FOOTBALL. LA SWISS FOOTBALL LEAGUE DOIT DUREMENT SANCTIONNER LE FC BÂLE - L'1dex

FOOTBALL. LA SWISS FOOTBALL LEAGUE DOIT DUREMENT SANCTIONNER LE FC BÂLE

La commission disciplinaire de la Ligue suisse de football a sanctionné Christian Constantin et Barthélémy Constantin. En toute légalité et équité.

 

Mais …

 

Trois supporters bâlois, encagoulés, ont traversé le Parc Saint-Jacques, au su et au vu de tous, sous les caméras de la télévision, avec l’assentiment tacite du FC Bâle, de ses représentants ou/et de ses organes, et se sont emparés du symbole de la puissance des Freaks, le groupe des supporters hauts-valaisans du FC Sion, puis ont mis le feu à la banderole flamboyante de ces fans. L’acte le plus outrageant entre bandes rivales de supporters.

 

Le coup de pied au cul de Christian Constantin est éminemment outrageant pour l’honorable fessier de Monsieur Fringer. Mais la destruction par flammes de la banderole si symboliquement signifiante d’un groupe de supporters est éminemment aussi outrageante pour l’âme de ces centaines de supporters.

 

Le FC Bâle, tout le monde le sait dans la sécurité, est récidiviste en la matière et a accepté d’autres envahissements de terrain.

 

Le 17 mars, le FC Sion reçoit le FC Bâle (ou plutôt l’inverse [merci à celui qui a initié cette correction !]) dans un match à hauts risques. Rouge, très rouge, très très rouge, le risque !

 

Calmer les esprits passe par une sanction très dure à l’égard du FC Bâle, et non pas de ses supporters emmitouflés dans leur cagoule d’anonymes fans, connus de tous leurs « amis ». On ne parle pas ici d’une sanction de complaisance, à savoir une amende sans aucune portée pour un club aussi riche. Frapper les esprits serait par exemple contraindre le FC Bâle à jouer cinq matches, et non pas un seul, à guichets fermés (plus exactement énoncé : à huit clos). Car toue autre sanction ridiculement inopérante n’empêchera des opérations de représailles, à Sion ou ailleurs, à l’encontre de ces supporters bâlois d’une infinie stupidité.

 

Le FC Bâle, ses forces de l’ordre, ses dirigeants, ont sciemment accepté cet acte perçu comme l’outrage extrême à l’intérieur des Freaks et des clubs de supporters du monde entier.

 

Le FC Bâle a ridiculisé le FC Sion à St-Jacques, après l’avoir défait lors de la XIVème. C’est à la Ligue aujourd’hui de signifier à ce dominant, par une sanction forte et sévère, que les lois s’appliquent aussi aux amis du Blick et pas seulement lors que le popotin de Fringer est mis à mal par un rustre de Valaisan.

 

Bonjour à tous ceux qui pensent que le FC Bâle doit être encore épargné !

 

Post Scriptum : on se réjouit de connaître les raisons de la prochaine clémence du Blick !

Stéphane Riand

Licencié en sciences commerciales et industrielles, mention gestion d'entreprise, licencié en droit, avocat, notaire, je suis père de sept enfants et je travaille depuis plus de vingt ans à Sion comme avocat, après avoir été greffier cinq ans au sein du Tribunal cantonal. Je suis un ami de la psychanalyse, des livres, des journaux, du sport et de la justice.

Une pensée sur “FOOTBALL. LA SWISS FOOTBALL LEAGUE DOIT DUREMENT SANCTIONNER LE FC BÂLE

  • 21 novembre 2017 à 11 h 21 min
    Permalink

    Le ballon rond est devenu une nouvelle religion dans le monde . Histoire d y fantasmer la terre en y jouant pieds que têtes. Et de briller telles étoiles de cinéma .
    La seule chose qui nous différencie des animaux est ce l orgueil de l ambition ? Les arènes du ballon sont plus heureuses que la guerre et les horreurs du monde .

Commentaires fermés.