, son propre pays

  • 25 janvier 2018 à 6 h 54 min
    Permalink

    Ne pas avoir deux poids deux mesures et parler de notre Occitania, que dans de nombreux moments il y avait des marches en faveur de l’indépendance de l’Occitania à Barcelone

  • 25 janvier 2018 à 8 h 34 min
    Permalink

    Actualment pour l’espagne la Catalogne c’est l’enemi, c’est vraiment une guerre pour eux. Notre grand erreur a eté de penser que aux XXI siecle tout ça que vous racontez dans l’article c’est le passé, c’est la realité aujour d’hui de l’espagne: seulement il faut lire les declaraction des politicians, de la presse de madrid et meme les judgements de la justice.

  • 25 janvier 2018 à 8 h 43 min
    Permalink

    Excel·lent portrait! Vous décrivez avec clairevoyance et exactidude ce qui nous arrive à ce moment.

  • 25 janvier 2018 à 10 h 49 min
    Permalink

    Merci pour cet article. C’est recomfortant de savoir que’il y a ceux qui voient la verité. La chose qui me rend plus triste et qui me fait sentir le plus afixié dans ce situation est des fake news de la presse. C’est com si les espagnols vivaient dans une realité parallèle, Espagne aujourdhui est comme le « Show de Truman ».

  • 25 janvier 2018 à 11 h 11 min
    Permalink

    Monsieur Laflèche, qu’est-ce qui vous autorise à écrire « Les Catalans sont attachés à l’idée de république au moins autant que les Espagnols sont attachés à celle de la dictature. » ? Qu’est-ce qui vous autorise à insulter mes grands-parents qui ont dû fuir leur pays parce qu’ils étaient « attachés à l’idée de République » ? Qu’est-ce qui vous autorise à insulter tous ces Espagnols qui ont payé très cher leur attachement à l’idée de République ?
    Ma famille est composée d’ Espagnols et de Catalans qui se respectent et qui s’aiment.
    Que Rajoy, son parti et son gouvernement soient un problème pour l’Espagne toute entière c’est une chose mais vous n’êtes pas autorisé Monsieur Laflèche à faire l’amalgame entre un peuple tout entier et un dirigeant politique élu pour le temps d’un mandat. Ne vous trompez pas de cible.

    • 26 janvier 2018 à 20 h 28 min
      Permalink

      Nathalie, tu as bien raison, mais en partie seulement,… Je ne crois pas que Monsieur Laflèche a « décidé d’insulter » qui que ce soit en écrivant son article, en ayant fait malgré tout, je suppose pas mal de recherches et ayant aussi des contacts qui lui permettent de se faire une idée de ce qui se passe hier et aujourd’hui même en Catalogne… d’autre part il ne s’agit pas d’une thèse doctorale de sa part.
      Peut-être que pour être un peu plus constructive, au lieu de l’attaquer avec … »qui vous autorise à insulter mes grands-parents »… tu aurais pu expliquer pour nous tous, lecteurs, en quoi consistent les passages de frontières clandestins au Perthus, à la Vajol, et autres endroits, etc… la fuite pour sauver sa peau et celle de sa famille et l’exil infâme subit par tous les opposants vivant en cette triste Espagne bafouée, trainée dans la boue grâce au régime abject imposé de Franco et ses tristes acolytes, lèche-culs avides de prébendes et rapines…
      Peut-être ce serait aussi intéressant parler de ceux qui en nom d’une République ou de l’anarchisme, etc… Tuaient les moines et moinesses et les curés… boutaient le feu aux couvents ainsi qu’aux églises… tout en volant les objets d’or et d’argent, etc…
      Je crois qu’il faut tout expliquer, en détails et même ceux qui peuvent nous gêner!
      Je viens d’une famille qui a dû fuir la France et qui s’établissait en Suisse en 1432, suite aux convulsions dinastico-politico-religieuses qui secouaient l’Europe à cette époque…. L’histoire, toujours l’histoire… (Dans le monde digital d’aujourd’hui on parle d’hémérothèques!…)
      En fin de compte, toutes les persécutions, d’oú qu’elles viennent sont le produit de l’intolérance, de la vengeance, de la haine, de l’envie, de la rapine, etc.

      • 30 janvier 2018 à 10 h 22 min
        Permalink

        Monsieur Chappuis,
        La phrase de Monsieur Laflèche : « Les Catalans sont attachés à l’idée de république au moins autant que les Espagnols sont attachés à celle de la dictature. » est très explicite, très agressive et pas du tout « constructive ». Mes grands-parents ont suffisamment souffert de leur déracinement pour que je ne tolère pas du tout ce genre de calomnies.

  • 25 janvier 2018 à 12 h 30 min
    Permalink

    https://1dex.ch/author/redaction-1dex/ , Vous avez oublié un détail non négligeable: en Catalogne cohabitent l' »hereu » (premier enfant mâle) et la « pubilla » (premier enfant femelle), mettant en pied d’égalité fils et filles. En effet, l’héritage revenait au premier enfant né du couple quel qu’il soit son sexe. De là un certain nombre de femmes exceptionnelles que la Catalogne a eues (http://materials.accat.cat/revista_2/rev2_rec3_visfem_trab-rib.htm#Dos).
    Et de là aussi la combativité, la détermination et l’industrie des petites femmes du peuple.

  • 25 janvier 2018 à 13 h 24 min
    Permalink

    LA CANCIÓN DEL VASO Y EL PLATO

    « Un vaso es un vaso.
    Cataluña es Cataluña.

    Un plato es un plato.
    España es España.

    Un vaso no es un plato.
    Cataluña no es España. »

    (Bonito aforismo en verso, del libro « Aforismos escogidos », escrito por el poeta M. Rajoy)

    (Nos referimos a M. Rajoy de Mariano Rajoy, la inteligencia hecha persona, el espejo de todo español de bien. Y no a M. Rajoy de M. Misterio Rajoy, que aparece escrito en extraños papeles, que carecen de existencia, por supuesto.)

  • 25 janvier 2018 à 13 h 34 min
    Permalink

    A Marie, (21.01.18, 20:03)
    152/5000
    Parce que vous dites des mensonges. Vous méprisez qui vous lit. Vous essayez d’ignorer vos lecteurs. Vous êtes un authentique espagnol, qui décrit Gabriel Lafleche …..

  • 25 janvier 2018 à 15 h 01 min
    Permalink

    A 65 berges, celà fait plus de 30 ans que je vis en Catalogne et quelques 15 ans que j’ai aussi acqui la nacionalité espagnole. je suis responsable de la bibliothèque de mon village, j’enseigne les langues, fait du renfort en matières scolaires pour les jeunes étudiants, etc. et je tiens à dire que:

    Très bon article qui résume très bien les relations « ancestrales » entre l’Espagne des Conquistadores, persécutrice autant des Juifs que des Maures et la Catalogne d’aujourd’hui. Cette Espagne qui s’était lancée au pillage sans pitié de « terres vierges » mais peuplées et riches en or, argent, cuivre, épices, esclaves, etc. Comme d’ailleurs toutes les puissances européenes d’alors…
    C’est sur cette base que toute l’Europe s’est formée et sustantée. Mais que reste-t’il de cette richesse en Espagne qui seulement a su la dilapider entre les délires de ses rois, reines et ses nobles, sans avoir jamais fait participer les peuples des Espagnes… Les Espagnes, si, car l’Espagne moderne centraliste, unique et grande est une invention moderne…
    L’Espagne a perdu toutes ses colonies l’une après l’autre et seules restent Ceuta et Melilla…. et Catalunya est sa dernière vache laitière (avec les Baléares, la communauté de Valencia, Pais Basque…), Catalunya que cette Espagne d’aucune manière ne la voudra laisser échapper. Autant pour la puissance économique qu’elle represente et surtout pour sa position estratégique à l’est de la péninsule…
    Ici on parle de position géo-économico-estratégique… etc.
    Pour concluire, ma famille, par mariage, en Espagne lors des « glorieuses années » de la dictadura franquiste a du entendre souvant la fameuse phrase « Parles-moi en chrétien »!
    Aujourd’hui la persecution ne cesse pas, au contraire, elle s’intensifie……..

  • 25 janvier 2018 à 15 h 06 min
    Permalink

    L’Espagne n’est pas encore une vraie nation. Elle en est très loin. Elle est actuellement un assemblage économique de provinces plus ou moins puissantes, toutes avec un héritage culturel différent, mais dont on peut simplifier les origines en 3 grandes tendances; L’héritage basque qui vient d’un mélange « Vascon-Aquitain » ouvert autant vers le Nord que le Sud mais qui a toujours su préserver sa culture, ( même s’ils il lui fallu quelquefois la défendre par la force ) … le Catalan, nourri de démocratie et pacifisme, issu des commerçants phéniciens, rois de la méditerranée durant des siècles, influents également à Valence et ouverts sur le monde et les cultures multiples,… et, grosso-modo, le reste de l’Espagne éduqué et instruit de la culture arabe, certes riche et flamboyante, mais aussi très égocentrique et basée sur la conquête, le pouvoir, l’orgueil et la force.
    Ce type de culture, constituée de valeurs primaires, démontre encore aujourd’hui, aux 4 coins du monde, que son manque d’ouverture, d’humanité et de tolérance la confine dans une attitude rétrograde, proche de ce qu’elle était déjà au moyen-âge.
    Pourtant, il est évident que l’intérêt de toutes ces populations réunies maintenant sous la bannière de la grande Espagne serait de former une grande nation, unie, intégrée et importante dans une Europe aujourd’hui absolument nécessaire à unifier elle-même pour faire face au développement des pays émergents et à la politique d’hégémonie développée par les états unis d’Amérique.
    La majorité des gens qui vivent sur le territoire de l’Espagne d’aujourd’hui le souhaite… y compris une majorité d’habitants de la Catalogne. Pour nous, français, fiers de notre identité nationale ( trop parfois ! ) et où tout est pourtant loin d’être parfait, il nous semble rétrograde et très triste que des cultures comme les cultures basques et catalanes se voient contraintes à se désolidariser d’une nation qui est aussi la leur depuis des siècles.
    En fait, le problème est assez simple pour Madrid et les espagnols de souche. Il suffirait que ses dirigeants oublient un peu leur génétique hormonée et leur orgueil mal placé, en prenant conscience que l’unité d’un pays ne peut se faire que si ceux qui tiennent le pouvoir par la force deviennent à la fois intelligents, humains et réellement démocrates. Aujourd’hui, on peut avoir de grands projets d’avenir si l’on dirige les réformes plus efficacement en obtenant la considération et le respect de la population, et, si possible, dans un pays multiculturel, de toutes la population et de toutes les cultures. Il faut pour cela à la fois de l’ambition, de la volonté, de la modestie et une vraie humanité. Il semble que le gouvernement actuel, en Espagne, manque terriblement des deux dernières qualités requises et que les pays européens démocratiques n’aient pas le courage de peser pour inciter Madrid à plus d’ouverture , de respect et de considération envers la pluralité culturelle de l’état … Alors, oui. Il faut bien se rendre à l’évidence, qu’aujourd’hui, après ce que nous venons de voir des événements récents en Catalogne et de la posture haineuse madrilène, l’émergence d’un état moderne, fort, uni, pacifiste et démocratique en Espagne, n’est malheureusement pas encore pour un avenir proche !

  • 25 janvier 2018 à 15 h 35 min
    Permalink

    ¿Encontrarán a Puigdemont en el maletero de un coche o en las cloacas del Parlament? ¿Veremos?. Bueno, ahora ya da igual, han sacado hoy el decreto ley por el cual el presidente que hemos elegido democráticamente, tiene prohibido ser el presidente. Y este decreto es el más democrático de los decretos ley que pueda haber, según Soraya. ¡Fantástico!, la próxima vez votaremos tod@s a Albiol o Arrimadas, de una puñetera vez habremos aprendido. Por favor, ¡hagamos unas nuevas elecciones democráticas! ¡Hagamos a Arrimadas presidenta! ¡Gracias, España!

    Pero que miserables y que ridículos. ¿Cuando se darán cuenta en el gobierno de España, que « Torrente » es una película de humor para reír, y no un guión de cómo llevar el gobierno de un estado?

    Y los españoles de a pie, ¿de verdad vais a aceptar sin rechistar todo esto?, ¿de verdad ya os va bien?, ¿de verdad sois también tod@s l@s españoles/as tan miserables?. No lo puedo creer…

    • 26 janvier 2018 à 15 h 22 min
      Permalink

      Todos los españoles lo dudo, pero una gran mayoría, desgraciadamente si Miguel. Lo sé desde que el miedo les paralizo haciendo de sus bocas la voz de del esclavo del totalitarismo por el cual votan .
      Se les puede hacer de todo, lo aceptaràn, son mucho de boca para chulear, pero cobardes para actuar y defender los intereses de sus familias y de sus tierras..
      Mais nous gagnerons! nous nous libérerons des cet Etat corrompu, vendu au plus payant, de sa monarchie imposé par Franco, nous nous libererons de leur esprit fasciste. Tôt ou tard…parce que nous, nous savons ce que nous ne voulons pas.

  • 25 janvier 2018 à 15 h 43 min
    Permalink

    Lo escribiré en español para que todo el mundo lo pueda leer!

    Es vergonzoso lo expuesto en este artículo!

    Lo suizos que hagan un poco de memoria de lo que hicieron en la Segunda Guerra Mundial con los judios! Y en la actualidad que los refugiados!
    O lo que paso durante la guerra de la ex Yugoslavia.

    Pero bueno que se puede esperar de un pseudo periodista que va de historiador!

    Las mentiras no por decirlas más veces se hacen realidad!

    Le pese a quien le pese nuestra historia es la que es y no se puede cambiar ni modificar. Pero por desgracia es lo que hacen en Catalunya!

    La menoría independentista ha conseguido que se vayan las empresas, la inestabilidad política y muchas más otras cosas.

    Hablemos de lo que valen los votos en unas elecciones. Claro eso no interesa vedad!!

    Pero bueno lo volveré a repetir que esperar de un articulo publicado aquí!

    Habláis de democracia y la gran mayoría no sabéis ni lo que es!

    • 25 janvier 2018 à 22 h 05 min
      Permalink

      Marcos, et contesto en català per què sembles tant erudit que ni en francais , nor in english und weniger auf deutsch…
      Si surts del teu poblet i dels mitjans carques i atrassats dels quals t’alimentes i si vens a viure a Catalunya i t’obres la ment, no cal que sigui a cops de destral, pot ser podries arribar a veure una altra Catalunya, la que és acollidora, oberta, multicultural, multilingua, etc…
      t’esperem

      … En français : Marcos, je te réponds en catalan parce que tu as l’air si érudit, que ni en français, nor in english und weniger auf deutsch …
      Si tu sorts de ton village et des médias vieux jeux et arriérés, de ceux qui te nourrissent et si tu viens habiter en Catalogne et que tu ouvres l’esprit, pas besoin que ce soit à coup de hache, tu pourrais voir une autre Catalogne, celle qui est accueillante, ouverte, multiculturelle, multilingue, etc …
      On t’attend!!!

      • 29 janvier 2018 à 13 h 26 min
        Permalink

        Eric, pobre, de vez en cuando con estos discursos os ridiculizais con la gente que de verdad a venido a Cataluña y al resto de España.
        Es la inestabilidad la que ha hecho que se fueran las empresas, en Cataluña se ha perseguido mucho más en los últimos 15 años al Español que al revés. Soy Catalan y Español, y a mi si me han bajado notas por escribir en castellano, e incluso profesores no contestarme por dirigirme a ellos en castellano.
        Por otro lado, ultraderecha?? No sabes lo que es la ultra derecha, si el partido más votado en Cataluña ha sido de derechas!
        Ha sido Cataluña la mayor manipuladora de informacion, corona catalanoaragonesa que se han sacado de la manga por poner un solo ejemplo.
        Es cansino vuestro discurso victimista.
        Presos politicos no hay, politicos presos si, y mas que deberian haber (no solo Catalanes, que aqui tengo para todos), etc.
        Este articulo no es mas que otra muestra de manipulacion y victimismo Catalan. Y esto te lo dice un Catalan. Que pasa con los 2,2 millones de catalanes que no queremos la independencia y que vemos las santeces que se dicen desde el sector separatista?? No tenemos derechos o que??
        Los mas radicales sois los independentistas que quereis meter a todos en el mismo saco por no pensar como vosotros y nos tachais de fachas y franquistas, vergonzoso, este articulo y tus comentarios superioristas. If you would like I can also write it in English, tambe en catala, tambe en italia, auch auf deutsch, et aussi en français, etc la multilengua no es catalana…

        • 2 février 2018 à 11 h 54 min
          Permalink

          Ya que sacaste el victimismo: Lo habías hablado con tus profesores antes de entregar el texto? Entrega un texto en el « Wallis » en francés o en el « Valais » en alemán y ya verás que nota te dan. Tiene que ver con respeto, pluralismo, integración y lenguas oficiales. Es una riqueza!

    • 26 janvier 2018 à 15 h 31 min
      Permalink

      Marcos el listo…

      Bueno, pues molt bé, pues adiós!

      Tu con lo tuyo que tanto te gusta y tanto defiendes y els catalàs, amb las nosotras cosas.
      Et chacun chez soi la vie sera belle! Toi avec l’extreme droite de Ciudadanos, et nous avec notre République Catalane et Puigdemont notre président!
      Adieu! Adios, Adeu

    • 29 janvier 2018 à 13 h 58 min
      Permalink

      Hola marcos, la primera frase  » escribiré en español para que todo el mundo lo pueda leer » … denota tu cosmovision del mundo y de las cosas. Désolé.

  • 25 janvier 2018 à 16 h 55 min
    Permalink

    GRAN ARTICLE !! GRAN GRAN GRAN VERITAT !!

    VISCA CATALUNYA!! LLIURE !!

  • 25 janvier 2018 à 16 h 56 min
    Permalink

    GRAN ARTICLE !! GRAN GRAN GRAN VERITAT !!

    VISCA CATALUNYA!! LLIURE !!

    • 25 janvier 2018 à 17 h 52 min
      Permalink

      Pilar,

      Il y a plein d’autres articles sur la Catalogne sur L’1Dex, l’un des médias francophones le mieux informé sur la Catalogne !

  • 25 janvier 2018 à 20 h 09 min
    Permalink

    Thank you very much. It’s good to see that someone outside Catalonia undestands the real roots of our problems. Specially coming from France a very centralized country, that openly suported the action of the spanish police last 1-O.
    Thank you again.
    Francesc

  • 26 janvier 2018 à 2 h 09 min
    Permalink

    Je suis française, mariée à un catalan, je vis en Catalogne depuis 20 ans et j’ai trouvé votre article excellent. Je suis heureuse de trouver des commentaires qui dénotent une très bonne information sur la situation en Catalogne,ça fait du bien. Je retrouve les réactions violentes des espagnols qui se sentent concernés par votre description, mais je suis triste de trouver la même agressivité dans certains commentaires francophone. Un plaisir de vous lire. Moltes gracies i Visca Catalunya, Visca la República!..

  • 26 janvier 2018 à 8 h 57 min
    Permalink

    Et finalement ou ce trouve Judas ! Vous croyez les temps louables à ça !

  • 26 janvier 2018 à 8 h 59 min
    Permalink

    L ‘ Espagne est l’ EMPIRE DU CASTILLA ET MADRID . Et nous sommes opprimés par tous les cotés. La langue, le commerce, les traditions, le caractère dialogant, l’ economie.
    Un jour ou l’ autre doit venir notre liberté total donc nos cappacités generals son inffinites. Article just, magnificament écrit . Nous manque des journalistes que nous aident a fer sortir la verité. Vive la France

  • 26 janvier 2018 à 12 h 06 min
    Permalink

    Un article plein d’espoir de M. Laflèche. Une analyse très correcte de ce que vous avez développé dans vos écrits, je ne pense pas qu’un catalan d’origine l’aurait mieux expliqué. Peut-être que la réalité catalane est mieux connue dans toute l’Europe. Merci, franchement.

  • 26 janvier 2018 à 17 h 09 min
    Permalink

    Je connais un conte en titre , planqué ici , qui a honte de la Catalogne . Montana et un certain Dr Barras ,
    devaient souffler des maladies pulmonaires à tire d ailes ? Angélique destination . Pour bien des juifs
    de partout , qui par ailleurs renient cette origine avec la plus pieuse indignité . On en trouve même dans le parti agrarien ! Martien ? A une epoque ont les faisaient catholiques de force . Oui en Valais !
    Cette vengeance nécrologique contre la reine Isabelle , se fait pyramide d Egypte ! Ou est le ridicule ?

    Sion en ait presque hantée ! Avec un nom pareil . Vous ne comprendrez pas ma pensée saugrenue à
    gerber à ce titre .

    Le monde est stone !

  • 28 janvier 2018 à 19 h 32 min
    Permalink

    Merci pour cet article. Dans la Catalogne nous vivons dans un état de siège et sans démocratie. C’est dur, il ya des prisoniers politiques et des exilés. Le Président elu ne peut pas être Président de la Catalogne. Mais je suis sûre que viendra un jour où nous pourrons vivre en liberté

  • 28 janvier 2018 à 20 h 27 min
    Permalink

    Bravo! très bon article qui reflète la réalité.

    Nous ne voudrions pas nous séparer de cet Etat si son comportement était différent envers nous. Si l’actuel gouvernement (élu par la majorité de son peuple) formé par la droite et l’extrême droite fière héritière du régime franquiste ainsi que la monarchie et les dirigeants de ces pouvoirs économiques et médias privatisés ces dernières années (et par conséquent redevables à ce pouvoir politique) nous respectaient, nous écoutaient, ne disaient pas des mensonges sur nous, ne nous menaçait pas, ne nous envoyaient pas la police frapper nos gens, n’éliminent pas notre gouvernement démocratiquement élu, ne nous emprisonnent pas, ne nous envoient pas à l’exil, ne nous imposent pas entre autres des élections, ne nous empêchent pas d’élire notre président issu du groupe gagnant pour qu’il puisse gouverner et maintenant, ces dirigeants qui disent représenter l’Espagne nous disent « vous devez nous aimer, vous ne pouvez pas partir sinon ce sera encore pire ».
    Moi, comme beaucoup comme moi qui ne sommes pas des fous radicaux ni des gens « endoctrinés » par quiconque, avons décidé d’abandonner ce projet espagnol. Et on réussira. Tôt ou tard.

  • 28 janvier 2018 à 21 h 29 min
    Permalink

    Ni de frança ni d espanya visca paisos catalans

  • 29 janvier 2018 à 0 h 27 min
    Permalink

    Lamentable

  • 29 janvier 2018 à 12 h 28 min
    Permalink

    I will write in English so everyone understands me.
    This, as Catalan and Spanish that I am, trully offends me.
    This lack of knowledge about the Spanish and Catalan history, this lack of research before writing an article like this one, really showa me, that this « periodist » is manipulating history, is insulting Spaniards, and been paid by some sort of Catalan to write such a bad and manipulated article.
    Come over to Catalonia and you will see that Spanish writings and signs have been bunished for the past 7 years, how Catalan governament has taken out all the Spanish signs, and punished businesses for having their signs in Spanish (the official lenguage), how Catalans have, for many years, persecute Spanish people and lenguages for the past 10 years, how families from other sites of Spain have had to leave Catalonia becouse their children were persecuted in school for not talking in Catalan, or they have been failed exams for not weiting it in Catalan, etc. Come over to Catalonia and feel how a warm welcome is done and then go to Madrid and see it, how people is much more open in the rest of Spain rather than in Catalonia.
    Please before making opinions out of this sordit articles have a wrong idea about what the trully situation is here.
    Btw, I am a Catalan living in BCN, and with Catalan and Spanish family.
    This person should be ashaimed for writing this article.

  • 29 janvier 2018 à 13 h 11 min
    Permalink

    En serio, os creeis este artículo? Por favor. Que los españoles aniquilaron a Sudamerica, que solo saben hablar de vistorias, que los castellanos son los absolutistas y los catalanes los comerciantes, que si los castellanos son los dictadores y los catalanes los democratas….Ein? Pero de qué pais está hablando este articulo? Y lo mejor, es que la mayoria le dan credibilidad. Pero qué clase de educación habeis recibido? Ni un atisbo de critica basada en hechos historicos. Cada uno suelta lo suyo sin menor el rigor. Así nos va.
    En cuanto a la supuesta aniquilacion sudamericana. Por sentido común, si hubiera tal aniquilación porque siguen existiendo la raza ameriendia y es mayoritaria en paises como ecuador, bolivia, peru, mexijo, guatemala, el salvador, colombia, venezuela,etc. Saben ustedes que Isabel la católica allá por el s XIV decretó la leyes nuevas de burgos, por la cuales los nativos americanos eran iguales que los peninsulares, donde la esclavitud estaba prohibida, y donde muchos de los caciques indios se les permitió seguir gobernando en sus tierras, bajo la corona hispanica. No eran colonias, eran virreinatos, vamos como si el rey estuviese allí. España no fué allí a aniquilar, fué a aumentar su territorio y habitantes, y se llevó todo lo que sabia a tierras americanas. Fundaron las primeras 17 universidades en todo el continente americano 100 años antes de que llegaran los ingleses a America del norte, también catedrales, carreteras, puentes, infraestructuras, crearon ciudades de cero, llevaron la vaca, el caballo, ovejas, animales que nunca habian visto allí, es decir se lo llevaron todo. No es el perfil clasico de una colonia como las propias anglosajonas. Fueron allí con todo lo que sabian para poder labrarse un futuro mejor. No nos guardamos nada. Y fueron allí y se mezclaron con los nativos. España era un pais de 8 millones de personas en aquella epoca, explicadme pues como se pudo hacer tal gesta, si la idea era aniquilar a todas aquellas gentes. Se hubiera necesitado vaciar España 50 veces para poder aniquilar Sudamerica.
    Siguiente punto, que los españoles solo saben hablar de victorias, pero si precisamente nuestro fallo es que nos recocijamos en las derrotas. Anda que no ha hecho daño la perdida de cuba o la batalla de trafalgar. Nadie conoce nuestras gestas y nuestros heroes, donde habian castellanos y tambien catalanes o vizcainos q así se llamaban a los residentes de lo que hoy es Euskadi.
    Que los castellanos son absolutistas y los catalanes comerciantes. En siglos pasados claro que habia monarquia absolutista tanto la corona de castilla o como en la corona de aragon, pero aqui y en toda Europa. la democracia solo era una quimera que solo cabia en los libros de los filósofos griegos. No precisamente los catalanes Roger de Flor o Roger de lluria fueron a tierras griegas precisamente a comerciar. Como guerreros que fueron, aún recuerdan a esos catalanes con pavor en tierras helenas, por la cantidad de sangre que derramaron!!!

    Así que por favor, que cada uno analice por sus propios medios que pasó en cada epoca de nuestra historia. y no pasa nada por estar orgullosos de nuestra historia, que algo habremos hecho en la historia para que este pais aun siga adelante. Evidentemente no es perfecto, y hay muchas cosas que mejorar, pero desde un punto de partida más sosegado. Si todo lo que nos dicen negativo desde tierras foraneas como en este caso de Suiza, y nos lo creasemos a pies puntillas, hace tiempo que hubiese dejado de existir.

    Sigue cumpliendose aquello que dijo Otto Von Bismart, padre de la nacion alemana, cuando se refirió a si a los españoles: « El pais más fuerte del mundo es España porque ni los propios españoles son capaces de destruirla ».

    Todo lo que pasa ahora , es un movimiento bastante sesgado por parte de politicos catalanes para conducir a la sociedad catalana hacia quien sabe donde. La única realidad es que Cat está fracturada por culpa de unas elites, que utilizan la identidad como arma de destrucción masiva.

    Firmado: un catalán del Llobregat

    • 29 janvier 2018 à 21 h 35 min
      Permalink

      El mariscal Bismark, d’Espanya també va dir el següent, a continuació d’allò que has esmentat…lleva siglos queriendo destruirse a si mismo y todavia no lo ha conseguido. I encara rebla el clau: Lo increible de España es que con una clase politica tan inepta todavia exista el pais.
      Ja veus. Tot continua igual.

      Faries be -català del Llobregat- de llegir història de Catalunya escrita per historiadors catalans, no pels intoxicats d’imperialisme espanyol. Fa més de 1000 anys que la terra que trepitges es Catalunya. Nk ets digne de trepitjar-la si no te l’estimes, la respectes, sla coneixes i la valores.

      un català del Llobregat

  • 29 janvier 2018 à 14 h 52 min
    Permalink

    Excellent article… Un grand merci !

    Au vu des évènements, je ne peux m’empêcher de livrer cette citation (Notez bien la date !!!) :

    « Ces Castillans, parmi d’autres gens, agissent de cette suivante manière: Que pour s’honorer eux mêmes ils dissimulent et travestissent la vérité, ou publient le mensonge.
    …Ici vous pouvez voir (…) que s’ils sèment le doute en les choses claires, que ne feront-ils pour celles qui ne sont pas claires !  »

    « Aquestos Castellans, entre altres gents, de les coses que usen és aquesta una: Que per honrrar-se a si mateixos ho disimulen y desfressen la veritat, o publiquen la mentida.
    …Aquí podeu vèurer (…) que si en lo clar posen dupte, qué faran en lo no clar !

    Cristófol Despuig (Col·loquis de l’insigna ciutat de Tortosa) 1557

  • 29 janvier 2018 à 15 h 43 min
    Permalink

    Fort est de constater que l’Espagne d’aujourd’hui aux relents franquistes n’est pas une démocratie. Gouvernée par une Monarchie obsolète et un parti corrompu et mafieux le pays est dans une grave dérive. Le peuple Catalan s’est prononcé clairement pour une République Catalane lors d’elections démocratiques imposées par Madrid que ces derniers refusent de respecter. La communauté européenne tremble devant cette porte ouverte à l’Europe des Régions car Madrid serait incapable de rembourser ses dettes. Honte à eux Madrid et UE pour cette lâcheté et cette surdité à la voix du peuple.

  • 29 janvier 2018 à 19 h 20 min
    Permalink

    Lea historia y déjese de tanto estereotipo. Analice su patria por que es de las peores.

  • 29 janvier 2018 à 22 h 59 min
    Permalink

    Aujourd’hui, le gouvernement espagnol a menacé le président du Parlement de CATALUNYA SR.ROGER TORRENT en disant: « Il a deux enfants et il sait déjà à quoi il est exposé »

    SI L’EUROPE PERMET CES MENACES, JE VEUX QUITTER L’EUROPE MAINTENANT!

    Heute hat die spanische Regierung CATALUNYA SR.ROGER TORRENT, den Präsidenten des Parlaments, mit den Worten bedroht: « Er hat zwei Kinder, und er weiß bereits, wozu er ausgesetzt ist ».

    WENN EUROPA DIESE BEDROHUNGEN ERLAUBT, WILL ICH EUROPA JETZT VERLASSEN!

  • 29 janvier 2018 à 23 h 46 min
    Permalink

    Señor LAFLÈCHE, porque no habla del español durante el paleolítico inferior ? Seguro que nos tendria cosas que contar !
    Lo que escribe este señor es un escandalo i Su ideologia huele mal! Esta claro que este hombre tiene un gran problema con el pueblo Espagnol. Porque tanto odio ? Es que los Espagnoles son responsables de haber nacido Espagnoles ? Seguramente!
    El odio y el racismo es su motor y no tiene ni p…. idea de la historia de España.

    Normalmente este typo de personage se tiene que ignorar porque hablar de el es darle importancia y lo que merece es solamente el desprecio !

  • 30 janvier 2018 à 15 h 49 min
    Permalink

    Le gouvernement espagnol est pathétique. (Je laisse maintenant à côté les autres adjectifs pertinents: scandaleux, anti-démocratique, honteux, minable etc….)
    Pathétique et ridicule: avoir si peur du retour de Carles Puigdemont que s’abaisser de fouiller le zoo et les égouts…? Remarquez, c’est pas si bête que ça: on pourrait y trouver quelque politicien ou juge espagnols!

  • 30 janvier 2018 à 19 h 26 min
    Permalink

    Vous la Catalogne , retournez avec votre merde règler vos problèmes la d ou vous venez ! Ok ,
    !!! Ici on est à Sion . Vous êtes la honte de la république espagnole et son intégrité ! Ere de lezards
    y en a marre .

    • 30 janvier 2018 à 23 h 09 min
      Permalink

      Pardon et tout mon respect pour Sion et le Valais. Justement, on ne les laisse pas partir! On ne veut pas d’eux et ils ne sont pas aimés dans tout le pays, mais partir? Non! L’Espagne était jadis une RÉPUBLIQE… jusque au coup détat de 1936 (Mussolini et les Nazis ont aidé). Curieusement après 40 ans de dictature on n’est pas retourné à la république, mais à une… MONARCHIE parlamentaire! Ce n’est pas logique, je sais. Mais les catalans travaillent sur ce sujet. Merci. 😉

      • 2 février 2018 à 20 h 08 min
        Permalink

        Les Catalans? Dis plutôt le 48% de Catalans mon pauvre ami.

        • 3 février 2018 à 9 h 16 min
          Permalink

          Je rectifie: La majeurité du parlement et des catalans (43,5 % contre, MAIS: 7,5 % ni pour ni contre, 1,5 % nuls).

          • 3 février 2018 à 15 h 31 min
            Permalink

            Il semble que tu n’as pas une claire idée de ce que « la » majorité veut diré. En d’autre mots pas même la moitié des Catalans veulent l’indépendance. Le reste est fatigué de vos idioties.

          • 3 février 2018 à 15 h 43 min
            Permalink

            Ce commentaire, de ce cher Bruno, est peut-être la démonstration de l’incapacité de certains à comprendre ce que peut être la notion de majorité dans une démocratie plus saine que ne l’est celle de l’Espagne, par exemple, oui, oui, celle de la Suisse.

  • 30 janvier 2018 à 23 h 08 min
    Permalink

    Un analise tres bon et exact. Merci bien pour voire c’est que les autres voieient pas.

  • 1 février 2018 à 15 h 37 min
    Permalink

    Donc l’ignominie es encore pire que lors de la violence d’ETA, avec ses centaines de morts, y compris ceux provoqués par le gouvernment. Il n’y a pas eu de morts en Catalogne, mais c’est pire, oui.

    Tu fais le clown, presque autant que Puigdemont. Tu ne sais rien de ce qui se passe en Catalogne, rien de la véritable opression qu’on souffert toutes ces années les catalans qui se sentaient espagnols. Eh, pourquoi n’utilises tu pas ta revue, qui n’es surement pas lue par plus de douze personnes au plus, pour parler du fait que ton pays est un paradis fiscal?

  • 3 février 2018 à 6 h 16 min
    Permalink

    Gràcies per aquestes paraules pura veritat!! Quina sort teniu de viure en paisos lliures i democràtics!! Jo com a català estic sotmés encara a la dictadura Espanyola un estat falsament anomenat democràtic.

    • 3 février 2018 à 15 h 38 min
      Permalink

      A alguien que a lo mejor ni siquiera habla español le hablas en catalán. Eres un auténtico lumbreras 🙂

  • 3 février 2018 à 21 h 18 min
    Permalink

    Ce cher Stéphane se vantant de la démocratie en Suisse, le même pays des comptes en banques opaques. Sacré Steph, vous avez le mot pour rire!

  • 4 février 2018 à 0 h 49 min
    Permalink

    Je m’excuse pour les nombreux commentaires violents et méchants que certains Espagnols écrivent. C’est la réalité que nous vivons en Catalogne ces derniers temps. C’est une poursuite permanente des trolls. Mais ne vous inquiétez pas, ils sont comme ça et ils ne peuvent pas s’en empêcher. Heureusement, nous les Catalans sommes assez intelligents pour ignorer ces mauvais mots. Par ailleurs, excellente explication du caractère espagnol et catalan, et excellente radiographie de l’état actuel de la question.

  • 4 février 2018 à 18 h 06 min
    Permalink

    Mon cher T.March, vous n’avez pas à vous excuser du comportement d’autres gens à part vous. Ce qui serait bien, cela dit, c’est que vous et les 48% de Catalans qui sont séparatistes (je ne me lasserai jamais de le répéter, car il semble que vous autres avez de la peine à comprendre que vous n’êtes pas ni de loin la majorité du peuple catalan) vous excusier auprès du reste des espagnols – y compris l’autre moitié des Catalans – pour le tort que votre comportement démentiel a causé à notre pays, à commencer par la Catalogne. La baisse du tourisme, les fuites des entreprises, bref le dammage économique est dû a votre attitude digne d’enfants gâtés qui veulent ce qu’ils ne peuvent pas obtenir, et tant pis ce qui arrive aux autres.

    Admettez le, votre « procès » a fait l’hilarité mondiale, notamment le dernier épisode ou l’on a pu constater comment Puigdemont a reconnu que les siens l’ont trahi. A qui espérez vous tromper? Est-ce que vous espérez nous laisser en évidence, au reste des espagnols, auprés du reste du monde, comme a essayé toutes ces années Romeva, à nos frais? Pourquoi ne racontez vous pas à vos simpatisants francophones ce qu’on du subir les catalans non-séparatiste toutes ces années?

    Devrais-je fournir quelques examples? Commençons par les droits des pères et mères qui veulent que leurs enfants soit éduqués en castellan, la langue officielle d’Espagne. Après, nous continuerons avec les amendes subies pars les entrepreneurs qui n’écrivent pas le nom de leur entreprise en catalan.

    J’attends impatiemment, mon cher T.March. Ne manquez pas de répondre!

  • 4 février 2018 à 18 h 14 min
    Permalink

    Commençons par un amuse-gueule!!

    http://www.sports.fr/football/espagne/articles/petit-le-nationalisme-catalan-est-tres-proche-du-racisme-1342836/

    « Aller au Barça était une erreur de ma part. Je suis venu à une mauvaise période. Il y avait une guerre au sein du vestiaire entre les joueurs hollandais et catalans. De plus, l’entraîneur (Lorenzo Serra Ferrer, ndlr) n’avait ni la force, ni le charisme nécessaire pour diriger l’équipe (…) Dès que je suis arrivé à Barcelone, les gens m’ont dit: « N’essaye pas d’apprendre le castillan, tu dois apprendre le catalan. » Je leur ai dit: « Je suis en Espagne, non? » Et ils m’ont répondu: « Non, tu es en Catalogne. » Je comprends qu’ils se sentent très proche de leur région, mais le nationalisme catalan est très proche du racisme », dixit l’ancien milieu de terrain dans les colonnes de Marca. »

    Et encore heureux qu’il est blanc XD

  • 4 février 2018 à 18 h 18 min
    Permalink

    Continuons avec l’apéro, après viendra le plat principal:

    https://www.francetvinfo.fr/monde/espagne/referendum-en-catalogne/si-je-dis-la-verite-je-perds-des-clients-en-catalogne-les-opposants-a-l-independance-racontent-la-peur-des-represailles_2404650.html?google_editors_picks=true

    « Si je dis la vérité, je perds des clients » : en Catalogne, les opposants à l’indépendance racontent la peur des représailles.

    De nombreux Catalans restent attachés à l’Espagne. Mais le dire haut et fort peut parfois vous attirer des ennuis.

  • 5 février 2018 à 12 h 53 min
    Permalink

    Une bon paquet de merde que vous avez écrit là Mr Gabriel Laflèche!

    On voit en vous l’independentisme! Bref, nous, les espagnols nous sommes les démons, les « bad guys » et les trois clochards (Puidgemont, Junqueras et Mas) qui ont levé toute cette merde de l’independance les héros!

    PS: « hablamos christiano » ne s’écrit pas comme ça. C’est « háblamos cristiano »

    Mais je vous en veux pas, vous êtes aussi endoctriné que la moitié du peuple catalan qui c’est fait berner para ces trois clochards.

Commentaires fermés.