FEMMES. LETTRE OUVERTE A MANON SCHICK, AMNESTY INTERNATIONAL - L'1dex

FEMMES. LETTRE OUVERTE A MANON SCHICK, AMNESTY INTERNATIONAL

Chère Madame,

 

A l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, nous avons souhaité nous adresser à une femme qui se bat pour les droits humains, qui défend les droits des femmes et qui veille à ce que la justice soit rendue.

 

A cette occasion, nous avons pensé à vous. Vous, la directrice d’Amnesty International Suisse, organisation qui représente la lutte contre la violence, la torture, l’injustice et l’oppression.  L’organisation phare qui soutient « L’ initiative multinationales responsables » (https://www.amnesty.ch/fr/themes/economie-et-droits-humains/initiative-multinationales-responsables )  pour protéger les droits humains, ailleurs dans le monde .

Nous vous interpellons, vous, l’auteur du livre : « Mes héroïnes des femmes qui s’engagent » (Edition Favre mars 2017), où vous faites l’ éloge des femmes combattantes.

 

Pourtant vous fermez les yeux sur la violation des droits humains en Suisse, l’injustice faite aux employés dans le cadre de leur travail, majoritairement des femmes. Que fait Amnesty pour la défense des droits humains en Suisse ?

 

En un temps où le harcèlement sexuel est à l’ordre du jour, nous oublions que des centaines de femmes et d’hommes, en Suisse, subissent le harcèlement psychologique, ou du mobbing, et ont leur dignité violée sans qu’ils puissent protester, faute de moyens, de soutien politique, médiatique, social ou financier.  Ceux qui réussissent à porter plainte, malgré le chemin sinueux, douloureux et coûteux, voient leur plainte rejetée pour des raisons absurdes, telle que la souffrance n’aurait pas duré six mois. A ce sujet, nous vous prions de lire la lettre « Violence au Travail » adressée à nos député(e)s.

 

Comment accepter le silence sur le harcèlement psychologique/mobbing qui est une atteinte à la personnalité et à la dignité ? Et qui a comme conséquence de priver les victimes de leurs ressources et besoins vitaux. Des actes assimilables à des tortures psychiques aux effets destructeurs à long terme pour la victime et ses proches.

Chère Madame, pourquoi la section suisse d’Amnesty International ne relève pas le défi de la lutte contre le harcèlement psychologique au travail en Suisse? Pourquoi ne pas devenir le porte-voix des femmes et des hommes violés émotionnellement et psychologiquement dans leur milieu professionnel par discrimination, jalousie, représailles contre les lanceurs d’alerte, etc ?

 

Dans l’attente de ce jour, veuillez recevoir, chère Madame, nos salutations distinguées.

 

Yasmine Motarjemi Rue de la Porcelaine 10, 1260 Nyon
Serèn Guttmann Route de la Résidence 37, 1752 Villars-sur- Glâne
Nadine Bennaceur Route De Cottens 14, 1117 Grancy
Ulrika Björkman, Ch des vignettes 1 Bis, 1299 Crans-Pres-Celigny
Denise Bouvier C.P.  1308, 1260 Nyon
Christianne Brand Fontenailles 8, 1007 Lausanne
Susan Britton Chemin des Chenaillettes 6, 1248 Hermance
Mona El Meligi Route de Collex 26, 1294 Genthod
Marine GILBERT Chemin des cottages 12A, Nyon 1260
Mireille Gobat Avenue Ernes-Pictet 38, 1203 Genève
Iris Görtler Bartenheimerstrasse 28, 4055 Basel
Lynn Mackenzie Rue de la Porcelaine 10, 1260
Michèle Herzog Rue St-Georges 10, CH- 1091 Grandvaux
Barbara Martens Im Theodorshof 9, 4310 Rheinfelden
Elisabeth Meylan Chemin de la Tour 20, 1217 Meyrin
Audrey Milesi Obere Rainstrasse 48, 6345 Neuheim
Sandrine Motamed Chemin du Point du Jour 18, 1202 Genève
Laurence Nicolay Chemin de l’Agasse 8A, CH 1950 Sion
Quy Ngo Avenue de Florimont 13, 1006 Lausanne
Brigitte Pivot Chemin de Planta  71, 1223 Cologny
Laure Ognois Chemin des Rosiers 4a, 1260 Nyon
Nathalie Scheidegger Grand-Rue 100, 2720 Tramelan
Laure Schönenberger Ruffieux Sur le Moulin 58, 1732 Arconciel
Natalie Urwyler Termerweg 18, 3900 Brig

 

Lettre ouverte a` Madame Manon Schick 8 mars 2018

Lettre aux autorités institutionnelles sur la violence au travail

Et il y a peut-être quelques femmes qui veulent soutenir L’1Dex, qui lutte contre le harcèlement depuis de nombreuses années et qui surprendra sur le sujet encore en 2018 :

 

 

Cliquez ici : Pour commander le magazine uniquement

Cliquez ici : Pour vous abonner au blog et recevoir le magazine

4 pensées sur “FEMMES. LETTRE OUVERTE A MANON SCHICK, AMNESTY INTERNATIONAL

  • 8 mars 2018 à 17 h 53 min
    Permalink

    et bien cela fait passablement de temps que je vis de la violence psychologique que l’on peut dire  » passablement grave » et bien je vais vous le dire : tout le monde s’en fout, même les psychiatres ne sont pas de grands adeptes de tout ce qui est à classer dans le sujet « violence » et il est un fait constaté malheureusement c’est que les connaissances théoriques sont bien là, mais la mise en pratique demeure elle encore scabreuse, frileuse, peureuse, et les prises de responsabilités sont très rares dans le réel. Donc comme dit le proverbe « aide-toi et le ciel t’aidera » ….quant à la solidarité féminine j’ignore un peu ce qu’elle est…..ah mais j’allais oublier je m’appelle jacky Mesrine ça doit venir de là ah ah

  • 8 mars 2018 à 19 h 21 min
    Permalink

    Des histoires serpentaires pauvres femmes !

    • 8 mars 2018 à 20 h 27 min
      Permalink

      oui c’est le serpent de la genèse ! comme il a pu se faire un nid douillet il en profite………

  • 12 mars 2018 à 1 h 01 min
    Permalink

    et de toute façon il faut lutter contre toute les formes de violences psychologiques, mais pas seulement au travail car ce n’est qu’un des visage de la violences il faut lutter contre la violence en connaissance de ses origines et de ses manifestations qui sont la plupart du temps ou selon le degré de gravité d’origine paranoïaque.

Commentaires fermés.