LETTRE OUVERTE A OSKAR FREYSINGER

(PAR ANNA DADA [VIA FACEBOOK PAR JEAN-CLAUDE PRAZ])

 

Monsieur Oskar Freysinger,

 

Vos soutiens disent de vous que vous êtes intègre, droit, honnête, généreux, travailleur, sensible au bien de la population, intelligent, cultivé, etc. J’ai pour ma part du mal à voir où est votre intégrité quand vous laissez vos coreligionnaires traîner dans la boue vos adversaires qui, dois-je vous le rappeler, seront peut-être vos partenaires politiques.

 

Où sont votre droiture, votre intégrité  et votre collégialité quand vous laissez vos partisans dire de M. Stéphane Rossini qu’il est pro-pédophile? Où est votre intégrité quand vous ramenez sur la place publique ce qui ne concerne que la famille de M. Christophe Darbellay ? Est-ce là votre façon de débattre du bien commun ? Dénigrer et humilier les opposants politiques ne s’apparente pas à de l’intégrité, Monsieur, mais plutôt à de la bassesse morale.

 

On vous dit travailleur, sensible et généreux. Je vous concède la générosité : vous l’êtes en coups bas, critiques déplacées et humiliations à peine teintées d’insolence lors des débats. Vous l’êtes également en retournements de situations et apitoiements sur votre sort. Ce côté vilain petit canard rejeté de la couvée joue sur la corde sensible, c’est certain, et ça doit demander du travail pour le rendre crédible.

 

Ainsi, le monde politique, médiatique et citoyen s’est ligué contre vous, c’est pour ça que vous n’avez pas pu travailler. C’est pas facile d’être seul au milieu des terroristes. Parce que si l’on en croit vos amis de campagne, les citoyens sont des terroristes oeuvrant dans l’ombre à votre mise à mort, vous, le dernier rempart contre la déliquescence de notre société. Ne sont-ils pas tantôt des islamo-gauchistes sans doute recrutés par l’obscure mafia kosovare de Fully, tantôt des punks à chiens anarcho-alcooliques qui viennent souiller le pavé de notre démocratie avec leurs manifestations haineuses ? Sans oublier les pro-pédophiles qui se dissimulent derrière leur habit de bisounours pour attirer les enfants ou les journalistes propagandistes qui ne sont professionnels que lorsqu’ils sont le relais de votre propre propagande.

 

Vous vous vantiez d’amener une révolution conservatrice au coeur du Valais. C’est chose faite. Le débat public n’a jamais été aussi proche du bac à sable. Vos collègues de parti jouent aux indiens et aux cow-boys sur la toile tandis que vous menez votre révolution politique guitare à la main et manteau réversible sur le dos. La démocratie n’est pas un concours de popularité, ni une comédie musicale.

 

Votre intelligence et votre culture tant louées par vos partisans auraient pu vous permettre de comprendre qu’à force de prendre les gens pour des cons, ils finissent par vous retourner le compliment.

 

Si vous aviez une once d’intelligence, d’intégrité et d’honnêteté, Monsieur Freysinger, vous auriez pu amener le débat là où il avait lieu d’être plutôt que de parader en chantonnant que la défense de la liberté était votre seul combat. Parce que si vous [confirmez] que « la révolution conservatrice est une notion anti-démocratique qui remonte aux années 20-30 » […], nous sommes nombreux à douter que ces qualités soient vôtres. Et encore plus de votre capacité à défendre la liberté démocratique de vos concitoyens.

 

Une de vos anciennes élèves qui se demande bien qui a pu croire que vous seriez capable de gérer un quelconque département public autre que celui de votre gloire personnelle.

 

31 pensées sur “LETTRE OUVERTE A OSKAR FREYSINGER

  • 13 mars 2017 à 7 h 08 min
    Permalink

    Il est un domaine au moins où Oskar demeure fidèle à lui-même, donc intègre: c’est celui de ses relations avec les nostalgiques austro-allemands, hollandais et autres du nazisme. A propos, son drapeau du Troisième Reich trône-t-il encore toujours dans son salon et son fusil militaire sous son lit?

    • 13 mars 2017 à 7 h 33 min
      Permalink

      Je m excuse pas fusil militaire mais carabine
      Soyez au moins précis dans vos commentaires svp.

      Et pour ce drapeau n était ce pas celui de l Allemagne avant le nazisme?

      Je vais y vérifier et vous laisserez un mot.
      Je ne suis pas un partisant de OF mais je ne suis pas d accord que l on relate des idées des avis sans vérifier les détails surtout sur le net.
      Amicalement

    • 13 mars 2017 à 8 h 47 min
      Permalink

      C’était un drapeau du IIe Reich et il n’était pas dans son salon, mais dans sa cave… (source)
      Je n’apprécie pas les méthodes de fake news de l’UDC… donc n’utilisez pas les mêmes….

      • 13 mars 2017 à 13 h 04 min
        Permalink

        C’est en effet un drapeau du 2ème Reich, devenu symbole des néo-nazis.

  • 13 mars 2017 à 7 h 41 min
    Permalink

    Ici, tout dit !

    Si vous deviez encore chercher une raison de ne plus voter ce ministre devenu totalement indigne de parler au nom de la population valaisanne, lisez attentivement ce que cette jeune femme écrit à propos de son ancien prof. C’est édifiant et courageux. Bravo Madame, d’avoir si pertinemment résumé son bilan, que beaucoup de jeunes gens partagent assurément.

    Non, nous ne pouvons plus admettre qu’un tel pitoyable personnage siège plus longtemps au Palais du Gouvernement. Se tromper, être trompé une fois, cela suffit !

    Ayons le courage et l’intelligence de chasser cet homme en biffant son nom sur nos bulletins. C’est un acte de salubrité publique, tout simplement.

    Si j’avais encore été en fonction comme chef de l’information de l’État du Valais aujourd’hui, je n’hésiterais pas un instant à présenter ma démission si Oskar Freysinger était élu ce dimanche.

    • 15 mars 2017 à 12 h 45 min
      Permalink

      Il serait intéressant de connaître la situation de cette jeune femme comme étudiante et dans savie active; peut-être que nous comprendrions mieux sa haine!

  • 13 mars 2017 à 7 h 45 min
    Permalink

    Ici, tout dit !

    Si vous deviez encore chercher une raison de ne plus voter ce ministre devenu totalement indigne de parler au nom de la population valaisanne, lisez attentivement ce que cette jeune femme écrit à propos de son ancien prof.

    C’est édifiant et courageux. Bravo Madame, d’avoir si pertinemment résumé son bilan, que beaucoup de jeunes gens partagent assurément.

    Non, nous ne pouvons plus admettre qu’un tel pitoyable personnage siège plus longtemps au Palais du Gouvernement. Se tromper, être trompé une fois, cela suffit !

    Ayons le courage et l’intelligence de chasser cet homme en biffant son nom sur nos bulletins. C’est un acte de salubrité publique, tout simplement.

    Si j’avais encore été en fonction comme chef de l’information de l’État du Valais aujourd’hui, je n’hésiterais pas un instant à présenter ma démission si Oskar Freysinger était élu ce dimanche.

  • 13 mars 2017 à 7 h 46 min
    Permalink

    Oui Oskar a des défaut mais il a une qualité, il ne ce cache pas derrière des pseudos,il dit les choses droit dans les yeux comme un homme. Et ça c’est un homme que je peux suivre

    • 13 mars 2017 à 8 h 48 min
      Permalink

      Les choses… et mêmes des mensonges gros comme des maisons… droit dans les yeux

      • 13 mars 2017 à 9 h 11 min
        Permalink

        à nouveau LES MENSONGES GROS COMME DES MAISONS ne sont pas un attribut appartenant à Mr Freysinger uniquement !

        nous avons eu un gouvernement misérable les 5 dernières années et ce n’est pas la faute uniquement à ce personnage !
        trop facile ces lapidations
        trop facile d’occulter les vrais problèmes
        trop facile de focaliser son regard sur une cible unique
        trop facile que de croire qu’une fois Mr Freysinger écarté
        il n’y aura plus de clan
        plus de magouilles,
        plus de mensonges
        plus de silences fautifs
        plus de excès ni d’abus,

        trop facile vraiment…………..

        • 13 mars 2017 à 11 h 11 min
          Permalink

          Restez pragmatique Marcel.

          OF est un homme d’opposition (rôle où il excelle d’ailleurs), pas un homme collégial. Il a bâti sa carrière sur la critique des autres.

          Comme Conseiller d’Etat, il a été médiocre (mais ce n’est pas le seul, je vous le concède). Logique, il n’est pas fait pour ça.

          Oskar, comme Poutine et Trump qu’il admire, veut gouverner seul. Il a tenté un putsch, il a perdu.
          S’il est élu, il sera encore plus mauvais que ces 4 dernières années, car il aura de fortes personnalités intelligentes face à lui, et il n’aime pas ça. Il jouera au Super-Calimero (c’est trop injuste, on ne me laisse rien faire) pour cacher son incompétence, et le valaisannes et valaisans seront les grands perdants.

          Oskar a semé le vent de la discorde. Il récolte donc aujourd’hui une tempête contre lui. Encore logique.

          On dit aux enfants : ne joue pas avec le feu. Certains adultes feraient bien de se le rappeler.

        • 13 mars 2017 à 13 h 10 min
          Permalink

          Marcel ….ça me plaît et je complèterai…
          Comme on devrait-être dans l’EXCELLENCE…l’hypocrisie sera d’autant plus grande

          • 13 mars 2017 à 14 h 32 min
            Permalink

            d’ailleurs si mes souvenirs sont bons l’affaire Verbier, cette pécadille …. c’est bien à Bagnes ? et Bagnes c’est bien une majorité PDC depuis………….quand déjà ? même les socialistes n’y existent plus je crois et quand il y vont ils sont la preuve vivante qu’ils font le sââle boulot de la drouète ….oui ou non ?

        • 15 mars 2017 à 12 h 47 min
          Permalink

          Bravo, c’est bien dit!

    • 13 mars 2017 à 8 h 53 min
      Permalink

      Ma Chère ou Mon Cher Topsy,

      Juste énorme ton histoire de pseudos, surtout pour toi qui a indiqué ton nom et ton prénom. Ce pauvre monsieur qui par son comportement déshonore le Canton du Valais et son gouvernement doit avoir bien du soucis avec de pareils soutiens.

      • 13 mars 2017 à 9 h 08 min
        Permalink

        Morte de rire que celui qui se plaint d’un pseudo et ne se dévoile pas non plus. Une forte disposition à la non remise en question digne d’un statut pervers!

    • 13 mars 2017 à 9 h 05 min
      Permalink

      @Topsy:
      Cette histoire de pseudo va falloir changer de disque… C’est mon surnom, c’est aussi mon nom d’illustratrice et je vous assure que la plupart des gens ne savent pas quel est mon nom de famille tellement ça fait longtemps qu’on m’appelle Anna Dada. Ça fait plus de 10 ans que c’est comme ça parce qu’étant à moitié portugaise, j’en avais marre qu’on charcute mon nom de famille depuis l’enfance… Pour le reste je crois que ça été dit assez droit dans les yeux et je vous assure que lorsqu’il était mon enseignant, je n’étais pas moins tendre avec lui.
      Maintenant libre à vous de suivre qui vous voulez…
      P.S.: Topsy c’est votre vrai nom? Dis-donc, ils avaient de l’imagination vos parents…

    • 13 mars 2017 à 10 h 51 min
      Permalink

      @ Topsy

      Le seul bulletin de vote sans en-tête de partis c’est celui d’Oskar. Faut-il donc comprendre donc que pour Oskar l’UDC est un parti-pseudo et qu’il ne se cache plus derrière? Si Oskar ne prend plus parti, c’est que précisément le seul parti qui compte à ses yeux c’est le sien! Peut-être serait – il temps d’ouvrir les vôtres ?

  • 13 mars 2017 à 8 h 37 min
    Permalink

    mr Freysinger est indigne de la confiance qui lui a été accordée soit.

    mais il n’est pas le seul ! tous les silences, toutes les non-réponses, tous les abus de pouvoir, tous les non-respect du droit et de la morale de base, toutes les médisances, tous les refus d’assumer une ou des responsabilités, tous les abus du devoir de fonction,tous les copinages, tous les privilèges accordés, toutes les décisions arbitraires, etc etc etc…….. sont tout autant d’ INDIGNITES et des insultes faits à la population de ce canton à la souveraineté du peuple et à sa dignité.

    au risque de me répéter ici c’est le mythe du bouc-émissaire resplendissant qui,accomplit ou pas, ne changera pas la misère morale dans laquelle nous fermentons encore tous aujourd’hui ni ne résoudra les problèmes de notre canton sous domination PDC depuis ????

    quand allons nous REELLEMENT évoluer ?

    • 13 mars 2017 à 12 h 20 min
      Permalink

      « Marcel »
      D’accord avec votre constat.
      Objectivement, les affaires qui ont sérieusement et pour longtemps encore entaché la réputation du canton (aff. Dorsaz, Verbier, Luca, etc. … )ne sont imputables ni à OF ni à l’UDC. Il faut savoir raison garder!

    • 13 mars 2017 à 12 h 53 min
      Permalink

      @marcel: vous avez raison. En 2013, des gens ont voté OF pour s’en sortir des magouilles et des combines du PDC. Plusieurs personnes de mes connaissances l’ont fait sans connaître la réalité de ses contacts avec l’extrême droite européenne.
      Maintenant, ils sont déçus, outrés, car ils se sentent d’une part trahis et, d’autre part découvrent les contacts d’OF avec la droite dure européenne et surtout ses discours. Bref, OF est entré dans le moule du PDC et, par ses actes et paroles, se moque des citoyens valaisans. D’où la sanction qui profite au PDC.
      Dans 4 ans, les données seront différentes. Le PDC ne bénéficiera plus ou peu de l’effet Freysinger.
      Ne désespérez donc pas.

    • 15 mars 2017 à 12 h 49 min
      Permalink

      Affirmations tout à fait gratuites, sans preuves, donc pas dignes de confiances!

  • 13 mars 2017 à 9 h 55 min
    Permalink

    Encore le dénigrement par quelqu’un d’anonyme :(…
    La Gauche ne sait faire que ça ?
    Quelle lâcheté.

  • 13 mars 2017 à 11 h 57 min
    Permalink

    En tous cas, Freysinger faudra penser à le faire rembourser par la sécu parce qu’alors avec les milliers d’heures de séances chez le psy qu’il fait économiser à cette sécu en permettant à tous les frustrés du monde de se défouler sur lui gratuitement et sans risque (le défouloir idéal quoi / pas cher, gratuit et sans risque… parce que d’ici qu’on lui reconnaisse son statut de bouc émissaire dans la débilité ambiante de l’aube de ce 21ème siècle, c’est pas demain la veille)) il mériterait bien un petit retour sur ces économies. (Comme cette petite étudiante par exemple, qui a passé des heures pour ne pas dire des jours, à nous pondre sa petite saloperie pour se défouler
    (laquelle l’amènerait d’ailleurs tout droit devant les tribunaux pour accusations mensongères et accusations sans preuves si le méchant professeur n’avait pas déjà assez d’autres chats à fouetter sans cela.

    Aussi l’1DEX qui mériterait d’être remboursé par la Sécu. (Mais lui, MOINS, parce que lui, 2 pas en avant, un gros en arrière et donc pas beaucoup de bénéfices au final). Mieux que rien mais: pourrait faire 100 fois mieux comme on dit chez les lecteurs de l’1dex soit, les profs (conspirateurs contre Freysinger et qui tirent les ficelles de tout ce merdier en sous-cape, cons se le disent)..

    • 14 mars 2017 à 18 h 14 min
      Permalink

      @ Dom:
      Ça m’a pris 30 min… J’ai mieux à faire que de fomenter un plan machiavélique à la destitution de M. Freysinger pendant des jours (des jours, sérieusement? faut arrêter les psychotropes, ce texte ne tient même pas sur une page A4). J’ai pas mal de défouloirs un poil plus sains que l’obsession que vous me prêtez. D’ailleurs, je vous suggère de faire un peu de sport par exemple, vous semblez avoir besoin de décompresser.
      Quant à votre ton, plein de poésie et politesse, j’imagine qu’il est le fruit d’une réflexion posée et intelligente… Tout comme votre prétention à me conduire au tribunal pour des accusations mensongères. Faudrait voir pour relire le code pénal, je crois que vous êtes plus attaquable que moi au vu de votre commentaire. Je dis ça, je dis rien.
      P.S. : la théorie du grand complot mondial contre M. Freysinger? Hum… ça fait longtemps que vous n’avez plus consulté?

      • 15 mars 2017 à 0 h 36 min
        Permalink

        Dans un but de promotion du débat d’idées et de la liberté d’expression, j’accuse réception de votre message (Bonjour) (sachant que la politesse favorise le dialogue et la compréhension entre les gens (les peuples)).

        PS: Sinon, il est possible que j’aie été un peu acerbe dans mes propos… mais comme seul une longue équation (compliquée et que je n’ai pas envie de faire… et qui m’incriminerai) pourrait nous le dire, je n’ai pas envie de la faire. (lol)

  • 13 mars 2017 à 13 h 41 min
    Permalink

    Le coup du complot médiatico-politique, il aurait pas piqué l’idée à la clique Fillon-Lepen ? Franchement, ils devraient déposer plainte pour plagiat !

  • 13 mars 2017 à 14 h 41 min
    Permalink

    Merci et bravo Anna Dada pour ce texte.

  • 13 mars 2017 à 15 h 03 min
    Permalink

    Cet article n’apporte aucun argument concret. Mme fait totalement dans l’émotionnel (tiens je croyais que c’était un défaut typiquement UDC) et ahane (assez bien je l’avoue) des propos déjà entendus des centaines de fois, avec beaucoup de haine. Je n’ai pas voté Freysinger il y a quatre ans, contrairement à bien des bobos, ceux qui le fustigent le plus violemment aujourd’hui. Comme l’1dex qui, si j’ai bonne mémoire avait conseillé de voter Freysinger pour barrer la route à Varone (tiens, encore un qui s’en est pris plein les mollets) et qui retourne sa veste de manière virulente. Je ne le voterai pas cette fois encore mais je déteste quand on s’acharne sur une même personne, surtout lorsque les quatre autres ne valent pas plus chers, du moins en efficacité dans leur travail. Franchement, on se croirait dans une cour de récré (t’es plus mon copain, t’es plus mon copain…. nananère…). Et si au lieu de démolir Freysinger, vous mettiez en avant les qualités de ses adversaires. Ce serait plus constructif, non ?

  • 14 mars 2017 à 9 h 27 min
    Permalink

    Les affiches sur le papa Darbellay ont fini par me rendre ton le fils presque sympathique, même si j’ai toujours eu de la peine avec la politique bigote, moi qui me sens éternellement exclu des critères judéo-chrétiens du citoyen modèle de par ici. Alors considérer la chasse comme un fier héritage du Valais et avoir jamais eu la politique comme seul métier, ce garçon revenait de loin…

    Mais là, le Oskar Freysinger qui revenait d’encore plus loin, de beaucoup plus loin avec ses théories, ses voyages en Allemagne et ses mauvaises fréquentations dont on ne sait pas qui est de mauvaise influence pour l’autre, on finit par le me rendre sympathique, à force.

    C’est mon côté nounou de parties faibles, certainement.

    Attention à ça dimanche prochain : je pourrais bien ne pas être le seul à être gentiment excédé par tant de pensée unique, tant de vulgarité (Non, on ne traite pas un Ministre de clown, même si on le pense fort !), par tant d’exagération (j’entendais dans un café de Grimisuat que le père de Freysinger serait un SS ayant fui l’Allemagne en 46, qu’Oskar l’aurait pas volé parce que lui aussi aurait dit des saloperies sur Rossini jusque dans le Nouvelliste (ah ?), qu’il est responsable de la fuite sur le bébé de Chrisophe (on connaît pourtant tous l’histoire du reporter de la NZZ)…

    Ce sont ces gens qui votent ??? Eh bien ça me fait beaucoup plus peur qu’un Conseiller d’Etat dissident et bien esseulé.

    S’il n’a pas été un bon Conseiller d’Etat, que ceux qui l’ont constaté le disent, qu’on argumente. Et qu’ils signent autrement que par pseudo. Qu’ils se comportent en témoins ou qu’ils se taisent.

    Surtout quand je vois la mauvaise foi (fille bâtarde de la malhonnêteté, de la peur et de l’arrivisme politique), avec laquelle Rossini prétend que l’homme à la particule prédominante l’aurait menacé « de lui mettre une balle dans la nuque », menace reproduite – et récupérée – partout jusque dans l’1dex, alors qu’il ne s’agit que de l’humour pas bien drôle de quelqu’un pas bien malin.

    Quand le remède est pire que le mal, ne jamais s’étonner que certains succombent aux succubes…

    Et puis 2 socialistes sur 5 au gouvernement alors qu’ils ne sont que 11% de la population, franchement ça me tarte grave ! J’aurais évidemment préféré un radical, mais je finis par revenir sur le « tout sauf OF » que j’avais fait mien jusqu’à récemment.

    Heureusement, moi j’ai voté la semaine dernière. Juste avant l’overdose. Juste à temps.

Commentaires fermés.