CONSEIL D’ETAT 2017. CLAUDE POTTIER EN MODE COMBUSTION ALTERNATIF

Claude Pottier a-t-il dérapé en proposant une alliance à droite de type alternatif avec « Ensemble à droite » au second tour des élections à l’exécutif cantonal ? Ou cette stratégie n’a-t-elle pas été élaborée il y a bien longtemps par Oskar Freysinger qui a pu (?) avoir songé à une union dès le premier tour avec Pottier avant que la « solution » Voide ne surgisse du chapeau ? Cette « avancée » sur l’échiquier politique valaisan est en fait une stratégie pouvant préparer un second tour stratosphérique dans lequel Oskar Freysinger proposerait simplement aux Valaisans un gouvernement en un seul kit, Oskar, Nicolas, Sigrid et Claude, pour un « Ensemble toute à droite ». Aux radicaux de comprendre que l’utilisation du crayon doit se faire à l’interne et que favoriser Favre ne serait pas un acte idiot dans un contexte démocratique très tendu. 

 

René Constantin, le président du PLR, n’a en tous les cas pas utilisé la langue de bois :

« Sur les ondes, notre candidat Claude Pottier a laissé entendre qu’au 2e tour, différents types d’alliance étaient possibles, notamment au sein de la droite « élargie ». Que l’on soit clair: ses propos n’engagent que sa personne. Et que l’on ne s’y méprenne point: Le PLR s’est fixé une ligne à savoir: ne pactiser avec aucune force politique quelle qu’elle soit. La droite conservatrice est à l’opposé de nos valeurs, de notre mode de faire la politique aussi. Tel était le contenu de mon message délivré sur la RTS, ce matin. Les Valaisannes et Valaisans doivent choisir entre 2 modes de société en mars prochain: l’ouverture, la modernité, le partenariat avec les voisins ou alors, le protectionnisme, la défiance systématique vis-à-vis de des autres, le repli sur soi. Le Valais a besoin de réformes structurelles. Le PLR en est le promoteur numéro un! Obtenir un siège au Conseil d’Etat se fera par choix responsable du citoyen et non par tractation d’appareils de parti. J’insiste sur le fait qu’il n’y a aucune négociation avec qui que ce soit mené par les dirigeants du parti et les candidats! Et je le répète: conclure une « bilatérale » n’apporterait aucune plus-value à notre formation, bien au contraire! Cette position sera défendue becs et ongles au sein du comité stratégique. Le PLR revendique son droit à être au gouvernement en fonction de son poids électoral (1/4 des suffrages lors des élections du Grand Conseil 2013). Il continue à défendre la proportionnelle de fait, soit le 2-1-1-1 qui permettrait à toutes les forces politiques majeures d’être représentées au Gouvernement ce qui garantirait le bon fonctionnement des pouvoirs et des institutions. »

Claude Pottier, qui semble plaire à Jean-Bornet, – Jim voudrait-il AUSSI figurer au second tour sur la liste d’Oskar ?!?! -, a marqué son territoire à l’extrême droite du radicalisme. On va espérer que les radicaux historiques, il en reste tout de même quelques-uns, se passeront le mot pour promouvoir Fredo et non Claudio !

Les couteaux sont sortis, le tranchant des lames a été vérifié, les boucliers ont été mis au placard, ça va saigner. 

Bonjour à tous les soutiens de Fredo !

Stéphane Riand

Licencié en sciences commerciales et industrielles, mention gestion d'entreprise, licencié en droit, avocat, notaire, je suis père de sept enfants et je travaille depuis plus de vingt ans à Sion comme avocat, après avoir été greffier cinq ans au sein du Tribunal cantonal. Je suis un ami de la psychanalyse, des livres, des journaux, du sport et de la justice.

14 pensées sur “CONSEIL D’ETAT 2017. CLAUDE POTTIER EN MODE COMBUSTION ALTERNATIF

  • 9 février 2017 à 6 h 13 min
    Permalink

    Jim a dit qu’il ne voterait pas Pottier. Ouf ! Favre vient d’asseoir son rang chez les PLR. Quant à Pottier, qu’il demande à Desmeules comment il faut faire pour adhérer à l’UDC !

  • 9 février 2017 à 6 h 17 min
    Permalink

    La photo ci-dessus image très bien le profil du fonctionnaire montheysan. Les dinosaures du parti (Comby, Couchepin, Bender) ont dû avoir hier une sacrée bouffée de chaleur après avoir entendu la suggestion du troubadour Pottier.

  • 9 février 2017 à 6 h 38 min
    Permalink

    Encourager Fredo c’est disqualifier à la fois Rossini et Bornet, non?

  • 9 février 2017 à 6 h 41 min
    Permalink

    Hier Pottier a perdu des milliers de voix en voulant en gagner quelques centaines.
    Vraiment dommage pour le Chablais!

    • 9 février 2017 à 9 h 41 min
      Permalink

      Mais il conservera son boulot au deuxième tour et il montrera que le système dual est un modèle d’intégration en Valais.

      • 9 février 2017 à 11 h 12 min
        Permalink

        Ahahahah! Splendide! C’est tellement ça: son seul et unique argument de campagne est un système qui existait avant lui et qui lui survivra sans qu’il n’y ait RIEN apporté de notoire!

  • 9 février 2017 à 9 h 46 min
    Permalink

    Quel gaffeur…
    Et si ces déclarations, certainement impulsives, démontraient que M. Pottier est au final moins « tordu » et calculateur que d’autres ?
    L’autre jour il posait sur les coteaux d’Ollon avec sa femme vêtue d’une magnifique fourrure… là aussi la marque d’une communication peu contrôlée.

    Dommage pour le Chablais !!!!

  • 9 février 2017 à 10 h 05 min
    Permalink

    Pottier n’est-il pas sous les ordres de Oskar F. en tant que fonctionnaire, responsable du département de la formation professionnelle ?
    L’histoire se répète et personne ne semble avoir tiré les leçons du passé.
    Pourquoi il faut voter F. Favre (l’1dex du 02 février dernier) dénonçait l’ambiguïté du statut « fonctionnaire-candidat ».
    Pottier, Bornet même combat et retour au chaud après les élections..

  • 9 février 2017 à 10 h 47 min
    Permalink

    Oskar le crab, après avoir pincé Voide au PDC veut maintenant doubler le PLR en misant sur Pottier. Il faut croire qu’il craint pour son élection. Confirmons ses doutes et « Coupons.lui-la-voie !

    • 9 février 2017 à 13 h 17 min
      Permalink

      Il n’y a pas que l’UDC et certains PDC qui en ont marre de l’idéologie progressiste : il y a aussi des électeurs socialistes, verts etc. Les valeurs du progrès, des révolution industrielles avec la formation du prolétariat ne furent pas si écologiques et sociales que cela, bien au contraire.

      • 9 février 2017 à 15 h 06 min
        Permalink

        Tiens donc, un nouveau marxiste ! Dangereux !

        • 9 février 2017 à 17 h 36 min
          Permalink

          Le marxisme est une forme de socialisme (et indépendante de Marx lui-même). Tous les aménagements du capitalisme sont du socialisme. De la gauche à la droite y’a que du socialisme (plus ou moins conservateur) mais plus aucune pensée radicale et critique. Oskar ou Rossini ou Pottier ou… Même combat déjà perdu.

  • 9 février 2017 à 10 h 57 min
    Permalink

    Pottier , conseiller d’Etat, il y a des limites à ne pas dépasser. Le Chablais a t-il des personnalités de niveau ?

  • 9 février 2017 à 12 h 26 min
    Permalink

    Votons et cassons la voie……

Commentaires fermés.