CATALOGNE. A L'ASSAUT DE LA DEMOCRATIE, OÙ SONT LES RESISTANTS ? - L'1dex

CATALOGNE. A L’ASSAUT DE LA DEMOCRATIE, OÙ SONT LES RESISTANTS ?

Il y a cette idée qui traverse les ignorants en Europe que se jouerait en Catalogne un match entre les tenants d’un nationalisme exacerbé et les supporters des États solidement ancrés aux traités européens. Et pour ces ignares les indépendantistes catalans auraient revisité le fascisme et les Castillans de Madrid et du PP défendraient becs et ongles la démocratie et la loi constitutionnelle. Et cette thèse traverse par exemple toute la société française, de Macron à une partie des Insoumis, de Valls à Charlie Hebdo, probablement de Wauquiez à Marine Le Pen. Cette position est née de la propagande madrilène et de la bêtise de certains journalistes enclins à prendre pour argent comptant ce qui n’est que grosse fadaise et manipulation grotesque.

 

La démonstration de l’incommensurable vacuité de ce débat mensonger n’est pas trop difficile à faire.

 

Fondamentalement, tous les indépendantistes sont des pro-Européens convaincus. Ils savent que l’Europe est l’un des remparts les plus forts contre toute forme de guerre. L’Europe a pacifié le continent. Être pour l’Europe est un élément vital pour le Catalan en faveur de l’indépendance du pays. Cette certitude a conduit dès le premier les indépendantistes à communiquer hors des frontières. Diplocat, dès le premier jour, s’est ainsi attelé à promouvoir auprès de tous les pays de la communauté européenne son attachement à l’Europe, ce par des conférences, des débats, des écrits, diffusés de manière très large. Le Catalan veut par exemple promouvoir le développement de l’aéroport de Barcelone, du port et du train; il veut ce couloir européen si cher à la France et à l’Allemagne que ne veut pas Madrid, trop occupé à empêcher une saine inventivité en Catalogne. Les indépendantistes promeuvent aussi de toutes leurs forces la prédominance de la liberté d’expression et du droit des citoyens de déterminer leur futur, idées cardinales des accords européens. Il n’y a donc pas plus européen que le Catalan, même si beaucoup de politiques sont aujourd’hui déçus du silence public assourdissant des dirigeants européens.

 

Le second mensonge concerne l’Espagne, qui affirme au monde entier son amour indéfectible pour la démocratie et la loi. Or, la démocratie, telle que conçue par Montesquieu, Tocqueville et les pères de la constitution américaine par exemple, est fondée en premier lieu sur le principe de la séparation des trois pouvoirs. L’Espagne est l’exemple parfait d’un État dans lequel le pouvoir judiciaire est servilement et honteusement assujetti à la volonté capricieuse et arbitraire de l’exécutif. La mise en détention de Jordi Sanchez (ANC) et de Jordi Cuixart (Omnium Cultural) est en quelque sorte l’apogée de cette dérive clairement fasciste : les reproches faits à ces deux personnes sont à l’exact opposé des actes réels posés par ces deux personnes (on leur reproche par exemple d’avoir incité la foule à endommager une voiture de police, alors que ces deux hommes agissaient dans le sens contraire, en donnant des ordres d’éviter toute violence et à demander à la foule réunie en un lieu précis de se disperser; en somme, l’autorité judiciaire, sous le contrôle du gouvernement espagnol, reproche aux deux Jordis d’avoir peint en noir le plafond de leur bureau, alors que tout le monde les a vus, un pinceau à la main, se servir dans un pot de peinture et peindre en blanc la chambre qu’ils devaient rénover).

 

L’enjeu de ce qui se déroule en Catalogne est simple : il en va de la survie de l’Europe et de la survie de la démocratie. Pas moins. Et la Suisse, la plus ancienne démocratie directe européenne, peut apporter beaucoup en faveur de ce noble et beau combat. Notre expérience du consensus et du compromis, notre respect de l’acceptation du discours de l’autre (pas toujours, mais souvent), notre capacité à gérer les temps de la démocratie, notre système institutionnel et associatif, sont autant d’armes pacifiques dont nous disposons pour asseoir les volontés populaires. Nous sommes hors de l’Europe, mais nous pouvons, oui, nous le pouvons, sauver l’Europe. Notre stratégie en Europe ne doit pas être le désintérêt et le laisser-faire, notre stratégie est d’expliquer à l’Europe ce que peut être une démocratie appliquée et assez sereine.

 

La Suisse peut inspirer la Catalogne et l’Espagne, bien plus que la France, l’Allemagne ou l’Italie. Mais un système fasciste ne veut être inspiré que par l’autoritarisme de son chef et l’arbitraire de ses actes. Et l’Europe semble être aussi lâche qu’elle l’a été lors de la Guerre d’Espagne (1936-1939).

 

Bonjour à tous ceux qui mettront du leur pour éviter le pire. En Catalogne et en Europe.

 

ET SI VOUS DESIREZ SOUTENIR L’1DEX :

 

 

Cliquez ici : Pour commander le magazine uniquement

Cliquez ici : Pour vous abonner au blog et recevoir le magazine

 

 

Stéphane Riand

Licencié en sciences commerciales et industrielles, avocat, notaire, rédacteur en chef de L'1Dex (1dex.ch).

73 pensées sur “CATALOGNE. A L’ASSAUT DE LA DEMOCRATIE, OÙ SONT LES RESISTANTS ?

  • 17 février 2018 à 16 h 53 min
    Permalink

    les indépendantistes catalans sont des populistes nationalistes xénophobes.
    Leur demande d’indépendance ne repose que sur une pré supposée supériorité de fait versus le reste de l’Espagne .
    Ils travestissent l’histoire en se disant maltraités par le gouvernement d’Espagne ; alors qu’aucune région en Europe ne bénéficie d’autant d’autonomie ,et mettent dans le même sac les gouvernements démocrates élus de Suarès à Rajoy avec le fasciste Franco .
    Ils racontent à leurs enfants, dans leurs écoles catalanes, que l’Espagne a envahi la Catalogne…au début des années 1700…! et cultivent la haine de l’autre en semant le mensonge et la manipulation.

    • 17 février 2018 à 20 h 31 min
      Permalink

      Pierre, tout ce que vous avez écrit n’est pas vrai. Si vous savez ce que vous mentez, vous êtes méchant. Si vous ne savez pas ce que vous mentez, vous êtes ignorant. La vérité, je le répète, c’est que vous avez menti.

      • 18 février 2018 à 19 h 21 min
        Permalink

        Ok
        Et où il a menti , svp?

        • 26 février 2018 à 13 h 19 min
          Permalink

          Il a menti parce que ce que les Catalans réclament il est simplement le respect pour la diversité nationale reconnue par la Constitution Espagnole de 1978, et que après le coup d’état de 1981 n’a jamais été respectée.
          La situation actuelle vient de la décision du Tribunal Constitucional Espagnol de 2010 avec laquelle a modifié substantiellement l’Estatut d’autonomie voté en référendum par les Catalans le 2006, qui ha été accepté par le Parlement Espagnol et le Senat Espagnol,
          Il est beaucoup plus profond a étudier mais le problème en Espagne c’est que après la dictature les institutions nationales elles n’ont pas changé et dans la Justice Espagnole c’est facile de trouver des anciens membres ou familles des élites de la dictature.
          Maintenant le problème il est entre les anciennes structures et les citoyens qui voient comme les institutions manipulent les lois et la justice pour son bénéfice.
          Les Catalans simplement veulent se defendre de ce cachemar

      • 23 février 2018 à 7 h 17 min
        Permalink

        Et c’est quoi comme mensonge ?

    • 17 février 2018 à 21 h 03 min
      Permalink

      Vous devez connaître l’histoire pour pouvoir parler. C’est dure ce que vous dissent de ma peuple. Le respect et la paix font partie de notre culture. Nous ne demandons pas plus que du respect pour notre peuple, notre culture, notre langue et notre histoire. Le droit de décider des peuples est un droit fondamental. Visca la terra lliure!

    • 17 février 2018 à 22 h 44 min
      Permalink

      Ce que vous avez écrit, Pierre, est completement faux. Ce vous qui exprimez une haine unsurmontable contre les Catalans. Vous ne savez rien de l’histoire de la Catalogne. Vous pourriez lire l’oevre de l’historien toulousain Mr Pierre Vilar. Vôtre avis changerait.

    • 18 février 2018 à 7 h 01 min
      Permalink

      Tu parles, mais sans savoir la vérité

    • 18 février 2018 à 8 h 12 min
      Permalink

      Si vous connaissiez réellement des Catalans vous ne diriez pas de telles bêtises. Je n’ai jamais rencontré de catalans qui cultivent la haine.

      • 18 février 2018 à 14 h 48 min
        Permalink

        lorsqu’un nommé Pujol (président independantiste et voleur de la Generalitad ) traité les Espagnols d’étranger ,
        Lorsqu’au lendemain des attentas de Barcelone les autorités Catalane ont fait une différence entre les morts Catalans et les morts Espagnoles vous ne considérez pas cela comme de la haine si vous voulez d’autres exemples je suis à votre disposition

        • 18 février 2018 à 20 h 07 min
          Permalink

          Serait-ce le même Jordi Pujol qui répétait : « Català és tot aquell que viu i treballa a Catalunya i vol ser-ho » ?

          Bien qu’étranger, j’ai été présente au referendum du 1er d’octobre. Il y avait des gents de tous ages, tous couleurs et toutes langues, mais on entendait surtout beaucoup d’espagnol : en grand partie, ces personnes qui sont arrivées dans les années 50, 60, 70 et 80 à la recherche d’une vie meilleure pour eux et pour ses descendants. Devinez qui étaient, justement, les plus combatifs ! C’était ces mêmes personnes qui, en apprendre des violences policières, j’ai entendu dire en espagnol : « l’Espagne, ce n’est plus mon pays. »

          Alors, ils font la différence entre des Catalans et des Espagnols ? Oui, bien sûr. Et ont fait la différence entre des Suisses et des Français, ou des Belges et des Autrichiens. Puisque ils sont bien des nations différentes. Et alors ?

    • 18 février 2018 à 20 h 32 min
      Permalink

      Pourriez-vous apporter des évidences de ce que vous dites? C’est trop grave accuser sans preuves…

    • 23 février 2018 à 7 h 19 min
      Permalink

      L’insulte, récurrente et vide, voilà les arguments espagnols.

    • 23 février 2018 à 20 h 40 min
      Permalink

      Vous n’avez aucune idée de l’histoire de mon pays. Avant de parler… il faut s’informer

  • 17 février 2018 à 18 h 47 min
    Permalink

    Bonjour stephane. Suis aussi en train de defendre la catalogne a fond. J ai cree sur facebook une page 《democraties en voie de disparition》ya beauc d infos sur la Catalogne. Tu peux y prendre des liens interessants

  • 17 février 2018 à 18 h 57 min
    Permalink

    « Passifié ». Le lapsus est approprié. L’Europe est passive, se contentant de réagir mollement aux dernières crises, laissant à Washington, à Moscou, et à Pékin le soin de choisir son futur pour elle.

  • 17 février 2018 à 22 h 32 min
    Permalink

    Monsieur Pierre D.

    J’ai l’impression que vous ne connaisez pas du tout la realité de la Catalogne personnelement. Il faudrait seulement venir a une des manifestations de chaque côté (unioniste et independantiste) qu’il y avait au cours des derniers mois de 2017 pour se rendre compte de l’esprit de chacun côté. En disant ca, je ne veux pas dire que tous les unionistes soient des fascistes et que les independantistes soient des saints, mais l’esprit est significativement different. Il y a plusieurs videos que le demontrent, et plusieurs informations credibles qui montrent quand meme que la realite est tres differente de ce que vous disez ici. En plus, l’experience de ceux (etrangers) qui on vecu cette realite (des manifestations, et experiences de premiere main avec personnes des deux cotes) ont une opinion tres differente de la siene, heureusement. Il vaut mieux s’informer bien, et autant que possible, avoir (plusieurs) d’informations de premiere main pour se batir une opinion bien fondamente. Disculpez mes erreurs ortographiques, mais mon ordinateur a le clavier anglophone et n’est pas possible de mettre les accents sur le web.

  • 18 février 2018 à 11 h 39 min
    Permalink

    Pour commencer, excellent de tomber sur un site Valaisan ! Car ces arguments-là sont malheureusement du « copy/paste » des grands médias espagnols – brillants par leur unilatéralité – et il vous sera très difficile de vous informer de façon neutre et équilibré.
    La structure de l’électorat et du mouvement Catalan s’est transformé depuis 2011 : il a gagné en amplitude et est devenu TRANSVERSAL de forme épatante.
    Copy/paste 2) Parler « d’autonomie » … en Suisse c’est comparer du vin en tétra bric avec un Grand Cru. L’autonomie basque ou celle accordée dans l’Estatut de 2006 s’approchent un peu plus, et suspension au 155 à part. Par la libre interprétation d’une constitution issue de la transition. Elle a été adapté deux fois et seulement de caractère rédactionnel. Celle de la Suisse, depuis 1978, plus de 30 fois !
    Copy/paste 3) « L’endoctrination de l’école catalane ». Peut-on sérieusement croire, que les professeurs gardent chaque jour les élèves une heure de plus en classe pour leur mettre des idées indépendantistes ? Car le programme tendu d’études, la grandeur des classes et le manque de ressources ne le permettent autrement pas ! De l’autre coté tout citoyen de plus de 45 ans aurait été endoctriné par l’école sous régime de la dictature ou transition !
    D’ailleurs les élèves ressortissants de l’école catalane ont un niveau du castillan par dessus de la moyenne nationale. L’Espagne est plurinationale et multilingue, comme la Suisse. C’est une richesse culturelle qu’il faut cultiver !
    Allez dans les rues de Barcelone, parlez avec les gens, les professeurs (!) ou cherchez dans les médias internationales à porté de tout smartphone. Écoutez des voix critiques, soyez critique! Et puis forgez VOTRE opinion.

    • 18 février 2018 à 18 h 08 min
      Permalink

      relisez-moi !

    • 18 février 2018 à 18 h 31 min
      Permalink

      Pardon Stéphane, à relire: « Cher Pierre ». Je croyais dans le contexte il serait claire. 😉

    • 18 février 2018 à 18 h 38 min
      Permalink

      Ecouter un politique catalan (Campuzano) dans un programme du télévision « la noche en 24 horas » dire que « les lois existants ne permettaient pas leurs Independence, c’ est pour cella qu’ ils sont développé d’autres » laisse bien claire le sort de démocrate qu’ il est. Vous pensez que en Suisse un canton pourrait le faire? Ou bien serai nécessaire la double majorité?
      La Constitution elle même dit comment il faut la changer. Et je vous rappelle que les catalans l’ont vote majoritairement.
      Pendent qu’ une loi est en vigueur, il faut l’appliquer et la respecter….c’ est le minimum requis dans une démocratie.

      • 19 février 2018 à 10 h 55 min
        Permalink

        Tout l’Espagne a voté pour la constitution. Après 40 ans de dictature tout le monde voulait y échapper de n’importe quelle forme. Mais sortir d’une dictature n’est jamais « gratuit ». L’indivisibilité de la nation, entre autre, provient directement des militaires (Jordi Solé, co-rédacteur de la constitution).
        Une grande erreur de la politique espagnole est l’absence d’une réforme digne de ce nom – par peur de perdre du pouvoir. Même ainsi le texte de 1978 (en 4 langues ! ) contient des valeurs comme le PLURALISME, la LIBERTÉ et la DIGNITÉ de l’individu, sauf que les juges ne semblent pas s’y intéresser trop.
        L’Espagne est signataire du Pacte Civil, hiérarchiquement AU-DESSUS de la constitution (PIDCP, signé par Juan Carlos I, BOE 1977). Entre autre il garantit le droit à l’autodétermination (individus et peuples). D’après ce pacte le gouvernement DOIT « s’engager à prendre les arrangements […] propres à donner effet aux droits reconnus dans le présent Pacte. » Donc, compromis à adapter les lois et la constitution pour y être conforme.
        Conclusion : Ne pas laisser voter un citoyen (LIBRE expression démocratique de sa volonté) = viol du Pacte ! Et selon votre définition « Pendent qu’ une loi est en vigueur, il faut l’appliquer et la respecter….c’ est le minimum requis dans une démocratie. » Je suis tout à fait d’accord !

      • 20 février 2018 à 8 h 42 min
        Permalink

        « les lois existants ne permettaient pas leurs Indépendance, c’ est pour cella qu’ ils sont développé d’autres » Je vous rappelle que les lois votées par le parlement de Catalogne ont pu l’être justement parce que les indépendantistes ont la majorité depuis 2015. Quoi de plus démocratique qu’un parlement qui vote des lois pour respecter le programme pour lequel ils ont été élu légitimement.
        Andrés Garcia a répondu on ne peut mieux à vos affirmations, Pilar.

    • 18 février 2018 à 19 h 33 min
      Permalink

      Il n’est pas nécessaire qu’un enfant reste une heure de plus à l’école pour qu’il soit endoctriné car cela se fait tout au long de la scolarité
      Exemple la guerre d’Espagne était une guerre entre les fascistes Espagnole et les Républicains Catalan
      Fleuve Catalan prenant sa source dans un pays étranger  » l’Elbre »
      Jeux dans une cour d’école une professeur dit a un enfant  » toi tu parles Espagnol alors tu sera le voleur ton copain parle le Catalan il sera le policier »
      c’est comme cela dans l’école Catalane tout est fait pour déconnecté les enfants de leur pays l’Espagne et d’entretenir une haine envers l’Espagne

      • 18 février 2018 à 19 h 43 min
        Permalink

        Que dire Didier ? Retourne peut-être à l’école. A l’école catalane, s’entend !

        • 18 février 2018 à 19 h 57 min
          Permalink

          Je suis désolé mais les exemples que je cite sont récent je n’ai nullement besoin de retourner à l’école. Je connait certainement beaucoup mieux la Catalogne que toi

          • 18 février 2018 à 20 h 36 min
            Permalink

            Didier, pour votre information, des médias tels que OK Diario et La Razón sont des feuilletons sensationnalistes de l’extrême droite espagnole dont parle M. Riand. Dans une moindre mesure, c’est pareil pour El Mundo, ABC et ces jours-ci, El Pais (traditionnellement le journal du parti socialiste espagnol).

            Il ne faut surtout pas croire tout ce qu’on peut lire dans ces médias. À noter que les médias catalans ils aussi ont des tendances propagandistes similaires, bien que à mon avis dans une moindre mesure. Coté propagande on pourrait comparer El Punt à El Pais, par exemple.

            Je vous recommande d’être très critique avec ce que vous lissez et entendez de la part d’autrui. Je me demande aussi quel est votre niveau de catalan parce que sinon vous risquez, je vous le dis franchement, de n’entendre que un discours très très déformé. Il en va d’autant pour votre cercle social, soit dit en passant.

          • 19 février 2018 à 20 h 28 min
            Permalink

            Petite vidéo du parlement à Madrid : Joan Mena Arca, un député espagnol de Podemos d’origine andalouse (qui n’est pas pour l’indépendance) défend au parlement à Madrid la qualité de l’école catalane et explique comment, « endoctriné » par l’ecole catalane on lui a appris à aimer le castillan et est devenu professeur de langue et littérature espagnole…
            Attention j’insiste sur le fait que tous les espagnols ne sont pas aveugles devant la propagande relayée dans toute l’Espagne par les grands médias madrilènes dans leur ensemble (radio, TV, journaux), helas leur voie est totalement étouffée.
            https://www.youtube.com/watch?v=kfsKoFXqJxg

      • 19 février 2018 à 10 h 59 min
        Permalink

        « … une professeur dit a un enfant » toi tu parles Espagnol alors tu sera le voleur ton copain parle le Catalan il sera le policier ».
        Avant de présenter un tel cas, isolé, devant le Suprême pour accuser et discréditer des milliers de professeurs en Catalogne qui font du bon travail avec peu de ressources, n’oubliez pas de remplacer « policier » par « Mosso ».
        Donc oui, retournez à l’école ! Mais pour en parler à Mme la professeur fautive, bien entendu. 😉

  • 18 février 2018 à 13 h 20 min
    Permalink

    Bonjour;
    Voila plus de 20 ans que je vais régulièrement en Catalogne (2 fois par mois) et j’ai pu voir les changements , j’ai vu la fracture de la société Catalane surtout depuis le pseudo référendum.
    Des membres d’une même famille ne se parlent plus, les groupes d’amis sont disloqués cela pourquoi et surtout à cause de qui?
    La machine indépendantiste en arrivée à son point final « déclarer l’indépendance » mais avant cela il y a eu plusieurs dizaines d’années de matraquage ,ils ont mis en place une machine de propagande à travers l’école, la culture et le sport et le réseaux sociaux. Ils ont développé l’idée que l’Espagne les vole et n’ont eu de cesse que d’interdire tout ce qui pouvait représenter l’Espagne ( la langue Espagnole qui n’est plus étudier à l’école , travestissement de l’histoire dans les livres scolaire ,interdiction de la corrida, amande aux commerçants affichant leur devanture en Espagnole …..)
    La majorité des Catalan non indépendantistes ne prenaient pas cela au sérieux jusqu’à se jour au Puigdemont à déclaré la république Catalane.
    Beaucoup de Catalans (la majorité ) veulent resté Espagnole mais la machine indépendantiste a une feuille de route  » arriver à l’indépendance »
    Pierre n’a pas tort dans son message

    • 19 février 2018 à 15 h 11 min
      Permalink

      Didier et Pierre, vous dites vraiment n’importe quoi. Si vous connaissiez réellement la catalogne, vous n’auriez pas un tel discours. Trouvez nous des arguments plus convainquant car les vôtres sont démontés en 4 lignes (ci dessous) ;-D
      « Xénophobe » la catalogne ?
      Le 18 Février 2017, 160 000 catalans sont descendus dans les rues de Barcelone au cri de  » Chez nous, c’est chez vous » pour demander au gouvernement espagnol d’assumer son en engagement à accueillir 16 000 candidats à l’asile alors que seuls 1100 ont été accueillis (plus grande manifestation européenne). Par ailleurs, les étrangers en Catalogne représentent 15% de la population contre 9% pour le reste de l’Espagne. http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/02/18/a-barcelone-manifestation-geante-pour-l-accueil-des-refugies-en-espagne_5081911_3214.html
      « plusieurs dizaines d’années de matraquage » ?
      Le seul matraquage que j’ai vu en catalogne c’est celui de la police nationale sur les votants du 1er octobre. https://www.youtube.com/watch?v=-kESpxWLk-8
      « la langue Espagnole qui n’est plus étudiée à l’école » :
      tous les enfants en catalogne sont bilingues catalan/espagnol sauf ceux des unioniste intégristes qui mettent leurs enfants dans des écoles privées pour échapper à l’enseignement en catalan. L’espagnol est enseigné en classe et pratiqué à la maison dans les familles non catalanophones !
      « interdiction de la corrida » :
      c’est tout à la gloire des catalans d’interdire la maltraitance des animaux dans une région, la catalogne, qui n’a JAMAIS eu de tradition taurine (demandez aux Lillois si ils vont souvent aux corridas !). Allez aux arènes de Barcelone (la loi à été retoquée par Madrid), vous n’y verrez que des touristes Hollandais et Anglais pour boire la soupe touristique que Franco a essayé d’imposer en Catalogne pendant 40 ans (flamenco, tapas, corrida, chorizo et castagnettes) !
      « amande aux commerçants affichant leur devanture en Espagnole … » :
      Encore un mensonge….c’est le non affichage en catalan qui est verbalisé, et c’est bien normal dans une région qui à 2 langues OFFICIELLES !
      « beaucoup de Catalans (la majorité ) veulent rester Espagnols » :
      c’était vrai il y a encore peu de temps (et si Rajoy avait accepté le référendum, ma main à couper que les indépendantistes auraient perdu !) mais après tout ce qu’ils ont vu (la répression, l’emprisonnement abusif, le 155, la collusion pouvoir/justice…) je pense que c’est malheureusement fini, le divorce est la seule voie !
      « dans le même sac les gouvernements démocrates élus de Suarès à Rajoy avec le fasciste Franco » ;
      Comment appelez vous un pays où on fête en grande pompe chaque année la mort du Caudillo et de Primo de Ribera à grand coup de chants et de saluts fascistes en plein Madrid (et partout ailleurs en Espagne, sauf en Catalogne ;-D) ? Un pays où 2 dictateurs sont enterrés dans la plus grade cathédrale d’Europe construite sur le dos (au propre et au figuré) des prisonniers-esclaves républicains ? Un pays où les victimes torturées par les franquistes croisent encore tous les jours leurs tortionnaires sans pouvoir rien y faire ? https://www.youtube.com/watch?v=uIRQphHB6uA
      Alors Messieurs, appelez ça une démocrature si vous voulez mais surement pas une démocratie pleine et entière !!!!
      Et svp, trouvez nous d’autres arguments pour justifier vos propos !

      Voilà, si vous avez d’autres argument, je me ferai un plaisir d’y répondre !

  • 18 février 2018 à 17 h 53 min
    Permalink

    Les dernières élections ont montré qu’une majorité de Catalans ne sont pas pour l’indépendance. Respecter la démocratie c’est avant tout respecter ce vote et ne pas vouloir imposer ses idées. D’autre part en démocratie on ne peut pas décider unilatéralement d’être indépendant car chacun fait partie d’un tout et c’est faire preuve de mépris que d’ignorer ce tout…..Les Catalans disent payer trop d’impôts et d’après eux les Andalous sont des féniants ……Pour finir je dirais qu’en tant que touriste parlant parfaitement Castillan j’ai été choqué de remarquer que beaucoup de Catalans ne répondent pas aux personnes parlant Castillans.

    • 18 février 2018 à 21 h 13 min
      Permalink

      > Les dernières élections ont montré qu’une majorité de Catalans [sic] ne sont pas pour l’indépendance.

      Les dernières élections n’ont pas montré qu’une majorité des catalans en soit contre. Confondre le voix « contre » avec le voix « ça m’est égal » est soit ignorant soit malicieux.

      C’est justement pour ça les partis espagnols ont joué a délégitimer et boycotter le référendum. Un référendum qui, d’ailleurs, il auraient pu facilement gagner s’ils avaient bien joué ses cartes.

      > Pour finir je dirais qu’en tant que touriste parlant parfaitement Castillan j’ai été choqué de remarquer que beaucoup de Catalans ne répondent pas aux personnes parlant Castillans.

      Désolé, mais avec l’expérience de presque vingt ans de résidence en Catalogne, j’ai terriblement de difficulté à vous croire. Et ce parce que : 1) je n’ai jamais vu une situation comme vous décrivez, 2) en tant que destination touristique très populaire, ils sont habitués a des visiteurs, 3) la société catalane montre une sorte de syndrome de Stockholm très marqué qui fait très difficile rejeter son coté « espagnol ». Même les indépendantistes n’y renoncent pas !

      Par contre, si vous me dites que vous avez demandé en espagnol et on vous a répondu en catalan, là oui, c’est tout à fait normal. Est-ce que vous vous attendez d’autre, peut être ?

      De mon expérience personnelle ce que j’ai vu et personnellement souffert : une minorité significative d’espagnols refusent carrément de se communiquer avec un interlocuteur catalan (« no entiendo », ils disent) et considèrent comme une « manque de respect » qu’on leur parle dans cette langue. Bon, écoutez, si un peuple ne peut pas utiliser sa propre langue chez eux …

  • 18 février 2018 à 18 h 24 min
    Permalink

    Le premier devoir de tout démocrate c’est du respecter la loi. Dehors la loi il n’a pas de démocratie possible.
    A vous la vérité vous importe peu, et le respect de la loi encore moins.
    Presque 3000 entreprises ont quitte la Catalogne. Pas un seul pays a reconnu le referendum. Ils savent que s’ils quittent l Espagne quitteront aussi le Union Européen…ils savent qu’ ils ment…vous le savez aussi…
    Vous vous définissez tout seul…cet article c’est pure populisme, pure mensonge.

    • 20 février 2018 à 9 h 00 min
      Permalink

      Pilar, savez-vous comment les femmes ont obtenu le droit de vote ? en affrontant la loi et les gouvernements. Lorsqu’une loi est injuste ou bafoue les droits d’un groupe d’individus, c’est un devoir de ne pas la respecter, ça s’appelle la désobéissance civile.« La désobéissance civile peut être définie comme un acte public, non violent, décidé en conscience, mais politique, contraire à la loi et accompli le plus souvent pour amener un changement dans la loi ou bien dans la politique du gouvernement.
      Merci Stéphane Riand pour votre article.

      • 20 février 2018 à 10 h 32 min
        Permalink

        Non! Anna Gabriel en Suisse….jajjajja pas au Venezuela….c’ est comme ça qu’ elle affronte le gouvernement. Mirella au moins est conséquent avec ses idées. Quelle trouille…Maintenant les « Marta » Forcadell….etc…vont défendre ses idées depuis la Constitution, pas de forme « unilateral »….et un plus….rien était vrai…mais les entreprisses parties….c’ est aussi simbolique…et les hôtels qui facturent 40% moins…c’est aussi simbolique….de même que les investissements que n’auront pas lieu….
        Enfin…je pense que les lois se changent depuis la loi….et pendent qu’une loi est en vigueur se respecte….Il n’a pas un seule pays qu’a reconnu votre lute. L’Independence de Catalogne ne se justifie pas.
        Je sais très bien comment on a obtenu le droit de vote….et aussi comment était l’ Espagne avec Franco…..et le prix paye pour beaucoup de vrais prisonniers politiques….SVP un peu moins de populisme.

        • 20 février 2018 à 13 h 07 min
          Permalink

          « les entreprises parties (…) et les hôtels qui facturent 40% moins (…) de même que les investissements que n’auront pas lieu… ». Quelles sont vos sources ? Mais si en Catalogne il reigne le 155, selon le gouvernement tout devrait être normal et stable, non ? Savez-vous combien d’entreprises sont inscrites en Catalogne ? Le 0,5 % a quitté la Catalogne depuis octobre 2017.

          En Suisse, en 1970 la constitution n’autorisait pas les femmes de voter au niveau national. Les temps changent, les lois doivent s’y adapter. Dans des procès politiques, par le dialogue. C’est le job des politiciens. Pas de dialogue = ne pas faire son job. Voilà le responsable de tout, et les partis qui le supportent.

        • 20 février 2018 à 14 h 52 min
          Permalink

          Visiblement il y a une bonne part des événements qui vous échappe. Sage décision de la part d’Anne Gabriel de ne pas vouloir servir d’otage, et lutter contre l’injustice. Trouille, certainement pas, il faut savoir se retirer quand c’est le moment, c’est une preuve d’intelligence et ce sera l’occasion de porter les atteintes aux droits de l’homme devant les tribunaux (une de plus). Après, j’ai du mal à comprendre ce que vous voulez dire, ça n’a pas trop de sens pour moi.(???)
          Qu’aucun pays n’ai reconnu la lutte pour l’indépendance de la Catalogne, évidemment, cela viendra plus tard. Ensuite, je ne comprends pas ce qui vous énerve autant dans le fait que deux millions de personnes suivent le même but. Lorsque un aussi grand nombre de gens se mobilise pour obtenir quelque chose en démocratie, la moindre des choses, c’est d’écouter, essayer de comprendre, parler et négocier.

  • 18 février 2018 à 19 h 22 min
    Permalink

    Quel gâchis
    Les indépendantistes sont des gens sans scrupules manipulateurs
    Essayer de parler castillan dans un grand hôtel de Barcelone on vous répond en Catalan ou en Anglais qu’ils ne métrisent pas
    La séparation de la Catalogne de l’Espagne est orchestrée depuis longtemps les hommes politiques à Madrid ont dormi trop longtemps
    C’est une grave erreur pour toute l’Europe et pour nous Suisses aussi

    • 18 février 2018 à 19 h 24 min
      Permalink

      Juan,

      Ôtez vos oeillères !

    • 18 février 2018 à 21 h 07 min
      Permalink

      Vous avez raison Juan ,moi je milite pour Tabarnia qui a pour but de mettre les indépendantistes (je dis bien les indépendantistes et non les Catalans ) devant leurs contradictions.

      • 19 février 2018 à 19 h 57 min
        Permalink

        Tabarnia, a été créée par Jaume Vives un journaliste d’extrême droite condamné pour homophobie machisme et islamophobe. Merci Didier de nous informer de votre militance, on comprend bien mieux votre « discours » … et vos mensonges !!! Jusqu’à preuve du contraire, la haine et la violence ne sont effectives que dans un seul camp.
        http://www.publico.es/politica/catalunya-jaume-vives-portavoz-tabarnia-tintes-homofobos-islamofobos-machistas.html

        • 20 février 2018 à 16 h 18 min
          Permalink

          Le message que vous m’adressez est plein de haine voulez vous que je ratisse toutes les condamnations dont on fait l’objet des indépendantistes, voulez vous que je fasse comme vous et que je remonte leur généalogie pour trouver un père ou un grand père fasciste
          Voulez vous que je parle des propos de Junqueras sur l’ADN des Catalans qui serait différent de celui des Espagnols
          Je partage pleinement l’idée de Tabarnia mais je comprend que cela vous dérange il est souvent difficile de se regarder dans un miroir.
          Dimanche 4 Mars grande manifestation de Tabarnia à Barcelone venez nombreux

          • 24 février 2018 à 11 h 07 min
            Permalink

            Pas son père ni son grand-père, JAUME VIVES en personne (extrème droite assumé jusqu’à la lie) EST le porte parole actuel de « Tabarnia » c’est très simple à vérifier simplement en tapant son nom sur internet. C »est un fait que vous assumez et masquez et qui semble vous déranger (bien plus que « Tabarnia » me dérange (ils ont des élus ??? Ou c’est une farce 🙂 …).
            Je ne note pas de « haine » à votre égard dans mes propos. En revanche, oui l’extrème droite rance me fait vomir, la « Fondation Francisco Franco » (subventionnée par l’état) aussi. Tout comme l’impunité de la violence des groupuscules d’extrème droite.

    • 18 février 2018 à 21 h 20 min
      Permalink

      > Essayer de parler castillan dans un grand hôtel de Barcelone on vous répond en Catalan ou en Anglais qu’ils ne métrisent pas

      Et alors ? Pourquoi devrait-on vous répondre en espagnol ? Votre attitude m’étonne, monsieur.

  • 19 février 2018 à 2 h 19 min
    Permalink

    Pierre D., didier et Onteniente, quelques mensonges ou erreurs relevés dans vos affirmations:
    – Le populisme désigne un type de discours et de courants politiques qui fait appel aux intérêts du « peuple » (d’où son nom) et prône son recours, tout particulièrement en opposant ses intérêts à ceux de « l’élite ».
    – Le nationalisme est un principe politique, né à la fin du XVIIIᵉ siècle, tendant à légitimer l’existence d’un État-nation pour chaque peuple. (L’Espagne est un état nation, la Catalogne non).
    – Le xénophobe est hostile par principe aux étrangers, à ce qui vient de l’étranger. (La Catalogne est une terre d’accueil 15,3% d’étrangers en 2013. Une bonne partie des deux millions d’indépendantistes viennent d’autres régions d’Espagne).
    – La demande d’indépendance vient de la censure par le Tribunal constitutionnel espagnol de plusieurs articles du nouveau statut d’autonomie, alors qu’il avait été approuvée par le Parlement de Catalogne le 30 septembre 2005, transmis au Congrès des députés, où il fut accepté le 30 mars 2006, puis au Sénat, où il fut approuvé le 10 mai 2006. Un référendum tenu en Catalogne le 18 juin 2006 confirma le texte, qui fut promulgué par le roi Juan Carlos et publié par la loi organique 6/2006 du 19 juillet 2006. Le statut actuel est en vigueur depuis le 9 août 2006.
    – L’autonomie basque bénéficie de plus d’autonomie que la Catalogne.
    – La guerre de Succession d’Espagne s’achève le 11 septembre 1714 par la prise de Barcelone par les troupes franco-espagnoles. La Catalogne avait choisi le camp de la maison des Habsbourg contre celle des Bourbons. La nouvelle dynastie affirme l’instauration d’une monarchie absolue et centralisée, le décret de Nueva Planta du 16 janvier 1716 abolissant les usages, la Cort General et les autres institutions ou fors de la principauté, mettant fin de fait à son indépendance.
    – Le mouvement indépendantiste est pacifique et basé sur le mouvement Ghandien, il ne prône pas la haine.
    – Ce que vous appelez fracture de la société est en réalité un débat démocratique, et si vous connaissez des familles catalanes déchirées, j’en connaît également dans le reste de l’Espagne, en France et en Belgique et pas à cause de l’indépendantisme.
    – L’idée que l’Espagne les vole, c’est une réalité, le gouvernement actuel (PP) est au centre de toutes les affaires de corruption.
    – La langue espagnole est toujours étudiée en Catalogne au même titre que le catalan (bilinguisme).
    – Interdiction de la corrida, oui, effectivement les catalans n’apprécient ni la torture ni la mise à mort des animaux dans un but ludique, ce qui est tout à leur honneur.
    – Les amendes aux commerces ne sont pas parce qu’ils affichent en espagnol, mais parce qu’ils n’affichent pas en catalan, nuance que vous ne semblez pas apprécier.
    – Les dernières élections du 21 décembre 2017 ont prouvé que la majorité en vote et en députés est indépendantiste, et grâce à une participation record, que la majorité silencieuse anti-indépendantiste n’existe pas.
    – Les catalans parlent catalan parce que c’est leur langue, ce que l’on ne peut leur reprocher, mais ils parlent également tous l’espagnol, et très souvent d’autres langues.
    Et pour finir, j’ai trouvé plus de haine dans vos commentaires que ce que j’en ai rencontré en 20 ans en Catalogne.

    • 19 février 2018 à 9 h 10 min
      Permalink

      Une mensonge répété un million de fois ne devient pas une vérité.  » Les dernières élections du 21 décembre 2017 ont prouvé que la majorité en vote et en députés est indépendantiste, et grâce à une participation record, que la majorité silencieuse anti-indépendantiste n’existe pas. » Majorité de députes, sont indépendantistes du a la loi de H’ondt. Mais il y a pas majorité de votes indépendantistes. Et le parti le plus vote c’est celle de Ciudadanos, avec Ines Arrimadas.
      Catalogne n’a jamais été une nation. C’était un « Condado » dépendent du « Reino de Aragón ».
      L’ Espagne ne les vole pas…vous pouvez écouter toutes les mensonges. https://www.youtube.com/watch?v=VHYsrhT2ggQ

      • 19 février 2018 à 20 h 26 min
        Permalink

        Partis indépendantistes: Junts x Cat + ERC – CatSi + CUP = 2.079.340 votes – 47,5% des votes – 70 députés.

        Partis unionistes: C’s + PSC + PP = 1.902.061 votes – 43,45% des votes – 57 députés

        Équidistants (en faveur d’un référendum autorisé): CatComú-Podem = 326.360 votes – 7,46% des votes – 8 députés

        Sources El País, un journal que vous devez connaître.
        Si vous savez compter (ce dont je doute) les partis indépendantistes ont gagné tant en votes comme en députés.
        la loi de H’ondt est une loi qui s’applique sur toute l’Espagne et jusqu’à maintenant personne n’y avait trouvé rien à redire.
        Et je suis d’accord avec vous, « Un mensonge répété un million de fois ne devient pas une vérité. », donc arrêtez de mentir, ça ne changera pas la vérité.

  • 19 février 2018 à 10 h 27 min
    Permalink

    L’Europe de Macron dit ne pas vouloir intervenir dans l’histoire de la Catalogne, mais ils donnent le feu vert au PP et à sa dictature… Cherchez l’erreur! Tant que l’Europe ne sera qu’un consortium économique et non politique, la démocratie sera orpheline. Quel gâchis!

    • 20 février 2018 à 18 h 52 min
      Permalink

      C’est sans doute parce que Macron et le reste de l’Europe ne considère pas l’Espagne et son gouvernement comme une dictature tout simplement

  • 19 février 2018 à 15 h 14 min
    Permalink

    Merci Elisabeth pour ces quelques points qui font justice à la vérité des faits historiques. Aussi merci pour contrecarrer quelques uns des mensonges écris ici. Quelques personnes de bonne fois ont accepté la propagande officielle pronnant « l’Etat de droit, la legalité, la Constitution ». Comment le parti qui gouverne, qui a creé, organisé et coordonné la plus grande organisation criminelle de l’histoire récente en Espagne, la Gurtel, peut parler d’état de droit et de légalité et des gens comme Pilar le croient? Et les 900 « imputados » du PP, ça vous fait réflexir? Quels journaux lisez vous, Pilar? certainement pas Público, un journal digital indépandant ou même eldiario.es, ou d¡autres qui sont accesibles. Je rappelle que le qualificatif « d’organisation criminelle provient d´un des juges qui a instruit le dossier, quel type courageux sachant ce qui arrive à juges et témoins qui échappent un minimum au controle du PP. Les médias espagnols, toute la presse papier, est largement subventionnée par le gouvernement espagnol ( qui n’a pas hesité à les menacer directement et en public de supprimer sa publicité institutionnelle au cas de commentaires défavorables ou simplement critiques avec sa politique en référence à la Catalogne)
    Bien, Merci infiniment Stephane Riard pour votre article, tout à fait lucide sur les enjeux de la cause catalane pour la démocratie en Europe, qui décrit des faits incontestables si l’on s’en informe un peu et surtout avec un minimum de bonne fois. Les français ont besoin de lire massivement votre article. J’habite en Catalogne et je le ferai arriver à mes amis français, ignards comme vous dites à cause de la totale désinformation…… Il faut savoir, à titre d’exemple car il y en a d’autres semblables, que Le MOnde, consideré « le journal plus objectif en France » détient depuis 2005 le 17’69% des actions du groupe Prisa (El País). Aussi que Prisa acheta le 15% du journal Le Monde la même année 2005. Il faut savoir aussi que Banco Santander, Telefónica, Caixa Bank participent en un 4’5-5% dans le capital du Grupo Prisa. C’est à dire, si tous ces banques de l’Ibex 35 retirent leur participation, le groupe Prisa va mal. Et les entreprises de l’Ibex 35 sont le principal exemple du avec pouvoir économique-d’Etat qui doivent leurs puissance uniquement à l’organisation de type mafieux qu’ils alimentent depuis 1992.

    J.Roth, Pierre, Didier, Juan, Onteniente, Pilar, vous cherchez ce genre d’infos pour essayer de savoir s’il y a des interets économiques et politiques qui vous manipulent à gogo ou c’est carrément de la mauvaise fois? Il faut dire qu’en lisant le discours mensonger à outrance ainsi que violent je dirai que certains d’entre vous excellez dans les deux options.

    • 19 février 2018 à 18 h 27 min
      Permalink

      Mais pourquoi pensez-vous que défendre la unité de Espagne c’est être d accord avec le PP? Pourquoi vous oubliez volontairement de parler de 3% de CiU, pourquoi ne parlez vous pas de la « fortune des Pujol ». Vous ne lissez que les pages dans Publico, ou dans le journal de Escribano? Parce que aussi dans ce journaux ils ont parle. Vous intéresse seulement la corruption du PP? Moi je suis contre tout sort de corruption.

      • 19 février 2018 à 22 h 47 min
        Permalink

        Les 3% de CIU et la fortune des Pujol sont étroitement liés à la corruption du PP. (Main dans la main pour le meilleur et surtout pour le pire). Nous n’en parlons plus, car en Catalogne les Pujol et autres corrompus de CIU ont été évincé du pouvoir, certains sont en prison, d’autres en attente de jugement. Je suis également contre toute sorte de corruption, et qui non ? Défendre l’unité de l’espagne est une chose, destituer un gouvernement légitime en est une autre. Emprisonner des hommes politiques pour leurs idées et appliquer le 155 selon une interprétation très perso du PP est une atteinte à la démocratie.

  • 19 février 2018 à 20 h 34 min
    Permalink

    LE « problème» est surtout généré par l’attitude complètement fermée d’un système politique autoritaire.
    Les juges « indépendants » arriveraient presque à faire passer des pacifistes démocrates pour des gens dangereux et ceux qui ont VRAIMENT commis des violences sanglantes (1 octobre) pour des justiciers du droit (en tout cas pas « de l’homme »).
    Pourtant la réalité est simple:
    Le peuple catalan d’ADN culturel pacifique (aucune violence) et ouvert (ils veulent accueillir des réfugiés, avoir des frontières ouvertes, faire des lois sociales toujours annulées par le TC…etc) a voté sous les coups de la guardia civil pour décider de leur avenir par référendum, vous connaissez plus démocratique ? à moins de nier clairement le droit des peuples à l’auto détermination (traité signé par l’Espagne en 1977 et qui est au dessus de la constitution).L’Espagne « si démocratique » interdit un peuple à décider pour son avenir grâce à une constitution écrite peu de temps après 40 ans de dictature franquiste et sous le regard de l’armée, cette constitution a absous TOUS les criminels de la dictature, cette constitution est irréformable, normal, ces criminels (ou leurs héritiers idéologiques) sont tous restés en place (armée, police, magistrats, politiques, médias …) une belle « transition » dans la continuité. Reprenez-moi si ce que j’affirme est faux !!!!
    Je rajoute que le tribunal constitutionnel a comme président M.Juan José González Rivas ex député du PP (on fait mieux comme indépendance dans une institution).Le parti de Rajoy a recyclé les chefs du franquisme dans «Alianza popular» devenu en 1989 le «Partido Popular» (PP) il est composé (entre autre) d’héritiers directs du franquisme (Diego Pérez de los Cobos actuel n°3 du ministère de l’intérieur espagnol en est un exemple).
    D’ailleurs il y a actuellement 4 prisonniers politiques, leaders d’associations civiles dont certains députés du gouvernement catalan envoyés en prison par une juge (Carmen Lamela) déjà écartée de l’instruction d’un cas de corruption en MILLIARDS du PP (cas Gürtel) pour ses affinités avec ce partit…
    Vraiment n’hésiter pas à me contredire si ce que j’écris est faux!!!

    • 20 février 2018 à 14 h 54 min
      Permalink

      Vous mentez, mais vous le savez déjà.
      Vous applaudissez lors que les juges ne donnent pas la raison au gouvernement, lors de une consultation a fin de empêcher Puigdemont être président depuis Belgique…mais vous dites qu’ ils ne sont pas justes s’il ne vous donnent pas raison.

      Violence le 1 octobre….il y a qu’a voir les voitures de la garde civil…et les images fauses….et les doigt casses une a une…après il y avait qu’une petite entorse…
      Pacifisme inscrit dans le ADN jajjajajajja dans quelle gêne?

      On peut voter….mais tous. La Constitucion que les catalans ont vote, dit que « La soberania reside en la totalidad del pueblo español » LA TOTALIDAD. Mais elle dit aussi comment la changer….les catalans, l’ ont vote en majorité….vous parlez de ce que vous avez pas vu.

      Le catalans qui demandait dans le projet de Constitution catalane, que le gouvernement choisirait les juges…avec une idéologie proche…..vous voulez donner de leçons de démocratie, et d’ état de droit?

      Vous dites «  » le droit des peuples à l’auto détermination (traité signé par l’Espagne en 1977 et qui est au dessus de la constitution). » » vous mentez aussi. http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/10/02/le-droit-international-n-autorise-pas-l-independance-de-la-catalogne_5194872_3232.html
      «  »Controverse
      Parallèlement, un traité universel et largement reconnu a été adopté, le pacte des droits civils et politiques de 1966, ratifié par l’Espagne en 1977, qui dispose à l’article 1 que « tous les peuples ont droit à l’autodétermination ».

      Mais le droit international autorise-t-il l’autodétermination de la Catalogne, contrairement à la Constitution espagnole et sans le soutien de l’Espagne, sujet de droit international ? Non : il est juridiquement impossible d’appliquer ce droit à la situation catalane et de l’utiliser dans le cadre d’une éventuelle déclaration unilatérale d’indépendance. Deux obstacles l’empêchent.
      Il n’y a aucun cas de sécession décidée unilatéralement par une région d’un Etat démocratique et respectueux des droits fondamentaux, contre la volonté de celui-ci.
      En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/10/02/le-droit-international-n-autorise-pas-l-independance-de-la-catalogne_5194872_3232.html#l1s5ybdGlZbYyW0U.99 »

      Payer les 2Euros et vous pouvez lire la suite….(La pela es la pela)

      Vous pouvez lire aussi la Chartre de Nations Unies…mais si jamais vous parait tres longe…je vous copie déjà un de ses articles.

      6. Toute tentative visant à détruire partiellement ou totalement l’unité nationale et l’intégrité territoriale d’un pays est incompatible avec les buts et les principes de la Charte des Nations Unies.

      http://www.un.org/fr/decolonization/declaration.shtml

      • 20 février 2018 à 18 h 27 min
        Permalink

        MERCI ça fait du bien de vous lire, et de remettre les choses en place

      • 23 février 2018 à 16 h 53 min
        Permalink

        « On peut voter….mais tous. » Exactement à cause de ça le gouvernement DOIT « s’engager à prendre les arrangements […] propres à donner effet aux droits reconnus dans le présent Pacte. » Pour que d’abord les catalans puissent voter et exercer leur droit à l’autodetermination. Dans un deuxième pas (suivant le résultat il s’arrête là) tout le peuple espagnol peut s’exprimer à son tour. En cas de conflict des deux opinions, le gouvernement (rôle de médiateur) DOIT trouver des solutions POLITIQUES (plus d’autonomie, fédération, séparation) pour résoudre ce conflit tout en garantissant les droits de tous les citoyens.

        Le gouvernement doit commencer à possibiliter ces démarches démocratiques, chose qu’il n’a pas encore faite malgré son compromis à respecter le Pacte Civil. Donc: « Pendent qu’ une loi est en vigueur, il faut l’appliquer et la respecter…. » Je suis à nouveau d’accord.

        p.s. « 6. Toute tentative visant à détruire partiellement ou totalement l’unité nationale et l’intégrité territoriale d’un pays est incompatible avec les buts et les principes de la Charte des Nations Unies. »
        –> Pour des états étrangers (signataires) ou des groupes armées. 😉

      • 24 février 2018 à 11 h 35 min
        Permalink

        PAS DE VIOLENCES LE 1 OCTOBRE !!!!!!????? Vous y croyez vraiment ????
        Le contenu que vous citez de « la constitution catalane.. » n’existe que dans votre tête.
        Le journal « Le Monde » est détenu en partie par Prisa presse (« El Pays » Madrid), je n’ai pas lu beaucoup d’articles objectif de leur part sur la question catalane.
        Désolé on ne peut plus rien pour vous, le cas est trop grave.
        Les catalans ont voté le 21D et on gagné les élections, Rajoy (155) a perdu, vous entendez : PERDU !!! C’est un concept qui vous semble étranger, ça s’appelle la DÉMOCRATIE.
        Les mensonges sur cette « démocratie » commencent à tomber (heureusement) renseignez-vous recoupez les informations :
        • AMNESTY INTERNATIONAL : https://www.amnesty.org/en/documents/POL10/6700/2018/En/ (page 339 à 341).
        • FRANCE INTER : https://www.franceinter.fr/emissions/les-histoires-du-monde/les-histoires-du-monde-22-fevrier-2018-1
        LE FIGARO : http://www.lefigaro.fr/international/2018/02/01/01003-20180201ARTFIG00193-des-independantistes-catalans-emprisonnes-saisissent-l-onu.php
        • ARTE : https://www.arte.tv/fr/videos/075223-113-A/28-minutes/ (voir à 39’45 »)
        • MEDIAPART: https://blogs.mediapart.fr/antoine-montpellier/blog/110218/pauvres-despagne-vous-navez-rien-ou-pas-grand-chose?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66

  • 19 février 2018 à 21 h 58 min
    Permalink

    Pardon, une erreur s’est glissé dans mon message précédent:
    C’est le président du tribunal contitutionnel (de 2013 à 2017) Francisco Pérez de los Cobos qui était militant du PP entre 2008 et 2013 (son frère étant Diego Pérez de los Cobos actuel n°3 du ministère de l’intérieur espagnol).

  • 20 février 2018 à 8 h 39 min
    Permalink

    La constitution valaisanne , etc , sont complétement enfumée par la Catalogne !

  • 20 février 2018 à 14 h 30 min
    Permalink

    Hé bien après tous ça certain dise que la société Catalane n’est pas fracturée
    C’est une belle guerre civile qui se prépare
    La Catalogne sera peut être indépendante hors de l’EU sans L’euro, les Catalans serons libre puis-qu’actuellement il vivent sous une dictature mais miséreux
    A vous de choisir

  • 20 février 2018 à 14 h 52 min
    Permalink

    Et l’Europe semble être aussi lâche qu’elle l’a été lors de la Guerre d’Espagne (1936-1939).
    Il est sûr que la Suisse à était beaucoup moins lâche, elle s’est pleinement impliquée dans la deuxième guerre mondiale à récupérer l’argent des Nazis et des juifs

  • 20 février 2018 à 15 h 43 min
    Permalink

    Se qui me surprend le plus c’est que les autres autonomies ne disent rien de tous ça il n’y a que 2 à 3 millions de Catalan qui se sentent opprimé par Madrid.?
    Toute la communauté internationale serait dupe et complice de l’état dictatoriale de Madrid?
    La pseudo République Catalane n’a été reconnue par aucun pays et institution au monde , elle est même la risée du monde entier
    Les politiques en prison le sont suite à leurs actes ils ont violé la constitution de leur pays ,cela serait identique dans tous les pays du monde

  • 20 février 2018 à 17 h 26 min
    Permalink

    Beaucoup de haine dans tous ces commentaires, c’est dommage, ce serait tellement mieux si on pouvait parler tranquillement. De toutes façons, il est bien trop tard, le 1er octobre a fait une coupure. On a pu voir jusqu’à quel point l’Espagne était capable d’aller pour ne pas perdre la Catalogne, mais malheureusement, on ne pourra jamais voir ce qu’elle serait capable de faire pour la séduire et la ramener vers elle. Il est clair que l’anticatalanisme et l’oppression développé par le gouvernement espagnol, appuyé par les médias, une partie de la population, les partis politiques, les magistrats, aident à renforcer l’indépendantisme chaque jour un peu plus. Qui voudrait vivre dans un pays où l’on vous insulte, vous méprise, vous menace ? Beaucoup de catalans se sentent déjà en république catalane, ça n’est qu’une question de temps.

    • 20 février 2018 à 20 h 55 min
      Permalink

      Pour parler il faut savoir de quoi et avec qui? Il faut parler comme Président d’ une autonomie, et en sachant qu’ on parle avec le Présidant de un pays. Et accepter que les deux sont soumis au lois. On ne peut exiger, oui, ou oui….ce qu’il ne lui apartienne pas de donner. « Artículo 1. España se constituye en un Estado social y democrático de Derecho, que propugna como valores superiores de su ordenamiento jurídico la libertad, la justicia, la igualdad y el pluralismo político. La soberanía nacional reside en el pueblo español, del que emanan los poderes del Estado. » On ne peut pas proposer de privilèges en raison de une langue…ou parce qu’ils pensent être supérieurs. L’ Espagne c’est un état de droit, que vous voulez bien l’admettre ou non…dépendent de si ça vous convient…..On ne insulte les catalans, moi je vais très souvent, mais je ne peut pas accepter qu’on ne respecte pas les lois, qu’ont confonde un prisonnier politiques avec des personnes qu’ont transgresse les lois et doit répondre devant la justice. Ils peuvent se sentir dans une république catalane….ils peuvent penser Independence, personne va vous mètre en prison pour ca. Moi je râle tous les jours devant un feu rouge qui dure très long-temps….je peux râler….mais si je passe au rouge je dois me attendre a une amende…les lois sont faites pour les respecter….Rêver c’est aussi autorise…..

      didier, je suis d’ accord avec votre façon de voir les choses. C’est triste….

    • 20 février 2018 à 21 h 53 min
      Permalink

      Le victimise Catalan personne nous aime ,les Espagnols nous aime pas, l’Europe nous aime pas ,on sera mieux tout seul les calimeros de la planète

  • 24 février 2018 à 11 h 44 min
    Permalink

    Pour les haineux … vous n’arriverez pas à masquer la réalité de ce qu’il se passe en catalogne, elle commence à vous déborder à l’international par des journalistes indépendants (et pas vraiment pour l’indépendance de la Catalogne). Vos mensonges sur l’Espagne et dans les réseaux sociaux ne pourront pas tenir longtemps face à une analyse objective et extérieure :
    • AMNESTY INTERNATIONAL : https://www.amnesty.org/en/documents/POL10/6700/2018/En/ (page 339 à 341).
    • FRANCE INTER : https://www.franceinter.fr/emissions/les-histoires-du-monde/les-histoires-du-monde-22-fevrier-2018-1
    LE FIGARO : http://www.lefigaro.fr/international/2018/02/01/01003-20180201ARTFIG00193-des-independantistes-catalans-emprisonnes-saisissent-l-onu.php
    • ARTE : https://www.arte.tv/fr/videos/075223-113-A/28-minutes/ (voir à 39’45 »)
    • MEDIAPART: https://blogs.mediapart.fr/antoine-montpellier/blog/110218/pauvres-despagne-vous-navez-rien-ou-pas-grand-chose?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66

Commentaires fermés.