SION JO 2026. LE TRIOMPHE DU REFOULÉ (225) - L'1dex

SION JO 2026. LE TRIOMPHE DU REFOULÉ (225)

Nous étions, lui et moi, sur la Place de la Planta, le 19 juin 1999. Oui, nous y étions, et nous avons donc, avec d’autres, vécu ce moment où, comme le dit Gabriel Bender, ou peut-être est-ce quelqu’un d’autre, « la terre a arrêté de tourner ». « Nous avons vécu cette seconde de silence », inoubliable, où le néant absolu a succédé au brouhaha de la victoire certaine. « The winner is … Torino ». Et Ogi de susurrer à l’oreille de Cottagnoud : « Plus personne n’aime la Suisse ». Au moment de ce crash planétaire, pas loin de Sion, un ancien diplomate s’exclamait : « Je le leur avais dit, il fallait verser ces quelques millions de pots-de-vin, le comité a été si naïf ». Hodler était peut-être fier lui d’avoir éclairé les pratiques mafieuses du CIO, mais ces voisins lui ont fait comprendre que dans ce monde-là on ne trahit pas impunément, « alors tu iras expliquer à tes petits amis sédunois pourquoi ils ont perdu si nettement ». Le ciel est mort à La Planta, à sept heures trente, ce 19 juin 1999.

Ogi, Bournissen, Constantin, Varone, même Darbellay et Favre en culottes courtes, ont voulu oublier ce que Sion n’a pas encore oublié, la trahison de notre si bel allié, le CIO. Les Jeux nous étaient promis, Sion 2006 serait une fête magique, l’éternité touristique illuminerait Valère et peut-même Tourbillon, les médailles étincelleraient sur la Planta, François Mudry serait le Roi du monde. Mais, non, les corrompus du CIO ont choisi Torino, Agnelli, Fiat et l’Italie. Les traîtres !

Et ce gracnd supporter de Sion 2026, radical émérite, qui regrette presque d’être aujourd’hui dans le même parti que Nantermod, de me dire : « notre défaite, ce 10 juin, ce sera aussi la réponse des Sédunois au 19 juin 1999. Les gens n’ont pas oublié ce moment où ils ont connu le néant ». Il a un peu, beaucoup, raison. La Suisse et le Valais sont riches. Ce n’est pas l’explosion hypothétique future des coûts de la sécurité qui va inquiéter Simone, Claire, Jean de François et Thérèse de Marcel. Non, peut-être ce qu’a méconnu le prophète sacristain, bien trop juvénile pour se souvenir de ce moment transhistorique, c’est le prix de la sidération, le prix de la vengeance symbolique : Sion et le Valais n’ont pas pardonné l’immérité, et le CIO doit être fessé. Symboliquement et massivement.

Et la belle gueule de Duby, l’aura passé de Adolf et la compétence supposée de Romaine en communication n’y pourront rien : Sion n’aura pas même un semblant de frisson en disant NON à jamais au CIO et à ses futiles servants. Et le Valais nous accompagnera sur ce chemin.

Oui, ce qui est surprenant finalement, c’est que le débat a commencé sur la TVA (comme si la face du monde en dépendait), sur la création de Tamoil City (CC ose tout !), et sur la titularité de la marque (vraiment tout !), et un silence symbolique s’est abattu sur le passé. Mais , dit Lacan, le refoulé revient dans le réel. Et le politique et le prédateur réunis ont « oublié » le silence assourdissant du 19 juin, qui les fracasse aujourd’hui.

Le silence refoulé, en juin, revient dans le réel du Valais.

Bonjour à tous les inconscients !

Stéphane Riand

Licencié en sciences commerciales et industrielles, avocat, notaire, rédacteur en chef de L'1Dex (1dex.ch).

2 pensées sur “SION JO 2026. LE TRIOMPHE DU REFOULÉ (225)

  • 27 mai 2018 à 9 h 51 min
    Permalink

    °VENGEAAANCE ! VENGEAAANCE ! VENDAAANGE !!!

    Et pour ça, on va voter un humiliant et mortifiant petit Non aux JO et CIO.
    Et lequel signera à peu près l’arrêt de mort du CIO.
    Et parce qu’après la SUISSE à 2 deux reprises et l’Autriche qui votent Non aux JO (et les autres (ceux qui veulent) ne votent pas NB (ils sont en dictature (et nous aussi d’ailleurs mais moins))), ce la suite et fin de l’Histoire de JO qui ne RIMENT A RIEN.
    Qu’à imbéciiiser le citoyen soumis au dominant et le distraire de ses responsabilités.
    Et si tu ne connais pas tes vraies responsabilités va voir Exit, ils vont t’aider.

  • 27 mai 2018 à 18 h 59 min
    Permalink

    Je suis pour l avortement des jeux de collèges ! Ça suffit !

Commentaires fermés.