SION JO 2026. LA VILLE DE SION ET SES ENGAGEMENTS FINANCIERS (27) - L'1dex

SION JO 2026. LA VILLE DE SION ET SES ENGAGEMENTS FINANCIERS (27)

(PAR ALAIN COTTAGNOUD [ANCIEN CONSEILLER COMMUNAL RADICAL])

 

Au départ de cette candidature – qui a pour origine des entrepreneurs vaudois et Christian Constantin – la Ville de Sion ne devait servir qu’à prêter son nom, sans aucun risque financier.

Cependant, la réalité est bien différente.

Il est rappelé que selon le CIO (cf. son site officiel), le contrat  est signé avec la ville hôte, puis avec le COJO et le CNO. Le fait que la Confédération signe aussi le contrat est irrelevant . Comme il est vraisemblable que la Confédération et le Grand Conseil valaisan ne donneront pas une garantie de déficit illimitée, la responsabilité financière de ces jeux incombera à la Ville de Sion uniquement. Dans ce cas, on peut s’étonner  que Sion n’ait pas créeé une association des communes-sites pour répartir un éventuel déficit comme tel avait été le cas en 2006, d’autant plus que ces jeux se déroulent dans plusieurs cantons.

Par ailleurs, en ce qui concerne la construction du village olympique à Sion (quartier des potences), dont le financement ne fait pas partie du budget de Sion 2026, et dont la Confédération a refusé la prise en charge dans son crédit d’engagement, son implantation se situe en zone d’intérêt général (art. 69 du RCC), laquelle est incompatible à la construction de logements. Il faudra donc changer la zone, avec le risque de recours et de retard que cela implique. De plus, dans l’hypothèse où des investisseurs privés ne devaient pas être trouvés, le financement de cette construction  incombera à la Ville de Sion, et par voie de conséquence aux  contribuables sédunois uniquement.

Dans ces conditions, on ne voit pas comment on pourra voter le 10 juin 2018 sur ce projet incertain, d’autant plus que selon la SonnstagsZeitung du 22 juin 2017 le Parlement suisse pourrait refuser ce crédit et demander un référendum financier pour que le peuple suisse puisse se prononcer.

2 pensées sur “SION JO 2026. LA VILLE DE SION ET SES ENGAGEMENTS FINANCIERS (27)

  • 23 octobre 2017 à 7 h 29 min
    Permalink

    Si je faisais partie des responsables politiques ou de l’organisation des JO, j’affirmerais aussi croire à la couverture des frais et qu’aucun dépassement ne sera à charge des citoyens.
    En guise de bonne foi, j’engagerais 10 % de ma fortune personnelle en garantie de déficit, en précisant le montant ou une somme minimum.

    • 23 octobre 2017 à 8 h 12 min
      Permalink

      Un si bon sens en si peu de lettres mérite un article en UNE de L’1Dex : ce sera donc demain le chapitre 28 de Sion JO 2026.

Commentaires fermés.