Tsallin rime avec tsarine et héroïne - L'1dex

Tsallin rime avec tsarine et héroïne

Tsallin, ce pourrait être le titre d’un roman, d’un feuilleton ou le nom d’une cave.

Ce pourrait être l’histoire d’une reconquête après une déflagration.

Ce pourrait être une série de nouvelles marquées du sceau de la turpitude, certains paragraphes seraient, je le concède, assez glauques. L’administration et le barreau ne sont en effet pas toujours des objets recommandables.

Ce pourrait être un conte, avec une tsarine et une héroïne qui, ensemble, apprécieraient à la fin de chaque chapitre une bonne bouteille de chez nous.

 

Même le Nouvelliste a compris l’importance de la Tsallin à quelques mois du championnat du monde de football. Et pourquoi pas utiliser quelques sous du tourisme pour favoriser les vins valaisans, – pas tous ! -, auprès des pays qualifiés pour la prochaine coupe du monde de foot ?

 

Tsallin, ce pourrait être un jour de fête, celui où apparaîtrait au grand jour la cause humaine du venin. Une décontamination aphrodisiaque.

 

Tsallin, ce pourrait être la traduction en russe de la justice devenue équitable.

 

Je suis prêt, peut-être …, pour un grand feuilleton, une oeuvre littéraire ou un recueil de nouvelles sur ce monde impitoyable dans lequel se vautrent les Harvey Weinstein de chez nous.

 

Et, surtout, ne croyez pas, chers lecteurs, que l’héroïne maléfique ne puisse pas être une femme, vous vous tromperiez énormément.

 

Et, qu’on le sache, elle ne sera pas russe, mais valaisanne.

 

La Russe, elle, c’est une tsarine. Le NF l’a même photographiée. Il y a peu, la rédaction eût pu l’ignorer.

 

Le Valais est sur le chemin du progrès.

 

Bonjour à tous les encaveurs de Vétroz et à tous les amis de l’Amigne !

 

 

Post Scriptum I : vous n’avez rien compris ? vous n’êtes alors pas encore contaminé, c’est bien !

 

Post Scriptum II : au fait, n’hésitez pas à vous inscrire pour le souper de L’1Dex, le premier décembre, à Ardon, à L’Espace Garance, dès 19 heures 30, en cliquant ici.

 

Post Scriptum III : les lecteurs de L’1Dex numéro 1 recevront tout soudain, par mail, le sommaire et la couverture du numéro 2. Personne ne sera déçu !

 

Remerciements : à Olivier Cottagnoud !

Stéphane Riand

Licencié en sciences commerciales et industrielles, mention gestion d'entreprise, licencié en droit, avocat, notaire, je suis père de sept enfants et je travaille depuis plus de vingt ans à Sion comme avocat, après avoir été greffier cinq ans au sein du Tribunal cantonal. Je suis un ami de la psychanalyse, des livres, des journaux, du sport et de la justice.

Une pensée sur “Tsallin rime avec tsarine et héroïne

  • 13 octobre 2017 à 8 h 23 min
    Permalink

    « sur ce monde impitoyable dans lequel se vautrent les Harvey Weinstein de chez nous. »
    En manque d’information? Demandez à une certaine Madame Le Procureur, elle aime bien protéger ces odieux personnages!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *