CONSEIL D’ETAT 2017. WALLISER COMBINAZIONE

Pas mal de Valaisans, en 2013, ont voté pour kar Freysinger, parce qu’ils pensaient, peut-être le pensent-ils encore, que le chef de l’UDC est fondamentalement un anti-magouilles. N’appartenant à aucun conseil d’administration, ils imaginent qu’il saura mieux que d’autres évites les pièces de la combinazione.

Et voilà que, par les hasards de la vie, « tombe » dans ma boîte mail des courriels échangés entre les grands pontes de l’UDC Valais : Jean-Dominique Cipolla, Daniel Cipolla, Oskar Freysinger, Edmond Perruchoud, « pafou » et les groupes UDC du Grand Conseil et du parti.

Qu’y lit-on ?

« Il est vrai que tant les Noirs que les Jaunes ne veulent pas du tout d’un PLR au gouvernement, car d’une part ils n’aiment pas ceux qu’ils perçoivent culturellement comme des « Franzosen », d’autre part ils craignent surtout que le robinet des subventions ne se tarisse, les PLR n’ayant absolument rien à défendre dans le Haut-Valais (pas un seul député élu). [mis en gras par L’1Dex]. 

En outre, une grande majorité de Valaisans ne veut pas de 2 socialistes au Gouvernement. 

Dès lors, le message à faire passer à l’extérieur est le suivant: « le candidat PLR dispose certes d’un bon potentiel, mais il ne bénéficie objectivement d’aucune expérience politique, pas même d’une présence au conseil général d’une commune. De surcroît, il accuse un handicap de 10’000 suffrages sur Rossini au premier tour et n’a terminé qu’au 3e rang de son parti dans son district pour l’élection au Grand Conseil. Cet état de faiblesse laisse la porte grande ouverte à l’arrivée de 2 socialistes au gouvernement. Mais est-ce vraiment ce que la population valaisanne souhaite ? Si non, force est de constater qu’Oskar Freysinger constitue l’UNIQUE REMPART CREDIBLE A L’ARRIVEE DE 2 SOCIALISTES AU GOUVERNEMENT. Oskar a certes reçu un avertissement clair de la population lors du scrutin du premier tour, mais il l’a compris, en a pris bonne note, s’adapte, a adopté un profil bas, est devenu « compatible » pour le Gouvernement. Votez pour lui et n’oubliez pas de poster votre enveloppe de vote avant le 16 mars ».

Oskar approuve : « Tout est dit. Parfaitement de ton avis ».

Et l’inimitable Edmond Perruchoud, accessoirement président du Grand Conseil, donc soumis, imagine-t-on, à une certaine réserve d’y aller de son petit mot :

« A vous toutes et tous,

Non, tout n’est pas dit. Si l’analyse de Patrick, comme à l’accoutumé est fort pertinente, la messe n’est pas dite et ce message pourrait avoir pour effet d’insuffisamment mobiliser les personnes UDC ou autres – susceptibles d’étayer la candidature de OF. Selon l’adage, ne seront couronnés que ceux qui combattront jusqu’au bout !

Alors continuons à diffuser la bonne nouvelle et à actionner toutes nos relations et nos moyens – respectueux et légaux bien évidemment, nous sommes un parti institutionnel -.

Au boulot et meilleurs messages.

Edmond Perruchoud, comme citoyen soucieux du bien de la République. »

Doit-on résumer ainsi ces profondes pensées politiques des plus hauts dignitaires de l’UDC Valais : « surtout, ne voter pas des Franzosen, car le robinet des subventions s’éteindra dans le Haut-Valais » ?

Le moindre mal est aujourd’hui de choisir deux PS au gouvernement pour « contrôler » la majorité PDC et faire en sorte que les subventions soient dirigées non par affinités politiques ou ethniques, mais par souci éthique.

Oskar, tu as aussi été élu en 2013 en ta qualité d’homme anti-magouilles. Ton pacte avec le « fidèle traître », ton « Blut » parfaitement « non Welsche », et ton art caché des subventions bien arrosées ne sont peut-être plus en osmose avec la volonté profonde du peuple de chez nous, Romands et Alémaniques, bien éclairées par … L’1Dex !

Bonjour à tous les fabricant de robinets !

 

 

Stéphane Riand

Licencié en sciences commerciales et industrielles, mention gestion d'entreprise, licencié en droit, avocat, notaire, je suis père de sept enfants et je travaille depuis plus de vingt ans à Sion comme avocat, après avoir été greffier cinq ans au sein du Tribunal cantonal. Je suis un ami de la psychanalyse, des livres, des journaux, du sport et de la justice.

14 pensées sur “CONSEIL D’ETAT 2017. WALLISER COMBINAZIONE

  • 12 mars 2017 à 6 h 05 min
    Permalink

    Et tout ça est censé représenter de la Haute politique? Merde, alors!

  • 12 mars 2017 à 6 h 55 min
    Permalink

    Les Ronands, à ce stade, devraient renoncer à voter pour les hauts-valaisans.

    Par prudence.

  • 12 mars 2017 à 6 h 59 min
    Permalink

    Edmond Perruchoud, le master in law, qui roule pour l’homme au catogan alors que ce dernier et sa garde rapprochée ont tout tenté au niveau du Grand Conseil afin que l’avocat ne soit pas élu Grand Baillif. Tentative vaine puisque les autres formations politiques (dont surtout la famille C) ont majoritairement soutenu l’avocat surtout pour, permettez-moi l’expression, emmerder l’homme au catogan. Belle hypocrisie, une de plus.

  • 12 mars 2017 à 10 h 37 min
    Permalink

    l’UDC se charge donc des robinets à fric

    et le parti socialiste conformément aux dires de Mme Amarelle a aussi à faire avec les robinets étant donné que d’après ses dires ce sont eux les responsables du problème migratoire.

    bonjour à tous les robinettistes et à tous les ignorants du monde réel.

  • 12 mars 2017 à 13 h 20 min
    Permalink

    Pas mal la remarque des subventions pour le haut valais surtout si cela vient de pafou ( Patrick Fournier, président de la Commission des finances du Grand Conseil).

    • 12 mars 2017 à 13 h 29 min
      Permalink

      Cher LL (connu de la rédaction de L’1Dex),

      Il n’y a naturellement aucun doute possible, comme vous le dites : il s’agit de Patrick Fournier, dont la fonction de président de la Commission des Finances du Grand Conseil (je suis effectivement nettement moins au courant que vous des arcanes du pouvoir !), ajoute beaucoup de pertinence à mon article.

      L’espoir tout ponctuel, qui est le mien, est que vous-même et ceux qui vous sont proches ne manqueront pas de voter Stéphane Rossini.

      Résultats des courses, tout bientôt !

  • 12 mars 2017 à 15 h 42 min
    Permalink

    L’1dex touche le fond en jouant le jeu de Christophe Darbellay et du PDC. Où est passée son indépendance et son sens critique ? Toutes les affaires qui nourrissent le blog depuis 5 ans sont-elles oubliées ? Freysinger est-il le seul problème du Valais ? Un peu de recul serait le bienvenu, que diable !

    • 12 mars 2017 à 17 h 32 min
      Permalink

      Pikachu,

      Ne mélangez-vous pas l’urgence électorale de l’urgence des affaires ? Ah oui, c’est la même chose ! Alors, qu’est-il arrivé à Oskar Freysinger pendant la législature … et aux autres ? Au fait, Darbellay était-il au gouvernement lors de la dernière législature ? Ah non ! Mais alors ?

      Et savez-vous aussi qu’il FAUT LEGALEMENT que le gouvernement soit composé de cinq membres. Cinq, ni un de moins, ni un de plus.

      Quant aux affaires, … Par exemple : avez-vous eu connaissance du rapport public de MM. Veuthey et Bender sur Verbier ? Tiens, ça me donne un premier papier pour Darbellay tout bientôt.

      A bientôt, donc.

      Mais APRES les élections !

    • 12 mars 2017 à 22 h 29 min
      Permalink

      Non non il n’y aura plus rien à écrire après ces élections voyons… Un paradis !

  • 12 mars 2017 à 17 h 17 min
    Permalink

    Encore un petit commentaire à la déclaration de Freysinger se vantant de son sang haut-valaisan: autrement il devrait faire une étude génétique pour lui permettre de déclarer: Mon sang est 50 % Haut-Valaisan et 50 % Autrichien.

  • 12 mars 2017 à 17 h 41 min
    Permalink

    Vous n avez pas de chance , car je sais une chose c est que passé un certain age , C est fini .

    Mangez les salades Freysinger , étérnelles ! Qui de concerts mettent l honnorabllité de ce canton dans une campagne
    qui en ferait la posture ! Mauvaise . Elle fourvoie le commerce , la réputation , la vie saine . La sereine diplomatie . Dans
    un parcours sans excuses : Cette issue d un leurre ! Comme si vous étiez le miroire d un narcisse que d un menteur .

    Alors je me permets de vous encourager à voter en masse . Pas à la masse !

    Un ami qui vous veux du bien .

  • 12 mars 2017 à 17 h 54 min
    Permalink

    Anna Dada (sur FB)

    M. Oskar Freysinger,
    Vos soutiens disent de vous que vous êtes intègre, droit, honnête, généreux, travailleur, sensible au bien de la population, intelligent, cultivé, etc. J’ai pour ma part du mal à voir où est votre intégrité quand vous laissez vos coreligionnaires trainer dans la boue … DEMAIN A L’1DEX !

  • 12 mars 2017 à 19 h 15 min
    Permalink

    Et que dire du PDC qui magouille depuis 160 ans ? En tout cas il semble que GMB de Grimisuat ait aussi le bras très long pour se faire réélire…
    Bref cette campagne, y compris dans certaines commune est vraiment nauséabonde

    Vivement dans quatre ans !

    • 12 mars 2017 à 22 h 59 min
      Permalink

      Sors de ta caverne, les élections communales sont terminées depuis l’automne dernier. Que cela te plaise ou non, le peuple blèque a réélu GMB. Ça s’appelle la démocratie.

      Sinon, drôle de voir où mène l’absence d’arguments. Le vilain PDC, la méchante GMB, le gentil Oskar, les visionnaires UDC, et hop on repart pour une boucle…

Commentaires fermés.